Pocher : définition de pocher


Pocher : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

POCHER, verbe

A. − Empl. trans.
1. Vx, rare. Conserver longtemps dans une poche, dans un sac. Pocher des marrons, des olives. (Dict.xixeet xxes.). V. aussi pocheter.
2. Fam. Meurtrir l'oeil de quelqu'un d'un coup (de poing) violent qui fait enfler les chairs autour du globe oculaire. Je vis cette antique carcasse se retourner, se redresser avec une énergie que je n'aurais jamais soupçonnée (...) et, avec un regard de haine qui me parut de bon augure, le malandrin décrépit se jeta sur moi, me pocha les deux yeux, me cassa quatre dents (Baudel., Poèmes prose,1867, p.218).
P. métaph. Elle est (...) marquée de rose au dessous des yeux, qu'un fard gris poche voluptueusement (Colette, Entrave,1913, p.59).
Empl. pronom. réciproque, pop. Se battre (à coups de poing). Que la guerre éclate, affirmais-tu, les proprios pourront se pocher; il y a leur galette qu'ils préserveront. Moi bougerai pas: rien à défendre (Benjamin, Gaspard,1915, p.20).
3. Spécialement
a) ART CULIN. Faire cuire un oeuf sans sa coquille en le plongeant dans un liquide proche de l'ébullition de telle sorte que le blanc se coagule et forme une poche qui entoure le jaune resté mollet.
P. ext. Cuire dans un liquide (eau, court-bouillon, vin...) en maintenant la cuisson proche de l'ébullition. Pocher des croquettes, des quenelles; pocher des poires dans du vin rouge. Marquer un blanc mouillé avec le bouillon des arêtes de soles; passez; liez; beurrez fortement; finir avec un jus de citron et fines herbes. Pochez les filets de soles; dressez-les sur plat d'argent avec garniture de moules et crevettes (Hamp, Marée,1908, p.67).Brider la poularde en entrée (...) et la barder. La faire pocher à court mouillement dans un fond blanc de volaille (Gdes heures cuis. fr.,P. Montagné, 1948, p.190).
b) BEAUX-ARTS (dessin, peint.)
,,Esquisser (...) d'une manière rapide`` (Bég. Dessin 1978). Avec dextérité et force, il «poche» les épaules étroites du saint, recouvertes d'une aube aux cent plis. Le petit doigt en l'air, il tapote perpendiculairement du pinceau, et rattrape brillamment la coulure (La Varende,Roi d'Écosse,1941, p.11).
Exécuter un dessin au pochoir; faire des taches comme au pochoir. P. métaph. Le soir dans une salle presque obscure, après neuf heures, il venait des soldats qui se régalaient de vin rouge, dans l'épaisse fumée des pipes qui montait au plafond, s'étendait, emplissait la pièce et pochait la lumière sanglante de la lampe (Carco, Innoc.,1916, p.69).
,,Délayer de l'encre de chine (...) de telle sorte que le mélange obtenu soit très épais et noir`` (Bég. Dessin 1978).
c) INDUSTR. DU BÂT. ,,Donner à une peinture ou un revêtement une surface grenue imitant le grain de pierre`` (Barb.-Cad. 1963).
B. − Empl. intrans. Former une poche, un pli disgracieux à un vêtement. Elle promena un regard à la fois de respect et de reproche sur le pardessus de confection que portait son fils, sur le pantalon bleu marine qui commençait à pocher aux genoux (Druon, Gdes fam.,t.1, 1948, p.30).
Prononc. et Orth.: [pɔ ʃe], (il) poche [pɔ ʃ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Trans. 1. ca 1223 pocher (un oeil) à qqn «crever (un oeil) à quelqu'un» (Gautier de Coinci, éd. V. F. Koenig, II Mir. 27, 577); 1546 «meurtrir (un oeil) par un coup violent» (Rabelais, Tiers Livre, XX, éd. M. A. Screech, p.149); 2. a) ca 1223 oef pochié (Gautier de Coinci, II Chast. 10, 191); fin xiiie-déb. xives. [ms.] trans. (Viandier valaisan, éd. P. Aebischer, p.94); b) 1833 p.ext. pocher des quenelles (Gdes heures cuis. fr., Carême, p.130); 3. ca 1485 tout poché «bien imité» (Myst. du V. Testament, éd. J. de Rothschild, 48571, cf. aussi Pathelin, éd. R. T. Holbrook, 146 d'apr. des éd. de 1485-89); 1587 pocher «représenter quelqu'un par un dessin» (Cholières, 6eAp.-disnée, p.262 ds Hug.); 1768 «exécuter rapidement, à la manière d'une pochade» (Diderot, Salon de 1767, éd. J. Seznec et J. Adhémar, t.3, p.295); 4. 1660 «mettre en sac» (Bail Gautier, 6 mars ds Littré); 1766 poché «(fruit) qui a été conservé longtemps dans un sac» (Desgrouais, Les Gasconismes corrigés, p.172); 5. 1866 se pocher «se battre à coups de poing» (Delvau, p.308). B. Intrans. 1835 «se déformer, faire des poches» (Gautier, Mllede Maupin, éd. Charpentier, p.86 ds Fr. mod. t.15, 1947, p.217). Dér. de poche1*; dés. -er.
DÉR. 1.
Pochage, subst. masc.a) Art culin. [Corresp. à supra A 3 a] ,,Cuisson sans ébullition dans de l'eau ou dans un court-bouillon à température voisine de l'ébullition`` (Clém. Alim. 1978). b) Beaux-arts (dessin, peint.). [Corresp. à supra A 3 b] ,,Passage rapide d'une teinte à l'encre, à la peinture ou au crayon`` (Bég. Dessin 1978). [pɔ ʃa:ʒ]. 1reattest. 1938 art culin. (Mont.-Gottschalk); de pocher, suff. -age*.
2.
Pocheuse, subst. fém.Louche destinée à la préparation des oeufs pochés. (Dict.xixeet xxes.). [pɔ ʃø:z]. 1reattest. 1874 (Lar. 19e); de pocher, suff. -euse (-eur2*).

Pocher : définition du Wiktionnaire

Verbe

pocher \pɔ.ʃe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) Mettre en sac, en poche.
    • Sans que ledit fermier soit tenu, si bon ne lui semble, de pocher ni mesurer ledit sel auxdits entrepôts. — (Bail Gautier, 6 mars 1660)
    • Elle nous poche aussi des lettres, les retrouve, nous les remet en se mordant la lèvre inférieure et en nous regardant de côté. — (Nicolas Bouvier, Le vide et le plein, folio, page 48)
  2. Meurtrir l’œil de quelqu’un en lui assénant un coup.
    • Je lui ai poché les deux yeux !
    • Pour comble de gloire, le seul coup que j’avais reçu m’avait glorieusement poché un œil, qui fut d’abord rougeâtre, puis au cours de l’après-midi, s’entoura de cercles multicolores du plus bel effet. — (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 374)
  3. (Cuisine) Cuire un aliment en le submergeant dans un liquide chauffé.
    • Pocher un chou pour le blanchir.
    1. (En particulier) Faire cuire un œuf sans sa coquille dans de l’eau chaude, du jus, du bouillon, de manière que le blanc soit saisi et enveloppe le jaune comme d’une poche.
      • Pocher un œuf.
  4. (Peinture) Esquisser, exécuter rapidement une peinture, tacher.
    • La nuit était tombée. Une nuit d'hiver, poisseuse, opaque, feutrée d'une brume roussâtre qui pochait les lumières. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 40)
    1. Exécuter un dessin au pochoir, faire des taches comme au pochoir.
      • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  5. (Cuisine) Disposer à l’aide d’une poche à douille.
    • Pocher le crémeux autour du biscuit noisette et poser le second disque de Bassam dessus. — (Baptiste Toninato, Bassam Crépitant, chocolat-weiss-professionnel.fr, 22 janvier 2016)
    • La poche à douille a beaucoup d’usages. Elle servira à pocher vos macarons, fabriquer les choux et les éclairs, garnir vos pâtisseries, faire des décors… — (Décorer avec une poche à douille, blog.cerfdellier.com, 3 décembre 2014)

pocher intransitif

  1. Former des poches, se déformer.
    • Quant au pantalon, outre qu’il lui arrivait aux mollets, il n’avait aucune tenue. À taille élastique, sa doublure était montée de telle sorte qu’il s’avachissait aux genoux. Il ne se serait pas douté qu’un pantalon puisse pocher comme ça. — (Ken Siman, Pizza Face, 1991. Traduit de l’américain par Pascale Barbera, 1993, page 117)
    • Ce pantalon poche aux genoux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Pocher : définition du Littré (1872-1877)

POCHER (po-ché) v. a.
  • 1Mettre en sac (vieilli en ce sens). Sans que ledit fermier soit tenu, si bon ne lui semble, de pocher ni mesurer ledit sel auxdits entrepôts, Bail Gautier, 6 mars 1660.
  • 2 Terme de cuisine. Pocher des œufs, les casser dans de l'eau ou du bouillon bouillant, et les y laisser quelques minutes pour la cuisson ; au sortir, ils sont entourés du blanc mat et ferme, et mollets en dedans.
  • 3Faire une boucle à l'extrémité de certaines lettres. Pocher les L, les G.
  • 4 Terme d'atelier. Esquisser d'une manière négligée et hardie.
  • 5Faire une meurtrissure suivie d'enflure. Laissez-moi lui pocher les yeux à coups de poing, Boisrobert, Belle plaideuse, v, 1.

HISTORIQUE

XIIe s. Des esteiles vous di le nombre, Si com Tholomeus le nombre En son almageste qu'il fist, Qui totes les pocha e quist, Image du monde, III, 6. Et s'il en doute [d'un miracle], de son doit Li doit chascun les yex [yeux] pochier, Gautier de Coincy, p. 273.

XIVe s. Des œufs pochés en eaue, Ménagier, II, 5.

XVe s. Oncqu'enfant ne ressembla mieux à pere ; quel menton fourché ? Vrayement c'estes vous tout poché, Patelin.

XVIe s. Il resta tout eslourdy et meurtry, ung œil poché au beurre noir, le breschet enfondré…, Rabelais, Pant. IV, 12.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pocher »

Étymologie de pocher - Wiktionnaire

Dénominal de poche.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de pocher - Littré

Poche ; norm. poquer, porter des fruits dans sa poche. La série des sens est claire : mettre en sac ; pocher une lettre, y faire une boucle ronde comme une poche ; pocher des œufs, les envelopper, par le mode de cuisson, de leur blanc comme d'une poche. Reste pocher les yeux, qui est douteux ; il peut venir de ce qu'on a comparé un œil meurtri à un œuf poché au beurre noir ; mais il peut venir aussi de l'ancien verbe poucher, froisser avec le pouce ; picard, pocher, tâter avec le pouce : XVe s. Icelluy Vincent dist que s'il trouvoit le suppliant à son avantaige, qu'il lui creveroit et poucheroit les deux yeux, DU CANGE, pollex. Quant au pocher des artistes, c'est sans doute un emploi figuré : faire lâchement, comme une poche, ou peut-être froisser du pouce, et alors le mot viendrait originairement des modeleurs.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de pocher - Wiktionnaire

(XIIe siècle)[1] Dénominal de poche[1].
Le sens de « faire un œil au beurre noir » peut venir aussi de l'ancien verbe poucher, « froisser avec le pouce » ; picard, pocher, « tâter avec le pouce »[2]. Voir pouchier, poucier en ancien français.
Quant au pocher des artistes, c'est sans doute un emploi figuré : faire lâchement, comme une poche, ou peut-être froisser du pouce, et alors le mot viendrait originairement des modeleurs[2].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pocher »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pocher pɔʃe play_arrow

Conjugaison du verbe « pocher »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe pocher

Citations contenant le mot « pocher »

  • Garnir l’intérieur du chapon, préalablement vidé par le volailler, de sel, de poivre, d’oignon, d’estragon et de persil. Le pocher ensuite dans le fond de volaille (ou dans le bouillon). Bien l’égoutter, puis le mettre à rôtir au four dans un plat, avec 60 grammes de beurre étalé sur la peau : 30 minutes à 280º C, puis 1 heure à 1 h 30 (selon la grosseur) à 220º C. Le Monde.fr, Chapon poché et rôti : la recette de Noël de Georges Blanc
  • Pour un brunch un peu haut de gamme, vous pouvez servir des œufs de caille sur vos toasts ! Pocher des œufs de caille sera un peu plus simple que de pocher des œufs normaux, car évidemment il y a moins de blanc à gérer lors de la cuisson. Ajoutez un gros volume d’eau dans une casserole et allumez le feu. Portez à ébullition. Pendant ce temps, remplissez un petit bol avec du vinaigre. Cassez les œufs de caille dans le bol de vinaigre. Pour casser un œuf de caille, tapez d’un coup sec au milieu de l’œuf dans le sens de la largeur et ouvrez-le. Une fois tous vos œufs cassés dans le vinaigre, ajoutez le tout en même temps dans l’eau bouillante et baissez le feu. Laissez pocher pendant 1 minute et 30 secondes, puis retirez vos œufs avec une écumoire. Pour avoir un œuf mollet, utilisez la méthode de cuisson à l’eau froide. Mettez vos œufs dans la casserole avec l’eau. L’eau n’a pas besoin d’être très froide, vous pouvez utiliser de l’eau du robinet. Portez le tout à ébullition puis éteignez le feu dès que des bulles apparaissent. Après avoir éteint vos plaques, laissez l’œuf dans l’eau 1 minute, puis retirez-le rapidement et plongez-le dans un bol d’eau froide. Vous pouvez ajouter des glaçons dans le bol pour que la cuisson s’arrête instantanément et que vos œufs soient parfaits. Femme Actuelle, Comment réussir la cuisson des œufs de caille ? : Femme Actuelle Le MAG
  • Il faut pocher les saucisses et merguez avant cuisson. Placez-les dans de l’eau à peine frémissante (idéalement 70°C), au moins 10 min, pour cuire la viande  : les protéines se déplient et piègent l’eau des chairs. Comme la température est basse, l’eau ne s’évapore pas et rien n’éclate. Chez les vendeurs de hot-dog, les saucisses restent au chaud au bain-marie, mais jamais à 100°C et elles ne se sont pas  éclatées. Franceinfo, Saucisse, boudin, merguez… tout savoir sur leur cuisson !
  • Certains cuisiniers ne jurent que par la cuisson pochée. Elle permet de préserver la tendresse de la viande, tout en exacerbant les arômes. Vous pouvez choisir de pocher votre chapon pendant une demi-heure, puis de terminer la cuisson au four. Voici quelques recommandations : , Comment cuire un chapon ?
  • Avant le repas, tu récupères ta morue, tu la tranches en belles portions que tu feras pocher deux à trois minutes selon l’épaisseur des portions, dans de l’eau frémissante, juste avant de servir. AgoraVox, Gamellophilie estivale : L'Aïoli des Académiciens - AgoraVox le média citoyen
  • Commencer par pocher les courgettes 5 minutes à l'eau bouillante salée. Égoutter, couper en rondelles épaisses et réserver. Femina, Femina | Recette: Flan de courgettes et saucisse de Morteau
  • Danny St Pierre explique comment pocher une poitrine de poulet, une méthode qui rend la viande juteuse et moelleuse. Il choisit de servir le poulet en salade avec un concassé de câpres, de raisins et de citron et un peu de verdure à l'huile d'olive. Radio-Canada, Recette de salade de poulet poché de Danny St Pierre | Pénélope
  • Une fois le praliné noisette-amande mélangé avec du biscuit sablé posé dans le fond d’un moule à barres, il faut aller vite: pocher dans de la glace vanille des bâtons de caramel et de citron confit tant qu’ils sont manipulables, mais pas fondus, avant de remettre la préparation au freezer. A la dégustation le milieu fond, tandis que l’enrobage croustille. , Lille. Chez David Wesmaël, la glace en bonbons et desserts maison, en toute saison | Lille Actu
  • Il est une étape qu’il ne faut pas rater pour faire cuire une dinde, relèvent Eliane Lorisson et Michel Valette, du comité de foire aux dindes de Jaligny-sur-Besbre : « bien la faire pocher ! » www.lamontagne.fr, Comment faire cuire la dinde de Noël ? "Ne pas oublier de la pocher", répondent les organisateurs de la Foire aux dindes de Jaligny (Allier) - Jaligny-sur-Besbre (03220)
  • Pour pocher parfaitement les poires, vous pouvez tout à fait utiliser votre four à micro-ondes. Lavez les poires, pelez-les (gardez la peau) et évidez-les à l'aide d'un vide-pomme puis disposez-les dans un plat allant au four micro-ondes. Recouvrez d'un film étirable et faites cuire pendant environ 5 minutes pour un four d'une puissance de 900 W. Vous pouvez ensuite les utiliser dans de nombreuses recettes, parmi lesquelles les poires pochées au vin rouge. Pour 4 poires, il vous faut : Femme Actuelle, Comment pocher des poires ? : Femme Actuelle Le MAG

Images d'illustration du mot « pocher »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pocher »

Langue Traduction
Corse caca
Basque poach
Japonais 密猟者
Russe браконьерствовать
Portugais caça furtiva
Arabe الصيد
Chinois 偷猎
Allemand pochieren
Italien cuocere in camicia
Espagnol escalfar
Anglais poach
Source : Google Translate API

Synonymes de « pocher »

Source : synonymes de pocher sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires