Glacier : définition de glacier


Glacier : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

GLACIER1, subst. masc.

Amas de glace formé par l'accumulation d'épaisses couches de neige dont la masse est animée de mouvements lents. Les glaciers des Alpes, de l'Himalaya. Nous descendîmes dans le glacier, et nous nous trouvâmes sur la mer de glace (Chênedollé, Journal,1820, p. 103).C'est l'horizon de moraines et de glaciers d'un lac de la Haute-Italie (Lorrain, Heures Corse,1905, p. 41) :
Le glacier enferme souvent quelque poche d'eau, assez puissante pour noyer vingt villages. Mais cette eau est suspendue dans le solide; elle pèse et dissout sans qu'on le sache. Et le glacier lui-même avance comme un fleuve... Alain, Propos,1927, p. 732.
SYNT. Glacier bleuâtre, rose; glaciers éternels, polaires, quaternaires; ascension, crevasses, fissures d'un glacier.
P. métaph. [P. réf. à la coulée lente d'un glacier] Au bord, sur le talus et sur le fond, traîne un long glacier de cadavres (Barbusse, Feu,1916, p. 277).
REM.
Glaciériste, glaciairiste, subst. masc.,néol. xxes. Alpiniste spécialisé dans les ascensions de glaciers, de versants glaciaires. Glaciéristes ou rochassiers dédaignent la montagne à vaches (Comment parlent les sportifsds Vie Lang.,1953, p. 176).
Prononc. et Orth. : [glasje]. Ds Ac. 1762-1932. Au plur. ds Ac. 1762 et 1798. Étymol. et Hist. 1757 (Encyclop. t. 7, p. 691a : Glaciers. Qqns les nomment glacières, mais le nom de glaciers est plus usité). Empr. au fr.-prov.glacier (1332, pays de Vaud; 1349 Valais, ibid., p. 142b, note 1; génevois, t. 36, p. 433; cf. 1730, Fatio de Duillier, Hist. nat. des environs de Genève, p. 458 ds Annales J.-J. Rousseau, t. 3, p. 52 : Les Glacières, montagnes situées entre le Faucigny et le Vallais); dér. de glace*, suff. -ier*.

GLACIER2, subst. masc.

A. − Celui qui fabrique, qui vend des glaces. Pâtissier-glacier. J'ai échoué dans la boutique du glacier (...) rue Dauphine, où j'ai déjeuné de deux cafés au lait (Léautaud, Journal littér., t. 4, 1922-24, p. 370).Le glacier prépare les sorbets et les glaces (Gdes heures cuis. fr., Éluard-Valette, 1964, p. 239).
B. − Vieilli. Fabricant, vendeur de glaces de verre. (Ds Ac. 1932, Littré, Guérin 1892, DG, Rob., Lar. Lang. fr.). Synon. usuel miroitier.
Prononc. et Orth. : [glasje]. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1. 1765 « fabricant de miroirs » (Encyclop. t. 17, p. 123b); 2. 1797 « vendeur de rafraîchissements » (Feuilleton des spectacles, Suppl. à la Quotidienne, 10 mars, 4 ds Quem. DDL t. 9). Dér. de glace*; suff. -ier*.
STAT. Glacier1 et 2. Fréq. abs. littér. : 463. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 872, b) 539; xxes. : a) 431, b) 676.

Glacier : définition du Wiktionnaire

Nom commun 1

glacier \ɡla.sje\ masculin (pour une femme on dit : glacière)

  1. (France) Celui, celle qui prépare et vend des glaces, des sirops, des fruits glacés.
    • Le glacier napolitain n’en persistait pas moins à vouloir fermer boutique.— (Taxile Delord, Les Passeports de Naples, Le Charivari, 25 novembre 1856)
    • Le raisonnement « les éclairs au café sont des choses délicieuses, des choses délicieuses sont vendues chez les glaciers, donc les éclairs au café sont vendus chez les glaciers » est en revanche incorrect. — (Gilles Dowek, La logique, Flammarion, collection « Dominos », 1995, p. 10)
    • En octobre, il tourne son premier et unique scopitone, « Aragon et Castille ». Il joue un glacier, chemise rose, tablier blanc, pantacourt gris et calot blanc, et conduit un triporteur devant deux gros cylindres verticaux qui tournent sur eux-même.— (Alain Poulanges, Boby Lapointe ou les mamelles du destin, L’Archipel, 13 juin 2012)
  2. (Arts) Miroitier, fabricant ou vendeur de glaces de verre.
    • Le fameux Palais Lumineux fait par les glaciers de Saint-Gobain et les verriers de Saint-Denis pour l’exposition universelle en témoigne, ainsi que les idées de René Lalique et d’Émile Gallé, les deux fondateurs de l’art nouveaux, sur le pouvoir expressif de la glace.— (Véronique Léonard-Roques et coll. Versailles dans la littérature: mémoire et imaginaire aux XIXe et XXe siècles, 2005)

Nom commun 2

glacier \ɡla.sje\ masculin

  1. (Géographie) Grande masse de glace se formant sur les terres polaires ou en haute altitude.
    • La limite des glaciers est bien inférieure à celle des neiges perpétuelles ; car les avalanches, roulant dans des vallées où le soleil ne pénètre jamais, se gèlent à une épaisseur de plusieurs centaines de mètres, et descendent jusque dans les bois et les pâturages.— (Théophile Lavallée, Géographie physique, historique et militaire (5e édition revue par l'auteur, 1858, p.12))
    • Les glaciers du Spitzberg, bien que très importants, ne débitent pas d’icebergs ; leur conformation ainsi que les fonds réduits de la mer à leur base, ne permettent pas le vêlage d’ice-blocs. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Arrive le dernier réchauffement, coïncidant avec le recul, la fonte des glaciers. Il a peu à peu conduit à un climat plus chaud et plus sec que le climat actuel : le climat xérothermique. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.58)
    • En 1876, Viollet-Le-Duc publie « Le massif du Mont-Blanc », dans lequel il décrit glaciers et moraines, le tout bien illustré par des dessins. — (Sylvain Coutterand et Gérard Nicoud, Les stades de retrait du glacier de l'Arve entre le verrou de Cluses et l'ombilic de Chamonix.(Vallée de l’Arve, Haute-Savoie), Quaternaire, 16, (2), 2005, page 85-94.)
    • Vingt ans plus tard, en octobre 1664, une nouvelle demande est adressée par les chamoniards : "Les glaciers qui avançaient fort en avant sur les terres semables..." (archives départementales). — (Christian Mollier, Du glacier du Mont-Blanc au glacier des Bossons, page 60, Éditions Cabedita, 2000)
    • C'est le géologue H. Heinrich, de Hambourg, qui, scrutant au binoculaire les carottes forées dans les sédiments de l'Atlantique nord, a montré dans les années 1990 que les couches formées d'éléments plus grossiers interstratifiés dans les dépôts plus fins devaient provenir des débris arrachés par les glaciers au substrat rocheux des inlandsis. — (Bernard Francou & ‎Christian Vincent, Les glaciers à l'épreuve du climat, IRD Éditions, 2007, éd. revue en 2010, page 39)
  1. Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • Vêtus de la tête aux pieds de combinaisons intégrales bleues, grises ou glacier, et le visage entièrement recouvert par des masques filtrants en plastique transparent, ils se sont d’abord entièrement désinfectés avec un jet avant de s’attaquer à la maison de retraite proprement dite, un grand bâtiment moderne à dominante verte.— (Coronavirus : Des soldats russes désinfectent une maison de retraite en Italie, 20minutes.fr, 29 mars 2020)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Glacier : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GLACIER. n. m.
Celui qui prépare et vend des glaces, des sirops, des fruits glacés. Il signifie aussi, en termes d'Arts, Celui qui fabrique ou qui vend des glaces de verre. On dit plutôt MIROITIER.

Glacier : définition du Littré (1872-1877)

GLACIER (gla-sié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : des gla-sié-z immenses) s. m.
  • Amas considérable de glace qu'on ne rencontre que dans les hautes vallées des montagnes. Les glaciers de la Savoie. Les observateurs ont reconnu que les glaciers obéissent à un mouvement de progression qui les fait incessamment descendre dans la plaine.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « glacier »

Étymologie de glacier - Wiktionnaire

(Nom 1) Dérivé de glace avec le suffixe -ier.
(Nom 2) Du francoprovençal glacier, de même formation que le précédent.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « glacier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
glacier glasje play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « glacier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « glacier »

  • Environ 100 000 mètres carrés de toile blanche sont installés sur le glacier de Presena, en Italie, afin d’essayer de limiter les dégâts liés au réchauffement climatique. Le Monde.fr, En Italie, un glacier recouvert de draps blancs géants pour ralentir sa fonte
  • Cette magnifique neige rose dans les Alpes italiennes, c'est pourtant ce qui menace le glacier Presena. Voilà comment "les neiges de pastèque" accélèrent la fonte des glaces. Franceinfo, VIDEO. "Les neiges de pastèque", une menace dans les Alpes italiennes
  • Encore, s’il n’y avait que cela. Mais ce serait oublier la délicate épreuve des maths. Sachant que, dans une famille de cinq, quatre prennent des glaces, trois simples et une double, et qu’ils paient avec un billet de 20, combien faut-il leur rendre de monnaie ? Certes, le cadre reste plutôt agréable pour un cours de calcul mental. Mais attention, contrôle surprise : « Pourquoi le cornet est-il noir ? », demandent des curieux. La question a fusé. La réponse, elle, met plus de temps à venir. Emballé par le fait de devenir glacier, je n’ai pas pensé à poser la question. Je me tourne vers Léo. Clin d’œil et sourire, il vient à mon aide : « C’est du colorant au charbon ». Le Telegramme, Une heure dans la peau… d’un glacier - Saint-Brieuc - Le Télégramme
  • Tous les moyens sont bons pour ralentir la fonte des glaces. En Italie, pour préserver le glacier Presena, qui a perdu un tiers de son volume depuis 1993 à cause du réchauffement climatique, la région a décidé de recouvrir  la zone d'une toile blanche qui reflète la lumière et protège la glace de la chaleur. En 55 ans, les glaciers mondiaux ont perdu plus de 9 000 milliards de tonnes de glace.  , En Italie, un glacier est recouvert de draps pour ralentir sa fonte
  • Des scientifiques enquêtent sur la mystérieuse couleur rose d’un glacier dans les Alpes italiennes – une couleur probablement provoquée par des algues qui accéléreraient les effets du changement climatique. Le Monde.fr, La mystérieuse neige rose du glacier Presena dans les Alpes italiennes
  • Il a ouvert un glacier dans le 7e arrondissement de Lyon. Il s’agit de l’enseigne Mammamia Gelato. , Segréen : Léo Dubois, footballeur de l'Olympique Lyonnais, a ouvert... un glacier à Lyon | Haut Anjou
  • A 31 ans, il a décidé d’ouvrir sa première affaire, la Glacerie d’Anjou, au 15 rue Plantagenêt. Si de nombreux pâtissiers angevins proposent des glaces artisanales, aucun véritable glacier n’était encore présent dans la ville du Roi René. « J’avais envie de travailler qu’un seul produit et j’ai constaté qu’aucun glacier n’était installé à Angers », explique Olivier Onfroy. Angers.Villactu.fr, Un glacier ouvre à deux pas de Cœur de Maine - Actualité Angers Villactu

Images d'illustration du mot « glacier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « glacier »

Langue Traduction
Corse glaciar
Basque glaziarra
Japonais 氷河
Russe ледник
Portugais geleira
Arabe الجليدية
Chinois 冰川
Allemand gletscher
Italien ghiacciaio
Espagnol glaciar
Anglais glacier
Source : Google Translate API

Synonymes de « glacier »

Source : synonymes de glacier sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires