La langue française

Galoche

Sommaire

  • Définitions du mot galoche
  • Étymologie de « galoche »
  • Phonétique de « galoche »
  • Évolution historique de l’usage du mot « galoche »
  • Citations contenant le mot « galoche »
  • Traductions du mot « galoche »
  • Synonymes de « galoche »

Définitions du mot galoche

Trésor de la Langue Française informatisé

GALOCHE, subst. fém.

A. − HABILL. Chaussure à dessus de cuir et semelle de bois qui se porte par dessus des chaussons ou des souliers pour les protéger; p. ext., chaussure grossière de cuir, à semelle de bois épaisse, qui protège du froid et de l'humidité. Girard passa sa blouse neuve (...) marchant à grands pas lourds dans ses grosses galoches ferrées (Flaub., MmeBovary, t. 2, 1857, p. 45).Quand la bise soufflait et que les longues nuits d'automne ruisselaient d'eau, j'enfouissais avec délices mes pieds dans mes galoches (Pesquidoux, Chez nous,1921, p. 211) :
1. ... le petit vagabond met ses galoches et en tire le quartier derrière le talon de ses chaussons de lisière, − des galoches immenses, comme ces souliers abandonnés au coin d'un chemin de ferme, et où cependant son pied a peine à entrer, tant il est mouillé, tant il a trempé tout le jour dans les mares des rues et les flaques des ornières. Goncourt, Journal,1862, p. 1099.
P. métaph. Le capitaine s'énervait à libérer sans cesse les semelles de ses bottes de leurs lourdes galoches de glaise (Abellio, Pacifiques,1946, p. 23).
Péj. Vieille chaussure. Ell' va prend' ses frusque' et ses galoches, la carogne, et filer hors d'ici! (Martin du G., Gonfle,1928, I, 6, p. 1195) :
2. ... ses gros souliers ne tenaient plus. Le dernier mois, elle évitait même de sortir, pour ne pas les crever d'un coup (...). Le jour où Denise descendit chaussée de bottines d'étoffe, qu'elle avait payées cinq francs, Marguerite et Clara s'étonnèrent à demi-voix, de façon à être entendues. − Tiens! La mal peignée qui a lâché ses galoches... Zola, Bonh. dames,1883, p. 519.
Vieilli. Sorte de bottine à semelle de bois. Les fines petites galoches vernies qui remplaçaient les sabots (Malègue, Augustin, t. 1, 1933, p. 214).
Loc., fam. Menton de galoche, en galoche. Menton long, pointu et relevé vers l'avant. Une femme aux traits aigus, émaciés, spiritualisés, au menton de galoche annonçant une résolution entêtée (Goncourt, Journal,1885, p. 442).Tout cet ensemble exprimait un extraordinaire mélange d'autorité, de tristesse, d'extrême ruse et de rêverie auquel le menton en galoche ajoutait du gauche et du paysan (Malègue, Augustin, t. 1, 1933p. 269).
B. − MAR. Poulie à caisse longue et plate ouverte transversalement sur l'une de ses faces pour y introduire le double d'un cordage (cf. Soé-Dup. 1906). Pièces de bois ou de métal, avec encoche, fixées sur la lisse d'un bateau et qui servent au passage de divers cordages (cf. Soé-Dup. 1906)).
C. − Région. Jeu de bouchon. Le plus amusant de tout, c'était encore les parties de bouchon, ce fameux jeu de galoche que les mobiles bretons avaient mis à la mode pendant le siège (A. Daudet, Contes lundi,1873, p. 27).
REM. 1.
Galochage, subst. masc.Action de galocher (infra). Beaucoup arrivaient par paires : de taille inégale, ils se tenaient par la main et traînaient les pieds, puis se séparaient avec un « galochage » rapide (Frapié, Maternelle,1904, p. 15).
2.
Galochard, adj.,fam. Qui a la forme d'une galoche, en galoche. Le profil sec, la peau rose vif, et le menton galochard, il dégoûtait son frère (Aymé, Jument,1933, p. 28).
3.
Galochier, subst. masc.Ouvrier qui fabrique des galoches. L'artisanat du bâtiment gardait beaucoup d'importance. Dans les campagnes, c'étaient les indispensables maréchaux-ferrants, bourreliers-selliers, sabotiers-galochiers (Robert, Artis.,1966, p. 65).
4.
Galocher, verbe intrans.Faire du bruit en marchant avec des galoches. Pendant toute la durée de la classe, je n'ai cessé de les entendre taper des pieds. Les petits, excités par le vacarme au-dessus de leur tête, galochaient aussi, tant qu'ils pouvaient (Frapié, Maternelle,1904p. 76).
5.
Galocherie, subst. fém.Fabrication ou fabrique de galoches. Son bois blanc utilisé autrefois en galocherie est assez recherché comme bois de pâte (Cochet, Bois,1963, p. 35).
Prononc. et Orth. : [galɔ ʃ]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1263 forme latinisée plur. caloges, Troyes (ds Mél. Wartburg (W. von), 1968, t. 2, p. 213); cf. le dér. galochier « fabricant de galoches » 1292 ds DG; 1351 galoches (Ordonnance ds Isambert, Rec. gén. des anc. lois fr., t. 4, p. 604). Orig. très discutée; les corresp. rom. (domaines hisp., ital.), all., angl. semblent empr. au fr. Plusieurs étymons ont été proposés − gr. κ α λ ο ́ π ο υ ς, -π ο δ ο ς « forme de cordonnier » à travers une forme *calopia, *galopia pour le b. lat. calopodia « id. » (G. Paris ds Romania t. 3, p. 113; Cor. t. 2, p. 634; v. aussi REW31525); − b. lat. gallicula « galoche », proprement « petite chaussure gauloise », dimin. du class. gallica « galoche » (EWFS2); − dér. pic. ou norm. du gaul. *gallos, v. galet, la semelle épaisse et rigide de la galoche étant comparée à une pierre plate (FEW t. 4, p. 45 b; Bl.-W.5); − H. et R. Kahane ds Rom. Philol. t. 21, pp. 503-504 font appel à 2 var. gr. : l'une, *kalórtion (composée de kãlon « bois » et de -artion, de -artēr « sorte de chaussure de feutre »; cf. gr. byz. cheiórtion « gant »), latinisée en *calortium : d'où le calabrais calorči « sandale de montagnard »; l'autre *kalóchtion (-óchtion étant un développement second. de -órtion; cf. le gr. byz. cheiróchti « gant »), latinisée en *caloctium; cette seconde var., d'orig. massaliote, aurait été diffusée à partir de la Provence (a. prov. galochas xiiies., Leudaire de Narbonne ds Levy Prov.), parvenant en fr. ds la seconde moitié de xiiies.; cf. DEAF col. 96-97. Fréq. abs. littér. : 131. Bbg. Bambeck (M.). Mittellateinische Lexikalia zum FEW. In : [Mél. Wartburg (W. von)]. Tübingen, 1968, t. 2, p. 213. - Kahane (H.), Kahane (R.). Graeco-romance etymologies. 2. Rom. Philol. 1968, t. 21, pp. 503-504. - La Landelle (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 296. - Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 127, 138, 201, 377; t. 2 1972 [1925], p. 281, 314; t. 3 1972 [1930], p. 109, 115, 135.

Wiktionnaire

Nom commun

galoche \ɡa.lɔʃ\ féminin

  1. Espèce de chaussure dont le dessus est de cuir, la semelle de bois. Dans sa forme ancienne, elle se mettait par-dessus les chaussons ou les souliers.
    • Je me contentai de ces galoches à semelles de bois, qu’on commençait à fabriquer. — (Simone de Beauvoir, La force de l’âge, 1960)
    • A l'usine Hutchinson, à Châlette-sur-Loing, on peut encore voir l'atelier, construit par Gustave Eiffel, où fut employé Deng. On y fabriquait alors des galoches. — (Régis Guyotat, « Montargis, berceau de la Chine nouvelle », le 9 septembre 2006, màj le 11 septembre 2006, sur le site du Monde (www.lemonde.fr).)
    • L´herbe est douce à Pâques fleuries
      Jetons mes sabots, tes galoches
      Et, légers comme des cabris
      Courons après les sons de cloches
      — (Georges Brassens, Il suffit de passer le pont, in Le Vent, 1953)
  2. (Figuré) (Familier) Menton en galoche, menton long, pointu et recourbé.
    • Il a conservé son petit front têtu, son menton en galoche, son air braque. — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 74)
  3. Nom du billot utilisé dans les jeux de palet appelés jeux de galoche (ou galoche) en Normandie (Jeu de galoche dans la manche) et en Bretagne (galoche Bigoudène).
    • Gascogne et le matelot jouent à la galoche sur la rive.— (Alphonse Daudet, Jack, 1875).
  4. (Marine) Poulie de forme longue et plate utilisée sur les voiliers, elle se caractérise par une échancrure dans la partie supérieure permettant de laisser passer la corde.
  5. (Jeux) Jeu de palets, appelé aussi jeu de bouchon.
    • Mais le plus amusant de tout, c’était encore les parties de bouchon, ce fameux jeu de galoche que les mobiles bretons avaient mis à la mode pendant le siège. — (Alphonse Daudet, L’enfant espion, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 26.)
  6. (Argot) Baiser, bécot.
    • Hey mamzelle moche
      Viens qu’j’te claque une galoche.

      — (Stupeflip, Gem lé moch sur l’album The Hypnoflip Invasion, 2011)

Forme de verbe

galoche \ɡa.lɔʃ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de galocher.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de galocher.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de galocher.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de galocher.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de galocher.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GALOCHE. n. f.
Espèce de chaussure dont le dessus est de cuir, la semelle de bois et qui se met par-dessus les chaussons ou les souliers. Fig. et fam., Menton de galoche, Menton long, pointu et recourbé.

Littré (1872-1877)

GALOCHE (ga-lo-ch') s. f.
  • 1Chaussure de cuir que l'on porte par-dessus les souliers pour garantir les pieds de l'humidité. Quand un jeune frisé, relevé de moustache, De galoche, de botte…, Régnier, Sat. VIII.

    Familièrement. Menton de galoche, menton long et recourbé. Je viens de voir arriver chez moi une figure en linge sale, un menton de galoche, Voltaire, Lett. en vers et en prose, 75.

  • 2Chaussure dont le dessus est de cuir et la semelle de bois.
  • 3 Terme de marine. Poulie à moufle plat, qui s'applique sur les grandes vergues, pour y faire passer les cargues boulines.
  • 4Coin de la presse du doreur.

HISTORIQUE

XVIe s. Le docte Baïf remarque que gallicae estoient une espece de souliers dont les Gaulois usoient pendant la pluie ; nous l'appelons encore aujourd'hui galloches, Pasquier, Recherches, liv. VIII, p. 657, dans LACURNE. Il est comme galoches dedans et dehors [proverbe dit des écoliers externes de l'université nommés galoches, parce qu'ils portaient des galoches, et qu'ils étaient dehors en qualités d'externes, et dedans comme suivant les cours], Leroux de Lincy, Prov. t. II, p. 37.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

GALOCHE, s. f. (Cordonn.) ce nom a différentes significations : c’est une chaussure de cuir qui couvre le soulier, qui le tient propre & le pié sec ; c’est une espece de sandale à semelle de bois.

Galoche, (Marine.) c’est une poulie dont le mouffle est fort plat, sur-tout d’un côté : on l’applique sur la grande vergue & sur la vergue de misene, afin d’y passer des cargues-boulines.

On appelle aussi galoche une piece de bois en forme de demi-rond, qui sert à porter les taquets d’écoutes.

On donne encore ce nom à un trou à demi couvert par une petite piece de bois voûtée qu’on fait dans le panneau d’une écoutille, pour faire passer un cable. (Z)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « galoche »

Origine discutée, plusieurs étymons dans les domaines celte, romain et même grec sont retenus [1], mentionnons - entre autres - le latin gallica (« chaussure gauloise ») ou le gaulois *gallos (→ voir galet) + -oche (« [chaussure] à la semelle dure »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Espagn. galocha ; ital. galoscia. Le mot est plus ancien que ne le donne l'historique ; car du Cange a noté galochia dans un texte de 1382. On le tire du latin gallicæ, sorte de chaussure gauloise, avec changement du suffixe, selon Diez. On remarquera en confirmation que gallicus avait donné galesche (voy. GALLIQUE 1). Scheler préfère calopodium, calop'dium, galoche, qui a signifié une chaussure de bois ; maîs la galoche n'est pas le sabot. La première étymologie reste donc la plus vraisemblable.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « galoche »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
galoche galɔʃ

Évolution historique de l’usage du mot « galoche »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « galoche »

  • Les gens qui ont le menton en galoche et dont les dents se déchaussent y mettent vraiment de la mauvaise volonté. De Pierre Dac
  • Concours de galoche 2020-07-14 14:00:00 – 2020-07-14 20:00:00 Rue Isidore Le Garo Galochodrome Plomeur Finistère Plomeur Unidivers, Concours de galoche Plomeur mardi 14 juillet 2020
  • Enfin, dimanche, dès 14 h, un concours de galoche gratuit (inscription au bar, tél. 02 98 27 79 00, et port du masque conseillé), le premier de la saison, refermera ce week-end festif. Le Telegramme, Au bar Le Magellan de Telgruc, on prépare un grand week-end d’animations - Telgruc-sur-Mer - Le Télégramme
  • Désormais installé à Marcolès dans le Cantal, Eric Mas perpétue la tradition. Il fabrique des galoches comme on le faisait autrefois. Mais ses sabots en bois se déclinent aujourd'hui dans des coloris plus tendances. C'est le dernier véritable galochier de France. France Bleu, La relance éco : un coup de foudre qui se termine par une galoche dans le Cantal
  • Qui se souvient de la galoche, cette chaussure à semelle de bois recouverte d'une tige en cuir ? Ce savoir-faire manuel a connu son apogée dans les années 1910 dans la vallée de la Bourbre, en Isère. C'est là que six passionnés se sont lancés dans la création d'un musée unique en France. France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, VIDEO. Origine, fabrication, apogée... Êtes-vous incollable sur la galoche ?

Traductions du mot « galoche »

Langue Traduction
Anglais galoche
Espagnol galoche
Italien galoche
Allemand galoche
Chinois 加洛切
Arabe جالوش
Portugais galoche
Russe galoche
Japonais ガロッシュ
Basque galoche
Corse galoche
Source : Google Translate API

Synonymes de « galoche »

Source : synonymes de galoche sur lebonsynonyme.fr
Partager