La langue française

Frou-frou, froufrou

Définitions du mot « frou-frou, froufrou »

Trésor de la Langue Française informatisé

FROU-FROU, FROUFROU, subst. masc.

Léger bruit produit par le frottement de certaines étoffes sur elles-mêmes (en particulier la soie) ou par le frottement de feuilles, de plumes... entre elles. Froufrou d'une robe, d'un plumage; froufrous de dentelles; froufrou soyeux; faire un froufrou. Une caille surprise se levait du creux d'un sillon et partait dans un frou-frou d'ailes (Moselly, Terres lorr.,1907, p. 203).Je fis lever une vipère qui disparut dans un frou-frou de feuilles sèches (Jouve, Scène capit.,1935, p. 177):
1. Deux jeunes filles se sont avancées pour me recevoir; elles marchaient aussi bien que de vraies dames; le corps coulait en avant sans qu'on sentît le mouvement des pieds, les robes de soie faisaient le frou-frou le plus discret. Taine, Notes Paris,1867, p. 58.
P. méton. Le temps disparu avait tant de choses pour lui que jamais nous ne retrouverons : le charme, le froufrou des femmes, l'esprit parisien, quoi! (Fargue, Piéton Paris,1939, p. 178).
P. ext. Pièce de vêtement typiquement féminine :
2. De nos dentelles, la grande cliente elle s'en est fourré plein les manches... (...) Elle s'est recouverte de guipures, des mantilles entières (...) Elle se grandissait à mesure dans les frou-frous et les ajours... Céline, Mort à crédit,1936, p. 103.
REM.
Frou, onomatopéeemployée comme subst. masc. et exprimant ou désignant, de même que froufrou, le léger bruit produit par certains frottements. Sa robe fait frou, frou, frou, frou, Ses petits pieds font toc, toc, toc (Meilhac, Halévy, Vie paris.,1867, III, 9, p. 73).
Prononc. et Orth. : [fʀufʀu]. Ds Ac. 1878 et 1932. Var. en 1 seul mot ds Dub. et Lar. Lang. fr. Au plur. des frous-frous ou froufrous; noter cependant supra ex. 2 : des frou-frous. Étymol. et Hist. 1738 onom. (Théâtre de la Foire, Thurot, 187 ds FEW t. 3, p. 823 a); cf. 1787 faire frou-frou (Ah! Ah! ou relation véritable... ds Brunot t. 6, p. 769); 1829, 15 août subst. masc. (Journal des Dames et des Modes, p. 359 ds Fr. mod. t. 20, p. 303). Onomatopée redoublée. Fréq. abs. littér. : 72. Bbg. Mat. Louis-Philippe 1951, p. 328. − Migl. 1968 [1927], p. 196. − Morin (Y.). The Phonology of echo-words in Fr. Language. Baltimore. 1972, t. 48, p. 105. − Sain. Arg. 1972 [1907], p. 44.

Wiktionnaire

Nom commun

frou-frou \fʁu.fʁu\ masculin

  1. Léger bruit que produit le frottement des étoffes, particulièrement des étoffes de soie.
    • Dans le silence qui suivit, un léger frou-frou indiqua que Miss Peebles s’était levée, le visage bouleversé — (Francis Bleeding, Un dîner d’anniversaire, traduction de Perrine Vernay, 1933, dans l’édition Payot & Rivages de 1996, chapitre I-2 (le mot est aussi écrit froufrou, dans le même livre, chapitre I-2))
    • Mais un frou-frou de soie sur les dalles, la bordure d’un chapeau, un camail noir… C’était elle. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, Michel Lévy frères, Paris, 1857)
  2. Par analogie, bruit produit par le déplacement de certains animaux.
    • Ce ne fut qu'en entendant le frou-frou d'une bécasse arrivant sous le couvert qu'il tomba en arrêt. — (Jean Ray, Harry Dickson, Le Savant invisible, 1934)
  3. (Poésie) Sensation ressentie par le poète en évoquant le ciel étoilé.
    • — Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou. — (Arthur Rimbaud, Ma bohème, Wikisource, 1870)

Nom commun

froufrou \fʁu.fʁu\ masculin

  1. Bruit léger produit par le frôlement ou le froissement de quelque chose.
    • Les robes de soie faisaient froufrou à travers les chaises… — (Alphonse Daudet, Le petit Chose, 1868, rééd. Le Livre de Poche, page 69)
    • Une jeune femme, paraissant à peine âgée de trente ans, entra dans un froufrou soyeux. — (Francis Bleeding, Un dîner d’anniversaire, traduction de Perrine Vernay, 1933, dans l’édition Payot & Rivages de 1996, chapitre I-2 (le mot est aussi écrit frou-frou, dans le même livre, chapitre I-3))
    • Les feuilles de platane qui s’engouffrèrent sur ses pas toupinèrent sur le carrelage avec des froufrous moribonds. — (Tito Topin, Shanghai Skipper, Série noire, Gallimard, 1986, page 97)
  2. Ornement de tissu d’un vêtement féminin, le rendant aguichant.
    • Les froufrous d’une robe.
    • La demeur’ que je préfère,
      C'est votre robe à froufrous,
      Tout le restant m'indiffère,
      J'ai rendez-vous avec vous !
      — (Georges Brassens, J'ai rendez-vous avec vous)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FROU-FROU. n. m.
Léger bruit que produit le frottement des étoffes, particulièrement des étoffes de soie. Le frou-frou d'une robe.

Littré (1872-1877)

FROU-FROU (frou-frou)
  • 1Onomatopée dont on se sert pour exprimer le froissement des feuilles, des vêtements, particulièrement des robes de soie, de taffetas.

    Populairement. Faire frou-frou, faire du frou-frou, étaler un grand luxe.

  • 2 S. m. Nom vulgaire des oiseaux-mouches.

    Au plur. Des frou-frous.

REMARQUE

Au commencement du XVIIe siècle, on a dit frifilis, dans un sens analogue : Vous aimez la foi, et ne voudriez pas qu'une seule pensée vous vînt au contraire ; et, tout aussitôt qu'une seule vous touche, vous vous en attristez et troublez ; vous êtes trop jalouse de cette pureté de foi ; il vous semble que tout se gâte ; non, non, ma fille, laissez courir le vent, et ne croyez pas que le frifilis des feuilles soit le cliquetis des armes, St François de Sales, Lett. à Mme de Chantal, 30 août 1605.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « frou-frou »

(Date à préciser) Onomatopée redoublée construite sur l’initiale de frôler, froisser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « frou-frou »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
frou-frou frufru

Évolution historique de l’usage du mot « frou-frou »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « frou-frou »

  • Jupe rouge soyeuse, au frou-frou léger, corsage plissé, petite tête espiègle. Les coquelicots façonnés, poupées d'hier oubliées au bord des chemins, se redécouvrent à l'école des fleurs. auJardin.info, Poupées de coquelicot et autres fleurs
  • Mercerie « Froufrou », au 17, place du Général-de-Gaulle, à Matignon, Irène Frohard, tél. 02 96 41 16 28 ; froufrou[email protected] Le Telegramme, Commerce : à la mercerie de Matignon, elle souhaite tisser du lien avec la relève - Ces commerces du pays de Dinan qui cherchent repreneurs - Le Télégramme

Traductions du mot « frou-frou »

Langue Traduction
Anglais frou frou
Espagnol frou frou
Italien frou frou
Allemand frou frou
Chinois 弗鲁
Arabe من فرو
Portugais frou frou
Russe frou frou
Japonais フルーフルー
Basque frou frou
Corse frou frou
Source : Google Translate API

Synonymes de « frou-frou »

Source : synonymes de frou-frou sur lebonsynonyme.fr

Frou-frou

Retour au sommaire ➦

Partager