La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « friperie »

Friperie

Définitions de « friperie »

Trésor de la Langue Française informatisé

FRIPERIE, subst. fém.

A.− Ensemble d'habits, de tissus, d'objets usagés et de peu de valeur. Les fenêtres étroites, malsaines, n'ont que de la friperie à laisser voir (Frapié, Maternelle,1904, p. 9).On dressait une sorte de marché en plein air; parmi la friperie et le bric-à-brac, on déchargeait de petites péniches chargées de fleurs (Martin du G., Thib.,Belle sais., 1923, p. 936):
Au plafond, entre des herbes sèches qui pendaient, il y avait des guirlandes de vieilles bottes en cuir gras, des peaux raidies, de vieilles casseroles, de la ferraille, puis des peaux de mouton, des touloupes inutilisables, et, par terre, toute une friperie de vieux habits, de blouses hors d'usage, de fourrures chauves. G. Leroux, Roul. tsar,1912, p. 121.
P. métaph. Synon. de vieillerie.Son style [de Chateaubriand] est un étrange composé de toute la friperie classique, drapée, pailletée à la nouvelle mode romantique (Zola, Doc. littér.,Chateaubr., 1881, p. 30).
B.− P. méton.
1. Commerce des vêtements d'occasion, des vieux objets. Commerce de friperie (Littré).
2. Échoppe, boutique où l'on fait le commerce de vieux vêtements, de vieux objets. On eût dit, à le voir, que le clocheteur de la Samaritaine, le petit More du Marché-Neuf ou le Jacquemard de Saint-Paul se fussent allés vêtir à la friperie (Gautier, Fracasse,1863, p. 295).Il avait, sans doute par dévotion pour Balzac, ce que j'ai deviné plus tard, déniché dans une friperie une ample robe de bure (Duhamel, Notaire Havre,1933, p. 66).
P. métaph. Il écrivait une vingtaine de lignes dans lesquelles une vieille idée plus fatiguée que le Juif errant, et mal vêtue de haillons empruntés aux friperies littéraires, dansait lourdement sur la corde roide du paradoxe (Murger, Scènes vie boh.,1851, p. 274).
Prononc. et Orth. : [fʀipʀi]. Ds Ac. dep. 1694, jusqu'à 1740 sous la forme fripperie. Étymol. et Hist. 1. 1268-71 « vieux vêtements » freperie (E. Boileau, Livre des métiers, 200 ds T.-L.); 1541 friperie (Calvin, Instit., 953 ds Littré); 2. 1611 « boutique où l'on vend les vieux vêtements » (Cotgr.); 3. 1690 « vieillerie » (Fur.). Dér. de fripe2; suff. -erie* (cf. la forme feleprie ds T.-L.). Il se pourrait que la forme friperie remonte à la fin du xiiie-début xives. à en juger par les attest. données par M. Bambeck ds Mél. Gamillscheg (E.) 1952 et M. Höfler ds Cah. Lexicol. t. 6, fasc. 1, p. 95. Le i du rad. pourrait être dû à celui du suffixe. Fréq. abs. littér. : 42. Bbg. Mat. Louis-Philippe 1951, p. 238.

Wiktionnaire

Nom commun - français

friperie \fʁi.pʁi\ féminin

  1. (Collectif) Ensemble d'habits, d'objets qui ont servi à d’autres personnes et qui sont fripés et usés.
    • À mesure qu’il écartait les friperies amoncelées sur le corps, Jamalou se rendait compte qu’il arrivait trop tard. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • En 38 ou 39, le roi, convié à Rome par Caligula, eut le tort de revêtir un manteau de pourpre en public au côté de l’empereur. Cela lui coûta la vie selon Suétone. C’était effectivement une faute de goût. Cette friperie, symbole du pouvoir suprême, était en tant que telle réservée à l’empereur. — (Pierre Renucci, Claude, Perrin, Paris, 2012, page 212)
    • Tous ses habits ne sont que friperie. — Vendre de la friperie. - Un marchand de friperie.
  2. (Par extension) Métier d’acheter, de raccommoder et de revendre de vieux habits et de vieux meubles.
  3. (Par extension) Boutique de ceux qui font ce métier.
    • Enfin, pour parachever le tout, une chemise king size type bûcheron, tout droit sortie de la friperie à deux rues de chez moi, parce qu'il fait froid. — (Fanny André, À jamais : Une vie pour l'Autre, Éditions Addictives, 2017, chap. 11)
    • Quand elle accompagnait Ruth, dans les friperies de Barbès, elle repartait souvent avec une chemise XXL, espérant que la vendeuse pense que c'était un cadeau pour son père. — (Carmen Bramly, Onde de choc, Éditions JC Lattès, 2017, chap. 3)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FRIPERIE. n. f.
Habits, objets qui ont servi à d'autres personnes et qui sont fripés et usés. Tous ses habits ne sont que friperie. Vendre de la friperie. Un marchand de friperie. Fig. et fam., Friperie littéraire, Vieilleries, lieux communs. Il signifie aussi Métier d'acheter, de raccommoder et de revendre de vieux habits et de vieux meubles. Il signifie encore Boutique de ceux qui font ce métier. Acheter un habit à la friperie. Il ne s'habille jamais qu'à la friperie.

Littré (1872-1877)

FRIPERIE (fri-pe-rie) s. f.
  • 1Vêtements, meubles qui, ayant servi, sont plus ou moins usés. Ce n'est que de la friperie. Marchand de friperie. Peut-être d'un an vous ne vendrez cette friperie-là si à propos, Marivaux, Pays. parv. 3e part.

    Se jeter sur la friperie de quelqu'un, se ruer, se mettre, tomber sur la friperie de quelqu'un, se jeter sur lui pour le battre. Gare une irruption sur notre friperie ! Molière, Dép. am. III, 1.

    Par extension. Je ne sais si vous savez que cet animal-là a encore sur sa friperie un décret de prise de corps du parlement de Paris, qu'il s'attira quand il était porte-Dieu à la sainte chapelle basse, Voltaire, Lett. d'Argental, 27 juill. 1768.

    Fig. Se moquer de quelqu'un, en dire du mal. Ils se mirent de plus belle sur la friperie de la vieille, Lesage, Guzm. d'Alf. I, 6.

    Fig. Friperie littéraire, vieilleries, lieux communs, etc. Friperie mythologique, l'usage suranné des personnages mythologiques.

  • 2Métier qui consiste à acheter et à vendre de vieux meubles, de vieux habits.

    Commerce de friperie.

  • 3Lieu où logent ceux qui vendent de la friperie. Acheter un habit à la friperie.
  • 4Espèce de hangar sous lequel on dépose les cannes à sucre avant de les porter au moulin.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et se c'estoit viés feleprie, si doit le pelichons un denier, Tailliar, Recueil, p. 20. Mes tout aussi com draperie Vaut miex que ne fet freperie, Valurent mieux cil qui jà furent De cels qui sont et il si durent, Rutebeuf, 230.

XIVe s. Item ung fardeaulx de fresperie (infra flesperie), Du Cange, ferperia. Li estaul de la forperie, Du Cange, ib.

XVIe s. D'une friperie tant mal cousue, on n'en sauroit rien attendre qui vaille, Calvin, Instit. 953. Enfin, après avoir un peu loué le pape Pie quart, ils tombent sur la fripperie de Pie quint, qu'ils appellent fra Scarpon, D'Aubigné, Hist. II, 204. Ceux qui n'avoient de bons habillemens en louerent à la fripperie, affin d'estre estimés de reputation, Condé, Mémoires, p. 621.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

FRIPERIE. - ÉTYM. Friperie vient de fripe ou frepe, mais non, comme le pensent Diez et Scheler, de l'islandais hripa (voy. ci-dessus FRIPER). M. Bugge, Romania, n° 10, p. 148, est d'avis que fripe ou frepe représente le latin fibra, lambeau, extrémité, fibre. Pour la métathèse de l'r, il rappelle frange, de fimbria, tremper de temperare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

FRIPERIE, s. f. négoce des vieux habits & des vieux meubles.

Ce mot est aussi employé pour signifier le lieu où sont assemblés & où tiennent leurs magasins ceux qui font ce commerce. La compagnie des Fripiers de Paris est un corps régulier d’ancienne date, qui fait une figure considérable parmi les autres corps de cette ville. Voyez Fripier.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « friperie »

Norm. feuperie. Le radical est l'ancien fripe, frepe ou felpe. Diez et Scheler pensent qu'il faut le rattacher au scandinave hripa, procéder avec précipitation, qui aurait pris le sens de user (voy. FRIPER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De fripe, avec le suffixe -erie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « friperie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
friperie fripri

Évolution historique de l’usage du mot « friperie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « friperie »

  • Tom a créé sa friperie en ligne début juin : Magic Frip. Le concept ? Il nettoie, restaure et remet en état des vêtements, mais principalement des chaussures. Quelle bonne idée ! , Friperie à Cherbourg : bientôt une nouvelle boutique éphémère en centre-ville | C'est à Cherbourg
  • Chaque jour, France Bleu Périgord s'intéresse à une entreprise de Dordogne qui fait face à la crise du coronavirus. Ce jeudi, gros plan sur sur la friperie solidaire "Ding Fring" à Boulazac qui a réussi à ouvrir sa boutique le 20 juin après le confinement, et à créer quatre emplois en insertion France Bleu, La relance éco en Dordogne : une friperie solidaire ouvre à Boulazac
  • La friperie en ligne 90 offre des vêtements seconde main pour femmes, hommes et pour enfants. Radio-Canada.ca, Succès instantané pour une Rouynorandienne qui lance une friperie en ligne | Radio-Canada.ca
  • Il y avait déjà du monde avant l’ouverture des portes, samedi, à l’ouverture de la friperie de la MJC-La Marelle, même si cette fois la vente n’était pas liée à une autre animation. Mais il est vrai que la bourse aux vêtements du printemps n’avait pas pu avoir lieu. Les vêtements proposés à la friperie proviennent des trois containers placés sur la commune : derrière la mairie, sur le parking de la piscine, près de la longère. Pour des raisons sanitaires, en cette période de crise, les vêtements sont mis en quarantaine pendant une semaine. Après le confinement, les collectes ont été très importantes. Le Telegramme, Beaucoup de monde à la vente de la friperie - Scaër - Le Télégramme
  • Sur la table blanche qui fait office de caisse, une balance qui a vécu. Près d’elle, du gel hydroalcoolique et de quoi accepter les Pelou (*), euros et autres moyens de paiement. Le local est exigu, la déco inachevée, mais ce dernier point est temporaire, assure la présidente de « Conso mais autrement » qui tient la friperie ce jour-là. www.lepopulaire.fr, L’association « Conso mais autrement » ouvre une friperie à Limoges, sans illusions sur « le monde d'après » - Limoges (87000)
  • Deux euros par kilo de vêtement: voilà de quoi s’habiller à moindre coût pour l’été. C’est ce que propose l’association Gener’actions qui organise mercredi dans ses locaux du 55 avenue du Maréchal Juin une "friperie solidaire".  SudOuest.fr, Biarritz: une friperie solidaire et éphémère mercredi 24 juin

Images d'illustration du mot « friperie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « friperie »

Langue Traduction
Anglais thrift shop
Espagnol tienda de segunda mano
Italien negozio dell'usato
Allemand secondhandladen
Chinois 旧货店
Arabe دكان للبضائع المستعملة
Portugais brechós
Russe комиссионный магазин
Japonais リサイクルショップ
Basque thrift shop
Corse magazinu di seconda manu
Source : Google Translate API

Synonymes de « friperie »

Source : synonymes de friperie sur lebonsynonyme.fr

Friperie

Retour au sommaire ➦

Partager