Fossoyeur : définition de fossoyeur


Fossoyeur : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

FOSSOYEUR, subst. masc.

A.− Celui qui creuse les fosses dans les cimetières. Qui a raison du fossoyeur ou d'Hamlet quand l'un ne voit qu'un crâne là où le second se rappelle une fantaisie? (Proust, Past. et mél.,1919, p. 177):
Ah! que ne suis-je seulement fossoyeur surnuméraire au Père-Lachaise! Voilà un métier qui rapporte et qui amuse! Chaque jour des pourboires et des évolutions militaires. C'est une suite de mères désolées et d'épouses en deuil! Et ensuite des monuments superbes, des fleurs à répandre, des saules pleureurs à tailler, de petits jardins à entretenir. Janin, Âne mort,1829, p. 203.
Rem. On relève, dans le lang. littér., au fém., p. métaph. La fossoyeuse. ,,La mort`` (Littré).
P. métaph. ou au fig., littér. Celui qui participe à la disparition ou à l'anéantissement de quelque chose. Le fossoyeur d'une doctrine, d'un parti; les fossoyeurs de la République. Calonne (...) est resté célèbre parce qu'on l'a regardé comme le fossoyeur de l'Ancien Régime (Bainville, Hist. Fr.,t. 2, 1924, p. 19).
B.− ENTOMOL. Nécrophore. L'humble tête bizarrement pelée et ridée, à peine entamée par les tenailles et les mandibules des petits fossoyeurs (Bernanos, Nuit,1928, p. 20).
REM.
Fossoyeux, subst. masc.,fam. Synon. (supra A).Mesdames et Messieurs, Vous dont la sœur est morte, Ouvrez au fossoyeux Qui claque à votre porte (Laforgue, Complaintes,1885, p. 166).
Prononc. et Orth. : [foswajœ:ʀ] ou [fɔ]. [o] ds Passy 1914; [ɔ] ds Littré, DG et Lar. Lang. fr. (cf. aussi Mart. Comment prononce 1913, p. 110); [o] ou [ɔ] ds Barbeau-Rodhe 1930, Pt Rob. et Warn. 1968. Cf. fosse. Le mot est admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1328 (Compt. d'Oudart de Lagny, A.N. KK 3a, fo11 vods Gdf. Compl.). Dér. du rad. de fossoyer*; suff. -eur2*. Fréq. abs. littér. : 271. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 338, b) 881; xxes. : a) 296, b) 212. Bbg. Arickx (I.). Les Orthoépistes sur la sellette. Trav. Ling. Gand. 1972, no3, p. 130.

Fossoyeur : définition du Wiktionnaire

Nom commun

fossoyeur \fɔ.swa.jœʁ\ masculin; (féminin : fossoyeuse)

  1. Celui qui creuse les fosses pour enterrer les morts.
    • Le lendemain, à six heures du matin, les fossoyeurs me retrouvèrent aussi froid que la dalle sur laquelle j’étais couché. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • Dans l’excavation, […], on descendit les misérables bières de sapin, on les rangea l’une près de l’autre puis, […], les fossoyeurs saisirent leurs pelles et comblèrent la tranchée. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Tandis que les cris des femmes redoublaient et que les hommes chantaient leurs saintes prières, le fossoyeur se penchant près de l’oreille de la morte lui fit les suprêmes recommandations. — (Out-el-Kouloub, Zariffa, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », 1940)
    • Vous préviendrez au village qu’on sonne en première classe et vous vous occuperez du prêtre, du fossoyeur et du menuisier ! — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 21)
  2. (Figuré) Celui qui met fin à un monde déjà en déliquescence.
    • On s’aperçoit que l’ancien régime a formé, par milliers, ses propres fossoyeurs. — (Victor Serge, Portrait de Staline, 1940)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Fossoyeur : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FOSSOYEUR. n. m.
Celui qui creuse les fosses pour enterrer les morts.

Fossoyeur : définition du Littré (1872-1877)

FOSSOYEUR (fo-so-ieur ; quelques-uns disent : fo-soi-ieur) s. m.
  • 1Celui qui creuse les fosses dans un cimetière.
  • 2 S. f. Fig. La fossoyeuse, la mort. À ma porte, la fossoyeuse Frappe ; adieu messieurs les humains, Béranger, Cinquante ans.
  • 3 Le fossoyeur, nom vulgaire et spécifique du nécrophore fossoyeur, dit aussi enfouisseur et enterreur, comme les autres espèces du genre nécrophore, Legoarant

HISTORIQUE

XIIIe s. La mors igalist le seignor au serf, et les coronés aus fosseors, Latini, Trésor, p. 392.

XVIe s. Les fossoyeurs et porteurs de Rome, Amyot, Caton, 17.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

FOSSOYEUR. - HIST. Ajoutez :

XIVe s. Pour faire paiement à pluseurs fosseurs et charpentiers, ausquieux nous avons fait faire certains fossez…, Mandements de Charles V, Paris, 1874, p. 3.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « fossoyeur »

Étymologie de fossoyeur - Wiktionnaire

 Dérivé de fossoyer avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « fossoyeur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fossoyeur fɔswajœr play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « fossoyeur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fossoyeur »

  • Oh, fossoyeur, t'as pas envie d'aller jouer aux billes au lieu de nous saouler avec tes commentaires qui sentent le réchauffé ??? Fais preuve d'un minimum d'imagination pour essayer de nous faire rire, parce que là, t'arrives même plus à nous tirer un sourire de compassion... LaProvence.com, OM | Ligue 1 : l'OM affrontera Saint-Étienne, le PSG, le Losc et Lyon lors des six premières journées | La Provence
  • Le fossoyeur indien Mohammed Shamim dans le cimetière musulman Jadid Qabristan Ahle de New Delhi, le 13 mai 2020. Courrier picard, En pleine pandémie, les insomnies d'un fossoyeur indien
  • Né dans le Nord, Eric Dupond-Moretti n'était pas forcément destiné à devenir avocat. Elevé par sa mère d'origine italienne après avoir perdu son père à l'âge de 4 ans, il a été contraint de travailler dans une usine ou encore d'être fossoyeur pour payer ses études. Alors qu'il avait 15 ans, la mort dans des circonstances suspectes de son grand-père a fait naître en lui sa vocation, puisque la lumière n'a jamais été faite dans cette affaire. N'étant pas forcément le plus doué des élèves, il a réussi malgré tout à passer le barreau de justesse.  CNEWS, Tout savoir sur Eric Dupond-Moretti, le nouveau garde des Sceaux | CNEWS
  • Si Napoléon a été le fossoyeur de la liberté de la Révolution, il a fait de l’Empire le plus beau moment de l’idée d’égalité de l’histoire de France. De Sylvain Tesson / Lire, 1er janvier 2015
  • Malade, on voulut lui faire venir un médecin et il déclara : non, je veux un fossoyeur, car je déteste les intermédiaires. De Xavier Forneret
  • Ce n'est pas un médecin que je veux, mais un fossoyeur : je déteste les intermédiaires. De Xavier Forneret
  • La parole soulève plus de terre que le fossoyeur ne le peut. De René Char
  • Tout le monde répond à la pelle du fossoyeur. De Yak Rivais

Traductions du mot « fossoyeur »

Langue Traduction
Corse gravedigger
Basque zulatzaileari
Japonais グレイヴ・ディガー
Russe копатель могил
Portugais coveiro
Arabe حفار القبور
Chinois 掘墓人
Allemand grabräuber
Italien becchino
Espagnol sepulturero
Anglais gravedigger
Source : Google Translate API

Antonymes de « fossoyeur »



mots du mois

Mots similaires