La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « fluxion »

Fluxion

Variantes Singulier Pluriel
Féminin fluxion fluxions

Définitions de « fluxion »

Trésor de la Langue Française informatisé

FLUXION, subst. fém.

A.− MÉD., vx. ,,Afflux de sang ou d'autres liquides sur certains tissus qui se tuméfient`` (Littré). Avoir une fluxion sur le visage, sur les dents, sur les yeux (Ac.1835, 1878) :
1. Tantôt, au contraire, parce qu'elle est plus faible, que les extrémités de ses vaisseaux n'ont pas assez de ton pour résister à l'impulsion des humeurs, que ces humeurs s'y amassent en plus grande quantité; ou, pour parler le langage de l'école ancienne, qu'il s'y forme des fluxions. Cabanis, Rapp. phys. et mor.,t. 1, 1808, p. 366.
Fluxion de poitrine. Inflammation de la paroi thoracique, de la plèvre et du poumon. Elle avait soixante-quatorze ans, et à cet âge-là les fluxions de poitrine ne pardonnent guère (Theuriet, Mais. deux barbeaux,1879, p. 45):
2. − Le vent chasse la neige par les meurtrières dans l'escalier, dit la femme; j'ai toujours peur que Louis n'attrape une fluxion de poitrine par ces temps... Huysmans, Là-bas,t. 1, 1891, p. 110.
Fluxion dentaire. Gonflement inflammatoire des gencives ou des joues provoqué par une infection dentaire :
3. Une espèce de rustre, dont la joue ballonnée témoignait qu'il souffrait d'une fluxion, vint s'asseoir sur la chaise, et l'opérateur lui plongea dans la bouche la redoutable pince d'acier poli. Gautier, Fracasse,1863, p. 296.
B.− MATH. ,,Méthode de calcul où Newton regardait les grandeurs géométriques comme engendrées par des mouvements continus (...). Le calcul des fluxions est devenu le calcul infinitésimal`` (Ac.). Méthode des fluxions (Lagrange, Fonctions analyt.,1797, p. 4).
REM. 1.
Fluxionnel, elle, adj.Calcul fluxionnel. Synon. de différentiel.La formation et le calcul de ces différentes fonctions sont à proprement parler le véritable objet des nouveaux calculs, c'est-à-dire du calcul appelé différentiel, ou fluxionnel (Lagrange, Fonctions analyt.,1797p. 2).
2.
Fluxionné, ée, adj.Atteint de fluxion. J'étais dans la plus mauvaise disposition d'estomac et de tête fluxionnée, tout concentré en moi-même et pensant pendant la route à cheval que Van Helmont a eu raison de placer dans l'estomac le centre de toutes nos affections et la cause active de nos dispositions intellectuelles, de nos idées mêmes (Maine de Biran, Journal,1819, p. 242).L'employé de Cahem et fils (...) put enfin demander ce qu'il devait à la servante fluxionnée (Coppée, Vrais riches,1891, p. 127).
Prononc. et Orth. : [flyksjɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. xives. fluxion de sang (J. de Mandeville ds Delb. Rec. ds DG); 2. 1432 (Règles de seconde Rhétorique, éd. E. Langlois, 52 : Fluccion est chose de courant); ca 1500 (Jardin de santé, p. 80 ds Gdf. Compl. : les fluictions que les Grecz appellent rheumatismos); 3. math. début xviiies. (Fontenelle, Newton ds Littré). Empr. au b. lat. fluxio « écoulement ». Fréq. abs. littér. : 158.
DÉR.
Fluxionnaire, adj.Synon. de inflammatoire.Poussées fluxionnaires très localisées, toujours aux mêmes points. Infection se généralise, sûrement (Martin du G., Thib.Épil., 1940, p. 1010).Des arthrites fluxionnaires d'intensité modérée (Ravault, Vignon, Rhumatol.,1956, p. 535). [flyksjɔnε:ʀ]. 1reattest. 1723 (Mém. de Trévoux, p. 2118, ds Trév. 1752); de fluxion, suff. -aire*.

Wiktionnaire

Nom commun - français

fluxion \flyk.sjɔ̃\ féminin

  1. (Histoire, Médecine) Afflux de sang ou d’un autre liquide dans une partie du corps.
    • Il dit au mari, sur le palier, que sa femme avait une fluxion de poitrine et qu’il ne répondait pas d’elle. — (Émile Zola, La Curée, 1871)
    • Les symptômes pathognomoniques de la fluxion périodique ne se révélant souvent que dans un temps indéterminé et parfois très-éloigné, des fourrières interminables et des procès ruineux en sont la conséquence ; […]. — (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
    • Nous nous levons à demi habillés, des inconnus autour de nous surgissant du foin, à la vitesse et avec les ennuis d'une résurrection, se plaignant du bras, d'une fluxion, de la jambe. — (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
  2. (En particulier) Gonflement inflammatoire des gencives, des joues.
    • C’est donc à l’acheteur […] à ne pas s’endormir sur la croyance d’une ophtalmie extérieure ou motivée par un semblant de lésion, car dans ce temps pourrait se dissiper la vraie fluxion, […]. — (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
    • Je suis à Paris.
      J’y suis arrivé avec une fluxion. Legnagna, le maître de pension, m’a accueilli avec étonnement. Il a dit à sa femme : « Ce n’est pas un élève, c’est une vessie. »
      — (Jules Vallès, L’Enfant, G. Charpentier, 1889)
    • Sur ces entrefaites il surgit : – « Comment ? lui dit-il, Marie, tu oses venir au-devant de moi avec cette joue ? » Marie avait sa fluxion. Elle élève le ton : – « Vous en êtes les témoins, mesdemoiselles, Monsieur n'est pas content que je l'attende. Ce soir, c’est ma joue ; une autre fois autre chose, comme si je n'étais pas assez bien pour lui. » — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 280)
  3. (Mathématiques) Vitesse d'un mouvement, selon Isaac Newton.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FLUXION. n. f.
T. de l'ancienne Médecine. Afflux de sang ou d'un autre liquide dans quelque partie du corps. Fluxion de poitrine. Voyez PLEURÉSIE, PNEUMONIE. Dans un sens plus restreint, il se dit encore d'un Gonflement inflammatoire des gencives, des joues. En termes de Mathématiques, Méthode des fluxions, Méthode de calcul où Newton regardait les grandeurs géométriques comme engendrées par des mouvements continus. Il les appelait des fluentes et nommait fluxions les vitesses des mouvements. Le calcul des fluxions est devenu le calcul infinitésimal.

Littré (1872-1877)

FLUXION (flu-ksion ; en vers, de trois syllabes) s. f.
  • 1 Terme de médecine. Abord d'un liquide vers le point où l'appelle une cause excitante. Là où il y a irritation, il y a fluxion.

    Afflux de sang ou d'autres liquides en certains tissus qui se tuméfient. J'ai des fluxions sur les yeux qui m'ont ôté l'usage de la vue, des mois entiers ; elles se promènent quelquefois dans les oreilles et alors je vois, mais je suis sourd ; elles tombent sur la gorge et je deviens muet, Voltaire, Lett. Mme du Deffant, 1er juill. 1764.

    Vulgairement, nom donné à des engorgements phlegmoneux du tissu cellulaire des joues et des gencives. La Mousse a une petite fluxion sur les dents, Sévigné, 68.

    Fluxion de poitrine, terme vulgaire qui désigne ou une pneumonie ou une pleurésie.

    On a dit aussi fluxion sur la poitrine. Une telle personne est morte d'une fièvre et d'une fluxion sur la poitrine, Molière, l'Amour méd. II, 1. Mme de Marbeuf a eu le courage de se tirer d'une fluxion sur la poitrine et d'une fièvre continue, n'ayant voulu voir aucun médecin ni être saignée, Sévigné, 30 janv. 1685.

    Terme de vétérinaire. Fluxion périodique, sorte d'ophthalmie qui attaque le cheval.

  • 2 Terme de mathématique. Méthode des fluxions, celle où l'on considère les quantités finies comme engendrées par un flux continuel, et, par exemple, la ligne comme la fluxion du point, la surface comme la fluxion de la ligne, et le solide comme la fluxion de la surface. Ce même manuscrit [de Newton] contient et l'invention et le calcul des fluxions qui ont causé une si grande contestation entre M. Leibnitz et lui, ou plutôt entre l'Allemagne et l'Angleterre, Fontenelle, Newton. Ce que M. Newton appelait fluxions, M. Leibnitz l'appepelait différences ; et le caractère par lequel M. Leibnitz marquait l'infiniment petit était beaucoup plus commode et d'un plus grand usage que celui de M. Newton, Fontenelle, Leibnitz. La géométrie et la physique, qui est appuyée sur elle, font voir que, dans les directions des mouvements, il faut toujours passer par une infinité de degrés ; et c'est même le fondement du calcul des fluxions inventé par Newton, Voltaire, Physique, Expos. du livre des inst. phys. Loi de continuité.

HISTORIQUE

XVIe s. Toutes choses sont en fluxion, muance et variation perpetuelle, Montaigne, II, 376. Fluxion est un soudain desbordement d'humeurs, avec plus grande quantité qu'il n'est besoin à la partie pour sa nourriture, Paré, V, 2. Ne plus ne moins qu'un lieu bas qui reçoit toutes fluxions, Amyot, De la mauvaise honte, 4.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « fluxion »

Lat. fluxionem, de fluere, fluer, couler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin fluxio (« écoulement »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « fluxion »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fluxion flyksjɔ̃

Fréquence d'apparition du mot « fluxion » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « fluxion »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fluxion »

  • Pour le soldat, tous les moyens sont bons afin que la réticente Chantilly accède à ses demandes. Il obtient de Louis XV une lettre de cachet et la fait enfermer dans un couvent. Elle finira par céder et emménager à Chambord… La fin du maréchal de Saxe est un peu mystérieuse. A-t-il été blessé lors d’un duel par un mari outragé ? Ou, affaibli par ses débauches, a-t-il succombé à une fluxion de poitrine ? Toujours est il qu’il meurt le 30 novembre 1750 à Chambord, après avoir dit à son médecin :"Mon ami, la vie n’est qu’un songe. Le mien a été beau, mais il est trop court…" Le maréchal n’avait que 54 ans. 
    Europe 1 — Chambord, le rêve de François Ier
  • Mon cheval a une tache blanche dans l’?il qui apparaît régulièrement puis disparaît. On m’a parlé de fluxion périodique ou de leptospirose. Comment évoluent-elles ?
    Cheval Magazine — La fluxion périodique - Cheval Magazine

Traductions du mot « fluxion »

Langue Traduction
Anglais fluxion
Espagnol fluxion
Italien fluxion
Allemand fluxion
Chinois 通量
Arabe الجريان
Portugais fluxão
Russe флюксия
Japonais 流動
Basque fluxion
Corse fluxione
Source : Google Translate API

Synonymes de « fluxion »

Source : synonymes de fluxion sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot fluxion au Scrabble ?

Nombre de points du mot fluxion au scrabble : 17 points

Fluxion

Retour au sommaire ➦