La langue française

Fleuri

Définitions du mot « fleuri »

Trésor de la Langue Française informatisé

FLEURI, IE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de fleurir*. Fleuri de/par + compl. à valeur causale.
A.− [Le compl. désigne l'élément (de beauté formelle) évoquant (celle de) la fleur]
P. anal. [Production naturelle] Mâchoires fleuries de dents (Faure, Hist. art,1909, p. 28).J'aperçois par-dessus les classeurs, son crâne fleuri de petits boutons roses (Duhamel, Journal Salav.,1927, p. 45).Il tirait d'un étui en peau de serpent, une volumineuse paire de lunettes et il se la campait sur le nez, avec ses doigts agiles, fleuris de gros bouquets de poils (Duhamel, Passion J. Pasquier,1945, p. 12).
[Aspect décoratif] Redingote fleurie par sa grande décoration pareille à une rose rouge épanouie (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Hérit., 1884, p. 527).La façade se dressait, fleurie d'ornements (Zola, Argent,1891, p. 245).
B.− [Le compl. désigne un élément (précieux) servant à orner, à perfectionner quelque chose] De très loin, je vois son visage fleuri par un bon sourire (Montherl., Olymp.,1924, p. 274).Un art fleuri d'aisance (Genevoix, Raboliot,1925, p. 27).Langage abscons et fleuri de métaphores (Béguin, Âme romant.,1939, p. 88).
II.− Emploi adj.
A.− Qui est en fleur; qui est couvert de fleurs. Cette plante fleurie a une odeur agréable (Kapeler, Caventou, Manuel pharm. et drog.,t. 1, 1821, p. 137):
1. Et des fleurs, une profusion de fleurs; tout ce pays était fleuri comme un éden : des chèvrefeuilles, de grands asphodèles en quenouilles blanches et des digitales en quenouilles roses. Loti, Mon frère Yves,1883, p. 213.
P. ext.
Littér. Qui comporte des fleurs; qui est caractérisé par la floraison. ,,La saison fleurie. Le printemps`` (Ac. 1835-1932). Pâques fleuries. Dimanche qui précède immédiatement celui de Pâques. Au dimanche de Pâques fleuries, qui est le dimanche des Rameaux, de longues processions font le tour de l'église (Faral, Vie temps st Louis,1942, p. 221).
Néol. Qui est orné de fleurs, planté de fleurs. Concours de villes et villages fleuris, et de maisons fleuries (Jocard, Tour. et action.,1966, p. 251).
B.− [P. anal. avec le coloris des fleurs, en parlant de l'aspect des pers.] Qui a de l'éclat, de la couleur, un aspect de santé. Teint fleuri. Originalité fleurie de la chair (Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 895).J'avais une mine fleurie, la peau tendue sur des joues rouges, et dans un corps alerte une âme jamais contrainte (Guéhenno, Journal homme 40 ans,1934, p. 24).Cf. Larbaud, Barnabooth, 1913, p. 13.
P. métaph. Cf. empereur ex. 1.
C.− Qui est embelli, agrémenté, orné.
1. [En parlant de la richesse ou des ornements d'une expression artistique ou intellectuelle (arts, lang., esprit)] Quel esprit fleuri et cynique, quelle élégance dans les paroles et les gestes, quelle calme franchise (Triolet, Prem. accroc,1945, p. 232):
2. Il y a un certain langage vain, fleuri, académiquement chantourné dans le vide, le langage salon − qui me donne toujours l'envie d'être direct et brutal au maximum. Du Bos, Journal,1927, p. 163.
2. Spécialement
a) ARCHIT. Gothique fleuri. Dernière période de l'architecture gothique où les découpures et les ornements sont multipliés à profusion :
3. Ce sont de fort belles sculptures de chêne, encadrées d'ornements d'architecture dans le genre flamboyant ou gothique fleuri; le style de ces sculptures enveloppées de fleurons de mille feuilles qui s'entrecroisent, et séparées par des colonnettes élégantes et capricieuses, est excellent. Nosban, Manuel menuisier,t. 2, 1857, p. 256.
b) MUS. Contrepoint fleuri. Contrepoint qui, par opposition au contrepoint simple, admet les intervalles dissonants : sur temps faible, par mouvement conjoint, ou sur temps fort, aux cadences en tant que retard :
4. ... autour des deux colonnes du nom : « Christe », s'enlace en contrepoints fleuris et pressés, comme des lianes, la supplication de l'Eleison. Rolland, Beeth.,t. 2, 1937, p. 343.
REM.
Floré, ée, adj.Fleuri, orné de fleurs. Cf. Kahn, Conte or et sil., 1898, p. 73, p. 205.
Prononc. et Orth. : [flœ ʀi], [flø-]. Ds Ac. dep. 1694. Fréq. abs. littér. : 1 335. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 485, b) 2 008; xxes. : a) 2 968, b) 1 548. Bbg. Duch. Beauté 1960, p. 98.

Wiktionnaire

Adjectif

fleuri \flœ.ʁi\

  1. Qui est couvert de fleurs.
    • Un ravissant cimetière, tout gai, tout ensoleillé, tout fleuri de clématites et de roses entoure l’église ; […]. — (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1895, réédition 1923)
    • Nous suivons toujours la route qui nous avait menés à Sokhrat Ed-Djeja, il y a près d'un mois. Mais la campagne, verte et fleurie, est infiniment plus jolie qu’alors. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 120)
  2. (Par extension) Qui est caractérisé par la floraison.
  3. (Par analogie) Qui a de la fraîcheur, de l’éclat.
    • Teint, visage fleuri.
  4. (Figuré) Où les ornements sont prodigués.
    • Style fleuri.
    • Langage fleuri.
  5. (Ironique) Empli de grossièretés
    • Langage fleuri
  6. (Par extension) (Figuré) Qui bourgeonne, qui s’est bien, complétement développé.
    • … odorant, gouteux à souhait, le camembert à la belle croûte blanche et fleurie...  — (Noémie Vialard, Le Camembert, la crême des fromages, Journal La Croix, page 27, 11 janvier 2015)
  7. (Histoire) (Architecture) Qualifie une type du style gothique particulièrement ciselé.
    • Le gothique fleuri.
    • Une certaine couronne en saillie, très-touffue et très-hérissée de clochetons, à ce qu’il nous semblait, nous avait étonné comme spécimen d’un style inconnu, mais qui se rattachait au gothique fleuri. C’était tout bonnement une galerie de charpente appliquée au sommet du beffroi pour cause de réparation et soutenue d’échafaudages et de poutrelles enchevêtrées. Voyez à quelles bévues s’exposent les voyageurs trop hâtifs ! — (Théophile Gautier, Ce qu’on peut voir en six jours, 1858, réédition Nicolas Chadun, page 166)

Forme de verbe

fleuri \flœ.ʁi\

  1. Participe passé masculin singulier de fleurir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FLEURI, IE. adj.
Qui est couvert de fleurs. Pré fleuri. Arbre fleuri. Il signifie par extension Qui est caractérisé par la floraison. La saison fleurie, Le printemps. Pâques fleuries. Voyez PÂQUES. Par analogie, il signifie Qui a de la fraîcheur, de l'éclat. Teint, visage fleuri. Il signifie figurément Où les ornements sont prodigués. Style fleuri. Spécialement, en termes d'Architecture, Le gothique fleuri.

Littré (1872-1877)

FLEURI (fleu-ri, rie) part. passé de fleurir
  • 1Couvert de fleurs. Un pommier tout fleuri. La campagne à présent n'est pas beaucoup fleurie, Molière, Tart. I, 5.

    La saison fleurie, le printemps.

    On dit de même : un hiver fleuri, un hiver où les fleurs persistent. Afin de venir passer avec nous un de ces hivers tièdes et fleuris qui sont réservés à notre belle Italie, Guez de Balzac, lett. 3, liv. II.

    Pâques fleuries, le dimanche des Rameaux, qui précède immédiatement celui de Pâques.

    Terme de blason. Se dit des rosiers et autres plantes chargées de fleurs.

    Où l'on a mis des fleurs. Une jardinière richement fleurie.

  • 2 Fig. Route fleurie, chemin fleuri, les moyens faciles, la vie heureuse, etc. Par les chemins fleuris d'un charmant quiétisme, Boileau, Sat. X. Dieu ne défend pas les routes fleuries, quand elles servent à revenir à lui, Chateaubriand, Génie, I, 1.
  • 3Qui est d'une bonne couleur, en parlant du visage, de la peau. Un visage fleuri. Il a l'oreille rouge et le teint bien fleuri, Molière, Tart. II, 3. Elle que j'avais laissée si fleurie n'était pas reconnaissable, Sévigné, 386. Qu'est devenu ce teint dont la couleur fleurie Semblait d'ortolans seuls et de bisques nourrie ? Boileau, Sat. III. L'État n'a point dépéri, Je reviens gras et fleuri, Béranger, Ventru.

    Un visage fleuri, se dit quelquefois, par moquerie, d'un visage couvert de boutons (on dit plutôt bourgeonné en ce sens).

  • 4En peinture, couleur fleurie, couleur dont tous les tons brillants semblent tenir de l'éclat des fleurs.
  • 5Barbe fleurie, barbe blanche. Non que j'assemble tous les jours Barbe fleurie et les amours, La Fontaine, Lettres, XXIII.

    Jaspe fleuri, jaspe panaché, jaspe dans lequel le vert domine.

    S. m. Fleuri, aspect nuancé que présentent certaines billes de bois après avoir été sciées.

  • 6 Terme de littérature. Rempli d'ornements. Dont j'aurais tenté la libéralité par une épître dédicatoire bien fleurie, Molière, Préf. des Précieuses. Il [d'Urfé] soutint tout cela d'une narration vive et fleurie, de fictions très ingénieuses…, Boileau, Héros de romans, discours. J'avoue que le genre fleuri a ses grâces ; mais elles sont déplacées dans les discours où il ne s'agit point d'un jeu d'esprit, Fénelon, t. XXI, p. 175. Le style fleuri ne doit pas être confondu avec le style doux, Voltaire, Dict. phil. Fleuri.

    Termes fleuris, termes qui appartiennent au style fleuri. Permis à vous, monsieur, de trouver ces expressions trop fleuries, Courier, Lett. I, 34.

    Esprit fleuri, esprit remarquable surtout par l'éclat et par l'agrément. On a dit quelquefois c'est un esprit fleuri, pour signifier un homme qui possède une littérature légère, et dont l'imagination est riante, Voltaire, Dict. phil. Fleuri.

    En un sens analogue. Le liant du duc de Chevreuse, ses vues fleuries, quoique sujettes à se perdre, furent des qualités faites exprès pour plaire à ce jeune prince [le duc de Bourgogne], Saint-Simon, 302, 188.

  • 7En musique, contre-point fleuri ou figuré, celui où les parties procèdent par des valeurs et des rhythmes différents.
  • 8 Terme d'architecture. Roman fleuri, style roman où les corniches, les architraves, etc. sont chargées d'ornements. Le roman fleuri est du dernier âge de l'architecture romane.

    Gothique fleuri, gothique où les ornements, les découpures sont multipliés à l'excès. Le gothique fleuri appartient au dernier âge de l'architecture ogivale.

  • 9Chez ceux qui élèvent des vers à soie, bruyères fleuries, bruyères abondamment chargées de cocons.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

FLEURI, adj. (Littér.) qui est en fleur, arbre fleuri, rosier fleuri ; on ne dit point des fleurs qu’elles fleurissent, on le dit des plantes & des arbres. Teint fleuri, dont la carnation semble un mélange de blanc & de couleur de rose. On a dit quelquefois, c’est un esprit fleuri, pour signifier un homme qui possede une littérature legere, & dont l’imagination est riante.

Un discours fleuri est rempli de pensées plus agréables que fortes, d’images plus brillantes que sublimes, de termes plus recherchés qu’énergiques : cette métaphore si ordinaire est justement prise des fleurs qui ont de l’éclat sans solidité. Le style fleuri ne messied pas dans ces harangues publiques, qui ne sont que des complimens. Les beautés legeres sont à leur place, quand on n’a rien de solide à dire : mais le style fleuri doit être banni d’un plaidoyer, d’un sermon, de tout livre instructif. En bannissant le style fleuri, on ne doit pas rejetter les images douces & riantes, qui entreroient naturellement dans le sujet. Quelques fleurs ne sont pas condamnables ; mais le style fleuri doit être proscrit dans un sujet solide. Ce style convient aux pieces de pur agrément, aux idyles, aux églogues, aux descriptions des saisons, des jardins ; il remplit avec grace une stance de l’ode la plus sublime, pourvû qu’il soit relevé par des stances d’une beauté plus mâle. Il convient peu à la comédie qui étant l’image de la vie commune, doit être généralement dans le style de la conversation ordinaire. Il est encore moins admis dans la tragédie, qui est l’empire des grandes passions & des grands intérêts ; & si quelquefois il est reçû dans le genre tragique & dans le comique, ce n’est que dans quelques descriptions où le cœur n’a point de part, & qui amusent l’imagination avant que l’ame soit touchée ou occupée. Le style fleuri nuiroit à l’intérêt dans la tragédie, & affoibliroit le ridicule dans la comédie. Il est très à sa place dans un opéra françois, où d’ordinaire on effleure plus les passions qu’on ne les traite.

Le style fleuri ne doit pas être confondu avec le style doux.

Ce fut dans ces jardins, où par mille détours
Inachus prend plaisir à prolonger son cours ;
Ce fut sur ce charmant rivage
Que sa fille volage
Me promit de m’aimer toûjours.
Le Zéphyr fut témoin, l’onde fut attentive,
Quand la nymphe jura de ne changer jamais :
Mais le Zéphyr leger, & l’Onde fugitive,
Ont bien-tôt emporté les sermens qu’elle a faits.

C’est-là le modele du style fleuri. On pourroit donner pour exemple du style doux, qui n’est pas le doucereux, & qui est moins agréable que le style fleuri, ces vers d’un autre opéra :

Plus j’observe ces lieux, & plus je les admire ;
Ce fleuve coule lentement,
Et s’éloigne à regret d’un séjour si charmant.

Le premier morceau est fleuri, presque toutes les paroles sont des images riantes. Le second est plus dénué de ces fleurs ; il n’est que doux. Article de M. de Voltaire.

Fleuri, terme de Blason. Voyez Fleuré.

Guillem Montjustin, au comtat d’Avignon, d’argent au rosier de sinople, fleuri & boutonné de gueules à la bordure d’azur, chargée de huit étoiles d’or.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « fleuri »

→ voir fleurir
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « fleuri »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fleuri flœri

Évolution historique de l’usage du mot « fleuri »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fleuri »

  • On n'évite pas de fleurir si l'on est bien né. Jacques Rivière, Nouvelles Études, Gallimard
  • Tel fleurit aujourd'hui qui demain flétrira, Tel flétrit aujourd'hui qui demain fleurira. Pierre de Ronsard, Le Second Livre des poèmes
  • L’amour est un jardin fleuri et le mariage un champ d’orties. De Proverbe finnois
  • La rose que contemple ici-bas ton oeil extérieur A fleuri ainsi en Dieu, de toute éternité. De Angelus Silesius / Le Pèlerin chérubinique
  • Il est parfois des moissons qui n'arrivent pas à fleurir ; il en est aussi qui, après avoir fleuri, n'ont pas de grain. De Confucius / Entretiens du Maître avec ses disciples
  • Aucune fleur ne fleurit dix jours, aucun pouvoir ne dure dix ans. De Proverbe coréen
  • L'amour est comme l'églantine sauvage, L'amitié est comme le houx, Le houx est sombre lorsque l'églantine est en fleur, Mais lequel fleurit avec le plus de constance ? De Emily Brontë
  • Elle devait alors se dérouler sur trois jours (au lieu de 5 les autres années), sans retraite aux flambeaux ni feu d’artifice. Mais le comité des fêtes a appris ce jeudi 9 juillet que la préfecture interdisait le corso fleuri prévu le dimanche. À ce jour, c’est donc une fête de la Saint-Clair largement amputée qui sera proposée les 17 et 18 juillet. , Gournay-en-Bray : la préfecture interdit le corso fleuri prévu le dimanche pour la fête de la Saint-Clair | L'Éclaireur - La Dépêche
  • Les agents de la voirie ont procédé au renouvellement du fleurissement de la commune. Ils ont ensuite entrepris le nettoyage des cours d’eau et du lac du Padouen qui a retrouvé son débit initial. ladepeche.fr, Barbazan-Debat. L’été sera fleuri au village - ladepeche.fr
  • Installé depuis 2002, sous l’impulsion de Marie-Claude Crendal sur la place Belle-Roze, le magasin de fleurs Au Sabot fleuri vient de déménager. La Voix du Nord, Ardres: le magasin de fleurs Au Sabot fleuri a déménagé
  • Cette année, le nombre d’adhérents au club a plus que doublé, passant à 123 membres dont 61 jeunes de 4 à 16 ans (baby et mini-tennis compris). 70 % des inscrits suivent les cours et les entraînements dispensés par les deux professeurs soit au club du Clos fleuri, qui dispose de quatre courts de tennis couverts et de deux... La Voix du Nord, Bray-Dunes: le Tennis-club du Clos fleuri a le vent en poupe

Traductions du mot « fleuri »

Langue Traduction
Anglais flowery
Espagnol florido
Italien fiorito
Allemand blumig
Chinois 如花
Arabe منمق
Portugais florido
Russe цветистый
Japonais 花の
Basque lore
Corse fiorita
Source : Google Translate API

Synonymes de « fleuri »

Source : synonymes de fleuri sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « fleuri »

Fleuri

Retour au sommaire ➦

Partager