La langue française

Cotret

Sommaire

  • Définitions du mot cotret
  • Étymologie de « cotret »
  • Phonétique de « cotret »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cotret »
  • Vidéos relatives au mot « cotret »
  • Traductions du mot « cotret »
  • Synonymes de « cotret »

Définitions du mot cotret

Trésor de la Langue Française informatisé

COTRET, subst. masc.

A.− Petit faisceau de bois assez court, de grosseur moyenne. Synon. fagot, bourrée1*.Cotret de bois de hêtre, de bois blanc (Ac.); cotrets de taillis (faits avec du bois de taillis), de quartiers (faits avec du bois refendu); bâton de cotret (Ac. 1798, 1835). Un homme (...) le dos couché sous un faix de cotrets (Genevoix, Boue,1921, p. 72).La cheminée, où fumaient en bavant les branches d'un cotret volé (Gautier, Fracasse,1863, p. 305).
Loc. proverbiale, vx. On vendra demain des cotrets à Paris : ,,Demain est un jour ouvrable`` (Ac. Compl.1842, Besch. 1845).
P. métaph. Voilà un joli cotret de prose (Murger, Scènes vie boh.,1851, p. 108).
B.− P. méton.
1. Élément d'un cotret, morceau de bois. Il ramassa à terre un cotret oublié par quelque fagotier (Hugo, Rhin,1842, p. 227).D'énormes arbres brisés, dont le tronc haché semble un paquet de coterets (Goncourt, Journal,1871, p. 812).
2. Bâton.
Coup de cotret. ,,Coup de bâton`` (Ac. 1835-1878).
Arg., vieilli. Essence, huile, jus de cotrets. Même sens (cf. Rigaud, Dict. arg. mod., 1881).
3. P. anal. [Appliqué à une pers.]
Loc. Être sec (sèche) comme un cotret. Je suis plus sèche qu'un cotret, disait-elle (Colette, Fanal bleu,1949, p. 180).
Vieilli. Jambe de cotret (Ac. 1835), Jambe sèche et maigre. cotteret ou cotret (Michel 1856, France 1907). Jambe sèche et maigre. Synon. fumeron.Et ses jambes, des cotrets de charbonnier, de vraies allumettes! (Zola, Assommoir,1877, p. 725).
Rem. Les dict. du xixes. signalent des emplois techn. (pièce d'aile de moulin, de métier à tisser de haute lisse).
Prononc. et Orth. : [kɔtʀ ε]. La disparition de l's de l'anc. fr. costeret était normalement marquée par un accent circonflexe ayant pour rôle de maintenir le timbre fermé de l'o. Cet accent n'étant plus noté l'o s'est ouvert (cf. Buben 1935, § 28). La forme cotret est admise ds tous les dict. gén. dont Ac. 1694-1932. La var. coteret est attestée ds Fér. 1768, Fér. Crit. t. 1 1787, Land. 1834, Lar. 19e-20e; ds Guérin 1892 et DG qui la considèrent comme vieillie. La var. corterel(le) ds Land. 1834 (avec 2 l et e) et ds Besch. 1845 (avec 1 l final). Pour ces var. spécialisées à certains sens du mot cf. supra rem. La docum. donne des ex. de graph. avec 2 t : cotteret (cf. Stendhal, H. Brulard, t. 2, 1836, p. 305), cottret (cf. Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t. 2, 1870, p. 340). Étymol. et Hist. 1298 costerais « petit morceau de bois » (Ordonnances comm.-mét. ds E. Boileau, éd. G.-B. Depping, p. 457); 1606 coteret « fagot » (Nicot) − Trév. 1740 et répertorié par Guérin qui le qualifie de ,,vieilli``; 1623 cotret (Francion, liv. II, p. 452 ds Littré). Prob. dér. avec suff. -aricius (cf. Thomas (A.) Nouv. Essais, pp. 83-84) du lat. costa « côté, partie qui se trouve sur les côtés ». Fréq. abs. littér. : 15. Bbg. Gottsch. Redens. 1930, p. 224. − Sain. Arg. 1972 [1907], p. 67-91; Lang. par. 1920, p. 212. − Thomas (A.) Nouv. Essais 1904, pp. 83-84.

Wiktionnaire

Nom commun

cotret \kɔ.tʁɛ\ masculin

  1. (Vieilli) Petit fagot composé de morceaux de bois courts et de médiocre grosseur.
    • Cotret de bois rond, de bois de hêtre, de chêneau, de bois blanc. - Un cent, un millier de cotrets.
  2. (Par extension) Chacun des bâtons dont se compose le fagot.
    • Un coup de cotret.
    • Quoiqu’elle fût laide, sèche comme un cotret, et bourgeonnée comme un printemps, certes Mme Dubuc ne manquait pas de partis à choisir. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, 1857)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COTRET. n. m.
Petit fagot composé de morceaux de bois courts et de médiocre grosseur. Cotret de bois rond, de bois de hêtre, de chêneau, de bois blanc. Un cent, un millier de cotrets. Il se dit aussi de Chacun des bâtons dont se compose le fagot. Un coup de cotret. Fam., Être sec comme un cotret, Être maigre et décharné. Fig. et pop., De l'huile de cotret, Des coups de bâton.

Littré (1872-1877)

COTRET (ko-trè ; le t ne se lie pas dans le parler ordinaire ; au pluriel, l's se lie : kotrè-z et fagots ; cotrets rime avec succès, traits, jamais, paix, etc.) s. m.
  • 1Fagot de bois court et de médiocre grosseur. Acheter un cotret. Brûler des cotrets. J'estime également ceux qui ont la charge des plus grandes affaires et ceux qui n'ont qu'une charge de cotrets sur le dos, si la vertu n'y met de la différence, Francion, liv. II, p. 452.

    Châtrer des cotrets, en ôter quelques bâtons.

  • 2Chacun des bâtons qui composent le fagot.

    Familièrement. Un coup de cotret. De l'huile de cotret, des coups de bâton.

    Être sec comme un cotret, être fort maigre. Des jambes de cotrets, jambes fort menues.

  • 3Morceau de bois qui fait partie des ailes d'un moulin à vent.

    Madrier faisant partie du métier de haute lisse.

HISTORIQUE

XIVe s. En Greve, un cent de costerez de Bourgogne, Ménagier, II, 4.

XVe s. Le cent de cotterets pour vingt sous parisis, Journal de Paris, an 1442. Brief, c'est un gentil compaignon ; Et si a ung très beau maintien ; Par mon ame, c'est grand dommaige Qu'il n'est porteur de cotherès, Coquillart, le Monologue du puits. Et puis après, pour faire fin, Le cotteret et la bourrée, Villon, Repue fr. du souffreteux.

XVIe s. S'ils se fussent presentez à l'impourveue avec des bastons de cotterets ès mains, Lanoue, 551. Mettant d'un costé les grosses buches et bois de fente et de moule ; de l'autre les fagots, bourrées et costerets, De Serres, 808. Je pense que plusieurs sont aujourd'hui empereurs, roys, ducz, princes et papes en la terre, lesquelz sont descenduz de quelques porteurs de roguatons et de coustrets, Rabelais, Garg. I, 1.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

COTRET.
1Ajoutez : Cotrets de taillis, cotrets faits avec du bois taillis ; cotrets de quartiers, cotrets faits de rondins refendus, J. Savary, Dict. univ. du commerce.
2Ajoutez :

Sous le cotret, sous les coups de bâton. Nous verrons ce soir, si je le tiens, Danser sous le cotret sa noblesse et ses biens, Corneille, Illus. II, 9.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cotret »

Saintonge, coterâ. Origine inconnue. Vient-il de Villers-Cotterets, localité où il y a de grandes forêts ? mais on n'a aucun renseignement qui permette d'affirmer qu'il en est ainsi (en tout cas Villers-Cotterets se décompose en villers-coste-Retz, près de Retz). D'autre part, il y a dans le bas-latin costeretum, en français costeret, qui signifie une charge, un panier, une botte (texte de 1295) : Chacune mande [manne] de merlan ou poisson doit deux deniers, et s'ils sont en costerès, chascun costeret doit deux deniers. Ce costeretum vient de costa dans le sens de panier, botte : une coste de raisins (texte de 1379) ; costa circulorum, une botte de cercles. On peut sans beaucoup de peine passer de l'idée de botte à celle de fagot.

ÉTYMOLOGIE

Ajoutez : Savary, dans son Dict. de commerce, dit que cette espèce de bois a été ainsi nommée, parce qu'il en a été envoyé en premier lieu de la forêt de Villers-Cotterets.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie incertaine, peut-être de Villers-Cotterêts, localité d’où arrivèrent à Paris les premiers cotrets.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cotret »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cotret kɔtrɛ

Évolution historique de l’usage du mot « cotret »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Vidéos relatives au mot « cotret »

Traductions du mot « cotret »

Langue Traduction
Anglais cotret
Espagnol cotret
Italien cotret
Allemand cotret
Chinois 阁楼
Arabe كوتريت
Portugais cotret
Russe cotret
Japonais コレット
Basque cotret
Corse cotret
Source : Google Translate API

Synonymes de « cotret »

Source : synonymes de cotret sur lebonsynonyme.fr
Partager