La langue française

Essoufflement

Définitions du mot « essoufflement »

Trésor de la Langue Française informatisé

ESSOUFFLEMENT, subst. masc.

A.− [En parlant d'une pers.] État d'une personne qui est essoufflée. Je monte les escaliers sans essoufflement et je suis beaucoup moins rouge et moins nerveux (Flaub., Corresp.,1874, p. 195):
1. ... la foulée doit être longue, souple et « coulée »; la respiration parfaitement rythmée; pour cela, le coureur veille, grâce à des expirations aussi complètes et aussi régulières que possibles, à éviter l'essoufflement ... R. Vuillemin, Éduc. phys.,1941, p. 133.
Au fig. [En parlant d'une chose abstr.] Manque d'animation, de dynamisme. L'essoufflement et le piétinement des études de diplomatique dans la patrie de celui qui en avait jeté les bases (Hist. et ses méth.,1961, p. 649).
B.− Respiration haletante, précipitée :
2. ... un bruit de pas rapides monta l'escalier de service. C'était Nana enfin. Avant qu'elle eût ouvert la porte, on entendit son essoufflement. Zola, Nana,1880, p. 1134.
Prononc. et Orth. : [esufləmɑ ̃]. Pour l'initiale cf. essouffler et essai. Admis ds Ac. 1835-1932. Var. avec 1 f dans Mocquereau, Nombre mus. grég., 1908, p. 58; Rolland, Beeth., t. 1, 1937, p. 298; R. Vuillemin, Éduc. phys., 1941, p. 35; Arnoux, Crimes innoc., 1952, p. 214. Étymol. et Hist. Ca 1500 d'apr. Bl.-W.1-5; 1772 (Gouvion, Trad. de la Nosologie de F. Boissier de Sauvages, IV, 237 ds DG). Dér. du rad. de essouffler*; suff. -(e)ment1*. Fréq. abs. littér. : 85.

Wiktionnaire

Nom commun

essoufflement \e.su.flə.mɑ̃\ masculin

  1. État de celui, de celle, qui est essoufflé.
    • En effet, la température s’abaissait sensiblement, et le moindre travail, le moindre effort produisait chez chaque individu un essoufflement qui le paralysait. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
  2. (Figuré) (Par extension) Fort ralentissement qui annonce une fin prochaine.
    • Une restauration n’est possible qu’aux brefs instants de lassitude quand les idées, les hommes et les faits s’accordent une trêve, quand l’essoufflement rompt l’assaut des générations montantes. — (François Mitterrand, Le coup d’État permanent, 1965)
    • La rengaine de l’essoufflement de la mobilisation sans cesse matraqué par les grands médias commence à s’user. — (alberteins, Ce que Médiapart ne montrera jamais, Médiapart. Mis en ligne le 30 décembre 2018)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ESSOUFFLEMENT. n. m.
État de celui qui est essoufflé.

Littré (1872-1877)

ESSOUFFLEMENT (è-sou-fle-man) s. m.
  • État de celui qui est essoufflé. L'essoufflement, quand on monte, est commun dans les maladies du cœur.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « essoufflement »

Essouffler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de essouffler avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « essoufflement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
essoufflement esuflǝmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « essoufflement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « essoufflement »

  • Sur base de son application de suivi des patients Covid à domicile, le CHU peut affirmer que 10 à 15 % des malades Covid ressentent encore de la fatigue et des essoufflements six semaines après la contamination. , Toux, fatigue, essoufflement… La Covid peut devenir sans fin - Nandrin
  • "Marcher plus de quelques mètres" est maintenant une épreuve sportive, impossible à terminer pour Agathe. Depuis plusieurs mois, cette femme de 35 ans ressent un essoufflement continu, une fatigue "que je ne connaissais pas avant". Son corps, "très lourd", pourrait être celui d'une octogénaire. Il est celui d'une patiente qui, selon les diagnostics de plusieurs médecins, a présenté des symptômes "très évocateurs" du Covid-19. Franceinfo, "Est-ce que je vais guérir ?" : des malades du Covid-19 témoignent de symptômes persistants après plusieurs mois
  • Fièvre, courbatures, céphalées, vertiges, anosmie (perte d'odorat), essoufflement, fatigue intense ou encore urticaire… La liste des symptômes ressemble à un inventaire à la Prévert. « Cela fait 65 jours désormais que je suis malade du Covid », résume auprès de France Bleu Dominique Lemaire, habitant à Arcueil dans le Val-de-Marne. Les Echos, Le syndrome post-Covid en quatre questions | Les Echos
  • Si le grand public résume souvent l’asthme à une maladie que règle un coup de ventoline, il existe des degrés très variés. Et l’asthme sévère n’a rien à voir, au niveau du danger comme des conséquences sur le quotidien. La confusion peut avoir de graves conséquences. « Les gens ne vont pas consulter assez tôt », regrette Chantal Harnois. Problème, l’asthme sévère n’est pas évident à définir, donc à diagnostiquer. Les symptômes restent les mêmes : essoufflement, sifflements quand on respire, toux… « Il se définit à la fois par des symptômes plus importants et réguliers, donc plus handicapants, un traitement plus lourd et qui n’est pas efficace, résume Alain Didier, chef du service de pneumologie du CHU de Toulouse. » , L’asthme sévère, une maladie chronique handicapante trop souvent sous-estimée
  • Mais depuis quelques années, l’agente culturelle villes et villages d’art et de patrimoine sent un essoufflement. L’absence de programmes de financement intéressants y est pour quelque chose, selon elle. À titre d’exemple, elle rappelle le Programme de restauration et de mise en valeur des petits patrimoines bâtis. Ce dernier a permis, il y a une dizaine d’années, d’assister à la restauration d’environ 80 petits patrimoines au Kamouraska, comme des granges, des ateliers ou des croix de chemin. Journal Le Placoteux, Sauvegarde du patrimoine bâti : quand le manque de financement entraîne l’essoufflement - Journal Le Placoteux

Traductions du mot « essoufflement »

Langue Traduction
Anglais shortness of breath
Espagnol dificultad para respirar
Italien fiato corto
Allemand kurzatmigkeit
Chinois 气促
Arabe ضيق في التنفس
Portugais falta de ar
Russe одышка
Japonais 呼吸困難
Basque arnas eza
Corse mancanza di soffiu
Source : Google Translate API

Synonymes de « essoufflement »

Source : synonymes de essoufflement sur lebonsynonyme.fr

Essoufflement

Retour au sommaire ➦

Partager