La langue française

Anhélation

Définitions du mot « anhélation »

Trésor de la Langue Française informatisé

ANHÉLATION, subst. fém.

MÉD. Essoufflement qui peut être accidentel (à la suite d'une course ou de mouvements violents) ou pathologique (cf. Langlois, Binet ds [F. Widal, P.-J. Teissier, G.-H. Roger, Nouv. traité de méd., fasc. 7, 1920-24, p. 156]) :
1. ... Me voici, respirant enfin l'air naturel, et, si comme dit ma bonne Marie, le soleil est « consécutif », ma foi, je commence à espérer sérieusement, car, déjà, les forces reviennent et l'anhélation diminue. Villiers de L'Isle-Adam, Correspondance,1889, p. 278.
Rem. Littré-Robin 1865 signale que pour certains auteurs le mot est synon. de asthme.
P. anal :
2. ... nous parvînmes au domicile de nos amis guidés par la lueur intermittente qui s'échappait des soupiraux de la caverne (...) nous descendîmes quelques marches et nous aperçûmes Petrus pâle et superbe, plus fier qu'un Richomme de Castille, assis près d'un feu de bouts de planche dont Vabre agenouillé (...) avivait la flamme avec son souffle, ce qui produisait cette anhélation de lumière qu'on apercevait de dehors par intermittence. T. Gautier, Hist. du romantisme,1872, p. 37.
Rem. Dans la docum., on trouve un synon. anhélance, néol. d'aut. (cf. E. et J. de Goncourt, Journal, 1870, p. 562).
PRONONC. : [anelasjɔ ̃].
ÉTYMOL. ET HIST. − 2emoitié du xvies. « respiration pénible, précipitée » (Du Pinet ds Delb., Rec. d'apr. DG : Anhelations, spasmes et rompures). Empr. au lat. anhelatio « id. » (Pline, Nat., 9, 18 ds TLL s.v., 65, 20).
STAT. − Fréq. abs. littér. : Anhélation. 2. Anhélance. 1.
BBG. − Bél. 1957. − Boiss.8. − Bouillet 1859. − Garnier-Del. 1961 [1958]. − Littré-Robin 1865. − Méd. Biol. t. 1 1970. − Mots rares 1965. − Nysten 1824. − Privat-Foc. 1870. − Rheims 1969 (s.v. anhélance).

Wiktionnaire

Nom commun

anhélation \an.ʔe.la.sjɔ̃\ féminin

  1. (Médecine) Courte haleine.
    • Cette étude a mis en évidence des différences dans le mécanisme de régulation du génioglosse et du diaphragme au cours de l’asphyxie grave aiguë. L’augmentation de l’activité des muscles des voies respiratoires supérieures observée au cours de l’anhélation devrait aider à conserver la perméabilité des voies respiratoires supérieures et faciliter l’auto-réanimation par l’anhélation. L’anhélation serait une fonction hautement organisée des centres respiratoires. — (Mathew O. P. et al., Regulation of upper airway maintaining muscles during progressive asphyxia, résumé français, Pediatric Research, 18(9):819-822, septembre 1984)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ANHÉLATION (a-né-la-sion) s. f.
  • Terme de médecine. Respiration courte et fréquente, essoufflement.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ANHÉLATION. Ajoutez :

2Sorte de souffle de prononciation. 'An-hoeï [ville de Chine] : cette apostrophe désigne une sorte d'anhélation qu'on rend quelquefois, mais moins exactement peut-être, par ng ; ainsi quelques auteurs écrivent Nganhoeï, Cortambert, Cours de géographie, Paris, 1873, p. 524.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « anhélation »

Du latin anhelatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Anhelatio, de anhelare, de an pour am, autour (voy. AMBE), et halare, souffler (voy. HALEINE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « anhélation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
anhélation ɑ̃elasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « anhélation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « anhélation »

  • L'homme n'est pas conscient de la révolution Qui s'opère aujourd'hui profitant de la crise. Tout doit changer vraiment dans la consommation, Et parvenir enfin que Terre cicatrise. Modifier le transport, et l'alimentation, Aider la partie Sud et qu'elle se civilise, Inverser du climat la lente anhélation, Aimer notre terre qu'elle se cicatrise. C'est un enjeu vital, c'est la vie ou la mort, Il sera dès demain trop tard pour les remords. Le Figaro.fr, Atteintes à l'environnement : 60 000 PV par an

Traductions du mot « anhélation »

Langue Traduction
Anglais anhelation
Source : Google Translate API

Synonymes de « anhélation »

Source : synonymes de anhélation sur lebonsynonyme.fr

Anhélation

Retour au sommaire ➦

Partager