La langue française

Emplette

Sommaire

  • Définitions du mot emplette
  • Étymologie de « emplette »
  • Phonétique de « emplette »
  • Évolution historique de l’usage du mot « emplette »
  • Citations contenant le mot « emplette »
  • Images d'illustration du mot « emplette »
  • Traductions du mot « emplette »
  • Synonymes de « emplette »

Définitions du mot « emplette »

Trésor de la Langue Française informatisé

EMPLETTE, subst. fém.

A.− Vieilli. Achat de marchandises, d'objets d'usage courant et d'une valeur peu importante. Faire des emplettes; aller, venir aux emplettes. Elle me fit promettre (...) de venir la prendre le lendemain de bonne heure pour des courses d'emplettes, de visites (Sainte-Beuve, Volupté,t. 2, 1834, p. 11).Ces dames sont (...) à Genève, où elles font leurs emplettes de voyage (Augier, MmeCaverlet,1876, p. 462).Des filles, leur service de nuit terminé, venaient aux emplettes d'une botte de cresson (Hamp, Marée,1908, p. 56):
1. Quand le docteur, de bon matin, battait les rues, entrait chez les bijoutiers, les lingères, les modistes, des yeux se braquaient aux fenêtres, ses moindres emplettes étaient épiées, la ville entière savait, le soir, qu'il avait donné encore une capeline de foulard, des chemises garnies de dentelle, un bracelet orné de saphirs. Zola, Le Docteur Pascal,1893, p. 181.
Faire (l')emplette de qqc. Acheter quelque chose. Il avait fait emplette d'une machine à écrire pour économiser du temps (Martin du G., Devenir,1909, p. 57).
Rem. On rencontre chez G. Sand la constr. faire emplette de qqc. à qqn. Le flageolet étant son instrument favori [du professeur], Hippolyte dut l'apprendre bon gré mal gré; on lui fit emplette d'un flageolet en buis (Hist. vie, t. 2, 1855, p. 371).
P. ext. Acquisition. Ma grand'mère, en lui confiant l'éducation de son fils, (...) faisait emplette du tyran, du sauveur et de l'ami de toute sa vie (Sand, Hist. vie,t. 1, 1855, p. 59).Il y a dans l'emplette des connaissances un grand risque (Blondel, Action,1893, p. 235).
Au fig. Faire une mauvaise emplette. ,,Se tromper, commettre une erreur en choisissant une personne en vue d'une entreprise``. Vous avez fait là vraiment une belle emplette (Ac.1932).
B.− P. méton. Objet acheté. Moi, j'étais au milieu de la chambre, chargé de toutes ses emplettes, ne sachant où les poser (Mérimée, Carmen,1847, p. 43):
2. ... il acheta un lot de bas de soie. Il revint chez lui, très enthousiasmé, et examina son emplette à la lumière. Huysmans, Les Sœurs Vatard,1879, p. 164.
Rem. On rencontre ds la docum. le verbe empletter, région. Faire des emplettes, acheter. Venu ici à l'effet d'empletter sans nombre, je me précipite dans un café d'où je vous écris ces lignes (Verlaine, Corresp., t. 3, 1869, p. 89). Un homme du pays, arrivé à sa hauteur, l'interpella en patois vendéen. − Tu t'en viens de Cholet? (...) Moi, j'ai empletté le bœuf (Morand, P. de Saligny, 1947, p. 162).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃plet]. Enq. : /ãplet/. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1erquart xiiies. emploite « usage, application, résultat ou bénéfice possible » (Renclus de Molliens, Miserere, 197, 10 ds T.-L.); début xves. « achat » (Froissart, Chron., éd. G.T. Diller, CCLXVII, 1); ca 1610 emplette (Beroalde de Verville, Moyen de parvenir, p. 154 ds Gdf. Compl.). Issu, avec substitution ultérieure du suff. -ette* à la finale -oite, d'un b. lat. *implicta « usage, application » (REW3, no4313; FEW t. 4, p. 596) subst. formé sur la forme neutre plur. du part. passé ĭmplĭcātus ou ĭmplĭcĭtus du lat. implicare (employer*). Le passage du sens premier à celui de « achat » s'étant prob. fait chez les commerçants faisant usage de leur argent pour acheter de nouvelles marchandises. Fréq. abs. littér. : 187. Bbg. Hasselrot 20es. 1972, p. 11. − Pamart (P.). Attention!... Vie Lang. 1968, pp. 289-293.

Wiktionnaire

Nom commun

emplette \ɑ̃.plɛt\ féminin

  1. Achat de quelque marchandise, d’un meuble, d’un vêtement, d’un livre, etc.
    • Bientôt, Bert fit l’emplette d’un complet de cycliste, avec la casquette, l’insigne et tous les accessoires. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 12 de l’éd. de 1921)
    • Qui diantre as-tu pu bien être ? Un roulier sans doute, qui, après avoir fait emplette de trois chevaux et d'une mauvaise patache, dit pour toujours, adieu à son trou et s'en alla voiturer les marchands de foire en foire ? — (Nicolas Gogol, Les âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1949)
    • Un agrégé, pensa-t-il. Un barbeur qui a dû faire suer des générations d'élèves. Et qui va faire à Londres ses emplettes de shakespearophilie. — (Laurent Carpentier, Les bannis, Éditions Stock, 2015)
  2. La chose achetée.
    • Comme il avait payé son emplette avec une pièce de monnaie à l'effigie du duc Raymond de Toulouse, le doyen de Beaucaire le fit incarcérer, sous prétexte qu'il avait contrevenu à un édit royal interdisant l'emploi d'une monnaie autre que celle de Nimes. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EMPLETTE. n. f.
Achat de quelque marchandise, d'un meuble, d'un vêtement, d'un livre, etc. Faire emplette de quelque chose. Faire des emplettes. Il se dit aussi de la Chose achetée. Voyez mon emplette. Je vais vous montrer mes emplettes. Fig. et fam., Faire une mauvaise emplette, Se tromper, commettre une erreur en choisissant une personne en vue d'une entreprise. On dit dans le même sens, Vous avez fait là vraiment une belle emplette!

Littré (1872-1877)

EMPLETTE (an-plè-t') s. f.
  • 1Action d'employer une somme d'argent en achats. Ce sens, qui est le primitif, a vieilli.

    Être en emplette, se disait autrefois d'un marchand qui était en voyage pour acheter ce qui lui était nécessaire. Son mari donc se trouvant en emplette, La Fontaine, Fais.

    On dit encore aujourd'hui : Faire ses emplettes, aller aux emplettes dans les villes de fabrique.

    Être de bonne emplette, être bon à acheter ; et fig. en parlant des personnes, avoir bon air. La dame était de bonne emplette encore, La Fontaine, Berc.

  • 2Aujourd'hui en un sens plus restreint, achat de marchandises, d'objets de peu de conséquence ou d'usage et de service ordinaire. J'ai su là-bas que pour quelques emplettes Éliante est sortie et Celimène aussi, Molière, Mis. I, 2. Un bloc de marbre était si beau Qu'un statuaire en fit emplette, La Fontaine, Fabl. IX, 6. Il s'embarqua à Livourne pour Londres, quoique dans un âge déjà fort avancé, et il alla de Londres à Amsterdam, finir ses savantes emplettes, Fontenelle, Marsigli. Des fleurs de votre teint Où faites-vous emplette ? Béranger, Lisette.
  • 3L'objet acheté. Montrer ses emplettes. Tout allait bien, quand leur emplette, En passant par certains endroits, Remplis d'écueils et fort étroits Et de trajet fort difficile, Alla toute emballée au fond des magasins Qui du Tartare sont voisins, La Fontaine, Fabl. XII, 7.

REMARQUE

L'usage permet qu'on dise faire emplette d'un objet, sans article.

SYNONYME

EMPLETTE, ACHAT. Achat est plus général, il peut se dire non-seulement des objets considérables, mais aussi des menus objets ; au lieu que emplette ne peut se dire que de ceux-ci. J'ai fait l'achat ou l'emplette d'un chapeau ; mais j'ai fait l'achat et non l'emplette d'une maison, d'un domaine.

HISTORIQUE

XVe s. Les marchans qui estoient alez audit pays de Bourgongne pour faire leurs amplettes, J. de Troyes, Chron. 1467.

XVIe s. Comme une vaine monnoye inutile à tout aultre usage et emploite qu'à compter et jecter, Montaigne, I, 43. Si j'amasse, ce n'est que pour l'esperance de quelque voisine emploite, Montaigne, I, 317. L'employte [acquisition] de la science est bien plus hazardeuse que de toute aultre viande ou boisson, Montaigne, IV, 194. Marchands qui vont à l'emploicte, sont tousjours bien garnis et montés, Carloix, IV, 17. Et lui faschoit d'avoir perdu sa femme si tost, la quelle estoit encore de bonne emploite, Despériers, Contes, X. Un marchant qui seroit asseuré de cent escus en achapt de draps y perdre mille escus, se gardera très bien d'y faire emploicte, ny d'en desbourcer un denier, Froumenteau, Finances, 3e livre, p. 437.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « emplette »

Provenç. empleytar, acheter ; bas-lat. implicare, dépenser, implicita, dépense. Emploicte, ancienne forme, est l'équivalent exact d'implicita, d'implicare (voy. EMPLOYER), et signifie proprement la somme employée à l'achat.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIIIe siècle) Apparait sous la forme emploitte et le sens de « usage, application, résultat, bénéfice », au début du quinzième siècle, il prend le sens de « achat », vers 1610 la forme emplette est issue, avec substitution du suffixe -ette à la finale -oite → voir emploi.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « emplette »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
emplette ɑ̃plɛt

Évolution historique de l’usage du mot « emplette »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « emplette »

  • Un turfiste n’est jamais aussi anxieux de connaître le résultat des courses qu’en l’attente de sa femme partie faire des emplettes. De Jean Delacour
  • Le cadre était haut, le profil distingué. J'appréciai en outre les deux porte-bagages, les garde-boue en acier léger, les cale-pieds avec leurs lanières de cuir souple et les roues larges qui donnaient à l'objet un charme subreptice. J'en fis l'emplette... Et rentrai avec, en longeant la longue plage. Jamais cycliste ne fut plus heureux. Les néophytes ont ceci de notable qu'ils entendent se tester au plus vite pour mieux croire en leurs chances de succès. Il existe dans la ville de Sète, où je prends mes quartiers d'été, une grimpette, courte mais à fort dénivelé. Elle répond au nom de rampe des Bédouins et établit un lien entre le môle et le fameux cimetière marin qui fait la renommée de la ville autant que le bonheur de ses défunts. Je décidai que ce serait mon Alpe d'Huez. L'Équipe, Bière tombale - Humeur - L'Équipe
  • Word vient de réaliser une emplette de plus. Après les acquisitions récentes d’Octarine et de Lastline, la firme de Palo Alto vient en effet de s’offrir Datrium, une startup qui propose la reprise après sinistre en tant que service (DRaaS) avec VMware Cloud sur AWS. Ce service fournit des sauvegardes incrémentielles chiffrées, dédupliquées et stockées dans AWS S3 à coût optimisé précise la filiale de Dell. Les conditions financières de la transaction ne sont pas dévoilées. Selon Crunchbase, la jeune pousse basée à Sunnyvale a levé 170 millions de dollars depuis sa création en 2012. ChannelNews, VMware rachète le spécialiste de la reprise après sinistre en tant que service Datrium - ChannelNews
  • S’apparentant plus à une semi-nocturne du commerce qu’à une braderie, en ceci qu’il ne concerne que les enseignes locales qui peuvent garder portes ouvertes jusqu’à 21 h, l’Afterwork (déplaisant anglicisme pour désigner un temps de convivialité d’après labeur) a, pour ses initiateurs, une double mission d’après confinement covidien : inciter les Guebwillerois à flâner dans les rues de leur cité en assistant/participant à quelques animations, tout en faisant l’effort de fréquenter les commerces locaux… et d’y faire emplette. , Culture - Loisirs | Deuxième afterwork : la foule mais sans masques
  • Mais une semaine plus tard, de retour dans cette même zone commerciale en quête d’une paire de baskets, nous n’avons cette fois-ci pas échappé à la virée dans la boutique en question. Là, mon fils aîné a dépensé une partie de ses économies (14 €) pour s’offrir une mitraillette Nerf, laquelle expédie des fléchettes en mousse avec une force non négligeable dans les corps adverses (pour m’en être pris une dans l’œil, je sais de quoi je parle). Chez mon fils, le désir pour cet objet simulacre a grandi, grandi, GRANDI durant le confinement, sous l’effet des vidéos mettant habilement en scène des combats homériques avec ce type de sulfateuses. Après cette emplette, il a immanquablement fallu acheter un pistolet de la même marque au petit, pour faire cesser les plaintes – c’est bien connu, lorsque les adultes n’ont aucune autorité, c’est toujours de la faute des enfants. Le Monde.fr, Journal d’un parent déconfiné, semaine VIII : la conjuration des Playmobil
  • « Les emplettes fermières » regroupent plusieurs producteurs du département majoritairement des adhérents au réseau Bienvenue à la Ferme. Afin de satisfaire la clientèle, une large gamme de produits est consultable et mise à jour régulièrement sur le site internet de la Chambre d’agriculture des Hautes-Pyrénées. Pour être efficace, le système repose sur la précommande. La Chambre d’agriculture met à disposition sur son site internet à la rubrique « Les Emplettes Fermières » un formulaire pour sélectionner les produits et la quantité souhaitée. La commande doit se faire au plus tard vendredi 10 avril 14h avant la livraison des marchandises pour laisser le temps aux producteurs de s’organiser dans la préparation des commandes. ladepeche.fr, « Les Emplettes Fermières », une large gamme de produits locaux réunis à la chambre d’Agriculture - ladepeche.fr
  • Promesse d’Eldorado pour des écoles en quête de nouveaux leviers de croissance, le marché de la formation continue s’est en fait révélé bien décevant et particulièrement concurrentiel, et surtout aux dimensions encore modestes. En théorie, la récente réforme de la formation professionnelle en a fait un marché BtoC dédié aux individus. Salariés ou demandeurs d’emploi doivent désormais faire l’emplette de la formation adéquate pour faire progresser leur carrière. Revenues de leurs illusions premières, les grandes écoles se sont familiarisées avec le prix de la conquête : cibler finement les stratégies, occuper les niches, bâtir des relations à long terme avec les entreprises et investir, en particulier dans le digital. La révolution sera douce, et lente. Le nouvel Economiste, Mise à jour stratégique de la formation continue dans les grandes écoles

Images d'illustration du mot « emplette »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « emplette »

Langue Traduction
Anglais shopping
Espagnol compras
Italien shopping
Allemand einkaufen
Chinois 购物
Arabe التسوق
Portugais compras
Russe поход по магазинам
Japonais ショッピング
Basque erosketak
Corse shopping
Source : Google Translate API

Synonymes de « emplette »

Source : synonymes de emplette sur lebonsynonyme.fr
Partager