Embrocher : définition de embrocher


Embrocher : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

EMBROCHER, verbe trans.

A.− Enfiler une pièce de viande, une volaille sur une broche (pour la faire rôtir). Embrocher un gigot, une volaille (Ac.). Anton. débrocher.Un jeune apprenti (...) assis par terre, embroche des volailles (Rostand, Cyrano,1898, II, 1, p. 65).Une baguette aiguisée pour embrocher le lapin à rôtir (Genevoix, Raboliot,1925, p. 289).
B.− P. anal., fam. Percer de part en part avec un objet pointu. Embrocher (qqn) de sa lance, de son épée... Que le diable embroche de sa corne le triple oison qui interrompt mon sommeil! (Gautier, Fracasse,1863, p. 227).J'aurais beaucoup aimé me battre en duel, − pan! pan! fendez-vous! − et embrocher une demi-douzaine d'adversaires (Duhamel, Cécile,1938, p. 234):
... l'épée (...) j'y réfléchis bien, mettrait mon client dans un état d'infériorité absolue! le lieutenant Corignon l'embrocherait comme un poulet. Feydeau, La Dame de chez Maxim's,1914, III, 17, p. 70.
Emploi pronom. réfl. Il tire une des épées hors de la gaine. Petypon, se retournant (...) (manquant de s'embrocher.) Oh! le Général (...) relevant l'épée. − Eh! là!... attention (Feydeau, La Dame de chez Maxim's,III, 101914, p. 63).
réciproque. On les a retrouvés embrassés, pour la première fois de leur vie, sans doute. Ils s'étaient embrochés mutuellement (Anouilh, Antig.,1946, p. 189).
P. métaph. Chaque matin, les journaux lui servent [au public] un homme bardé de ridicule, embroché par un bon mot (Balzac, Œuvres div.,t. 2, 1830-35, p. 39).Cf. acéré ex. 24.
C.− Spéc., ÉLECTR., TÉLÉCOMM. Raccorder un dispositif, un appareil sur une ligne, un circuit déjà existant. La compagnie (...) chargeait toutes ces batteries de quartier à la fois en les embrochant dans la ligne à courant continu à haute tension (Soulier, Gdes applic. électr.,1916, p. 54).Pour les tableaux d'abonnés on embroche sur la ligne du réseau un appareil supplémentaire (A. Leclerc, Télégr. et téléph.,1924, p. 242).
Rem. On rencontre ds la docum. a) Qq. emplois du part. passé adj. embroché. Des sangliers et des daims entiers étaient servis tout embrochés (Thierry, Récits mérov., t. 1, 1840, p. 318). [Elle] arrosait le rôti embroché (Colette, Mais. Cl., 1922, p. 127). b) Embrochage, subst. masc., télécomm. Action d'embrocher. Jacks d'embrochage (A. Leclerc, op. cit., p. 212).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃bʀ ɔ ʃe], (j')embroche [ɑ ̃bʀ ɔ ʃ]. Enq. : /abʀoʃ/ (il) embroche. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1121-34 « traverser avec un objet pointu » (Ph. de Thaon, Bestiaire, 1756 ds T.-L.); ca 1393 embrochier « mettre une viande en broche » (Ménagier, II, 155, ibid.). Dér. de broche*; préf. em- (en-*); dés. -er. Fréq. abs. littér. : 60.

Embrocher : définition du Wiktionnaire

Verbe

embrocher \ɑ̃.bʁɔ.ʃe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Mettre en broche ou à la broche.
    • Embrocher un gigot, une volaille.
  2. (Figuré) (Populaire) Donner à quelqu’un, un coup d’épée, de couteau, au travers du corps.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Embrocher : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EMBROCHER. v. tr.
Mettre en broche ou à la broche. Embrocher un gigot, une volaille. Fig. et pop. Embrocher quelqu'un, Lui donner un coup d'épée au travers du corps.

Embrocher : définition du Littré (1872-1877)

EMBROCHER (an-bro-ché) v. a.
  • 1Mettre de la viande à la broche. Embrocher un gigot.

    Absolument. Vatterville dit à l'hôte qu'il a assez d'appétit pour tout manger [le gigot et le chapon] ; l'hôte n'ose répliquer et embroche, Saint-Simon, 100, 64.

  • 2 Par extension et familièrement, embrocher quelqu'un, le percer d'un coup d'épée. [à des marmitons qui s'ébattent avec leurs broches] Et vous aussi, vous embrochez les chrétiens, Vitet, Scènes hist. Les états de Blois, sc. 1.
  • 3S'embrocher, v. réfl. Se percer soi-même. Il se jeta sur son adversaire, et s'embrocha lui-même. Les deux adversaires s'embrochèrent l'un l'autre.

HISTORIQUE

XIVe s. L'en les trenche par tronçons, et sont embrochiés par hastelets, Ménagier, II, 5. Laver, embrocher et cuire longuement, ib.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

EMBROCHER. - HIST. Ajoutez :

XVIe s. Un sien escuyer portant son pennon, de la lance duquel il embrocha un Turc à travers le corps, Paradin, Ch. on. de Savoye, p. 301.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Embrocher : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

EMBROCHER, v. act. (Cuisine.) c’est traverser d’une broche. Il faut pour qu’une piece soit bien embrochée, que quand la broche est placée horisontalement, & qu’elle tourne sur elle-même, le poids qui est d’un côté de la broche, soit toûjours égal au poids qui est de l’autre côté, sans quoi la broche tourneroit sur elle-même inégalement, & par des sacades qui ébranleroient la piece & qui la feroient tourner sur la broche. Pour obvier à ces inconvéniens, on a des broches qui sont percées d’ouvertures carrées, dans le milieu de leur longueur & sur leur côté plat ; on passe à-travers la piece embrochée & par ces trous, une autre petite broche qui fixe la piece sur la grande broche. & qui l’empêche à la vérité de tourner sur cette grande broche, mais non de faire tourner cette grande broche inégalement ; l’accélération du mouvement se trouvant toûjours du même côté, il s’ensuit que la piece est presque toûjours mal-cuite, quand elle a été mal embrochée.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « embrocher »

Étymologie de embrocher - Littré

En 1, et broche ; picard, embroker.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de embrocher - Wiktionnaire

Mot dérivé de brocher avec le préfixe en-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « embrocher »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
embrocher ɑ̃brɔʃe play_arrow

Conjugaison du verbe « embrocher »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe embrocher

Évolution historique de l’usage du mot « embrocher »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « embrocher »

  • Ce nouveau marché demande plus de moyens humains mais aussi une plus grande prudence. Julien Carta, guardian du cheptel, s'est déjà fait embrocher la main par un taureau. « Il faut avoir de l'expérience et faire très attention, on n'est pas à l'abri d'un coup de corne ! » www.lamarseillaise.fr, [Nos paysans 4/5 ] Les Taureaux, un élevage pas comme les autres
  • Un espadon furieux tente d’embrocher des plongeurs avec son long nez après avoir littéralement mordu à l’hameçon. Les pêcheurs assistant à l’incident interviennent pour protéger les plongeurs. , Un espadon en colère tente de transpercer des plongeurs, sauvés in extremis - vidéo - Sputnik France
  • Quand il est frais, c’est un produit vraiment d’exception. Une des manières dont j’aime le plus l’apprêter, c’est simplement grillé sur le barbecue. On laisse les tiges entières. Si on aime le bricolage, on peut même les embrocher. […] Un petit peu d’huile, on grille environ trois minutes de chaque côté; ça va nous faire un accompagnement pour les plats de grillades ou pour servir avec les salades tièdes. Radio-Canada, Comment tirer le maximum de la fleur d’ail, selon Caroline Huard | Bien entendu

Images d'illustration du mot « embrocher »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « embrocher »

Langue Traduction
Corse spiedina
Basque pintxo
Japonais
Russe вертел
Portugais espeto
Arabe سيخ
Chinois 串烧
Allemand spieß
Italien spiedo
Espagnol brocheta
Anglais skewer
Source : Google Translate API

Synonymes de « embrocher »

Source : synonymes de embrocher sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires