La langue française

Embrasure

Définitions du mot « embrasure »

Trésor de la Langue Française informatisé

EMBRASURE, subst. fém.

A.− FORTIF., vx. Ouverture pratiquée dans un ouvrage pour pointer et tirer le canon et dont l'ébrasement est généralement extérieur (par opposition au créneau). Quelques archères, et des rares embrasures des canons (Gracq, Syrtes,1951, p. 22).
B.− Usuel. Ouverture pratiquée dans l'épaisseur d'un mur et permettant d'y placer une porte, une fenêtre. Embrasure d'une porte, d'une fenêtre; embrasure profonde. Il parvint à la porter, à la pousser jusque dans l'embrasure d'une porte cochère (Martin du G., Thib.,Été 14, 1936, p. 554).Une seule petite fenêtre dans une embrasure d'un mètre de profondeur (Triolet, Prem. accroc,1945, p. 13):
... en manches de chemise et les mains dans les poches, il vint s'appuyer contre l'embrasure de la porte. Green, Moïra,1950, p. 98.
En partic. Biais donné à l'épaisseur du mur où est pratiquée l'ouverture. Synon. ébrasement.Les côtés de cette fenêtre n'ont pas assez d'embrasure (Ac.1932).
P. ext. Tout espace ouvrant sur l'extérieur. Derrière le bois des fauteuils, et sous le tapis, dans l'embrasure des rideaux, des petits bouts de papier (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 31).L'avant-bras passé dans l'embrasure de sa robe de chambre (Queneau, Loin Rueil,1944, p. 80).
P. anal., ODONTOLOGIE Embrasure gingivale. ,,Espace délimité, dans un plan sagittal, par le point (ou la surface) de contact de deux dents adjacentes, par le septum interdentaire et latéralement par une partie des faces proximales de ces deux dents`` (Sins. Parodontol. 1973).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃bʀ ɑzy:ʀ]. Mais [ɑ ̃bʀa-] ds Dub. et Lar. Lang. fr. Cf. embraser. Le mot est admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1522 « action de mettre le feu » (J. Bouchet, les Regnars traversant, fo96 rods Gdf.); 2. 1539 archit. (M. Roy, Artistes et monuments de la Renaissance en France, t. 1, p. 236); 3. 1616 « ouverture pratiquée dans un mur pour pointer le canon » (d'Aub., Hist., I, 245 ds Littré). Dér. du rad. de embraser* « mettre le feu » et « élargir »; suff. -ure*. Fréq. abs. littér. : 381. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 483, b) 841; xxes. : a) 579, b) 408. Bbg. Archit. 1972, p. 79. − Rommel 1954, p. 168.

Wiktionnaire

Nom commun

embrasure \ɑ̃.bʁa.zyʁ\ féminin

  1. Ouverture pratiquée dans l’épaisseur des murs d’une maison, d’un appartement, pour y placer une porte, une fenêtre.
    • Eh ! bien, mon petit ange, dit le père à sa fille dans l’embrasure d’une fenêtre, avoue que papa pense à tout. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Pendant que Sophie était assise auprès de madame Necker, son tuteur causait debout avec le comte de Morvelle, dans l’embrasure d’une croisée. — (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, t. 2, 4, 1833)
    • Le vent fait battre sa porte disjointe, l’herbe encombre le seuil ; il y a des nids aux angles de l’autel et dans l’embrasure des hautes croisées dont les vitraux coloriés ont disparu depuis longtemps. — (Alphonse Daudet, Les trois messes basses, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 202.)
    • La porte s'est à peine entrebâillée et, dans l'embrasure un homme est apparu, torse nu. — (David Goudreault, La bête à sa mère, Stanké, 2015, p. 176.)
  2. Biais qu’on donne à l’épaisseur des murs à l’endroit des fenêtres.
    • Les côtés de cette fenêtre n’ont pas assez d’embrasure.
  3. (Par extension) Vide laissé dans l'épaisseur de mur par la baie à l'extérieur mais aussi à l’intérieur, utilisé à la place de l'ébrasement ou de l'abat-jour de fenêtre en mur épais évasé vers l'intérieur.
  4. Ouverture pratiquée dans un parapet de bastion pour pointer et tirer du canon, entre deux merlons.
    • Ce n’était qu’un balcon isolé, garanti comme à l’ordinaire par un parapet, avec des embrasures près desquelles quelques archers pouvaient se placer pour défendre la tourelle. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Comme elle est calme et majestueuse la citadelle blanche, sur l'Oder, tandis que de toutes les embrasures les canons aboient contre la ville et le camp. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Pendant ce temps, le pauvre homme, pressé contre sa vache, regardait avec effarement les embrasures des canons. — (Alphonse Daudet, Les paysans à Paris, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 74.)

Nom commun

embrasure \Prononciation ?\

  1. Embrasure.
  2. Créneau.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EMBRASURE. n. f.
Ouverture pratiquée dans l'épaisseur des murs d'une maison, d'un appartement, pour y placer une porte, une fenêtre. Il m'a parlé dans l'embrasure de la fenêtre. Il faut lambrisser cette embrasure. Il désigne aussi le Biais qu'on donne à l'épaisseur des murs à l'endroit des fenêtres. Les côtés de cette fenêtre n'ont pas assez d'embrasure.

Littré (1872-1877)

EMBRASURE (an-bra-zu-r') s. f.
  • 1 Terme de fortification. Ouverture dans un parapet où l'on pointe le canon pour tirer sur l'ennemi. Je trouvai quelques vieux canons de vingt-quatre, placés aux embrasures d'un bastion gothique, Chateaubriand, Itin. II, 291.
  • 2Ouverture dans le mur d'une habitation, encadrant les portes et les fenêtres. La ronce fait sortir ses cercles bruns de l'embrasure d'une fenêtre, Chateaubriand, Génie, III, V, 5.

    Biais donné à l'épaisseur du mur à l'endroit des fenêtres. Il m'a parlé dans l'embrasure de la fenêtre.

  • 3La partie d'un fourneau où passe le cou de la cornue.

    Au plur. Terme de métallurgie. Vides pratiqués dans le massif d'un haut fourneau.

HISTORIQUE

XVIe s. Le grand-maistre se jette de nuict dans le grand cavalier des Turcs par les embrasures larges, comme faittes pour doubles canons, D'Aubigné, Hist. I, 245.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

EMBRASURE, s. f. en Architecture, élargissement d’une fenêtre ou porte en-dedans du mur. Elle sert à donner plus de jeu pour ouvrir les fenêtres, les guichets, volets, &c. ou pour se procurer le plus de jour qu’il est possible quand les murs sont fort épais ; on pratique quelquefois des embrasures en-dehors. (P)

Embrasures, s. f. pl. en terme de Fortification, sont des ouvertures qu’on fait dans le parapet de la place, ou dans l’épaulement des batteries, pour tirer le canon.

Les embrasures sont ouvertes de deux piés & demi du côté de la place, de deux piés à leur plus étroit, & de neuf piés du côté de la campagne. Cette partie est plus large que son opposée, afin que le canon puisse découvrir à droite & à gauche le terrein vis-à-vis lequel il est placé. La partie du parapet comprise entre deux embrasures se nomme merlon. Il doit y avoir dix-huit piés du milieu d’une embrasure au milieu de celle qui la suit. L’embrasure differe du créneau, en ce que celui-ci est une ouverture pour tirer le fusil, & que l’autre est destinée au canon.

On appelle quelquefois l’embrasure, canonniere ; & le créneau, meurtriere.

La hauteur de l’embrasure est ordinairement du côté intérieur du parapet de deux piés & demi ou trois piés. Elle va un peu en talud vers le côté extérieur du parapet, afin de découvrir le terrein opposé le plus près qu’il est possible du lieu où elle est construite. (Q)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « embrasure »

Scheler y voit un substantif du verbe embraser, parce que l'embrasure est l'endroit où le canon s'embrase pour tirer. Mais comment concilier cette explication avec ébraser qui paraît de même radical ?

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Mot [1] dérivé de embraser avec le suffixe -ure, littéralement « ce qui rend une pièce plus lumineuse, qui « embrase » la pièce » → voir ébrasure et ébraser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du français embrasure.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « embrasure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
embrasure ɑ̃brazyr

Évolution historique de l’usage du mot « embrasure »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « embrasure »

  • La victime, son ex-compagne, dit avoir été poussée par le prévenue, à la fermeture du bar. Elle aurait percuté l’embrasure de la porte d’entrée. Le prévenu avance une autre version : celle-ci l’aurait provoqué et, sous l’empire de l’alcool, serait tombée. La Voix du Nord, À Boulogne, le gérant d’un bar condamné pour des faits de violences
  • Comment deux enfants âgés de 5 ans ont-ils pu enjamber le portillon de l’école avant de parcourir presque 1 kilomètre au bord d’une route passante ? Entêtante, la question taraude leur père depuis vendredi dernier. Et à Castanet-Tolosan, Jean-Arnaud Chouard veut des réponses. Il était environ 11 h 30 lorsqu’il a vu la porte de sa maison s’ouvrir. Dans l’embrasure, ses deux fils, des jumeaux, censés se trouver à l’école maternelle Françoise-Dolto où ils avaient été déposés le matin même. "Mon sang n’a fait qu’un tour, confie-t-il. Bien sûr, j’ai pensé qu’ils étaient accompagnés mais il n’y avait personne. Puis la panique s’est installée." ladepeche.fr, Des jumeaux de 5 ans font le mur - ladepeche.fr
  • En 2011, des chercheurs de l'Université de Notre Dame ont cherché à comprendre pourquoi - ils ont déterminé que c'était l'acte dans l'embrasure de la porte qui avait causé l'amnésie instantanée. BBC News Afrique, Comment l'anxiété du confinement affecte votre concentration - BBC News Afrique
  • De vos fenêtres, de vos balcons, dans l’embrasure de votre porte, vous pourrez ainsi voir la musique venir à vous sans vous déplacer ! , Fête de la musique : à Faches-Thumesnil, des musiciens déambuleront sous les fenêtres des habitants | Lille Actu

Images d'illustration du mot « embrasure »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « embrasure »

Langue Traduction
Anglais embrasure
Espagnol alféizar
Italien cannoniera
Allemand schießscharte
Chinois 炮眼
Arabe فرجة بين الأسنان
Portugais canhoneira
Russe амбразура
Japonais 擦り傷
Basque ageri
Corse embrasure
Source : Google Translate API

Synonymes de « embrasure »

Source : synonymes de embrasure sur lebonsynonyme.fr

Embrasure

Retour au sommaire ➦

Partager