La langue française

Drome

Sommaire

  • Définitions du mot drome
  • Étymologie de « drome »
  • Phonétique de « drome »
  • Évolution historique de l’usage du mot « drome »
  • Images d'illustration du mot « drome »
  • Traductions du mot « drome »
  • Synonymes de « drome »

Définitions du mot « drome »

Trésor de la Langue Française informatisé

DRÔME2, DROMOS,(DROME, DRÔME) subst. masc.

A.− ANTIQUITÉ
1. [En Grèce] Avenue ou champ destiné aux courses (cf. hippodrome, vélodrome) :
Platon se promenait, pour retrouver les souvenirs qu'il y avait évoqués, sur les bords de l'Illissus, vers l'endroit où le ruisseau forme une petite cascade à l'entrée du drome. Euthyphron, qui s'exerçait à la course avec des jeunes gens de la tribu Cécropide, l'aborda brusquement. Renan, Drames philos.,Abbesse Jouarre, 1886, p. 615.
2. P. anal. [En Égypte] Avenue bordée de sphinx, conduisant à un temple. Le palais de Karnac avait deux entrées principales, l'une précédée de propylées et d'un dromos de crio-sphinx (sphinx à tête de bélier) tournés vers le sud et regardant Louksor (Du Camp, Nil,1854, p. 222).
B.− Spéc., HIST. [Dans l'empire byzantin] Logothète du drome. Fonctionnaire officiel qui s'occupait des postes et des courriers impériaux. J'ai lu [le livre de Charles Diehl sur Byzance] malgré tout et me suis endormi, la tête pleine de noms bizarres : logothètes du drôme, grands drongaires, magistros (Green, Journal,1955-58, p. 143).
Orth. Les 2 formes ds la docum. (cf. supra). L'accent circonflexe marque la fidélité au grec. Étymol. et Hist. 1. 1811 dromos (Chateaubr., Itinéraire de Paris à Jérusalem, p. 76); 2. 1886 drome (Renan, loc. cit.). Empr. au gr. δ ρ ο ́ μ ο ς, proprement « action de courir, course », d'où « emplacement pour la course à pied, stade » et « lieu de promenade », d'abord empr. sous la forme gr., puis avec une graphie francisée; cf. aussi -drome.

Wiktionnaire

Nom commun 1

drome \dʁɔm\ féminin

  1. (Marine) Faisceau, assemblage flottant de plusieurs pièces de bois, telles que mâts, vergues, bouts-dehors, etc.
    • À l’avant du paquebot, nombreux passagers, […], – de pauvres diables, enfin, étendus sur les dromes, contre les parois, le long des prélarts. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. IV, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • (Par analogie)Une drome de futailles, etc.
  2. (En particulier) Réunion des mâts, vergues, bouts-dehors, etc., qui sont embarqués pour servir de rechange sur un bâtiment.
    • L’armement et les vivres des embarcations furent vérifiés ; les espars, pour dépousser les glaces, dégagés de la drome et répartis sur le pont ; […]. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)

Nom commun 2

drome \dʁɔm\ masculin

  1. (Ornithologie) Échassier limicole de la famille des dromadidés et de l'ordre des charadriiformes, caractérisé par un bec noir robuste en fer de lance adapté à sa diète faite en bonne partie de crabes, un plumage pie aux contrastes frappants, de longues pattes d'un bleu cendré inusité, et une distribution sur les côtes de la mer Rouge, du golfe Persique et du nord-ouest de l'océan Indien.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DROME. n. f.
T. de Marine. Faisceau, assemblage flottant de plusieurs pièces de bois, telles que mâts, vergues, bouts-dehors, etc. Mettre des pièces de bois en drome. Une drome de vieux mâts. On dit dans un sens analogue Une drome de futailles, etc. Il se dit particulièrement de la Réunion des mâts, vergues, bouts-dehors, etc., qui sont embarqués pour servir de rechange sur un bâtiment.

Littré (1872-1877)

DROME (dro-m') s. f.
  • 1 Terme de marine. Fagot, faisceau ou radeau composé de pièces de bois travaillé ou non. Les mâts de hune de rechange, les vergues, les gros espars composent la drome que porte un navire sur son pont entre les deux mâts de l'avant, Jal

    Drome des embarcations, se dit, dans un arsenal, de la réunion des chaloupes et canots des bâtiments non armés.

    Cordage qui arrête la bouée sur les filets de pêche.

  • 2La plus forte des pièces de charpente qui contiennent le marteau d'une grosse forge.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DROME, s. f. (Grosses Forges.) la piece de charpente la plus forte qui soit employée dans les grosses forges à soûtenir le marteau, à favoriser son action, & à résister à sa réaction. Voyez l’article Grosse forge.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « drome »

Basque vulgaire, drôma ; bas-breton, droum. Du reste, origine inconnue. Cependant il n'est pas impossible d'y rapporter le provençal dromo, plate-forme, rattaché au grec δρόμος, course, lieu de passage.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom 1) Du néerlandais drom (« amas, foule »).
(Nom 2) De la francisation directe du nom du genre Dromas → voir dromadidés .
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « drome »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
drome drɔm

Évolution historique de l’usage du mot « drome »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Images d'illustration du mot « drome »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « drome »

Langue Traduction
Anglais drome
Espagnol drome
Italien drome
Allemand drome
Chinois drome
Arabe دروم
Portugais drome
Russe дром
Japonais ドローム
Basque drome
Corse drome
Source : Google Translate API

Synonymes de « drome »

Source : synonymes de drome sur lebonsynonyme.fr
Partager