La langue française

Droguer

Sommaire

  • Définitions du mot droguer
  • Étymologie de « droguer »
  • Phonétique de « droguer »
  • Évolution historique de l’usage du mot « droguer »
  • Citations contenant le mot « droguer »
  • Images d'illustration du mot « droguer »
  • Traductions du mot « droguer »
  • Synonymes de « droguer »

Définitions du mot droguer

Trésor de la Langue Française informatisé

DROGUER1, verbe trans.

Faire prendre à quelqu'un une drogue (v. drogue1).
A.− Péjoratif
1. [L'obj. désigne une pers.] Administrer à quelqu'un, à son insu, dans une boisson ou dans un plat, une substance dont les propriétés ont des effets (généralement désagréables ou fâcheux) sur l'organisme. Regarde, ça y est encore, va! Il m'aura droguée, j'ai la bouche amère comme si j'avais avalé des vieux sous (Zola, Bête hum.,1890, p. 38).
2. [L'obj. désigne un nom de chose] Vieilli. Altérer la qualité de (une substance) en y incorporant une autre substance, une drogue. Chavirer [quelque curé de campagne] en droguant son vin de cendre de pipe (Pourrat, Gaspard,1930, p. 212).
B.− Faire prendre des drogues, des médicaments à (quelqu'un).
1. Gén. péj., fam. Faire prendre à quelqu'un beaucoup de drogues, de médicaments. Ami des anciennes formules de l'apothicairerie, droguant ses malades ni plus ni moins qu'un médicastre, tout consultant qu'il était (Balzac, C. Birotteau,1837, p. 235).Le docteur Juillerat était fatigué de la droguer (Zola, Pot-Bouille,1882, p. 73).
Emploi pronom. réfl., fam. J'en ai assez de me droguer monsieur le Morticole (L. Daudet, Amour songe,1920, p. 10).
2. Vx, rare. Soigner en administrant une drogue, une substance thérapeutique. Le vigneron aux mains habiles à droguer la plante souffrante (Hamp, Champagne,1909, p. 117).
C.− En partic., cour.
1. Faire prendre à quelqu'un de la drogue, des stupéfiants. Les drogués veulent droguer tout le monde; vous voulez que tout le monde écrive (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 154).
Emploi pronom. réfl. S'adonner à la drogue. Visiblement elle se piquait, se droguait (Blanche, Modèles,1928, p. 27).Vous avez tort de vous droguer tellement, mon pauvre gentil. L'héroïne ne vous vaut rien (Bernanos, Mauv. rêve,1948, p. 956):
1. Il m'avait beaucoup parlé de ce Felton, qui jouait du tambour la nuit, qui conduisait un taxi le jour et qui se droguait nuit et jour; sa femme faisait le trottoir et se droguait avec lui. Beauvoir, Mandarins,1954p. 439.
2. P. anal. [Le suj. désigne une chose qui intoxique l'esprit] :
2. Il était un de ceux que nous admirions le plus. Paris l'a drogué − je ne pense pas à l'opium, mais au succès qui est un opium de mauvaise qualité − et finalement l'a tué. Green, Journal,1949, p. 239.
Prononc. et Orth. : [dʀ ɔge], (je me) drogue [dʀ ɔg]. Ds Ac. 1694-1932. Homon. droguet avec l'imp. droguais, droguai(en)t. Étymol. et Hist. 1. 1554 [éd. 1557] « frelater (du vin) » (B. Aneau, Trésor de Evonime, 182 ds Hug.); 2. 1611 « administrer des médicaments » (Cotgr.); 3. 1903 « administrer, prendre des stupéfiants » (Colette, Cl. s'en va, p. 86); 1930 drogué adj. (Mauriac, Ce qui était perdu, p. 115); 1934 subst. (Id., Journal, p. 8). Dér. de drogue1*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 31. Bbg. Rog. 1965, p. 110.

DROGUER2, verbe intrans.

A.− Vx, fam. Garder la drogue sur le nez jusqu'à ce qu'on soit gagnant à la drogue (v. drogue2; cf. Will. 1831).
B.− Au fig., fam., vieilli. Attendre longtemps, en perdant son temps, en s'ennuyant. Synon. faire le pied de grue, se morfondre.D'abord deux années à droguer dans Paris, à regarder, sans y toucher, les « nanans » dont nous sommes friands (Balzac, Goriot,1835, p. 121).Tout ça ne me dit pas pourquoi vous étiez là à droguer (Pourrat, Gaspard,1922, p. 134):
Combien voyons-nous de petits jeunes gens qui « droguent » dans Paris pendant des années sans arriver à pouvoir insérer un article dans un journal! Balzac, Les Illusions perdues,1843, p. 378.
Emploi factitif. Tu te moques pas mal de moi, toi!... Me faire droguer à t'attendre! (Sardou, Rabagas,1872, II, 6, p. 67).Aussi pourquoi l'avait-on laissé droguer sur la route de Saint-Denis (Zola, Assommoir,1877, p. 458).Celui qui n'a du tout scrupule de me faire droguer (Ponchon, Muse cabaret,1920, p. 129).
Prononc. et Orth. : [dʀ ɔge], (je) drogue [dʀ ɔg]. Ds Ac. 1932. Homon. droguet avec l'imp. droguais, droguai(en)t. Étymol. et Hist. 1829 (Boiste). Dér. de drogue2*; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 15. Bbg. Sain. Lang. par. 1920, p. 390.

DROGUER3, verbe intrans.

Arg., vieilli. [Correspond à drogue3]
A.− Marauder. Droguer et ballader par la vergne (Esn.1966).
B.− Mendier. J'aime mieux poisser que de droguer : j'aime mieux voler que de demander la charité (d'apr. Dict.« Myst. Paris », 1844, p. 43).
Prononc.: [dʀ ɔge], (je) drogue [dʀ ɔg]. Homon. droguet avec l'imp. droguais, droguai(en)t. Étymol. et Hist. 1630 droguer et ballader (Response et Complaincte au grand Coesre ds Sain. Sources Arg. t. 2, p. 332). Dér. de drogue3*; dés. -er.

Wiktionnaire

Verbe 1

droguer \dʁɔ.ɡe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se droguer)

  1. (Vieilli) Traiter avec des drogues.
    • Le maquignon de bas étage […] tripote, drogue, maquille, défigure un cheval sur lequel il veut gagner quelques pistoles. — (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
    • Tout ici, tout ce qui se mange et qui se boit, est drogué : il y a 35 000 microgrammes de LSD dans les bonbonnes de cidre, de la mescaline dans la salade de carotte, du peyote dans le poulet, du LSD encore dans le pain. — (Jean-Pierre Cartier & ‎Mitsou Naslednikov, L'univers des hippies, Fayard, 1970, page 128)
  2. (En particulier) Donner une substance qui agit sur l’esprit (psychotrope) ou sur le corps.
    • Certains traitements psychiatriques ne consistent qu’à droguer à outrance le patient.
    • Dans les boîtes de nuit, certains personnes droguent les filles pour pouvoir abuser d’elles.
  3. (Par extension) Agir sur l’esprit, modifier, exacerber ou altérer la perception de la réalité.
    • L’extasy drogue ses consommateurs.
  4. (Figuré) Abrutir, rendre dépendant.
    • La télévision drogue le consommateur pour mieux faire passer les publicités.
    • L’État drogue les gens avec la télévision pour garder le pouvoir.
  5. (Pronominal) (Réfléchi) (Pronominal) (Familier) Consommer une drogue, avoir l’habitude d’en consommer, être dépendant d’une drogue.
    • Il se drogue depuis plusieurs mois.
    • Nous nous droguons parce que l’alcool et la musique ne suffisent plus à nous donner le courage de nous parler. — (Frédéric Beigbeder, 99 francs, Gallimard, 2000, collection Folio, page 182.)

Verbe 2

droguer \dʁɔ.ɡe\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Jouer au jeu de drogue.
    • Le capitaine : Paulin !... Que diable fais-tu là ?
      Paulin : Je drogue !...
      Falaise (à part) : Nous droguons !.
      — (Eugène Labiche et Marc- Michel, On demande des culottières, 1851, scène 19)
  2. Porter sur le nez le bâton nommé drogue lorsque que l'on perd à ce jeu.
  3. (Vieilli) S’ennuyer en attendant quelqu’un. Se dit par allusion au jeu où l’on gardait la drogue sur le nez jusqu’à ce que l’on eût gagné.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DROGUER. v. tr.
Traiter avec des drogues. Ce médecin drogue trop ses malades. Il se drogue trop, c'est ce qui ruine sa santé. Il est familier. Il est aussi intransitif et signifie, figurément et familièrement, par allusion au jeu où l'on gardait la drogue sur le nez jusqu'à ce que l'on eût gagné, S'ennuyer en attendant quelqu'un. Il m'a fait droguer. J'ai drogué.

Littré (1872-1877)

DROGUER (dro-ghé) v. a.
  • 1Faire prendre beaucoup de drogues à un malade. Il recommande de ne jamais droguer les enfants, Rousseau, Ém. I.

    Droguer un mal, faire prendre beaucoup de drogues pour ce mal. Plus on drogue ce mal, et tant plus il s'empire, Régnier, Sat. X.

    Falsifier, altérer la qualité d'une substance. Droguer du vin, des liqueurs.

  • 2Se droguer, v. réfl. Prendre des drogues. Il ne faut pas trop se droguer.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

1. DROGUER.

Se droguer. Ajoutez : C'est à vous [Chavigny, qui était malade], pendant que vous vous droguerez, d'ajuster si bien vos heures avec M. l'ambassadeur de Suède…, Richelieu, Lettres, etc. t. VII, p. 28 (en 1638)

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « droguer »

(Verbe 1) (1554) Dérivé de drogue avec la désinence -er.
(Verbe 1) Origine inconnue
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Drogue 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « droguer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
droguer drɔge

Évolution historique de l’usage du mot « droguer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « droguer »

  • Il m’a raconté qu’il l’avait peint il y a plus de 40 ans, à l’époque où il n’y avait pas de sentier officiel, dans un temps où l’on venait à ce tunnel pour se droguer en paix. Un de ses amis y est mort d’une overdose et le tunnel est devenu une sorte de mémorial qu’il a entretenu pendant des années. l-express.ca, L’épicerie fine McEwan et le Rainbow Tunnel - l-express.ca
  • Père et fils ont remarqué que le nombre de personnes se faisant droguer pour être ensuite volées ou agressées était en hausse constante. « On connait tous quelqu’un, de près ou de loin, à qui c’est arrivé. Il y en a partout en France, dans beaucoup de clubs. Il y a le GHB ou encore cette nouvelle drogue, le Rivotril, qui est un médicament amnésiant », détaille Antoine. , Drink Watch, un capuchon anti-drogue pour protéger son verre en soirée | Lille Actu

Images d'illustration du mot « droguer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « droguer »

Langue Traduction
Anglais drug
Espagnol droga
Italien farmaco
Allemand arzneimittel
Chinois 药品
Arabe دواء
Portugais medicamento
Russe препарат, средство, медикамент
Japonais
Basque droga
Corse droga
Source : Google Translate API

Synonymes de « droguer »

Source : synonymes de droguer sur lebonsynonyme.fr
Partager