La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « droguer »

Droguer

[drɔge]
Ecouter

Définitions de « droguer »

Droguer - Verbe

  • (Vieilli) Soumettre à l'action de substances médicamenteuses.

    Tout ici, tout ce qui se mange et qui se boit, est drogué : il y a 35 000 microgrammes de LSD dans les bonbonnes de cidre, de la mescaline dans la salade de carotte, du peyote dans le poulet, du LSD encore dans le pain.
    — Jean-Pierre Cartier & ‎Mitsou Naslednikov, L'univers des hippies
  • (En particulier) Administrer une substance altérant l'état mental ou physique.

    Dans les tréfonds d'une vie nocturne effrénée, il était habitué à droguer ses sens et son esprit à l'extrême, perdant ainsi la notion du réel.
    (Citation fictive)
  • (Par extension) Influencer profondément l'esprit; modifier ou troubler la perception sensorielle ou cognitive.

    Dans l'effervescence constante de l'information, les médias peuvent, involontairement ou non, droguer le jugement du public avec une image déformée de la réalité.
    (Citation fictive)
  • (Figuré) Assujettir quelqu'un à une dépendance nuisible.

    Dans l'asservissement industriel de notre époque, la société de consommation drogue les hommes à une surabondance d'objets inutiles.
    (Citation fictive)
  • (Familier) S'adonner régulièrement à la consommation d'une substance psychotrope jusqu'à en être dépendant.

    Nous nous droguons parce que l’alcool et la musique ne suffisent plus à nous donner le courage de nous parler.
    — Frédéric Beigbeder, 99 francs
  • Pratiquer le jeu de la drogue.

    Le capitaine : Paulin !... Que diable fais-tu là ?Paulin : Je drogue !...Falaise (à part) : Nous droguons !.
    — Eugène Labiche et Marc- Michel, On demande des culottières
  • (Vieilli) Éprouver de l'ennui en attendant quelqu'un, en référence au jeu où l'on devait garder un bâton appelé 'drogue' sur le nez jusqu'à gagner.

    De temps en temps, il regardait sa petite tocante en plaqué or, et il se demandait si on allait le faire droguer encore à n’en plus finir.
    — Marcel Aymé, Maison basse

Étymologie de « droguer »

Verbe dérivé en 1554 du mot drogue avec la désinence -er. Origine inconnue.

Usage du mot « droguer »

Évolution historique de l’usage du mot « droguer » depuis 1800

Fréquence d'apparition du mot « droguer » dans le journal Le Monde depuis 1945

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Synonymes de « droguer »

Citations contenant le mot « droguer »

  • − (...) Dans le temps, son frère Benjamin et lui ont pratiqué ce qu'on appelle l'écriture automatique. On obtient des rencontres de mots extraordinaires, des images bouleversantes. Il suffit de se droguer un peu pour que le geste soit assez rapide, que la pensée ne rattrape pas la vision... Quelles drogues? Alcool, café, puis toutes les autres, naturellement, jusqu'aux plus fortes, si l'on veut atteindre au génie...
    Abellio — Heureux les pacifiques
  • Le bon sens français est extraordinaire: les gens avec le pass vaccinal pourront se droguer et se saouler jusqu’à plus soif Les autres seront sain et sauf puisque Omacron ne s’attaque surtout aux jeunes et est moins dangereux que le delta. A vous de choisir
    NeozOne — Ce pays va réserver la vente d'alcool et de cannabis uniquement aux personnes munies d'un passeport vaccinal - NeozOne
  • Le laboratoire est mobile, donc on essaie de l’amener dans le milieu festif où il y a beaucoup de jeunes qui ne savent pas se droguer et surtout qui ne savent pas ce qu’ils consomment. Quand vous êtes au fond des bois et qu’un type avec une capuche vous vend de la drogue, objectivement vous ne savez pas ce que vous prenez.
    Rue89Lyon — Chemsex à Lyon : « Il y a un grand rajeunissement des consommateurs »
  • Christian ne se fait que peu d’illusions quant aux chances de retrouver son trolley contenant ses affaires personnelles. Il n’empêche, il tient à alerter la population concernant le vol dont il a été victime dans un train de la SNCB. Jusque-là, rien de nouveau. Sauf qu’il affirme avoir été la victime d’un nouveau mode opératoire qui consiste à droguer la victime avant de la dépouiller.
    DH Les Sports + — Christian, 74 ans, drogué et dépouillé dans un train de la SNCB: "Un nouveau modus operandi sophistiqué par des voleurs expérimentés" - DH Les Sports+
  • Qu'on arrête un peu avec la souffrance et la sordidité spectacle: beaucoup avaient eu encore moins de chances et avaient été encore moins aidés qu'eux, ou elles, et ont mieux vécu. Tout le monde n'est pas Johnny pour continuer à se droguer et à être vénérés à défaut d'être vénérables.
    lindependant.fr — Perpignan : Cocaïne et coups de couteau entre « copines » - lindependant.fr
  • Lyon : un homme lynché après avoir tenté de droguer une jeune femme avec du Valium
    Le Figaro — Lyon : un homme lynché après avoir tenté de droguer une jeune femme avec du Valium
  • James Cleverly a annoncé récemment toute une série de mesures pour lutter contre le « spiking », le fait de droguer quelqu’un à son insu, en glissant par exemple un stupéfiant dans son verre.
    Le HuffPost — James Cleverly, ministre britannique, « blague » à l’idée de droguer sa femme à son insu, puis s’excuse
  • Joël Guerriau, sénateur de Loire-Atlantique, a été mis en examen pour « usage et détention de stupéfiants ». Il est soupçonné d’avoir voulu droguer la députée MoDem Sandrine Josso.
    Le HuffPost — Joël Guerriau, accusé d’avoir drogué une députée, doit « se mettre en retrait » au Sénat réclame Larcher

Traductions du mot « droguer »

Langue Traduction
Anglais drug
Espagnol droga
Italien farmaco
Allemand arzneimittel
Chinois 药品
Arabe دواء
Portugais medicamento
Russe препарат, средство, медикамент
Japonais
Basque droga
Corse droga
Source : Google Translate API


Sources et ressources complémentaires

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.