La langue française

Détraction

Sommaire

  • Définitions du mot détraction
  • Étymologie de « détraction »
  • Phonétique de « détraction »
  • Évolution historique de l’usage du mot « détraction »
  • Citations contenant le mot « détraction »
  • Traductions du mot « détraction »
  • Synonymes de « détraction »
  • Antonymes de « détraction »

Définitions du mot détraction

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉTRACTION, subst. fém.

Vieilli. Action de détracter, de dénigrer, de déprécier les mérites, la valeur de (quelqu'un), les avantages ou les qualités de (quelque chose). La détraction contre le prochain; être enclin à la détraction. Cet esprit d'envie, de détraction et de moquerie qui nous est si particulièrement naturel (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène,t. 1, 1823, p. 180).De l'orgueil [naissent] le mépris, l'envie, la désobéissance, le blasphème, le murmure, la détraction (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 206).
Rem. Littré et Guérin 1892 donnent également la var. détractation. Besch. 1845, Lar 19e, Nouv. Lar. ill. et Lar. 20edonnent les formes détractation et détrectation.
Prononc. et Orth. : [detʀaksjɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1878. Étymol. et Hist. A. Ca 1119 detractiun « médisance, action de rabaisser quelqu'un » (Philippe de Thaun, Bestiaire, éd. E. Walberg, 817). B. 1. 1520 detraction de sang « saignée » (Tollet, De l'evacuation du sang ds Gdf.); 2. 1752 droit de detraction (Trév. Suppl.). Empr. au lat.detractio « action de retrancher, suppression » en lat. class. [cf. detractio sanguinis « saignée » en lat. impérial] et « médisance » en b. latin. Fréq. abs. littér. : 3.

Wiktionnaire

Nom commun

détraction \de.tʁak.sjɔ̃\ féminin

  1. Fait de détracter, de dénigrer.
    • On ne doit jamais prendre part à la détraction, de quelque genre quʼelle soit; on pécherait même contre la justice, si on engageait quelquʼun à médire ou à calomnier. — (Thomas-Marie-Joseph Gousset, Théologie morale à usage des curés et des confesseurs, 1865)
  2. (Droit) Droit régalien qui permettait un prélèvement sur les successions des étrangers morts en France. Il a remplacé le droit d’aubaine.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

DÉTRACTION (dé-tra-ksion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
  • 1Action de détracter. La détraction contre le prochain. Penses-tu, m'amusant avecque des sottises, Par tes détractions rompre mes entreprises ? Corneille, Mélite, III, 4. Voilà toute la matière de la détraction, c'est à quoi se réduisent tous les entretiens d'aujourd'hui, Fléchier, Serm. I, 336. Un demi-silence qui n'a fait qu'animer le feu de la détraction, Massillon, Car. Pard. des offenses. Le crime de la détraction, quel remède, quelle vertu peut le réparer ? Massillon, ib. Médisance.
  • 2 Terme de jurisprudence. Droit de détraction, droit par lequel le souverain distrait une partie des successions qu'il permet aux étrangers de recueillir.

HISTORIQUE

XIIIe s. Mes tous vis [vifs] menguent les homes O [avec] les dens de detraccion Par venimeuse entencion, la Rose, 15473. Nulz ne soit si hardi devant toy, que il die parole qui atraie et esmeuve peché, ne qui mesdie d'autrui par derieres en detractions, Joinville, 301.

XIVe s. La quarte branche de envie si est detraction, c'est à dire quant une personne dit mal et parle en derriere, Ménagier, I, 3.

XVe s. Là est orgueil, luxure et glotonnie, Convoitise, mentir, detraction, Deschamps, De l'intérieur des cours. La faulse convoitise attisée et enflambée par l'ennemy d'enfer à cœurs d'aucuns prelats de l'Eglise, aveuglés par detestable et mauvaise detraction, Bouciq. III, ch. 19.

XVIe s. Le temps a monstré sa detraction et mesdisance vaine et faulse, Amyot, Caton, 48. La loy de medecine gist en addition et detraction [retranchement], Paré, XXI, 19.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DÉTRACTION. Ajoutez :
3Dans le langage général, action d'ôter, de retrancher. Partout où ils ont pu agir, non par voie de perception directe, mais par voie de détraction, partout où ils ont pu faire payer le débiteur, au lieu de s'adresser au créancier, ils l'ont fait…, Journ. offic. 24 déc. 1871, p. 5223, 1re col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « détraction »

Provenç. detraccio, detractio ; espagn. detraccion ; ital. detrazione ; du latin detractionem (voy. DÉTRACTER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin detractio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « détraction »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
détraction detraksjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « détraction »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « détraction »

  • Le commérage, ou péché de détraction selon les termes de saint Thomas d’Aquin, c’est affaiblir la réputation de quelqu’un. « La détraction est le dénigrement de la réputation d’autrui par des paroles. » Et cela peut arriver de quatre manières : « La première, quand on impute une chose fausse à quelqu’un ; la seconde quand on augmente sa culpabilité par le récit qu’on en fait ; la troisième quand on révèle un secret ; et la quatrième quand on dit qu’une bonne action a été faite dans une mauvaise intention ». Dans ces cas-là, on est sûr d’être en plein commérage, même si on s’adresse à l’oreille bienveillante et attentive de son conjoint. Aleteia : un regard chrétien sur l’actualité, la spiritualité et le lifestyle, Partager un potin avec son conjoint, commérage ou discussion de couple ?
  • J’essaie de diagnostiquer le présent, de comprendre ce qu’il se passe. J’écris des livres et des articles qui ne sont pas polémiques, mais je constate qu’ils suscitent la polémique à laquelle je réponds. Nous évoquions tout à l’heure la violence du climat. Aujourd’hui en France, l’antiracisme, qui est le principe premier de toute morale, est en train de devenir fou. On est traité de raciste pour un oui ou pour un non. C’est être raciste ou islamophobe que de refuser le burkini, c’est être raciste que de s’interroger sur les bienfaits de l’immigration, c’est être raciste que de critiquer le pacte de Marrakech, c’est être raciste que de défendre le droit à la continuité historique pour la France et pour l’Europe. Je me vois en butte à une détraction monstrueuse dès que j’ouvre la bouche. J’en conclus que les agressions dont j’ai été passible aussi bien à Nuit debout que du fait des gilets jaunes ne tombent pas du ciel, elles matérialisent des accusations formulées contre moi dans les hautes sphères de l’intelligentsia. Journal L'Union, Entretien avec Alain Finkielkraut : « L’antiracisme devient fou»
  • Connaissez-vous la loi du 14 juillet 1819 relative à l'abolition du droit d'aubaine et de détraction ? Non ? Et celle du 5 juillet 1891 autorisant le Mont-de-Piété de Paris à faire des avances sur valeurs mobilières au porteur ? Non plus ? Pas grave, la proposition de loi du sénateur centriste Vincent Delahaye tendant à améliorer la lisibilité du droit abroge plus d’une cinquantaine de lois adoptées entre 1819 et 1940, devenues sans objet « compte tenu des évolutions législatives ultérieures ». Public Senat, Lois : le Sénat veut mettre fin « aux fossiles législatifs » | Public Senat
  • Imprimé divers et variés, satiné ou monochrome, vous avez l'embarras du choix quant on en vient au choix du pyjama de ville. Son élégance nonchalante et son allure plus laxiste que le traditionnel smoking apporte sa touche de détraction ultra chic (et stylé). S'il est devenu le nouvel allié de peoples comme Selena Gomez, Victoria Beckham, Celine Dion ou encore Kate Beckinsale, il ne devrait pas tarder à être vôtre... Grazia.fr, 9 fois où les peoples ont porté le pyjama en ville - Grazia

Traductions du mot « détraction »

Langue Traduction
Anglais detraction
Espagnol detracción
Italien detrazione
Allemand beeinträchtigung
Chinois 消沉
Arabe الانتقاص
Portugais depreciação
Russe принижение
Japonais 損なう
Basque detraction
Corse detrazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « détraction »

Source : synonymes de détraction sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « détraction »

Partager