La langue française

Détestation

Sommaire

  • Définitions du mot détestation
  • Étymologie de « détestation »
  • Phonétique de « détestation »
  • Évolution historique de l’usage du mot « détestation »
  • Citations contenant le mot « détestation »
  • Traductions du mot « détestation »
  • Synonymes de « détestation »
  • Antonymes de « détestation »

Définitions du mot détestation

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉTESTATION, subst. fém.

Action de détester; horreur, haine de, pour quelqu'un ou quelque chose. Détestation de la servitude :
Une haine est en moi contre la souffrance, la laideur, − une détestation impérieuse de ce qui choque ma vue ou simplement mon bon sens. Colette, Sept dialogues de bêtes,1905, p. 91.
Spéc., vocab. relig. La détestation du péché. Ramené à la détestation de ses fautes, il dicta lui-même à l'ecclésiastique tous les détails de cette histoire affreuse qu'il signa à chaque page (Dumas père, Monte-Cristo,t. 2, 1846, p. 796).
Prononc. et Orth. : [detεstasjɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. [xves. (De Vita Christi, BN 181, fo148dds Gdf. Compl.)]; 1452 (Arnoul Greban, Le Mystère de la Passion, éd. O. Jodogne, 30807). Empr. au lat. class.detestatio « malédiction, exécration, détestation », formé sur le rad. du supin detestatum de detestari, cf. détester. Fréq. abs. littér. : 22.

Wiktionnaire

Nom commun

détestation \de.tɛs.ta.sjɔ̃\ féminin

  1. (Vieilli) Horreur qu’on a de quelque chose.
    • La pénitence enferme une sincère détestation du péché.
    • On n'en veut pas. On ne sait pas pourquoi du tout. La détestation est la dernière chose purement stupide et désintéressée. — (Réjean Ducharme, L'hiver de force, Gallimard, 1973, page 64)
    • J’avais ressenti de façon purement charnelle l’omniprésence du dollar dans notre vie quotidienne, sa nécessité fondamentale. Et comme il m’en manquait toujours un peu plus qu’à la majorité de mes camarades, j’avais développé à son égard un amour mêlé de détestation. — (Philippe Labro, L’étudiant étranger, Gallimard, 1986, page 150)
    • Comme si cet ennemi de l’eau avait une vocation particulière à se voir agresser par ce qu’il a en détestation ! — (Thierry Groensteen, Le Rire de Tintin, 2006, page 49)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉTESTATION. n. f.
T. de Dévotion. Horreur qu'on a de quelque chose. La détestation du péché. La pénitence enferme une sincère détestation du péché.

Littré (1872-1877)

DÉTESTATION (dé-tè-sta-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
  • 1Action de détester. Le plaisir de rire se change en détestation et en horreur, Guez de Balzac, I, 186. Il s'est attiré la détestation de tout le monde, Costar, Lettres, dans RICHELET. La même détestation de la viande et du mariage, le même mépris du baptême, la même horreur pour la communion, la même répugnance à croire la vérité de l'incarnation et de la passion du Fils de Dieu, Bossuet, Variat. XI, § 27.
  • 2 Terme de dévotion. Horreur qu'on a du péché. Quand nous en reconnaîtrons le mal [d'une proposition], nous l'aurons en détestation, Pascal, Prov. 3. Ce que j'appelle ici détestation sincère du péché, Bourdaloue, Avent, Pénit. 488. Une détestation sincère de vos crimes, Massillon, Myst. Résurr.

HISTORIQUE

XVe s. La voix de tristesse s'appelle autrement douleur… detestation, Gerson, dans le Dict. de DOCHEZ.

XVIe s. Ils se frappoient et battoient en detestation [regret] du defunct, Paré, Mumie, 1. Comme on a accoustumé de leur taire tout ce qui les divertit de leur route, ils [les rois] se treuvent, sans le sentir, engagez en la haine et detestation de leurs peuples, Montaigne, IV, 252.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « détestation »

Du latin detestatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. detestatio ; espagn. detestacion ; ital. detestazione ; du latin detestationem, de detestari, détester.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « détestation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
détestation detɛstasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « détestation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « détestation »

  • Les deux hommes sont unis par un fervent souverainisme et une détestation commune du multilatéralisme. LaProvence.com, France - Monde | John Bolton, l'ex-conseiller va-t-en-guerre qui bataille avec Trump | La Provence
  •  Il demeure que selon le chercheur, "il existait un degré de césure immense entre les Perpignanais et le maire sortant Jean-Marc Pujol. Ce n’est pas une victoire par défaut de Louis Aliot qui a gagné avec sa marque et sa stratégie. Mais c’est aussi une défaite lourde pour le maire Les Républicains. C’est un rejet fort pour Jean-Marc Pujol qui ressemblait un peu au degré de détestation des Gilets jaunes pour Emmanuel Macron. Il portait à leurs yeux une grande part de responsabilités dans la situation de Perpignan. Il y a un côté irrationnel à cela mais il n’a pas fait que 18 % au premier tour pour rien. Je pense qu’il a voulu trop rejouer le match de 2014 en recopiant certaines attitudes et stratégies. Sauf que ce n’était pas aussi simple car Louis Aliot a beaucoup appris de sa défaite il y a six ans et la droite était particulièrement fragmentée". lindependant.fr, Victoire de Louis Aliot à Perpignan - Nicolas Lebourg : "Les gens ne lui feront pas de cadeau" - lindependant.fr
  • L’histoire est non seulement intéressante, mais permet de parler de sujets sociétaux fort tels la détestation inter-espèce qui entraîne une haine entre les humains et les animhommes, ainsi qu’entre ces derniers qui se reposent régulièrement sur la loi du plus fort pour écraser les leurs. Unification France, BNA Brand New Animal : Review de la saison 1 - Unification France
  • Sauf pour les Antifas 2.0. Ils tiennent tellement à étaler leur vertu que ça ne semble être que leur seule préoccupation. Pendant que MLK nous invitait à faire abstraction de la couleur de la peau pour ne retenir que le caractère d’une personne, les Antifas 2.0 passent le plus clair de leur temps à ne focaliser que sur la pigmentation de l’épiderme. Ils en viennent à incarner le contraire de ce qu’ils prétendent défendre. S’ajoute à cela tout le discours culpabilisateur et de détestation de leurs congénères pour avoir hérité de crimes ancestraux. Un peu comme le catholique qui hérite du péché originel dès sa naissance après avoir poussé son premier cri. Le Journal de Montréal, L'antiracisme des Antifas 2.0 ou le syndrome du colonel Frank Fitts | JDM
  • « Dans l’après Covid, la France veut reprendre en main son destin, commence celui qui est toujours conseiller régional d’opposition. Cette ambition justifiée ne réussira qu’avec et par l’engagement des territoires de notre République. Pour donner sens, contenu et efficacité aux nouvelles mesures de déconcentration et de décentralisation, le futur maire de Metz devra être aguerri et expérimenté. Il devra par-dessus tout diriger une équipe soudée et cohérente idéologiquement. Ces exigences, je ne les vois pas réunies dans la liste Unis. D’abord elle n’est pas « ma gauche ». Ensuite si sa tête de liste est sans doute sociale-démocrate, ceux qui mènent vraiment la barque ont la détestation de cette philosophie politique humaniste. C’est l’assurance du désordre et des divisions. Metz ne peut courir ce risque. » , elections municipales | Jean-Pierre Masseret soutient François Grosdidier

Traductions du mot « détestation »

Langue Traduction
Anglais loathing
Espagnol aversión
Italien ripugnanza
Allemand abscheu
Chinois 讨厌
Arabe اشمئزاز
Portugais repugnância
Russe ненависть
Japonais 嫌悪
Basque nazka
Corse fastidiu
Source : Google Translate API

Synonymes de « détestation »

Source : synonymes de détestation sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « détestation »

Partager