La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « petit-maître »

Petit-maître

Variantes Singulier Pluriel
Masculin petit-maître petits-maîtres

Définitions de « petit-maître »

Trésor de la Langue Française informatisé

PETIT-MAÎTRE, subst. masc.,PETITE-MAÎTRESSE, subst. fém.

Vieilli, littér. Jeune élégant, jeune élégante aux allures et aux manières affectées et prétentieuses. Minoret, plein de faiblesse pour son Ursule, à laquelle il ne refusait rien et qui avait mené la vie d'une petite-maîtresse, se trouva presque pauvre après l'avoir perdue (Balzac, U. Mirouët, 1841, p.22).Cet homme semblait avoir toute la politesse importune, tout le bavardage fatigant d'un petit-maître français de la vieille école (Nerval, Nouv. et fantais., 1855, p.39).
Prononc. et Orth.: [pətimεtʀ ̭], [pətitmεtʀ εs]. Att. ds Ac. dep. 1740. Plur. des petits-maîtres, des petites-maîtresses. Étymol. et Hist. a) 1605 «diable, démon» (Le Loyer, Hist. des Spectres, VIII, 5 ds Hug.); b) av. 1614 petit maistre «expression employée par le connétable de Montmorency pour désigner le roi» (Brantôme, OEuvres, éd. L. Lalanne, t.3, p.296); 1651 les petits maistres «les familiers du prince de Condé» (Nouvelles de Paris du 1erjuillet, Archives des Affaires Étrangères, fonds «France», vol. 875, fo318 vo-319 rods Marivaux, Le Petit Maître corrigé, éd. Fr. Deloffre, p.12-13, note 5); c) 1686 «jeune élégant à la mise recherchée, à l'allure maniérée et prétentieuse» (Baron, L'Homme à bonnes fortunes, I, 12); 1695 petite maîtresse «femme qui se donne un air avantageux» (Mongin, Les Promenades de Paris, I, 2 ds Gherardi, Théâtre italien, t.6, p.108 [les deux éléments de l'expr. doivent peut-être être lus séparément]); 1704 fém. petit-maître (Trév.); 1719 petite-maîtresse (Van Effen, Les Petits-Maîtres ds Marivaux, op. cit., p.17); 1746 (La Morlière, Angola, p.XXIII). Comp. de petit* et de maître*. L'orig. du mot doit peut-être être recherchée dans l'expr. appellative mon petit maître, var. iron., affectueuse ou badine de mon maître (cf. 1585 «mon pauvre petit tesmoin, mon mignon, mon petit maistre, que je suis aise t'avoir trouvé...» N. Du Fail, Contes d'Eutrapel, éd. J. Assézat, t.2, p.149; Trév. 1704 mentionne: «On dit ironiquement et par mépris, mon petit Monsieur (...) On dit aussi mon petit maître, mon petit mignon...»). Fréq. abs. littér.: 39. Bbg. Baldensperger (F.). Notes lexicol. R. de Philol. 1927, t.39, p.61.

Wiktionnaire

Adjectif - français

petit-maître \pə.ti.mɛtʁ\ masculin (pour une femme, on dit : petite-maîtresse)

  1. (Désuet) Particulièrement exigeant, à la limite du raisonnable, quant à ses propres besoins.
    • Pendant trois jours et trois nuits sans se lasser, [la tigresse] creusa la terre et le rocher avec ses ongles et ses griffes, n’ayant pour toute nourriture qu’une demi-douzaine de rats, ce qui lui fit faire la grimace, car elle était délicate et même un peu petite-maîtresse ; elle n’aimait que les fleurs, les parfums, et les animaux des forêts. — (Alfred Assolant, Aventures merveilleuses mais authentiques du capitaine Corcoran, 1867)

Nom commun - français

petit-maître \pə.ti.mɛtʁ\ masculin (pour une femme, on dit : petite-maîtresse) (orthographe traditionnelle)

  1. (Désuet) Jeune élégant, à la mode, prétentieux.
    • Le Petit-Maître corrigé — (Titre d’une pièce de Marivaux, 1734)
    • Cet homme semblait avoir toute la politesse importune, tout le bavardage fatigant d’un petit-maître français de la vieille école. — (Gérard de Nerval, La Métempsychose, in Nouvelles et fantaisies, 1855, page 39)
    • Cependant, le caractère vraiment ornemental et architectural des armoiries, qui ne tolérait pas une représentation des objets sous leur forme parfaitement naturelle, se conserva […] jusqu’au milieu du 16e [siècle]. Depuis, les bonnes traditions allèrent s’affaiblissant, jusqu’au 19e qui a été témoin de la décadence complète de cet art vénérable, dont il semble qu’on eût oublié même les principes les plus élémentaires. Les armoiries qui offrirent le spectacle écœurant de lions pleins de mansuétude dont l’attitude chancelante fit supposer qu’ils étaient pris de vin, de sauvages minés par la phtisie ou bien se pavanant en petits-maîtres sauf le costume, d’aigles à l’air de serins de canarie, de casques en forme de melon ou de bonnet de nuit, inondèrent le monde. — (Johannes Baptist Rietstap, Armorial général : précédé d’un Dictionnaire des termes du blason, tome 1 (A–K), G. B. van Goor Zonen, Gouda, 1884)
  2. (Par extension) (Péjoratif) Artiste peintre de second plan.
    • J’ai admiré surtout les petits maîtres français du XVIIIe siècle : Lancret, Chardin, Greuze, Watteau ; tous charmants, élégants, fins, d’une touche légère et prompte, la couleur un peu effacée, mais harmonieuse ; — c’est la fleur de la galanterie. — (Hippolyte Taine, Carnets de voyage : Notes sur la province, 1863-1865, Hachette, 1897)
    • Cette fin de l’ère rococo dans les Pays-Bas autrichiens laisse le même arrière-goût pâteux que les natures mortes des petits-maîtres flamands de l’époque, avec leurs fruits, leur foie gras en croûte, et leurs cadavres de bêtes sur des plats de vermeil et des tapis turcs. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 102)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « petit-maître »

(Date à préciser) Dérivé de maître, avec le préfixe petit-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « petit-maître »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
petit-maître pœtitmaitr

Citations contenant le mot « petit-maître »

  • Avec le sens de l'espace d'un Planchon et une direction d'acteur hors pair, Clément Hervieu-Léger orchestre une troupe en apesanteur. Loïc Corbery est irrésistible en petit-maître maniéré, avec cette pointe de gravité qui devient vallée de larmes quand il tombe enfin aux genoux de sa dulcinée. Adeline d'Hermy fait des étincelles en servante dessalée et gouailleuse. Le reste de la distribution est à l'avenant : chacun rivalise de drôlerie et d'intelligence. Il fait décidément bon vivre, ces temps-ci, au Français, sur la scène, comme dans la salle. Les Echos, Un « Petit-Maître » bien corrigé à la Comédie-Française | Les Echos
  • 13/MARSEILLE Du 08/03/20 au 15/03/20 – 36 Avenue Maréchal Foch, 13004 Marseille (insee:13055) – L'histoire est celle d'un jeune Parisien à qui ses parents ont trouvé un bon parti, fille de comte, en province. Mais à son arrivée chez eux, le beau garçon – dont les codes parisiens sont à mille lieues des règles de bienséance en vigueur dans cette famille – refuse d'ouvrir son coeur à la charmante personne qui lui est destinée. Piquée, cette dernière décide de le corriger de son arrogance. " La notion de petit-maître peut nous sembler bien étrangère, mais ne connaissons-nous pas, nous aussi, de jeunes élégants et élégantes, aux manières affectées ou prétentieuses, pour qui la mode est le seul guide ? Si on le caricaturait un peu, c'est ce que l'on appellerait aujourd'hui un "fashion addict".À travers cette pièce de Marivaux dont la langue est toujours "aussi fine, juste et pleine d'humour", Clément Hervieu-Léger met ici le XVIIIe siècle en résonance avec notre époque?De Clément Hervieu-LégerLes comédiens de la troupe de la Comédie-Française et les comédiens de l'Académie de la Comédie-FrançaiseDurée : 2h35 L'histoire est celle d'un jeune Parisien à qui ses parents ont trouvé un bon parti, fille de comte, en province. Mais à son arrivée chez eux, le beau garçon – dont les codes parisiens sont à mille lieues des règles de bienséance en vigueur dans cette famille – refuse d'ouvrir son coeur à la charmante personne qui lui est destinée. Piquée, cette dernière décide de le corriger de son arrogance. " La notion de petit-maître peut nous sembler bien étrangère, mais ne connaissons-nous pas, nous aussi, de jeunes élégants et élégantes, aux manières affectées ou prétentieuses, pour qui la mode est le seul guide ? Si on le caricaturait un peu, c'est ce que l'on appellerait aujourd'hui un "fashion addict".À travers cette pièce de Marivaux dont la langue est toujours "aussi fine, juste et pleine d'humour", Clément Hervieu-Léger met ici le XVIIIe siècle en résonance avec notre époque?De Clément Hervieu-LégerLes comédiens de la troupe de la Comédie-Française et les comédiens de l'Académie de la Comédie-FrançaiseDurée : 2h35 – Prix min.:5-Prix max.:24 eur ; ; – true 36 Avenue Maréchal Foch, 13004 Marseille Unidivers, Le Petit-Maître corrigé – Comédie Française au Cinéma MARSEILLE dimanche 15 mars 2020
  • La notion de petit-maître peut nous sembler bien étrangère, mais ne connaissons-nous pas, nous aussi, de jeunes élégants et élégantes, aux manières affectées ou prétentieuses, pour qui la mode est le seul guide ? Si on le caricaturait un peu, c'est ce que l'on appellerait aujourd'hui un «fashion addict». ladepeche.fr, Lavelanet. «Le Petit-Maître corrigé» retransmis en direct au Casino - ladepeche.fr
  • « La notion de petit-maître peut nous sembler bien étrangère, mais ne connaissons-nous pas, nous aussi, de jeunes élégants et élégantes, aux manières affectées ou prétentieuses, pour qui la mode est le seul guide ? Si on le caricaturait un peu, c’est ce que l’on appellerait aujourd’hui un fashion addict. »  . France Inter, La Comédie Française en direct au cinéma avec Le petit maître corrigé les 8, 9 et 15 mars 2020
  • Ecrite pour les Comédiens-Français en 1734, la pièce de Marivaux n’avait été jouée que deux fois jusqu’à ce que Clément Hervieu-Léger la sorte de l’oubli la saison dernière. L’auteur indique : "la scène est à la campagne". Sur une dune, des herbes folles sont agitées par une brise légère… La jeune Hortense attend de rencontrer Rosimond, venu de Paris, qu’elle doit épouser. Avec l’aide de sa suivante Marton, elle va mettre à l’épreuve le petit-maître, le "corriger". De cette intrigue mince qui tarde à se dénouer, Clément Hervieu-Léger tire le meilleur, utilise tous les ressorts, à commencer par le clivage entre Parisiens et provinciaux, en moquant les intonations prétentieuses du marquis et de son valet, en appuyant la sincérité des mœurs provinciales. La scénographie lumineuse d’Eric Ruf prend délibérément le parti de la campagne (toiles peintes et subtil travail de lumière de Bertrand Couderc). La musique originale de Pascal Sangla imprime une tonalité champêtre, le rythme est alerte, les personnages courent, dévalent la dune, au risque de perdre l’équilibre, déstabilisés comme ils le sont dans leur vie. Loïc Corbery est un Rosimond démonstratif, Christophe Montenez joue finement l’évolution de Frontin et Adeline d’Hermy l’impertinence de Marton. Dans les superbes costumes de Caroline de Vivaise, Claire de La Rüe du Can, délicate Hortense, Florence Viala, impétueuse Dorimène, Dominique Blanc, fière marquise, Didier Sandre, sage comte, et Pierre Hancisse, pertinent Dorante, font entendre la pièce, vieille de deux siècles, comme si elle était d’aujourd’hui. lejdd.fr, Au théâtre cette semaine : "Tableau d'une exécution", "Le Petit-Maître corrigé"
  • Ecrite pour les Comédiens-Français en 1734, la pièce de Marivaux n’a été jouée que deux fois. C’est donc une pièce quasi inédite que Clément Hervieu-Léger sort de l’oubli. L’auteur indique : "La scène est à la campagne". Sur une dune, des herbes folles sont agitées par une brise légère. Un  air de piano guilleret flotte dans l’air… La jeune Hortense attend de rencontrer Rosimond, venu de Paris, qu’elle doit épouser. Avec l’aide de sa suivante Marton, elle va mettre à l’épreuve le petit-maître, le "corriger". De cette intrigue mince qui tarde à se dénouer, Clément Hervieu-Léger tire le meilleur, utilise tous les ressorts, à commencer par le clivage entre Parisiens et provinciaux, en moquant les intonations prétentieuses du marquis et de son valet, en appuyant la sincérité des mœurs provinciales. En approfondissant également la psychologie des caractères et en soulignant l’importance du paysage sur les comportements. lejdd.fr, Le Petit-Maître corrigé : un Marivaux oublié
  • Sur la photo de Goldblatt, petit-maître est assis dans sa voiture, un jouet artisanal à quatre roues, planté au milieu d'un chemin de terre. Petit-maître est pieds nus, en short, une chemisette et un bob à bord large, mou, sur une belle tête blonde, il pose, fixant l'objectif avec un sourire de fierté due à l'obéissance de son chien qu'il tient par l'oreille, de sa main droite affectueusement, et à la présence de petit noir, qui se tient derrière lui, accroupi sur l'essieu. Petit noir est pieds nus, lui aussi, en short et chemisette, il fixe également l'objectif, mais sa fierté est infiniment plus dure, peut-être à cause de sa casquette à visière, d'inspiration militaire. Ce sont deux beaux enfants, qui, très bientôt, vont quitter cet âge où la parole est encore absente, dans cette absence qui permet à l'intolérable de se taire.   LExpress.fr, Kentridge n'aura pas perdu le nord - L'Express
  • La scène de la comédie est à la campagne, où la jeune Hortense, fille d’un comte, doit incessamment épouser le Parisien Rosimond, fils d’une marquise. Tous deux, la mère et le fils, viennent de débarquer dans la propriété du comte, où le mariage doit être célébré. Mais Hortense est inquiète face aux manières de « petit-maître » prétentieux et ridicule de son promis, qui semble bien peu s’intéresser à elle et ne se décide pas à lui déclarer sa flamme. Le Monde.fr, Au Français, Marivaux sous un jour nouveau

Images d'illustration du mot « petit-maître »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « petit-maître »

Langue Traduction
Anglais little master
Espagnol pequeño maestro
Italien piccolo maestro
Allemand kleiner meister
Chinois 小主人
Arabe السيد الصغير
Portugais pequeno mestre
Russe маленький мастер
Japonais リトルマスター
Basque maisu txikia
Corse picculu maestru
Source : Google Translate API

Synonymes de « petit-maître »

Source : synonymes de petit-maître sur lebonsynonyme.fr

Petit-maître

Retour au sommaire ➦

Partager