La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « consteller »

Consteller

Définitions de « consteller »

Trésor de la Langue Française informatisé

CONSTELLER, verbe trans.

ASTRONOMIE
A.− Emploi trans. Couvrir de constellations. Les astres qui constellent le ciel (Pt Lar.1906, Lar. 20e, Rob.).Des milliers d'astres constellent le ciel (Davau-Cohen1972).
P. métaph. [Le suj. désigne des choses abstr.] :
Des images courtes et puissantes, des résumés étranges et frappants, des alliances de mots hardies et inattendues viennent ainsi consteller et bosseler la trame du style [de M. Paul de Saint-Victor]... Taine, Derniers Essais de crit. et d'hist.,1893, p. 38.
P. anal. [Le suj. désigne des choses concr. qui, par leur éclat ou leur éparpillement, rappellent des constellations] Les étoiles en pierreries qui constellaient la robe d'orfroi (Huysmans, À rebours,1884, p. 71).Les pierres dont la campagne est constellée (T. Gautier, Tra los Montes,Voyage en Espagne, 1843, p. 125).
Rem. Le suj. désigne parfois une pers. Un directeur de théâtre dépensait des centaines de mille francs pour consteller de vraies émeraudes le trône (Proust, Prisonnière, 1922, p. 2).
P. iron., péj. Sinistres, des taches grasses constellaient le tapis noir (J. Péladan, Le Vice suprême,1884, p. 280).
B.− Emploi pronom. Être couvert de constellations. Le ciel se constella d'étoiles brillantes (Verne, Les Enfants du capitaine Grant,t. 1, 1868, p. 77).
P. anal. Sur le cercueil descendu, la neige tombait (...) et la bière se constellait de taches blanches (Queneau, Loin de Rueil,1944, p. 202).
Prononc. : [kɔ ̃stε(l)le] ou [kɔ ̃stele], (je) constelle [kɔ ̃stεl]. Pour [l] ou [ll] avec [ε] ouvert et pour [l] avec [e] fermé cf. constellation. Étymol. et Hist. 1. 1519 constellé sens obsc. « répandu dans le ciel comme une constellation; aérien? » (Guill. Michel, Georg. de Virgile, 32 rods Hug. : oysillonz bien constellez du ciel), seulement chez cet aut.; 2. 1752 constellé « garni d'étoiles » (Trév. Suppl.); 1838 « parsemer d'étoiles » (Lamartine, La Chute d'un ange, p. 807). Dér. du rad. de constellation*; suff. *; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 20.

Wiktionnaire

Verbe - français

consteller \kɔ̃.ste.le\ ou \kɔ̃.stɛ.le\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Parsemer d'étoiles, de choses brillantes comme des étoiles.
    • Des perles, des paillettes constellaient sa robe.
    • Au total, 5 000 satellites constellent donc le ciel actuellement. — (Fabrice Mottez, Starlink, un cauchemar pour les astronomes, Pour la science, numéro 509, page 7, mars 2020)
  2. (Par extension) Parsemer.
    • Mais cela peut même aller jusqu’à la désertification lorsque les familles ont pu à leur tour migrer : la montagne kabyle ou libanaise est ainsi constellée de fermes abandonnées. — (Christian Pradeau & Jean-François Malterre, Migrations et territoires, dans Les cahiers d'Outre-Mer n° 234/vol. 59, Presses Universitaires de Bordeaux, 2006)
    • J’éprouvai une vague envie d’écraser entre mes longues griffes d’agate les points noirs qui constellaient les ailes de son nez en sueur. — (Nabokov, traduction de Maurice Couturier, Lolita, in Œuvres romanesques complètes, t. II, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 2010, p. 1097)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

CONSTELLER (kon-stèl-lé) v. n.
  • Faire paraître des constellations. Quel firmament la nuit constellait dans leur sein [des mers], Lamartine, Chute d'un ange, récit.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « consteller »

Voy. CONSTELLÉ.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVIe siècle) De « constellation ». Il a d'abord signifié « faire sous l'influence d'une certaine constellation ». (XIXe siècle) Sens moderne.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « consteller »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
consteller kɔ̃stɛle

Évolution historique de l’usage du mot « consteller »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « consteller »

  • C’est un dimanche ensoleillé, de ceux qu’on aime passer à se balader dans la nature, en famille ou entre amis. Mais aujourd’hui, le programme est tout autre : je vais tester un atelier de « constellations ancestrales » à Schiltigheim en compagnie d’autres femmes. Elles sont dix, rassemblées devant un bâtiment qui ne paie pas de mine. Leur objectif aujourd’hui : « consteller » afin de régler un blocage qu’elles ont dans leur vie actuelle. Rue89 Strasbourg, Sceptique puis troublée : j'ai testé les "constellations ancestrales" et la psychomagie
  • Le lexique du combat est le premier à se consteller autour du mot « cancer ». À son paroxysme, il revêt la forme suivante, collé au bas des notices nécrologiques : « il ou elle a perdu son combat contre le cancer ».  La Tribune, De la guerre, de la naissance et des territoires occupés | Chroniques | La Tribune - Sherbrooke
  • Sur le fleuve ou dans le golfe, les phares ont longtemps guidé les capitaines des navires. Beaucoup n’éclairent plus l’horizon la nuit venue, mais leurs silhouettes continuent de consteller les paysages maritimes du Québec. Notre collaborateur photographe aérien Yves Tremblay en a photographié de nombreux cet été. Voici ses plus belles trouvailles. La Presse, Le Québec vu des airs : les phares du Saint-Laurent
  • Le souper est particulièrement apprécié : en mangeant, les randonneurs regardent le soleil se coucher, les étoiles consteller le firmament, de petites lumières apparaître tout en bas, dans la plaine. La Presse, Splendeurs au sommet du Malawi
  • L’apparition des cheveux blancs (ou canitie) n’est en rien un phénomène réservé aux quinquagénaires et autres seniors. Si à l’aube de vos 30 ans, de minces filets argentés viennent consteller votre chevelure, ne paniquez pas, le phénomène est parfaitement normal. De nombreuses personnes voient apparaître très jeunes leurs premiers cheveux blancs et batailleront jusqu’à tard pour les dissimuler de la façon la plus naturelle possible. Même si, chez les hommes, le côté poivre et sel peut leur donner un côté distingué, chez les femmes il existe encore une pudeur à dévoiler une chevelure grisonnante, signe d’un vieillissement prématuré. Impossible d’aller à l’encontre de cette particularité, les cheveux blancs sont dus à une raréfaction de cellules biologiques responsables de la coloration capillaire et de la peau : les mélanocytes (ou mélanine). En prenant de l’âge, de nombreuses cellules tendent à diminuer (voire à suspendre définitivement leur action) : c’est ce qui se passe avec la mélanine qui, cheveu après cheveu, va stopper sa production et rendre le cheveu parfaitement blanc. De nombreux autres facteurs rentrent dans la multiplication des cheveux blancs à un âge plus ou moins avancé : l’hérédité est la première cause d’apparition précoce des cheveux blancs. Si vos mères, grands-mères et autres aïeules ont eu des cheveux blancs prématurément, il y a de grandes chances pour que vous subissiez la même punition. Le stress ou encore le manque de vitamine B5 peuvent également jouer sur le blanchiment des cheveux. Biba Magazine, D'où viennent les cheveux blancs ? - Biba Magazine

Traductions du mot « consteller »

Langue Traduction
Anglais constellate
Espagnol constelar
Italien costellare
Allemand konstellieren
Chinois 星座
Arabe كوكبة
Portugais constelar
Russe образовывать созвездие
Japonais 星座
Basque constellate
Corse custellare
Source : Google Translate API

Synonymes de « consteller »

Source : synonymes de consteller sur lebonsynonyme.fr

Consteller

Retour au sommaire ➦

Partager