La langue française

Conformation

Sommaire

  • Définitions du mot conformation
  • Étymologie de « conformation »
  • Phonétique de « conformation »
  • Évolution historique de l’usage du mot « conformation »
  • Citations contenant le mot « conformation »
  • Traductions du mot « conformation »
  • Synonymes de « conformation »

Définitions du mot conformation

Trésor de la Langue Française informatisé

CONFORMATION, subst. fém.

A.− BIOLOGIE
1. Disposition des différentes parties d'un corps organisé. Conformation anatomique, d'un squelette :
1. La conformation organique, musculaire et squelettique d'un guide des Alpes est bien supérieure à celle d'un habitant de New York. Carrel, L'Homme, cet inconnu,1935, p. 177.
2. Forme ou disposition particulière d'un organe. Conformation des organes génitaux :
2. ... il peut à peine s'exprimer par suite d'un défaut de conformation de la bouche... Léautaud, Passe-temps,1929, p. 93.
En partic., emploi abs., PATHOL. Vice de conformation. Défaut physique congénital.
B.− P. ext., CHIM. Conformation d'une molécule. Formes diverses, non identiques, que peut prendre une molécule soumise au principe de la libre rotation autour des liaisons interatomiques simples.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃fɔ ʀmasjɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1575 (A. Paré, Œuvres, éd. Malgaigne, 4, 12). Empr. au lat. class. conformatio « forme, disposition, arrangement, adaptation ». Fréq. abs. littér. : 179.
DÉR.
Conformationnel, elle, adj.,chim. Analyse conformationnelle. Étude qui a pour but la détermination des différentes conformations possibles d'une molécule. L'analyse conformationnelle, développée spécialement par D. H. R. Burton, a joué un rôle important dans l'étude de la structure et des réactions des stéroïdes, des triterpènes, des alcaloïdes et des glucides (Hist. gén. des sc.,t. 3, vol. 2, 1964, p. 435). 1reattest. 1964 id.; de conformation, suff. -el*.

Wiktionnaire

Nom commun

conformation \kɔ̃.fɔʁ.ma.sjɔ̃\ féminin

  1. Manière dont une chose est conformée.
    • Les glaciers du Spitzberg, bien que très importants, ne débitent pas d’icebergs ; leur conformation ainsi que les fonds réduits de la mer à leur base, ne permettent pas le vêlage d’ice-blocs. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  2. (Anatomie) Disposition des parties d'un corps, d'un organisme.
    • […], les moutons sont l'objet de toute la sollicitude des cultivateurs, et l'on y voit de grands troupeaux de mérinos, remarquables par leur bonne conformation et l'abondance et la finesse de leurs toisons […]. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 103)
    • Si l’anus est trop en avant, la partie supérieure de la vulve bascule horizontalement sur le bassin. Ce défaut de conformation ou le manque de tonus des lèvres vulvaires favorisent la pénétration permanente d'air dans le vagin (pneumovagin) entraînant vaginites (inflammation du vagin) et endométrites (inflammation de l'utérus). — (Maladies des chevaux, ouvrage collectif, Institut du cheval, France Agricole Editions, 1994, page 127)
    • Il est né avec un vice de conformation.
  3. (Stéréochimie) Disposition spatiale des atomes ou des groupes d'atomes d'une entité moléculaire s'appliquant à des structures stéréo-isomères qui peuvent être interconverties par des rotations autour de liaisons simples.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONFORMATION. n. f.
Manière dont une chose est conformée. Il se dit plus spécialement des Corps organisés. La conformation des organes. Bonne conformation. Conformation vicieuse. Vice de conformation dans une personne, dans un animal, Ce qu'il y a de défectueux dans la disposition des parties de son corps, dans son organisme. Il est né avec un vice de conformation.

Littré (1872-1877)

CONFORMATION (kon-for-ma-sion ; en poésie, de cinq syllabes) s. f.
  • Disposition naturelle des différentes parties d'un corps et, particulièrement, d'un corps organisé. Il résulte pour l'éléphant plusieurs inconvénients de sa conformation bizarre, Buffon, Éléphant.

    Terme de médecine. Vice de conformation, tout dérangement, apporté en naissant, dans l'ordre, le nombre ou la disposition des parties du corps.

    Maladie de conformation, maladie qui provient d'une mauvaise disposition des parties du corps.

    Terme de chirurgie. Réduction des os fracturés ou luxés.

HISTORIQUE

XVIe s. Pour la conformation et articulation de la voix, la langue a esté flexile…, Paré, IV, 12.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CONFORMATION, f. f. (Physiq.) se dit de la contexture & consistance particuliere des parties d’un corps quelconque, & de leur disposition pour former un tout. Voyez Configuration.

Les Newtoniens disent que les corps, suivant leur différente conformation, réfléchissent les différentes couleurs de la lumiere. Voyez Couleur. Chambers.

Conformation se dit aussi principalement en parlant du corps humain ; ce qui fait que ce mot est principalement d’usage en Medecine & en Anatomie. Une bosse est un défaut de conformation. Voyez Bosse, & l’article suivant. (O)

Conformation, (Medecine.) structure, forme, arrangement des diverses parties qui composent le corps humain dans l’un & dans l’autre sexe.

Cette structure est bonne ou mauvaise : elle est bonne quand elle se rapporte à l’ordre général de la nature, & qu’elle ne produit aucun mal ; elle est mauvaise quand elle procure quelque fâcheuse difformité, quelqu’inconvénient considérable, quand elle peche en grandeur, eu figure, en nombre, en situation, &c. & c’est ce qu’on appelle vice de conformation.

Ces vices de conformation sont de naissance ou accidentels ; quelles que soient leurs causes, ils produisent plusieurs maladies organiques, que les Medecins ont assez commodément divisées en quatre classes.

La premiere classe contient les maladies qui naissent de la grandeur disproportionnée de quelque partie ; telles sont les tumeurs contre nature, soit de naissance, soit par accident : ou bien ces maladies émanent de la petitesse disproportionnée d’une partie, qui par cette raison tombe en atrophie ; ou encore lorsqu’un bras ou une jambe sont plus courts d’un côté que de l’autre. On voit bien qu’il ne s’agit pas ici d’un vice de proportion arbitraire des parties du corps considérées séparément, & formant par leur structure ce qu’on appelle laideur ; mais qu’il s’agit d’un défaut de proportion en grandeur ou en petitesse, tel qu’il en résulte une maladie réelle.

La seconde classe comprend les maladies qui procedent de la mauvaise figure d’une partie. Cette mauvaise figure peut exister de naissance, comme le bec-de-lievre, un doigt fait comme une raie, le crâne extraordinairement allongé, applati, saillant, enfoncé, le sternum creusé en-dedans, & l’épine du dos tortueuse, &c. comme dans le célebre Malebranche ; ou être causée par accident, comme par le déplacement des pieces d’une partie fracturée.

La troisieme classe rassemble les maladies qui consistent dans le nombre extraordinaire de certaines parties, comme dans celui de quatre ou cinq lobes de poumon, de quatre ou de six doigts, d’un seul rein, d’une double matrice, &c.

La quatrieme classe renferme les maladies qui ont leur source dans la situation déplacée des parties ; telles sont de naissance le nombril qui ne se rencontre pas à sa place ordinaire, le dérangement, la tranl position de quelque viscere ; ou accidentellement, les luxations, les hernies, &c.

Mais il y a plusieurs maladies particulieres de conformation, qu’on ne peut guere rapporter à aucune des classes précédentes : telles sont, par exemple, 1°. les maladies qui tirent leur origine d’un défaut d’articulation, ou d’un manque de quelqu’organe, comme du manque des yeux, de la langue, &c. ou de l’obstruction naturelle de quelqu’autre organe, comme du nez, des oreilles, &c. 2°. Les maladies qui de naissance ou par accident proviennent de la cohérence des parties qui doivent Être séparées ; par exemple, des doigts, des paupieres, des levres unies, du conduit de la pudeur, &c. 3°. On connoît des maladies de conformation qui résultent de l’imperforation d’un canal destiné à être ouvert, d’une ouverture de ce canal percée ailleurs que dans l’endroit ordinaire, ou de deux ouvertures au lieu d’une ; le rectum & l’urethre fournissent quelquefois ces trois exemples. 4°. Des maladies qui dérivent de constriction ou d’allongement contre nature d’une partie membraneuse ; le prépuce présente quelquefois ces deux cas. 5°. On apporte encore en naissant des vices de conformation, qui consistent en excroissances de diverse figure, couleur, grandeur, consistance, & qui paroissent sur plusieurs parties du corps : ce sont-là ces maladies de premiere formation, dont les uns pensent qu’on doit entreprendre la cure, & d’autres qu’il n’y faut pas songer : opinions également fausses, puisque s’il y a de ces sortes d’indispositions qu’on ne peut détruire sans récidive & sans péril, l’expérience prouve qu’il y en a d’autres qu’on traite sans retour avec le plus grand succès. 6°. Enfin on a vû des maladies compliquées avoir pour principe plusieurs vices de conformation réunis dans un même sujet, à divers égards, tant intérieurement qu’extérieurement.

La cure palliative ou radicale de ce grand nombre de maladies mentionnées jusqu’ici, requiert les lumieres combinées les plus étendues de la Medecine, de la Chirurgie, & de l’Anatomie : tout nous apprend que l’art est long, la vie courte, le corps sujet à mille infirmités, même dès sa premiere origine ; & que pour comble de maux, l’esprit partage souvent sans remede les vices de conformation du corps. Cet article est de M. le Chevalier de Jaucourt.

Conformation, (Chirurg.) l’art de rapprocher dans les fractures les bouts des os rompus, en embrassant le membre avec les mains, & en cas d’esquilles adhérentes aux autres parties, & qui ne nuisent point à la cure, en les poussant doucement dans leur place avec les doigts.

Les Chirurgiens après avoir fait l’extension & la contre-extension nécessaire pour remettre en place les os fracturés, doivent procéder à la conformation. On peut la faire, soit avec la paume des mains, le gras des pouces, ou les doigts ; soit même dans certains cas avec les instruments, comme le tire-fond, l’élévatoire, & autres. De quelque façon qu’on fasse cette conformation, il faut, autant qu’il est possible, que la force qui tend à replacer les pieces fracturées soit dirigée de maniere à ne point pousser les chairs contre des pointes d’os ou des esquilles ; on évitera par cette précaution des solutions de continuité, & des divulsions qui pourroient causer de fâcheux accidents.

A l’égard du degré de force qu’on employe pour agencer & replacer les os, il doit être proportionné 1°. à la solidité & à l’épaisseur des os, qui résistent d’autant plus qu’ils sont plus épais & plus solides : 2°. à l’épaisseur des chairs, puisque cette épaisseur diminue l’effet de la pression sur les os : enfin la force de cette pression doit être proportionnée à la quantité du déplacement suivant l’épaisseur. Pour finir la cure, quand la conformation est faite, on maintient l’os réduit par l’appareil & la situation. Tout cela s’écrit & se conçoit a merveille ; mais on ne sait pas assez combien l’exécution requiert quelquefois, pour le succès, des lumieres réunies, d’adresse, & d’habitude. Art. de M. le Chevalier de Jaucourt.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « conformation »

Latin conformatio, de conformare, conformer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du latin conformatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « conformation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
conformation kɔ̃fɔrmasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « conformation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « conformation »

  • Les femmes, de par leur conformation, sont, généralement, étroites et profondes au propre comme au figuré. De Maurice Sachs / Derrière cinq barreaux
  • Le test a été crée en utilisant la technologie Luminex et la protéine S dans une conformation trimérique, très proche de celle qu’on retrouve naturellement chez le coronavirus.  , Covid-19: le CHUV met au point un nouveau test sérologique | Agefi.com
  • Cette « vedette d’exposition » se démarque quant à sa conformation. « Plusieurs de ses filles ont gagné leurs classes respectives dans différentes expositions en Amérique du Nord », précise Denis Descoteaux, d’ABS. Photo : Gracieuseté d’ABS La Terre de Chez Nous, Des taureaux qui se distinguent | La Terre de Chez Nous
  • Dans le catalogue(2) de cette vente aux enchères sous pli cacheté, les éleveurs auront le choix de taureaux(3) typés viande, mixte ou élevage. “Mais nos techniciens repro axent quand même plutôt la sélection sur des reproducteurs qui vont améliorer la conformation sans détériorer les autres qualités de race, qualité maternelle, morphologie, développement... , précise Alain Boussaroque, technico-commercial d’EPV sur le Sud-Ouest Cantal et le Ségala lotois. Ici, on a surtout des systèmes broutards vendus au sevrage ou repoussés jusqu’à 400 kg, très peu font des taurillons finis. Ils sont donc avant tout demandeurs de conformation.” Priorité à la conformation que Jean-Marie confirme. “On cherche aussi des facilités de naissance, de la croissance et de la docilité”, complète Kévin Imbert installé en 2009 en individuel sur une exploitation de 52 ha en location avec une cinquantaine de mères. Un cheptel acquis auprès d’un éleveur sélectionneur reconnu. , Des taureaux pour tous les pros, Bovins viande, Elevage - Pleinchamp
  • « Sur les 250 éleveurs du GIE, 140 pouvaient prétendre à ces récompenses. Ce sont les éleveurs naisseurs engraisseurs ayant livré au moins 18 bovins entre 2015 et 2017. » Le classement est principalement établi à partir des résultats de conformation des animaux livrés dans la filière : les éleveurs récompensés ont livré entre 65 et 80 % d’animaux classés en U. Sylvain Boschat se positionne donc en première position du concours, suivi de l’EARL de Villejean (Yvon Le Goff) à Saint-Martin-des-Prés (22), puis de l’EARL du Guerclé (M. et Mme Bertrand) de Saint-Gildas (22) en 3e position. Yvon Le Goff qui vient de céder son exploitation était présent avec Olivier Boscher, son jeune repreneur de 25 ans. Journal Paysan Breton - Hebdomadaire technique agricole, Limousine : La conformation récompensée | Journal Paysan Breton

Traductions du mot « conformation »

Langue Traduction
Anglais conformation
Espagnol conformación
Italien conformazione
Allemand konformation
Chinois 构象
Arabe التشكل
Portugais conformação
Russe форма
Japonais 立体配座
Basque konformazio
Corse cunfurmazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « conformation »

Source : synonymes de conformation sur lebonsynonyme.fr
Partager