La langue française

Comptant

Définitions du mot « comptant »

Trésor de la Langue Française informatisé

COMPTANT, part. prés., adj. masc., subst. masc. et adv.

I.− Part. prés. de compter*.
II.− Adj. masc. [En parlant d'argent] Payé en espèces et sur le champ. Payer argent comptant. Son terrain du boulevard Malesherbes, que les Sieurs Mignon et Charrier lui payèrent argent comptant, mais en retenant un escompte formidable (Zola, La Curée,1872, p. 492).Votre procureur (...) vous vendra à beaux deniers comptants (Claudel, Le Ravissement de Scapin,1952, préf., p. 1332).
Locutions
Avoir de l'esprit argent comptant (vieilli). Être prompt à la répartie.
C'est de l'argent comptant (vieilli). Cela arrivera avec certitude.
Prendre pour (de l')argent comptant. Accorder trop facilement du crédit. Les royalistes improvisés que le bon Empereur [de Russie] prit pour argent comptant (Mmede Chateaubriand, Mémoires et lettres,1847, p. 55):
1. ... il y aurait de quoi perdre la tête s'il fallait prendre pour de l'argent comptant toutes les paroles affectueuses que les salons nous prodiguent. Jankélévitch, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien,1957, p. 161.
III.− Subst. masc.
A.− Vx, fam. Argent liquide. Mille écus de comptant (Balzac, Une Double famille,1830, p. 258).Voilà Marianne seule, sans ressources, sur le pavé de Paris, avec un comptant des plus minces et son joli visage (Sainte-Beuve, Causeries du lundi,t. 9, 1851-62, p. 358).
B.− Au comptant. En payant sur le champ ou dans un bref délai. Acheter au comptant. Anton. à crédit, à tempérament, à terme.J'eus recours au crédit. La maison ne paya plus au comptant, et dès lors fut moins bien servie (Reybaud, Jérôme Paturot,1842, p. 391).
P. métaph. Si le génie ne réussit parfois qu'à terme, le travail bien fait réussit toujours au comptant (Thibaudet, Hist. de la litt. fr.,1936, p. 209).
BOURSE. Marché* au comptant, p. ell., le comptant. Anton. marché à terme :
2. Il convient toutefois d'observer que les ventes ont été aisément absorbées, grâce notamment à l'activité persistante du comptant. Le Monde,19 janv. 1952, p. 11, col. 1.
IV.− Adv. Synon. de au comptant.Acheter, payer comptant. 300 livres sterling comptant vont m'être payées (Hugo, Correspondance,1861, p. 359).Il n'y a que les pauvres gens qui payent comptant (A. France, Pierre Nozière,1899, p. 69).Deux cent mille francs, moitié comptant, moitié dans six mois (Queneau, Pierrot mon ami,1942, p. 155).
Rem. On rencontre ds la docum. qq. ex. de (tout) son comptant pour (tout) son content. Elle eut honte de son chagrin (...) et s'en alla dans la grange pleurer tout son comptant (G. Sand, François le Champi, 1850, p. 116). Affamé qui n'a jamais mangé son comptant (J. Vallès, Jacques Vingtras, L'Insurgé, 1885, p. 4).
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃tɑ ̃]. Pour la non-prononc. de p, cf. compte. Admis ds Ac. 1718-1932. Homon. contant, content. ,,Comptant, dans les expressions du type cent francs comptant, a pu et peut encore être pris comme une sorte d'adverbe (= en compte) et rester invariable (...) mais, dans des expressions de cette sorte, comptant est généralement senti comme adjectif et varie; toutefois il ne s'emploie qu'au masculin : votre procureur (...) vous vendra à beaux deniers comptants ``(Mol., Scap. II, 8).`` (Grev. 1964, § 800 N.B. 2). Étymol. et Hist. 1. 1264-65 adj. deniers contens « deniers payés sur-le-champ » (Charte de Rethel, I, 776, 34 ds Runk., p. 60); 1594 fig. donner pour argent contant « donner pour certain » (Montaigne, Essais, I, 21, éd. A. Thibaudet, p. 133); 1835 avoir de l'esprit argent comptant « à volonté » (Ac.; v. aussi Littré, rem. 2); 2. ca 1450 adv. payer content « payer sur le champ » (Myst. Vieil Testament, éd. J. de Rothschild, t. 4, p. 382); ca 1450 adv. fig. contant (ibid., t. 2, p. 130); 3. 1450-1510 subst. content « argent disponible » (Coquillart, I, 154 ds IGLF), considéré comme familier dep. Trév. 1704; 1671 payer au comptant (Us et coût., Delb. IX/500 ds Kuhn, p. 96); 1863 bourse (Littré). Part. prés. adjectivé à valeur passive de compter* [cf. lat. médiév. computare « payer en argent comptant » (xiiies. ds Nierm.)], v. Tobler t. 1, p. 38 et 41, Spitzer ds Z. rom. Philol., t. 38, 1914-17, pp. 358-365. La forme content s'explique sans doute par rapprochement avec content (FEW t. 2, p. 996a, note 7). Fréq. abs. littér. : 714. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 490, b) 1 159; xxes. : a) 890, b) 608. Bbg. Gottsch. Redens. 1930, p. 334. − Levi (A.). Fr. [arcese] comptant... Archivum Romanicum. 1925, t. 9, pp. 444-445. − Lyer (S.). Part. prés. actif avec le sens passif. Archivum Romanicum. 1932, t. 16, p. 283. − Termes techn. fr. Paris, p. 21.

Wiktionnaire

Adjectif

comptant \kɔ̃.tɑ̃\

  1. Qui compte.
    • Le bien Bon vous aime, et vous conjure d’être toujours habile, comptante, calculante et supputante. — (Madame de Sévigné, IV, 279, 1726)
    • Il suffit pour cela d’avoir attention que les voix comptantes des enquêtes excèdent de peu celles de la grand’chambre : par exemple, si le Parlement de Paris est composé de cent cinquante membres, la grand’chambre, compris les présidents, sera de soixante. Les enquêtes et requêtes seront de quatre-vingt-dix, sur lesquels il y aura au moins vingt-cinq voix mineures et conséquemment non comptantes. Ce sera donc soixante-cinq, sur lesquels il est impossible qu’il n’y en ait dix à douze qui ne soient soigneux de plaire à la cour, pour accrocher une place de maître des enquêtes ou de président, des clercs qui ne rêvent pas de temps en temps à des abbayes, d’autres individus qui ne soient curieux de faire des mariages de protection. — (Jacques Mathieu Augeard, ‎Évariste Bavoux, Mémoires secrets de J. M. Augeard, Secrétaire des commandements de la Reine Marie-Antoinette (1760 à 1800), Henri Plon, Imprimeur-Éditeur, Paris, 1866)
  2. Qui se compte sur le champ.
    • Payer argent comptant. Il refusa les chèques, et il voulut de l’argent comptant. On ne lui délivra les marchandises qu’argent comptant. Payer en deniers comptants.
    • Dans la masse active, se trouvait mentionné un dernier poste, dans les termes suivants : « En espèces comptantes provenant d’immeubles vendus, effets, capitaux, loyers et arrérages rentrés, argent comptant, une somme de 48,000 florins […] — (Journal de l’enregistrement et du notariat, 1872)
  3. (Finance) Se dit d’un paiement immédiat quel que soit le moyen de paiement utilisé dès lors que ce moyen de paiement ne prévoit pas de délai.

Nom commun

comptant \kɔ̃.tɑ̃\ masculin, au singulier uniquement

  1. (Par ellipse) Argent comptant.
    • Une partie des récoltes 1975 et 1976 reste invendue. Il semble qu'elles devront être supportées par les apiculteurs et les négociants et coopératives apicoles conditionnant, qui demandent du crédit, alors que les producteurs veulent du comptant. — (« Marché mondial du miel », traduit & résumé d’American Bee Journal par Richard Biette, dans La Gazette apicole, vol. 78, 1977, p. 120)
    • Avoir du comptant. Voilà tout mon comptant. Il amassa un gros comptant. Acheter, vendre au comptant.
  2. (Finance) (Par ellipse) Ensemble des opérations au comptant qui se font à la Bourse, titres contre argent ou argent contre titres.
    • Le marché du comptant. La vente au comptant s’oppose au marché à terme.

Adverbe

comptant \kɔ̃.tɑ̃\

  1. Au comptant.
    • Payer une somme comptant. Payer comptant. Vendre comptant. Acheter comptant.

Forme de verbe

comptant \kɔ̃.tɑ̃\

  1. Participe présent de compter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COMPTANT. adj. m.
Qui se compte sur le champ. Argent comptant. Il a tant en argent comptant. Payer argent comptant. Il refusa les billets, et il voulut de l'argent comptant. On ne lui délivra les marchandises qu'argent comptant. Fig. et fam., C'est de l'argent comptant, se dit d'une Chose promise et qui ne peut manquer. Fig. et fam., Prendre quelque chose pour argent comptant, Croire trop facilement ce qu'on nous dit ; faire trop de fond sur de simples apparences. Fig. et fam., Avoir de l'esprit argent comptant, Avoir la repartie prompte. Il se dit quelquefois comme nom pour Argent comptant. Avoir du comptant. Voilà tout mon comptant. Il amassa un gros comptant. Acheter, vendre au comptant. Vente au comptant. En termes de Finance, Les opérations au comptant ou simplement Le Comptant, Les opérations qui se font à la Bourse, titres contre argent ou argent contre titres. Le marché du comptant. La vente au comptant s'oppose au marché à terme. Il s'emploie aussi adverbialement. Payer une somme comptant. Payer comptant. Vendre comptant. Acheter comptant. Fig. et fam., Payer comptant, Rendre sur-le-champ les bons ou les mauvais offices qu'on a reçus.

Littré (1872-1877)

COMPTANT (con-tan) adj. m.
  • 1Il ne se dit guère que dans ces locutions : argent comptant, deniers comptants, payés sur l'heure et en espèces. Recevant dix mille francs argent comptant, Pascal, Prov. 12. Pour les revendre argent comptant, Pascal, ib. 8. Qu'un million comptant par ses fourbes acquis, Boileau, Sat. I. Bonheur étrange ! Je bois et mange Sans un sou comptant, Béranger, Cocag.

    Fig. C'est de l'argent comptant, c'est une valeur, c'est un engagement aussi sûr que si l'argent était comptant.

    Prendre une chose pour argent comptant, se fier aveuglément à des paroles. Prendrons-nous tout ceci pour de l'argent comptant ? Molière, Sgan 22. Sa parenté prit pour argent comptant Un tel motif…, La Fontaine, Diable.

    Avoir de l'esprit argent comptant, avoir de l'à-propos, la repartie vive.

  • 2 S. m. Le comptant, l'argent comptant. Acheter, vendre au comptant. Il avait du comptant, Et partant, Toutes voulaient lui plaire, La Fontaine, Fabl. I, 17. Que faut-il encore ? Force comptant, La Fontaine, Rem.

    Autrefois, petit comptant, bureau au trésor royal où l'on payait les sommes au-dessous de 1000 livres ; et grand comptant, bureau où l'on payait les sommes au-dessus.

    Ordonnance de comptant, ordre de payer que le roi donnait au trésor, sans indiquer la destination des fonds et sans aucune formalité pour le payement.

    Terme de bourse. Opération au comptant, opération dont le règlement, c'est-à-dire la livraison et le payement de l'objet vendu, a lieu au moment même où se fait l'opération ou dans un délai excessivement limité.

  • 3Adverbialement. Payer comptant, payer en espèces ; et fig. Rendre immédiatement ce qu'on nous a fait, en bien ou en mal. Le plaisir de faire du bien nous paye comptant de notre bienfait, Massillon, Petit carême, Human. des gr.

REMARQUE

Comptant est ici un participe actif, pris passivement, et dit pour qui se compte ; comme dans couleur voyante, c'est-à-dire couleur qui se voit.

HISTORIQUE

XVe s. Mil escus d'or content, Commines, III, 11. Dieu a payé contant en nostre temps telles cruaultés sans attendre, Commines, VI, 9.

XVIe s. Là recouvrerez argent à taz ; car le villain en ha du content, Rabelais, Garg. I, 33. Donner pour argent comptant des conjecteures, Montaigne, I, 103. Payer à purs deniers comptants, Montaigne, I, 119. Tout l'or et l'argent comptant, Amyot, Rom. 4. Il achepta à deniers comptans l'ambition d'Épicydes, Amyot, Thém. 11. Que les modestes et temporiseurs, se fiants en leurs services, le perdoient [l'avancement] tout comptant [tout net], Carloix, II, 10. Pour Dieu, n'allegue ici les forces de vertu ! Tu le perdrois contant [tu serais vaincu à l'instant], Ronsard, 904.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

COMPTANT. Ajoutez :
4À l'octroi de Paris, le petit comptant, recette qui, ne dépassant pas un franc, n'exige pas l'emploi du timbre d'acquit ; grand comptant, recette qui dépasse un franc. Tout article, faut-il le dire ? est muni d'un numéro d'ordre, qu'il soit au petit comptant ou au grand comptant, Maxime du Camp, Rev. des Deux-Mondes, 1er fév. 1874, p. 523.

REMARQUE

Ajoutez :

2. Avoir de l'esprit argent comptant ; Marivaux paraît être le premier qui ait introduit cette forme dans le français. Il [Panard] n'avait de l'esprit que quand il écrivait, il ne l'avait point en argent comptant, comme disait M. de Marivaux, Collé, Journ. t. III, p. 197. Avoir de l'esprit argent comptant, est une forme imitée du latin : ingenium eum in numerato habere, a dit Quintilien d'un avocat qui parlait facilement sans préparation, Inst. orat. VI, 3, n° III.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

COMPTANT, sub. m. terme qui dans le Commerce a plusieurs significations.

Il se dit ordinairement entre négociants pour signifier de l’argent réel & effectif, qu’on donne & qu’on reçoit sur le champ pour le prix convenu de quelque marchandise. J’ai vendu comptant, j’ai acheté comptant ; & en ce sens il est opposé à crédit. Voy. Crédit.

2°. Comptant signifie le fonds qui se trouve en argent monnayé chez un banquier ou négociant, &c.

3°. Comptant, argent comptant, s’entend des monnaies ayant cours, ou des espèces sonnantes dont on stipule que certains payements seront faits, par opposition aux billets, écritures, ou papiers. Ainsi payer comptant, c’est payer en argent & non en lettres de change ou promesses.

Comptant, en terme de Finances ; on appelle ordonnance de comptant, une ordonnance que le Roi donne pour être payée & acquittée au trésor royal, où il n’est point expliqué la destination des sommes accordées, & pour le payement de laquelle il n’est besoin d’aucunes formalités. Voyez le Dictionnaire du Commerce, Trév. & Chambers.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « comptant »

→ voir compter
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « comptant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
comptant kɔ̃ptɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « comptant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « comptant »

  • Achetez à crédit et vendez comptant. De Proverbe français
  • Trop de femmes qui se déshabillent au comptant s'habillent à crédit. De Louis Féraud
  • Le travail paie dans le futur, la paresse elle paie comptant. De Jacques Dutronc
  • Beaucoup de femmes élégantes s’habillent à crédit et se déshabillent au comptant. De Pierre Doris
  • Les hommes publics promettent la lune. Les filles publiques la font payer comptant ! De Bruno Masure / Le petit livre de Bruno Masure
  • Les producteurs de films ont tous des Rolls-Royce parce que, dans le métro, il faut payer comptant. De Michel Audiard
  • Ne fais jamais commerce qu'au comptant, car le crédit fait naître la brouille et rompt les relations. De Abu Shakour / Les Premiers Poètes persans
  • Un chauffeur de taxi extrêmement méfiant. Il demande à être payé comptant, c'est-à-dire chaque fois que le compteur tourne. De Roland Topor
  • Un pays neutre, c'est un pays qui ne vend pas d'armes à un pays en guerre. Sauf s'il paie comptant. De Coluche / La Politique
  • Il faut faire preuve d'une grande modestie et se garder de prendre pour argent comptant les affirmations des spécialistes pour qui chaque question a toujours une réponse. De Federico Zeri
  • En comptant tous les dieux, demi-dieux, quarts de dieux... il y a déjà eu 62 millions de dieux depuis les débuts de l'humanité ! Alors, les mecs qui pensent que le leur est le seul bon... De Coluche / Pensées et anecdotes
  • L’octroi de la mainlevée à domicile est désormais généralisé aux opérations réalisées au comptant. C’est ce qu’indique l'Administration des Douanes et impôts indirects dans une circulaire. Au plan procédural, la mainlevée à domicile est délivrée automatiquement, sous réserve de paiement, à la signature de la déclaration en détail et sera rendue définitive dès règlement des droits et taxes selon les canaux mis en place par l'administration, précise-t-elle. Le Matin, Le Matin - La mainlevée à domicile généralisée aux opérations réalisées au comptant
  • L’article reprend avec justesse l’avertissement de la Banque du Canada selon lequel la décision de refuser l’argent comptant pourrait être désastreuse pour les plus vulnérables, dont les sans-abri et autres personnes n’ayant pas de compte bancaire. Pensons également aux personnes âgées ayant plus de difficultés avec la technologie, aux non-voyants, aux personnes ne détenant pas de carte de crédit, aux organismes de bienfaisance qui dépendent des collectes de sous (comme les coquelicots pour les vétérans, les jonquilles pour le cancer, les dons à l’Armée du Salut), les pourboires dans l’industrie du service, et la liste est encore longue. Le Soleil, Restreindre la libre circulation de l’argent comptant fragilise les plus vulnérables de notre société | Points de vue | Opinions | Le Soleil - Québec
  • Un deuxième tigre de Sumatra, très probablement empoisonné, a été retrouvé mort en moins d’une semaine, ont annoncé lundi les autorités indonésiennes, une illustration de la menace qui pèse sur cette espèce protégée ne comptant plus que quelques centaines d’individus. , Environnement | Un tigre de Sumatra retrouvé mort très probablement empoisonné
  • L'Américain Dustin Johnson a confirmé dimanche sa régularité au plus haut niveau en remportant le Travelers Championships à Cromwell, comptant pour le circuit nord-américain de golf (PGA). Sud Radio, Golf: Dustin Johnson remporte le Travelers - Sud Radio

Images d'illustration du mot « comptant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « comptant »

Langue Traduction
Anglais cash
Espagnol efectivo
Italien denaro contante
Allemand kasse
Chinois 现金
Arabe السيولة النقدية
Portugais dinheiro
Russe денежные средства
Japonais 現金
Basque cash
Corse soldi
Source : Google Translate API

Synonymes de « comptant »

Source : synonymes de comptant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « comptant »

Comptant

Retour au sommaire ➦

Partager