La langue française

Badelaire

Définitions du mot « badelaire »

Wiktionnaire

Nom commun

badelaire \ba.dlɛʁ\ masculin

  1. (Moyen Âge) Épée courte.
    • Ayant trouvé clos le guichet du prieuré, il frappa le bois du pommeau de son badelaire. — (Henri Béraud, Le Bois du templier pendu, Les Éditions de France, Paris, 1926)
  2. (Héraldique) Voir Cimeterre. À rapprocher de coutelas, couteau, cimeterre, épée, kriss, rapière et sabre.
    • Besson, en Lorraine : d’azur, à deux badelaires d’or passés en sautoir, accompagnés en chef d’une fleur de lys du même. — (Charles de Grandmaison, Dictionnaire héraldique, Paris, 1861)
    • De sinople à un badelaire d’or, qui est de Thiberville de l’Eure → voir illustration « armoiries avec un badelaire »

Nom commun

badelaire masculin

  1. Sorte de glaive court et recourbé.
    • Et les chevaulx mengier terre ensemble le petit derbes quilz trouvoient ou fueilles d’arbres et convint couper plancons de boys a leurs espees et leurs badelaires tous ploians pour leurs chevaux lier, et verges pour faire huttelettes pour eulz mucier. — (Croniques que fist maistre Frossart qui parlent des nouvelles guerres de France et d’Engleterre, d’Escoce et d’Espaigne)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BADELAIRE (ba-de-lê-r') s. m.
  • Terme de blason signifiant une épée courte, large et recourbée.

HISTORIQUE

XIIe s. Cavelier tira un grand panart ou badelaire, Du Cange, badelare. Et lors il sacha un bazelaire et en fery si grand cop…, Du Cange, ib.

XVe s. Si les convint couper plançons de bois à leurs espées et leurs badelaires pour leurs chevaux lier, Froissart, I, I, 38. Le connestable contre les coups se couvroit de son bras et croisoit de son badelaire en soi defendant vaillamment, Froissart, III, IV, 28. Un petit coustel portatif, apelé baudelaire, Du Cange, badelare.

XVIe s. Affiloient cimeterres, brancs d'acier, badelaires, Rabelais, Prol. du livre III.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BADELAIRE. Ajoutez : - REM. Badelaire est le même que baudelaire (voy. ce mot au Dictionnaire).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

BADELAIRE, s. f. vieux mot qu’on a conservé dans le Blason, & qui signifie une épée faite en sabre, c’est-à-dire, courte, large & recourbée : on croit que ce mot vient de baltearis, à cause qu’un baudrier étoit autrefois appellé baudel ; d’où vient que quelques-uns disent baudelaire. (V)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « badelaire »

De l’ancien français badelaire, lui même du latin badelare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Avec, pour variante baselaire, c’est, avec substitution de suffixe, le même mot que baselard (« coutelas »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bas-lat. badelare, badarellus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « badelaire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
badelaire badœlɛr

Évolution historique de l’usage du mot « badelaire »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « badelaire »

  • « Il y a quelques années, en 1861, on a retrouvé lors des fouilles exécutées près du Pont-au-Change, le badelaire qui servit au bourreau du Grand Châtelet, au cours du XIIe siècle. On l’a déposé au musée de Cluny. Voyez-le. Son aspect est terrifiant. Je frémis en pensant que le profil de mon visage se rapproche du profil de ce badelaire. » Langue sauce piquante, président éponyme – Langue sauce piquante
  • À quelques jours du début officiel et attendu du carnaval à Limoux, le 7 janvier, Fernand Garanto dévoile sa création originale, clin d’œil amusant aux carnavaliers et fervent hommage à sa ville.Limoux a fait du saint « Martin » sa représentation. Le patron attribue des qualités de solidarité à sa ville, il est ainsi décrit « D’azur, à un Saint-Martin, coupant avec son badelaire son manteau... lindependant.fr, Fernand Garanto revisite le blason de la cité limouxine - lindependant.fr

Traductions du mot « badelaire »

Langue Traduction
Anglais badelaire
Espagnol badelaire
Italien badelaire
Allemand badelaire
Chinois 巴代莱尔
Arabe بادلير
Portugais badelaire
Russe badelaire
Japonais badelaire
Basque badelaire
Corse badelaire
Source : Google Translate API

Synonymes de « badelaire »

Source : synonymes de badelaire sur lebonsynonyme.fr

Badelaire

Retour au sommaire ➦

Partager