La langue française

Cheire

Définitions du mot « cheire »

Trésor de la Langue Française informatisé

CHEIRE, subst. fém.

Région. (Dans le Massif central). Coulée de laves scoriacées, constituant un terrain hérissé, rugueux et infertile. Cheires d'Auvergne (A. de Lapparent, Abr. de géol.,1886, p. 69).Cheires [cônes d'éruptions] qu'on dirait sortis d'hier de l'orifice volcanique (Vidal de La Blache, Tabl. de la géogr. de la France,1908, p. 298).
Rem. Vidal de La Blache, op. cit., p. 250 donne la forme synon. chirat.
Prononc. : [ʃ ε:ʀ]. Homon. chair, chaire, cher, chère. George 1970 donne la graph. cheyre. Étymol. et Hist. 1886 (A. de Lapparent, loc. cit.). Terme auvergnat; à rapprocher de l'a. rouergat quier « tas de pierre » attesté en 1525 (ds Affre, Dict. des institutions, mœurs et coutumes du Rouergue d'apr. FEW t. 2, p. 409a), du forézien chèr, cheir « amoncellement de pierres » (v. Mistral, s.v. quier et chèir; Dauzat Topon., p. 84), du gascon quèr (Rohlfs, Le Gascon, Tübingen-Pau, 1970, § 84) et du catalan quer « rocher » (lat. médiév. kerus, anno 839; chera xies. ds GMLC, s.v. carius); ces mots remonteraient à une racine pré indo-européenne *kar(r)- « pierre » (leur forme supposant une var. *kariu, *karia) dont l'aire géogr. s'étend dans le domaine gallo-roman (v. aussi garrigue), la zone alpine, l'Italie (v. DEI, s.v. carra), la péninsule ibérique (v. Cor., s.v. carrasca) et qui se retrouve dans le basque karri, arri « pierre » (FEW t. 2, p. 408 sqq.; P. Fouché ds R. Lang. rom., t. 68, pp. 295-326; L.-F. Flutre, Recherches sur les éléments prégaulois dans la topon. de la Lozère, Paris, Belles-Lettres, 1957, pp. 84-89; G. Alessio ds Studi Etruschi, t. 9, pp. 131-151 et t. 10, pp. 165-189; E. Nègre, Les Noms de lieux en France, Paris, 1963, p. 18 et 30).

Wiktionnaire

Nom commun

cheire \ʃɛʁ\ féminin

  1. Coulée volcanique scoriacée, constituant un terrain hérissé, rugueux et infertile.
    • Trois émissions de lave se sont succédées, chacune étant recouverte d’une couche de cendres et de pouzzolanes, qui constituent la cheire d’Aydat. — (Alain Tourreau, Terres vivantes d’Auvergne - Le Pays de Saint-Saturnin: D'Aydat à Montpeyroux, 2000)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « cheire »

Mot d'origine auvergnate. Apparenté à calanque, du radical *cala, *cara (→ voir caler, « descendre ») ou de la racine pré-indo-européenne *kar(r)- « pierre » → voir garrigue.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cheire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cheire ʃɛr

Évolution historique de l’usage du mot « cheire »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cheire »

  • Avec son âge canonique, qui le statufie doyen des cross français, on le croirait figé. Mais sous l’apparence du grand classique volvicois installé dans sa cheire bat toujours le mouvement. Celui que brasse d’abord une météo d’un rare caprice. Allant régulièrement de l’hiver à l’été indien, soulevant, ce vendredi, l’option pluie et rafales de vent. www.lamontagne.fr, Cross de Volvic : des cartes encore une fois rebattues - Volvic (63530)
  • Mais il ne dit pas facilement la puissance dont il fut capable il y a quelque 14.000 ans. Côme, c'est le volcan magistral par excellence. Imaginez ses coulées (on en identifie au moins six) capables de parcourir une vingtaine de kilomètres vers l'ouest, jusqu'à la vallée de la Sioule ! Dans la cheire de Côme, on les reconnaît notamment aux gros blocs qu'elles ont pu laisser en surface ou dans des dépressions. En permettant la circulation de l'air, elles sont liées aux étonnants « trous à glace » de Pontgibaud. www.lamontagne.fr, Le puy de Côme n'en finit pas d'intriguer le monde de la volcanologie - Clermont-Ferrand (63000)
  • Pour mieux analyser la nature et le comportement des ressources d’eaux souterraines, les chercheurs vont se concentrer sur deux secteurs représentatifs de la Chaîne des puys : la cheire de Côme et le puy de Louchadière, à l’ouest, et le bassin de la Veyre, à l’est. www.lamontagne.fr, Au cœur de galerie de Louchadière pour mieux comprendre le cheminement de l’eau dans la Chaîne des puys - Saint-Ours (63230)
  • Pour les Clermontois, si la cheire de Côme est un but de promenade dominicale et digestive privilégié, le lieu est aussi connu pour abriter les ébats de couples clandestins, « en fausse perm' ». On dit que certains ont trouvé là, en photographiant les infidèles dans des positions éloquentes, le moyen d'arrondir leur fins de mois. , La Montagne - L'affaire Casenave
  • C’est une curiosité fragile sur laquelle le parc naturel régional des Volcans d 'Auvergne, les Offices de tourisme et les scientifiques n’informent plus sans précautions pour éviter de menacer les sites. Que la température puisse tomber de plus d'une dizaine de degrés au fond de petites dépressions à ciel ouvert, voilà un phénomène auquel on rêve de se frotter quand les températures assomment la région par 39 °C l'été. Les « glacières » ou «trous à glace » de la cheire de Côme : rien que leur nom fait envie. Reste à les trouver. Car cette curiosité autrefois célèbre des secteurs de Pontgibaud et de Bannières tente de se faire un peu oublier. On ne propose plus d'itinéraires balisés sur ce thème, ni de randonnée guidée, par sécurité autant que pour les protéger. www.lamontagne.fr, Onze histoires étonnantes dans la chaîne des Puys - Clermont-Ferrand (63000)

Traductions du mot « cheire »

Langue Traduction
Anglais cheire
Espagnol cheire
Italien cheire
Allemand cheire
Chinois 欢呼声
Arabe هتاف
Portugais cheire
Russe cheire
Japonais cheire
Basque cheire
Corse cheire
Source : Google Translate API

Synonymes de « cheire »

Source : synonymes de cheire sur lebonsynonyme.fr

Cheire

Retour au sommaire ➦

Partager