La langue française

Chamarrure

Sommaire

  • Définitions du mot chamarrure
  • Étymologie de « chamarrure »
  • Phonétique de « chamarrure »
  • Évolution historique de l’usage du mot « chamarrure »
  • Citations contenant le mot « chamarrure »
  • Traductions du mot « chamarrure »
  • Synonymes de « chamarrure »

Définitions du mot chamarrure

Trésor de la Langue Française informatisé

CHAMARRURE, subst. fém.

A.− Ornements destinés à rehausser certains vêtements. Les équipages aux cochers étincelant de chamarrures (Adam, L'Enfant d'Austerlitz,1902, p. 1).
Péj. Ornements trop voyants. L'apparat et la chamarrure. Les grandes dames promenant leurs falbalas et les seigneurs leurs chamarrures (P. Rousseau, Hist. des transports,1961, p. 209).
Rare, p. méton. et au fig. Personne vêtue d'un vêtement chamarré. La chamarrure qui lui fait obstacle en ce moment, c'est M. Zurlinden, gouverneur (blâmé) de Paris (Clemenceau, Vers la réparation,1899, p. 403).
B.− P. ext. Bigarrure. Il y avait ce soir des moutons bruns et des moutons blancs et, en mariant les deux fils [de laine], ça ferait des chamarrures (Giono, Que ma joie demeure,1935, p. 320).
Prononc. et Orth. : [ʃamaʀy:ʀ]. Bigarrure, carrure et chamarrure prennent 2 r. À comparer avec parure qui n'en prend qu'un seul. Pour la durée longue sur la 2esyll. cf. chamarrer. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1595 (Charron, Les trois veritez, 404 ds Quem.). Dér. de chamarrer*; suff. -ure*. Fréq. abs. littér. : 9.

Wiktionnaire

Nom commun

chamarrure \ʃa.ma.ʁyʁ\ féminin

  1. (Sens propre) (Vieilli) Manière de chamarrer, (assemblage d’ornements sur des habits, des meubles...)
    • Cela commença par un petit livre bleu de nuit avec des chamarrures d’or un peu noircies, dont les feuilles épaisses sentaient le cadavre et qui s’intitulait : « L’Enfance des hommes illustres ». — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 170)
    • Il est revêtu du même uniforme, étincelant des mêmes chamarrures et des mêmes croix. Ce contraste inspire à Octave de sombres réflexions dont il fera part à José. Pulvis et Umbra. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 207)
    • À l'origine, « être cousu d'or », c'est « avoir de l'or sur toutes les coutures », par allusion aux chamarrures et aux fils d'ors sur les vêtements des gens de cour. — (Geneviève PeillonCousu d'or- Journal La Croix, page 24, 1-2 août 2015)
  2. (Par extension) (Figuré) (par dénigrement, moquerie) Assemblage de couleurs éclatantes et disparates.
    • Quelle chamarrure que son accoutrement!
    • La chamarrure de son style.
    • Peut-être pensaient-ils qu'en changeant de prénom ils changeraient le sens de ce qui était écrit au livre de leur destin, qu'en s'appelant Charles, comme M. l'ambassadeur de France, ils verraient les taches et les reprises de leur veston se changer en chamarrures [...]. — (Maurice Bedel, Zulfu, 1932)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHAMARRURE. n. f.
Assemblage de couleurs éclatantes et disparates, au propre et au figuré. Quelle chamarrure que son accoutrement! La chamarrure de son style.

Littré (1872-1877)

CHAMARRURE (cha-ma-ru-r') s. f.
  • 1Manière de chamarrer ; ornements dont on chamarre. De son orgueil ses habits se sentaient ; Force brillants sur sa robe éclataient, La chamarrure avec la broderie, La Fontaine, Court.

    Ne se dit plus guère que par moquerie.

  • 2 Fig. Propos critiques, sarcasmes. La cabale se jeta sur une partie de paume faite si peu à propos ; et là-dessus toutes les chamarrures les plus indécentes, Saint-Simon, 213, 126.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « chamarrure »

Chamarrer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de chamarrer avec le suffixe -ure.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chamarrure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chamarrure ʃamaryr

Évolution historique de l’usage du mot « chamarrure »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chamarrure »

  • Mais on m’avait à l’œil. J’avais beau sortir du lit le plus discrètement possible, aussitôt l’un des deux prenait ma place, plutôt Grigou, se juchant sur l’oreiller, l’air de dire c’est maintenant moi l’écrivaine. Grieg, lui, sursautant si j’attrapais mon crayon comme si c’était mes baskets Buffalo à super-pouvoir et plateforme. Tous les deux me couvant du regard, persuadés que j’avais un plan d’évasion et que je savais comment, avec ce même crayon, par un étrange privilège, les emmener loin du centre patriarcal vers les marges, les limites, les confins herbeux, rejoindre les pumas, les renards (je n’ose pas dire les chauves-souris, les pangolins), les mufles, les ailes, les oreilles dressées, le velours, la soie sauvage, les cinq sens, les essences des arbres, le babil, les chuchotis, les grognements, les chants, les chamarrures, les prés et tout leur préverbal. Mais qu’est-ce que j’attendais? Le Temps, Ecrivains face au virus: «La communauté merveilleuse» de Claudie Hunzinger - Le Temps
  • Heureusement la pièce de Shakespeare est suffisamment limpide pour que l’on s’y retrouve, d’autant que les personnages sont assez faciles à reconnaître : en-dehors des deux "vraies" femmes il y a César et il y a tous les autres, les conjurés. César porte une belle tunique aux chamarrures crème et doré, les conjurés sont en costume anthracite. Plus tard il y aura Antoine et Octave (futur Auguste) qui mettront fin au complot. Ce n’est pas une pièce très souvent jouée. Sans doute est-elle un peu didactique (Rodolphe Dana y a fait des coupes habiles car on ne peut croire qu’une pièce de Shakespeare ne dure "que" deux heures) mais elle est très intéressante car, pour définir ce qui a amené à l’assassinat de César, Shakespeare ne s’appuie pas, comme l’aurait sans doute fait un Corneille, sur la gloire et l’honneur, mais sur un ressenti humain. De ce point de vue, au milieu de conspirateurs qui, souvent, déploient des sentiments vils, bas, opportunistes, se détachent très vite Brutus et Cassius.Cassius, l’ambitieux, persuadé que César veut devenir tyran et qui, peut-être, songe à le devenir lui-même si le destin le lui permet. Mais Cassius dont Shakespeare n’oublie pas sa relation d’homme à homme dans son jugement sur César : "Nous nagions. Et j’eus à sauver des vagues du Tibre un César égaré". Et Cassius désormais "stupéfait qu’un homme de si faible nature triomphe dans tout l’univers". Franceinfo, Au Vieux-Colombier le "Jules César" de Shakespeare est une femme
  • Pour la chamarrure de ses uniformes, le 1er Empire a sa préférence. Mais toutes les époques, de la préhistoire à la Seconde Guerre mondiale ont leur place dans son panthéon personnel, Les grands personnages et quelques méchants aussi. De nombreuses batailles et des saynètes de la vie quotidienne ou intellectuelle. Sans oublier des clins d’œil, ici ou là, à la médecine. www.lamontagne.fr, L'ancien médecin de Cornil (Corrèze) ouvre un petit musée de l'histoire de France dans son cabinet - Tulle (19000)
  • Noureddine a 11 ans, une bouille à croquer et une maison en France, où il vit entouré de ses parents, de sa tante, de ses trois demi-soeurs et de l'ex-femme de son père. Une vraie smala, comme un lointain bout d'Alger cousu de rires et de chamarrures, où éclate la beauté des femmes, où s'impose l'autorité du père. Ce père qui a fait de Noureddine un paria, sans le savoir. C'est à cause de lui si ce fils tant désiré découvre, une nuit de sang sur les draps, qu'il est une fille et non un garçon. Sa mère lui a inventé une fable pour qu'il cache aux autres ce sexe étrange qui l'intrigue tant. C'était ça ou risquer que l'homme de la famille, déçu de n'avoir que des filles, refuse de les faire venir en France. Comment il est possible que personne n'ait jamais vu l'enfant en tenue d'Adam, c'est une autre question, seule faille de cette histoire toute en tendresse. C'est qu'entre les premiers émois d'un(e) Noureddine plus très sûr(e) de rien, la prise de conscience du père, la douce révolte des filles et les micmacs fantaisistes de la tante, il y a à rire et à pleurer dans ce Garçon manqué, réalisé par David Delrieux. Et même des accents de conte de fées, avec message de tolérance, robe de princesse, happy end et tout le tremblement. Qui s'en plaindra?   LExpress.fr, Un garçon manqué très réussi (France 3) - L'Express
  • Celle-ci est égayée par les nuances des costumes féminins. Ici, là, elle s'éclaire de la jupe blanche d'un palikare, d'un flottement de panache rouge, bleu ou blanc, d'une chamarrure d'uniforme; mais dans cette immense cuve de marbre, toutes les couleurs se fondent. La seule note vraiment vibrante est la draperie de pourpre, jetée, tout au fond du stade, sur les deux stalles de marbre blanc où le Roi et la Reine vont s'asseoir. Le Figaro.fr, JO d'Athènes de 1896 : pas de flamme, mais le reporter du Figaro apprécie l'ambiance sportive
  • J'ai vu se dérouler les obsèques d'une terrasse du Foreign Office, qui donne sur le Mail, à l'endroit où le cortège, obliquant sur sa gauche pour gagner Saint-James Street, faisait face au palais de Buckingham. Le regard embrassait presque dans son ensemble cette procession, dont les quelques habits noirs étaient noyés par la couleur des uniformes, par l'éclat des cuirasses de la garde et des cuivres des fanfares, par l'or des carrosses et par les chamarrures des hérauts d'armes. On eût dit une nouvelle tapisserie de Bayeux. Le Figaro.fr, Le cortège funèbre de George VI en 1952 : «On eût dit une nouvelle tapisserie de Bayeux»

Traductions du mot « chamarrure »

Langue Traduction
Anglais rich decoration
Source : Google Translate API

Synonymes de « chamarrure »

Source : synonymes de chamarrure sur lebonsynonyme.fr
Partager