La langue française

Carole

Définitions du mot « carole »

Trésor de la Langue Française informatisé

CAROLE, subst. fém.

Danse ancienne en forme de ronde accompagnée de chants. Danser la carole :
Mahaut n'était plus d'âge à danser caroles ni d'humeur à regarder les autres se divertir... Druon, Le Lis et le lion,1960, p. 130.
ARCHIT. ,,Circuit des bas côtés qui entourent le chœur d'une église où ils forment l'abside`` (Gay t. 1 1887). Carole de chœur (Nouv. Lar. ill.).
Rem. Absent de l'Ac. (excepté Ac. Compl. 1842), Littré, Rob., Dub., Lar. Lang. fr.
Orth. Ac. Compl. 1842 donne pour le terme de danse la graph. carole; on retrouve cette graph. ds tous les dict. Quillet 1965 enregistre la forme carolle pour le terme d'archit. Lar. 19eet Guérin 1892 admettent comme vedette carole ou carolle (pour tous les sens du mot). Étymol. et Hist. 1. 1remoitié du xiies. charole « danse en rond accompagnée de chants » (Psautier de Cambridge, éd. Fr. Michel, XIX, 5 [choros]); début xiiies. carole (Gaydon, 306 ds T.-L.); d'où p. anal. 2. 1155 carole « ensemble de colonnes placées en cercle » (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 8373); 2emoitié du xiiies. charole « déambulatoire d'une église » (Villard de Honnecourt, Album, xxviii ds T.-L.). Terme et sens 1 déjà attestés au viiies. en lat. médiév. (v. Nierm. et Mittellat. W., s.v. caraula), d'orig. discutée, prob. à rattacher au lat. chorus (gr. χ ο ρ ο ́ ς) « danse en rond », par l'intermédiaire − soit forme dissimilée du b. lat. choraula « joueur de flûte accompagnant les chœurs », puis selon une interprétation possible de Venance Fortunat, Carm., 3, 6, 47 « chœur populaire » (FEW t. 2, p. 644), cette hyp. fait difficulté du point de vue sém. (v. les sens attestés en lat. médiév. ds Mittellat. W. s.v.); − soit du lat. vulg. *choreola, dér. du lat. clas. chorea « danse en chœur » (REW3, no1884), cette hyp. faisant cependant difficulté du point de vue phonét. Pour d'autres hyp., v. bbg. Fréq. abs. littér. : 6.
DÉR.
Caroler, verbe.Danser la carole. Les noces se font [de Pépin et de Berte]; (...) on festine, on carole (Sainte-Beuve, Premiers lundis,t. 2, 1869, p. 76).Attesté ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19e, Lar. 20e, Quillet 1965. 1reattest. ca 1170 charoler (Rois, éd. E. R. Curtius, p. 36), début xiiies. caroler (Gaydon, 58 ds T.-L.); de carole, dés. -er.
BBG. − Sahlin (M.). Ét. sur la carole médiév., l'orig. du mot et ses rapp. avec l'église. Uppsala, 1940. XII-243 p. [Gr. Falk (P.). St. neophilol. 1940, t. 13, pp. 134-139; Guiter (H.). R. Lang. rom. 1947, t. 69, pp. 345-346; Jud (J.). Vox rom. 1940, t. 5, pp. 302-304; Lapesa (R.). Revista de Filologia española. 1941, t. 25, pp. 122-124; Lerch (E.). Cultura neolatina. 1941, t. 1, pp. 236-244; Rheinfelder (H.). Volkstum und Kultur der Romanen. 1942-43, t. 15, pp. 186-188; Roques (M.). Romania. 1943, t. 67, p. 419; Spanke (H.). Literaturblatt für germanische und romanische Philologie. 1943, t. 64, p. 106; Spitzer (L.). Mod. Lang. Notes. 1941, t. 56, pp. 222-225; Suchier (W.). Deutsche Literaturzeit. 1941, t. 62, pp. 1214-1215]. − Verrier (P.). La plus vieille citat. de carole. Romania 1935, t. 61, pp. 95-97.

Wiktionnaire

Nom commun

carole \ka.ʁɔl\ féminin

  1. (Danse) Forme de danse festive et populaire, très répandue au Moyen Âge, se présentant sous forme de chaîne ouverte ou fermée.
    • Certains genres musicaux étaient même de préférence chantés et dansés par des jeunes femmes (carole, airs de danse tels que rondeau, ductia, estampie, maierolies). — (Danielle Roster, Les femmes et la création musicale, p. 27, L’Harmattan, 1998)
    • Sur la procession dansée, ou carole, dans les églises jusqu’au XVe s., sur la carole de Conques même nous sommes assez bien renseignés. À cela servait le modèle architectural inauguré à Sainte-Foi de Conques sous l’abbé Bégon, vers 1080, d’une nef à déambulatoire et collatéraux. — (Cahiers de civilisation médiévale. 42e année (n°166), Avril-juin 1999, pp. 139-178, Université de Poitiers)
  2. (Architecture) Déambulatoire, nef contournant l’abside.
    • Au Moyen Age, seuls la nef et le déambulatoire, « la carole », étaient accessibles aux fidèles ; le chœur des religieux, où étaient placées les stalles se trouvait dans le carré du transept ; — (Yves-Marie Froidevaux, Le Mont Saint-Michel‎, page 109, 1969, Hachette)
    • Celui du haut est qualifié par la légende de plan à « double carole », c’est-à-dire à double déambulatoire imaginé par Villard de Honnecourt et Pierre de Corbie. — (Roland Bechmann, Villard de Honnecourt, page 109, 1991, Picard)
    • Les églises romanes avec carole dépourvue de chapelles rayonnantes sont très rares. On peut citer Saint-Saturnin en Auvergne […] — (Robert de Lasteyrie, Marcel Aubert, L’architecture religieuse en France à l’époque romane‎, 2e édition, page 297, 1929)
  3. (XIXe siècle) (Rouchi) Sorte de plate-bande en corniche, dans un bâtiment[1].

Forme de verbe

carole \ka.ʁɔl\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de caroler.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de caroler.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de caroler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de caroler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de caroler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « carole »

(XIIe siècle) De l’ancien français carole ou charole (« danse en rond », « déambulatoire d'une église »), d’origine discutée :
  1. du latin choraule (« joueur de flute ») qui donne le latin médiéval caraula attesté au VIIIe siècle et apparenté à chorus (« chœur ») ; cette hypothèse pose problème du point de vue sémantique ;
  2. du latin *choreola dérivé de chorea ; cette hypothèse faisant difficulté du point de vue phonétique.
  3. Comme chevet est le diminutif de chef (« tête »), du latin *carula, diminutif de cara (« tête »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « carole »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
carole karɔl

Évolution historique de l’usage du mot « carole »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « carole »

Langue Traduction
Anglais carol
Allemand carole
Source : Google Translate API

Synonymes de « carole »

Source : synonymes de carole sur lebonsynonyme.fr

Carole

Retour au sommaire ➦

Partager