La langue française

Cambrure

Définitions du mot « cambrure »

Trésor de la Langue Française informatisé

CAMBRURE, subst. fém.

A.− Forme de ce qui est cambré, courbé. La cambrure des reins, du pied; la cambrure lombaire. Un brodequin de coutil vert faisait ressortir la cambrure aristocratique de son pied (Sandeau, Mlle de La Seiglière, 1848, p. 135); son domino, se tendant par-derrière, dessinait la cambrure de sa taille (Zola, La Curée,1872, p. 456).
En partic. CORDONN. Support incorporé à la semelle pour soutenir la voûte plantaire. On l'a mis à la « cave » où il [un vieux chaussonnier] trie les cambrures et les talons (Guéhenno, Journal d'une« Révolution », 1938, p. 137).ÉBÉNISTERIE. Profil chantourné d'un meuble. Les formes de meubles de jadis dessinent les élégances de leur cambrure (Bourget, Monique,1902, p. 16).
P. méton., OPT. Paramètre utilisé pour déterminer la courbure de la première face d'une lentille (d'apr. Muller 1966; attesté ds Lar. encyclop. et Rob. Suppl. 1970).
B.− Rare. Mouvement d'une personne qui se cambre, qui cambre son corps. Puis elles [les Andalouses] ont ces fameuses cambrures / Que l'éventail scande avec ses murmures (H. Monselet, Poésies complètes,1880, p. 97).
En partic., CHORÉGR. Projection verticale du corps avec (...) cambrure du torse (M. Bourgat, Techn. de la danse,1959, p. 66).
P. ext. Maintien recherché ou affecté. Dans les figures des Moissonneurs, il y a de la cambrure, de la pose (...), quelque chose de théâtral (Sainte-Beuve, Causeries du lundi,t. 10, 1851-62, p. 436).
Prononc. et Orth. : [kɑ ̃bʀy:ʀ]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1537 (Jan Martin, Trad. de Vitruve, fo26 vods Gdf. Compl.); 1680 cambrure d'un soulié (Rich.); 1867 cambrure de la taille (Lar. 19e). Dér. de cambrer*; suff. -ure*. Fréq. abs. littér. : 31.

Wiktionnaire

Nom commun

cambrure \kɑ̃.bʁyʁ\ féminin

  1. Courbure en arc.
    • La cambrure d’un soulier.
    • quelque chose de subtil qui vous pénétrait se dégageait même des draperies de sa robe et de la cambrure de son pied. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, Michel Lévy frères, Paris, 1857)
    • Pansu, il arborait par tous les temps le même gilet blanc brodé de chimères. La jambe, bien que courte, avait une élégance naturelle, due à sa cambrure. — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 67.)
  2. Mouvement que l’on fait lorsqu’on se cambre.
    • La lombalgie peut être aggravée par un excès de cambrure lombaire, ou lordose.
    • – Lève-toi donc un instant…. là … tourne… doucement ! Eh mais, dites donc, Fernand, c’est vrai qu’elle a de l’allure, votre fille : voyez donc un peu cette taille, cette cambrure ! — (Colette Vivier, La maison des petits bonheurs, 1939, éd. Casterman Poche, page 182.)
  3. (Ski) Courbure longitudinale d’un ski qui en rehausse la partie centrale.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CAMBRURE. n. f.
Courbure en arc. La cambrure d'un soulier.

Littré (1872-1877)

CAMBRURE (kan-bru-r') s. f.
  • État de ce qui est cambré. La cambrure d'un soulier.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cambrure »

 Dérivé de cambrer avec le suffixe -ure.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Cambrer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cambrure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cambrure kɑ̃bryr

Évolution historique de l’usage du mot « cambrure »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cambrure »

  • Seule règle à respecter: celle du confort du modèle, qui doit permettre à sa majesté de rester debout pendant les longues heures que dure la cérémonie. Une plateforme est ainsi glissée à l'intérieur de la sandale, ce qui permet d'en diminuer la cambrure et de soulager le poids du pied vers l'avant, tout en offrant quelques centimètres de talon, toujours bienvenus sous la longue robe en soie brodée, elle-même conçue par le couturier britannique Norman Hartnell.  LExpress.fr, "Vivier Queen Sandal", des souliers en majesté - L'Express Styles

Traductions du mot « cambrure »

Langue Traduction
Anglais camber
Espagnol empeine
Italien collo del piede
Allemand wölbung
Portugais arqueamento
Source : Google Translate API

Synonymes de « cambrure »

Source : synonymes de cambrure sur lebonsynonyme.fr

Cambrure

Retour au sommaire ➦

Partager