La langue française

Brûlot

Définitions du mot « brûlot »

Trésor de la Langue Française informatisé

BRÛLOT, subst. masc.

A.− Vx, MAR. Bâtiment chargé de matières inflammables ou explosives destiné à incendier les vaisseaux ennemis :
1. Contre des brûlots ennemis, il suffit de la vitesse supérieure du navire, pour laisser en arrière les brûlots rendus inutiles. Maizière, Nouv. archit. navale,1853, p. 29.
P. métaph. :
2. D'inquiétants événements rallumaient le brûlot des Balkans. Aragon, Les Beaux quartiers,1936, p. 427.
B.− P. ext., région. Feu de broussailles :
3. ... le feu d'un campement nomade ressemblait à un brûlot dans nos champs. J. et J. Tharaud, La Fête arabe,1912, p. 173.
Spécialement
1. Charbon de bois imparfait :
4. ... entre 150oet 260o, il [le bois] se décompose progressivement, de manière à donner un charbon imparfait appelé brûlot. Ch.-A. Wurtz, Dict. de chim. pure et appliquée,t. 2, 1876, p. 1168.
2. Eau-de-vie, alcool mélangé avec du sucre que l'on fait flamber. Des mitrailleurs préparaient un brûlot dans une gamelle (Dorgelès, Les Croix de bois,1919, p. 245).
3. Pipe (cf. brûle-gueule) :
5. Le drôle trouva Clotilde seule, salua d'un tout petit geste protecteur, sans se découvrir ni retirer son brûlot, ... Bloy, La Femme pauvre,1897, p. 229.
4. Journal polémique :
6. J'ai eu dans les mains une collection du brûlot qu'était la Lanterne de Rochefort. Il s'exhalait d'elle, à peine entr'ouverte, une odeur de tombeau, où des os maxillaires riaient macabrement. L. Daudet, Bréviaire du journ.,1936, p. 45.
Rem. En entomol., le mot désigne un petit moustique dont la piqûre produit une sensation de brûlure :
7. ... les feuilles nouvelles des bouleaux scintillaient en poudroiement doré. Les maringouins nous harcelaient et aussi de sales petites mouches noires, les brûlots. Genevoix, Match à Vancouver,Laframboise et Belle-humeur, 1942, p. 104.
PRONONC. : [bʀylo]. [yˑ] mi-long dans Passy 1914 (qui donne aussi la possibilité de prononcer [ɔ] ouvert à la finale, cf. abricot). Pour une durée sur la 1resyll. cf. également Fér. 1768, Nod. 1844 et DG. Littré signale : ,,le t ne se lie pas dans le parler ordinaire; au pl. l's se lie``.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. a) 1627 mar. (F. Haschke, Die Sprache Richelieus nach seinem Briefwechsel; Leipziger Romanistische Studien, 7, Leipzig-Paris, 1934, p. 14); b) p. ext. 1740 fig. fam. « homme déterminé qu'un parti détache contre un parti opposé » (Ac.); 2. 1843 fam. « eau-de-vie brûlée avec du sucre au-dessus de la tasse de café » (Phys. du matelot dans Larch., p. 52); 3. 1845 « pipe » (Besch.). Dér. de brûler*; suff. -ot*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 46.
DÉR.
Brûlotier, subst. masc.,vx. Marin qui dirige un brûlot. Dernière transcr. dans Littré : bru-lo-tié. Besch. 1845 enregistre brûlottier avec 2 t. 1reattest. 1829 (Boiste); dér. de brûlot étymol. 1, suff. -ier*.
BBG. − Kemna 1901, pp. 61-62. − Rog. 1965, p. 98.

Wiktionnaire

Nom commun

brûlot \bʁy.lo\ masculin

  1. (Marine à voiles) Navire rempli de matières combustibles et destiné à incendier d’autres vaisseaux. — Note : C’est le sens initial du mot.
    • Au milieu de la nuit, des brûlots lancés par les Anglais vinrent tomber au milieu de l’escadre. Les capitaines effrayés coupèrent leurs câbles et s’efforcèrent de gagner la haute mer. — (Frédéric Zurcher et Élie-Philippe Margollé, Les Naufrages célèbres, Hachette, Paris, 1873, 3e édition, 1877, p. 12)
  2. (Figuré) (Journalisme) Pamphlet incendiaire au ton très virulent.
    • De juillet 1888 à février 1890, Alfred Le Petit réactive son journal satirique de 1871, La Charge, pour en faire un brûlot boulangiste, mais il s’enlise avec le déclin du général. — (Bertrand Tillier, À la charge ! : la caricature en France de 1789 à 2000, Éditions de l’Amateur, 2005, p. 73)
    • Il y a presque dix ans paraissait un brûlot collectif intitulé : Interdit aux autruches (Les Intouchables, 1997). Dans l’un des textes du recueil farouchement anti-boomer, l’écrivain Stéphane Despatie déversait tout son fiel sur une « génération qui, selon lui, exerce une mainmise autoritaire sur ses aînés et ses cadets », et qui serait menée par « les trop nombreux péteux d’bretelles, flatteux d’bedaines, mangeux d’avenir et fêteux d’rues se prenant pour les premiers et, bien sûr, les derniers révolutionnaires et citoyens responsables de l’histoire du monde. » (p. 121) — (L’Action nationale, volume 96, numéros 1 à 5, Ligue d’action nationale, 2006)
    • C’est un véritable brûlot que M. Aussant a lancé depuis Londres où il travaille dans le secteur financier. Dans une lettre ouverte adressée au Devoir, intitulée « Si j’étais militant péquiste », il plaide pour « une refondation du Parti québécois ». — (Les candidats à la direction du PQ commentent le brûlot d’Aussant, dans http://www.lapresse.ca, 10 septembre 2014)
  3. (Par extension) (Cuisine) Eau-de-vie ou rhum que l’on brûle pour relever une omelette, une salade d’oranges, etc.
    • — Un brûlot mon gendre, ça chauffe la tripe et ça nettoie la tête; y a rien de meilleur pour le corps. — (Guy de Maupassant, Toine, dans Les Contes normands)
    • — Faut faire un brûlot ! cria Mes-Bottes ; deux litres de casse-poitrine, beaucoup de citron et pas beaucoup de sucre ! — (Émile Zola, L’Assommoir/Chapitre III, 1877, Charpentier, 1879, p. 111)
  4. (Cuisine) (Vieilli) Morceau très salé ou très poivré [2].
  5. (Histoire des techniques) Ancien polissoir pour les miroirs [2].
  6. (Vieilli) (Désuet) Homme ardent, inquiet, entreprenant, boutefeu [2].
  7. (Antiquité) Baliste [2].
  8. Homme imbibé d’alcool Référence nécessaire
  9. (Par analogie) Sorte d’insecte qui, en automne, cause des démangeaisons à la peau en s’y attachant.
  10. (Canada) Moucheron (genre Simulium) dont la piqûre donne une sensation de brûlure intense.
    • Je pardonne au « moustique à collier blanc », qui provoque un jet de sang à chaque piqûre. Je subis avec patience les coups du « frappe d’abord », les impressions cautérisantes du microscopique « brûlot » ; mais le culex, je le hais, je le méprise, je voudrais le conspuer et le martyriser pendant toute une éternité. — (Henry de Puyjalon (1841-1905), Récits du Labrador, 1894, Imaginaire/Nord, 2007, p. 54)
    • Il y a ici des frappe-d’abord ; il y a des brûlots ; ce sont de très-petits moucherons, dont la piqûre est si vive ou plutôt si brûlante, qu’il semble qu’une petite étincelle est tombée sur la partie qu’ils ont piquée. Il y a des moustiques ; ce sont des brûlots, à cela près qu’ils sont encore plus petits ; à peine les voit-on, ils attaquent particulièrement les yeux ; il y a des guêpes, il y a des taons […] — (Paul du Poisson, doc. CCI, 1727, p. 292 (Lettre du Père du Poisson, Missionnaire aux Akensas), in Reuben Gold Thwaites (éditeur), The Jesuit Relations and Allied Documents: Travels and Explorations of the Jesuit Missionaries in New France, vol. 67, Burrows Brothers Company, Cleveland, 1900)
    • Taon, mouche à cheval : Taon : Tubanus
      Guêpe à cheval : L’Œstre du cheval :
      Gastrus equi
      Frappe d’abord : Les Chrysops :
      Chrysops niger
      Brulôt : Simule :
      Simulium
      Maringouins : Cousins :
      Culex pipiens
      Mouches à vers : Mouche de la viande :
      Culliphora vomitaria
      Mouche jaune : Mouche merdivore :
      Musca merdaria
      Chiques, barbeaux : Les larves de l’Œstre du cheval :
      Gastrus equi
      Chenilles des vaches : Les larves de l’Œstre du bœuf :
      Hypoderma bovis
      Lève-cul, culbuteux : Les larves des Cousins :
      Culex
      Moustiques : Tous le autres Diptères de petite taille

      — (Noms vulgaires des insectes en Canada, Le Naturaliste canadien, tome troisième, no. 4 (mars 1871), C. Darveau, Québec, 1871)
    • Il pourrait désigner, en forçant un peu la note, cette mouche du coche de Lafontaine, qui « pique l’un, pique l’autre, et pense à tout moment qu’elle fait aller la machine… Va, vient, fait l’empressée… » mais malheureusement, je n’ai pas même vu l’ombre d’une mouche à mon départ : Maringouins, frappe-d’abord, mouches noires, moustiques, toute la gent pique-fort était restée dans ses retranchements, car il soufflait un vent du nord qui poussait bien notre pirogue, mais qui n’était pas du tout favorable aux mouches. Nous n’avons pas même senti la piqûre du brûlot, ce liliputien du monde des insectes. — (Napoléon Caron, Voyages, 1888, p. 182)
    • Il est vrai que c’est par curiosité que notre mère Ève mangea le fruit défendu. Avec le résultat qu’il nous est désormais interdit de passer nos journées à nous promener dans le jardin d’Éden […] et de manger des bleuets et des catherinettes en caressant négligemment les gentils petits tigres et les éléphanteaux domestiques. Au lieu de cela, du fait de notre première mère nous habitons les rives du Saint-Laurent, mangeons notre pain à la sueur du boulanger et sommes soumis aux attaques des bêtes féroces telles que moustiques, brûlots, frappe-d’abord et inspecteurs du Revenu. — (Ringuet (Philippe Panneton), Confidences, Fidès, Montréal/Paris, 1965, p. 83)
    • Le nord du Québec possède pourtant un bien meilleur moyen de repousser les hordes de touristes avides de grande nature […] Au Québec, nous pouvons compter sur les maringouins, les brûlots, les mouches noires et les différentes espèces de « frappe-à-bord » : mouches à chevreuil, à orignal, à caribou, à vache, à tout-ce-que-vous-voudrez et qui, faute de ces animaux, s’accommodent très bien d’une bonne bouchée de pêcheur ou de campeur. […] Chaque insecte se distingue par sa taille, sa rapidité et son mode de torture. De plus, ils ont des horaires complémentaires. Les mouches noires et « frappe-à-bord » dominent durant le jour, tandis que brûlots et maringouins préfèrent le crépuscule, bien qu’ils s’accordent fréquemment des heures supplémentaires. Ces charmantes bestioles ne semblent dormir que par les nuits très fraîches. […] De plus, l’humidité favorise la prolifération de ces meutes de mini-perceuses. — (Québec Chasse et Pêche, juillet 1975, p. 45)
  11. (Poitou) Feu que l'on fait avec des broussailles, des petites branches, des débris de jardinage, dans le but de s'en débarrasser.
    • Lalie tournait autour du brûlot en battant des mains. Michel, qui avait ramassé des châtaignes précoces, les lui installa dans un petit tas de cendre chaude qu'il tira à l'écart du brûlot. — (École et la Vie, volume 34, page 292, 1950)
    • Que fait-il en cette fin d'été 1939 au beau milieu du jardin de la petite maison de Brouvilliers, affairé qu'il est, autour d'un brûlot improvisé où se consument feuilles, branches, cartons et documents ? — (Pierre Gastineau, "Double mètre", vie et mort d’un syndicaliste, Éd. Publibook, 2005)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BRÛLOT. n. m.
T. d'ancienne Marine. Bâtiment rempli de matières combustibles et destiné à incendier d'autres vaisseaux. Il se dit, par extension, de l'Eau-de-vie ou du rhum que l'on allume pour relever une omelette, une salade d'oranges, etc. Par analogie, il se dit d'une Sorte d'insecte qui, en automne, cause des démangeaisons à la peau en s'y attachant.

Littré (1872-1877)

BRÛLOT (bru-lo ; le t ne se lie pas dans le parler ordinaire ; au pluriel l's se lie : les bru-lo-z ennemis ; brûlots rime avec faux, travaux, repos, etc.) s. m.
  • 1 Terme de marine. Bâtiment chargé de matières inflammables et explosives, et destiné à porter l'incendie et la destruction. Je fis une faute que personne n'a remarquée ; je ne pensai point à placer mes brûlots à la tête de la ligne des vaisseaux ; si j'avais pris cette précaution, j'aurais assurément brûlé quelque pavillon ennemi, Mémoires de Villette, en 1690, dans JAL.
  • 2 Fig. Homme de parti disposé à tout risquer.
  • 3Morceau très poivré et très salé.
  • 4Eau-de-vie brûlée avec du sucre.
  • 5Synonyme de brûle-gueule.
  • 6Nom donné à des insectes qui, se trouvant dans l'herbe, s'attachent aux jambes de ceux qui y marchent.
  • 7Sorte de polissoir à l'usage du fabricant de glaces.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « brûlot »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
brûlot brylɔ

Évolution historique de l’usage du mot « brûlot »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « brûlot »

  • Le groupe de hip-hop new-yorkais Public Enemy a sorti ce week-end une brûlot politique contre le président américain. Sans jamais le nommer tout en évoquant sa chevelure orange, State of The Union (STFU) fustige l’actuel locataire de la Maison Blanche et sa façon de diviser le pays en soufflant sur les braises. Il commente les brutalités policières racistes contre les noirs américains et appelle les Etats-Unis à le mettre dehors."Quoi qu’il en coûte, débarrassez-nous de ce dictateur", commence Chuck D, plus enragé que jamais, sur une musique du légendaire producteur DJ Premier. Plus loin, le leader du groupe évoque les brutalités policières contre les noirs américains : "Une autre tactique de peur / Gardez ces mains en l’air / Vous feriez mieux de ne pas respirer / Ne tentez même pas d’essayer/ Ne dites rien, ne pensez rien". Chuck D en appelle à plusieurs reprises au vote et met en garde : "Quatre ans de plus vont vous étriper, vider, sécher, faucher (...) Vous feriez mieux de voter (…) Mettez fin au show de ce clown une fois pour toutes".  Franceinfo, VIDEO. Public Enemy sort un brûlot explosif contre Donald Trump et appelle à voter
  • La Maison Blanche a certes tenté sans succès de faire bloquer la sortie du livre par voie de justice mais un juge a rejeté la requête en affirmant que le brûlot de 570 pages de Bolton avait déjà largement circulé et qu’il était désormais « un secret de Polichinelle ». Selon l’éditeur, plus de 200 000 copies ont déjà été envoyées à des librairies à travers le pays. Les mémoires de John Bolton doivent être publiées ce mardi. L’ancien conseiller a donné une interview à ABC News diffusée dimanche soir dans le cadre d’une tournée médiatique pour promouvoir son nouveau livre. Mais il a laissé plus d’un sur sa faim. Hespress Français, Vol au-dessus du brûlot de John Bolton lancé contre Donald Trump | Hespress Français

Traductions du mot « brûlot »

Langue Traduction
Anglais fireship
Espagnol brulote
Italien nave incendiaria
Portugais do bruiser
Source : Google Translate API

Synonymes de « brûlot »

Source : synonymes de brûlot sur lebonsynonyme.fr

Brûlot

Retour au sommaire ➦

Partager