La langue française

Brûle-gueule

Définitions du mot « brûle-gueule »

Wiktionnaire

Nom commun

brûle-gueule masculin parfois invariable (orthographe traditionnelle)

  1. Pipe à tuyau très court.
    • Accoudé sur le dossier de sa chaise, il lisait un in-folio à tranches rouges, et fumait à grand bruit une petite pipe courte et brune, de celles qu’on appelle « brûle-gueule ». — (Alphonse Daudet, Le petit Chose, 1868, rééd. Le Livre de Poche, page 65)
    • Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule !
      Lui, naguère si beau, qu’il est comique et laid !
      L’un agace son bec avec un brûle-gueule,
      L’autre mime, en boitant, l’infirme qui volait !
      — (Charles Baudelaire; L’Albatros, dans Les Fleurs du mal)
  2. (Populaire) Alcool très fort, presque imbuvable.
    • Vêtu d’un chandail humide et porteur d’une casquette spongieuse, déformée, d’un pantalon trop court et de godillots à clous, le gars tétait un authentique brûle-gueule de terre-neuva. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BRÛLE-GUEULE. n. m.
Pipe à tuyau très court. Des brûle-gueule.

Littré (1872-1877)

BRÛLE-GUEULE (bru-le-gheu-l') s. m.
  • Pipe très courte.

    Au plur. Des brûle-gueule.

    Terme populaire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « brûle-gueule »

(1735) → voir brûler et gueule
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Brûler, gueule.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « brûle-gueule »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
brûle-gueule brylœgœl

Évolution historique de l’usage du mot « brûle-gueule »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « brûle-gueule »

  • Les romans se peuplent de fumeurs de tous poils, de Charles Bovary qui tente, maladroitement, d'adopter les cigares du beau monde, jusqu'au colonel Chabert qui en est réduit à trouver du réconfort dans la compagnie de son brûle-gueule. , Tabac - Le fléau bien-aimé - Herodote.net
  • Devant les bars les plus en vue, lors des vernissages ou à la pause-café, la pipe marque un retour discret mais bien réel. Au milieu des fumeurs de cigarettes, ceux qui choisissent le brûle-gueule détonnent: ils n’ont rien à voir avec l’image du grand-père d’antan, sauf peut-être la barbe. «Depuis quelques années, de plus en plus de jeunes voulant s’essayer à la pipe passent la porte de la boutique», observe Richard Fara-Danna, employé de Tabac Rhein à Genève. Même constat chez le fabriquant de cigares Oettinger Davidoff: «Nos détaillants constatent que les moins de 35 ans s’intéressent davantage à la pipe, indique Giovanni Samperi, qui gère le marché de la pipe chez Davidoff. La tendance est particulièrement forte en Suisse alémanique.» La consommation globale de pipe reste toutefois assez faible: elle concerne seulement 2% des fumeurs, selon le Monitorage suisse des addictions. Largeur.com, Le nouveau souffle de la pipe | Largeur.com

Images d'illustration du mot « brûle-gueule »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « brûle-gueule »

Langue Traduction
Italien pipa
Source : Google Translate API

Synonymes de « brûle-gueule »

Source : synonymes de brûle-gueule sur lebonsynonyme.fr

Brûle-gueule

Retour au sommaire ➦

Partager