La langue française

Brésillé

Définitions du mot « brésillé »

Trésor de la Langue Française informatisé

BRÉSILLER, verbe trans.

A.− [P. réf. probable à la friabilité du bois de brésil] Rompre, réduire en petits morceaux, effriter.
P. métaph. :
1. Si vous voyez le postillon allant à tout brésiller et refuser un verre de vin, questionnez le conducteur... Balzac, Ursule Mirouët,1841, p. 9.
Emploi pronom. :
2. ... elle avait encombré sa vie de maintes préoccupations adventices, de sorte que l'idée de devoir, souvent, se brésillait chez elle en un tas de menues obligations. Gide, Si le grain ne meurt,1924, p. 463.
B.− TEINT. Teindre avec du bois de brésil.
Rem. On rencontre dans la docum. un homogr. signifiant « briller, scintiller » (cf. braisiller). Les cierges brésillaient davantage, car la nuit descendait (Barrès, Les Amitiés fr., 1903, p. 232).
PRONONC. ET ORTH. : [bʀezije], (je) brésille [bʀezij]. [λ] mouillé à la finale dans Fér. 1768, Fér. Crit. t. 1 1787, Gattel 1841, Nod. 1844, Littré; yod dans Land. 1834 et Besch. 1845 (ainsi que dans les dict. mod.). Pour la prononc. [e] fermé dans ce mot dér. de braise, cf. brésil. Fér. 1768 écrit bresiller.
ÉTYMOL. ET HIST. I.− 1346 « teindre en rouge » laine brezillie (d'apr. A. Thierry, Tiers Etat, I, 521 dans Gdf. Compl.). II.− 1545 « réduire en petits morceaux » (Navigation du Compagnon à la bouteille, B dans Hug. : rompoit et bresilloit). I dér. de brésil*; dés. -er. II soit issu par dissimilation d'une forme *brisiller dér. de briser* (EWFS2); suff. -iller*; à rapprocher de l'a. prov. brezillar « tomber en débris, se briser » attesté fin xiiedébut xiiies. (Rayn.) et de l'a. prov. brezil, bresilh « recoupe de pierre » puis « débris, criblure » attesté dep. le xives. (Pansier t. 3), cf. FEW t. 1, p. 533a. Soit plutôt de même orig. que I du fait que le bois de brésil est réduit en menus morceaux pour en extraire la teinture (FEW t. 15, 1, p. 258b).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Forme de verbe

brésillé \bʁe.zi.je\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe brésiller.


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BRÉSILLER. v. tr.
Teindre en rouge avec du brésil. Il est aussi intransitif et signifie Se fendre en petits morceaux.

Littré (1872-1877)

BRÉSILLÉ (bré-zi-llé, llée, ll mouillées) part. passé.
  • 1Teint en rouge.

    Fig. Devenu rouge. Mandez-moi si vous dormez, si vous n'êtes point brésillée, Sévigné, 232.

  • 2Brisé par petits morceaux. Une glace toute brésillée.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BRÉSILLÉ. Ajoutez : - REM. Mandez-moi si vous dormez, si vous n'êtes point brésillée, Sévigné, 13 nov. 1675. M. Regnier dit en note : Brésillée, devenue rouge, c'est l'explication que M. Littré donne du mot ; un des sens de brésiller est teindre avec le bois rouge appelé brésil. Nous devons toutefois ajouter que ce mot signifie aussi " rompre par petits morceaux, " et " réduire en poudre à force de sécheresse, " et qu'en comparant ce passage à quelques endroits des lettres suivantes, on pourrait être tenté de prendre ici brésiller dans cette seconde acception ; voyez particulièrement : Parlez-moi de vous, ma chère enfant ; comment vous portez-vous ? votre teint n'est-il point en poudre ? êtes-vous belle quand vous voulez ? Sévigné, 4 déc. 1675. ; et : J'approuve vos bains, ils vous empêchent d'être pulvérisée, Sévigné, 4 sept. 1676.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « brésillé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
brésillé bresile

Traductions du mot « brésillé »

Langue Traduction
Anglais brazen
Espagnol descarado
Italien sfacciato
Allemand dreist
Chinois 厚颜无耻
Arabe وقح \ نحاسي
Portugais descarado
Russe наглый
Japonais 厚かましい
Basque brazen
Corse bravu
Source : Google Translate API

Synonymes de « brésillé »

Source : synonymes de brésillé sur lebonsynonyme.fr

Brésillé

Retour au sommaire ➦

Partager