La langue française

Boxer

Sommaire

  • Définitions du mot boxer
  • Étymologie de « boxer »
  • Phonétique de « boxer »
  • Évolution historique de l’usage du mot « boxer »
  • Citations contenant le mot « boxer »
  • Images d'illustration du mot « boxer »
  • Traductions du mot « boxer »
  • Synonymes de « boxer »

Définitions du mot boxer

Trésor de la Langue Française informatisé

BOXER1, verbe.

I.− Emploi intrans. Pratiquer la boxe, livrer un combat de boxe. Moi je n'ai rien appris de bon à Oxford, si ce n'est à boxer (Vigny, Chatterton,1835, II, 3, p. 281).
Au fig. :
1. Cette Grande-Bretagne vagabonde et déhanchée, dans les solennités publiques, saute sur vos places et boxe avec vous pour vous en chasser : tout le jour elle avale à la hâte les tableaux et les ruines, et vient avaler, en vous faisant beaucoup d'honneur, les gâteaux et les glaces de vos soirées. Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 3, 1848, p. 442.
II.− Emploi trans. Boxer qqn.Le frapper à coups de poing :
2. Quand sortirent de ces bâtiments rouges les petits Chinois (...) prêts à boxer les petits Arméniens du quartier, je compris que l'aventure actuelle de New-York sera, dans un siècle ou deux, celle du monde entier. Morand, New-York,1930, p. 82.
Emploi pronom. Deux compagnies de gentlemen sont descendus de leur omnibus et se boxent dix contre dix (Taine, Notes sur l'Angleterre,1872, p. 45).
Rem. On remarque dans la docum. le part. prés. adj. boxant, ante. Qui pousse à boxer ou à pratiquer la boxe. Ces lieux où germa la vocation boxante de Jacques (Queneau, Loin de Rueil, 1944, p. 62).
PRONONC. : [bɔkse], (je) boxe [bɔks].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1779 (Coyer, Nouv. Observ. sur l'Anglet., p. 89 dans Bonn. : Le peuple vuide ses petites querelles journalières à coups de poings − c'est ce qu'on appelle to box, et, en francisant ce mot, boxer). Adaptation, avec dés. -er de l'angl. to box attesté comme terme de pugilat dep. 1567 dans NED et déjà au sens de « battre » dep. 1519, ibid.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 34.
BBG. − Becker (K.). Sportanglizismen im modernen Französisch (auf Grund von Fachzeitschriften der Jahre 1965-1967). Meisenheim, 1970, p. 85, 323, 328. − Bonn. 1920, p. 16. − Darm. 1877, p. 254.

BOXER2, subst. masc.

Chien de garde, variété de dogues à poil ras et lisse. Chiots boxers purs (Figaro,19-20 janv. 1952, p. 4, col. 1).
Prononc. : [bɔksœ:ʀ] ou [bɔksε:ʀ]. Étymol. et Hist. 1952, 19 janv. (Le Monde, p. 10, col. 1). All. Boxer proprement « boxeur » appellation transposée à cette race de chien originaire d'Allemagne en raison de sa combattivité (Webster's; Duden Etymol.).

Wiktionnaire

Nom commun

boxer \bɔk.sɛʁ\ masculin

  1. (Zoologie) Race de chien molossoïde type dogue d'origine allemande créée comme chien de défense, d'aspect ramassé, au poil ras, dur et brillant.
  2. Sous-vêtement masculin.
  3. Maillot de bain masculin.
  4. (Mécanique) Moteur multicylindre dans lequel les pistons se déplacent dans un même plan, généralement horizontal.

Verbe

boxer \bɔk.se\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Se battre à la boxe.
  2. (Familier) Frapper quelqu’un.
    • Boxer quelqu’un.

se boxer

  1. Se battre.
    • Ils se sont boxés.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BOXER. v. intr.
Se battre à la boxe. Il s'emploie aussi transitivement. Boxer quelqu'un. Ils se sont boxés.

Littré (1872-1877)

BOXER (bo-ksé)
  • 1 V. n. Se battre à coups de poing, suivant les règles de la boxe.
  • 2 V. a. Il est toujours prêt à boxer qui veut le contredire.
  • 3Se boxer, v. réfl. Ils se sont boxés.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « boxer »

(sens 1) De l’allemand Boxer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Anglais, to box.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « boxer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
boxer bɔksɛr

Évolution historique de l’usage du mot « boxer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « boxer »

  • Y'a rien de plus dangereux qu'un boxeur heureux de boxer.
  • Pour apprendre à boxer il suffit d'une nuit. Il faut une vie entière pour apprendre à combattre. De Alessandro Baricco / City
  • "D’une maigreur épouvantable" voilà comment a été découverte une chienne boxer résidant dans le Villeneuvois. ladepeche.fr, Agen. Sauvetage in extremis d’une chienne boxer - ladepeche.fr
  • Après avoir décroché son bac C à 16 ans, et alors que ses profs lui conseillaient de poursuivre ses études en suivant une filière scientifique, il a choisi de boxer. « J'avais des qualités scolaires mais je n'ai pas voulu aller dans ce monde-là », confirme-t-il. Son monde, c'est le ring mais aussi l'engagement auprès des jeunes de sa ville. L'Équipe, Coronavirus : Maïdin El Garni, boxer autrement en confinement - Boxe - Coronavirus - L'Équipe

Images d'illustration du mot « boxer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « boxer »

Langue Traduction
Anglais boxer
Espagnol bóxer
Italien boxer
Allemand boxer
Portugais pugilista
Source : Google Translate API

Synonymes de « boxer »

Source : synonymes de boxer sur lebonsynonyme.fr
Partager