La langue française

Boisement

Sommaire

  • Définitions du mot boisement
  • Étymologie de « boisement »
  • Phonétique de « boisement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « boisement »
  • Citations contenant le mot « boisement »
  • Traductions du mot « boisement »
  • Synonymes de « boisement »
  • Antonymes de « boisement »

Définitions du mot « boisement »

Trésor de la Langue Française informatisé

BOISEMENT, subst. masc.

Action de boiser, de planter (une région) en bois, en forêts; résultat de cette action. Le long des cultures et des boisements (Rimbaud, Illuminations,1873, p. 296);en vue du boisement d'un terrain nu ou de l'enrichissement d'une forêt pauvre (L'Industr. fr. du bois,1955, p. 26).
Rem. Selon certains dict. (cf. Guérin 1892, Nouv. Lar. ill., etc.) boisage serait aussi employé en ce sens.
Prononc. : [bwazmɑ ̃]. Également [bwɑzmɑ ̃] (avec [ɑ] demi-long, chez Barbeau-Rodhe 1930). Étymol. et Hist. A. 1723 « bois qui recouvre un mur » (Inventaire de Martial de Mosnier dans Havard), attest. isolée. B. a) 1823 « plantation » (Boiste); b) 1863 « action de planter » (Littré). Dér. de boiser*; suff. -ment1*. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Dub. Dér. 1962, p. 30.

Wiktionnaire

Nom commun

boisement \bwɑ.zmɑ̃\ masculin

  1. Action de boiser un pays, de le garnir de forêts.
    • À l’heure actuelle, l’étendue inculte boisable en épicéa étant fortement réduite, son extension est due à la conversion de peuplements feuillus en pessières et au boisement de terres agricoles. — (Recherches économiques de Louvain, vol. 22, Université catholique de Louvain, Institut des sciences économiques, 1956, p. 566)
    • Pour un premier boisement derrière prairie par exemple, il est impératif de décompacter l’horizon de surface. — (Vincent Thècle, Peupliers : comment réussir les nouvelles plantations., dans La France agricole, n° 3361 du 26 novembre 2010)
  2. (Construction) Action de boiser, d’étayer une fouille ou une galerie de mine.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BOISEMENT. n. m.
Action de boiser un pays, de le garnir de forêts. Le boisement des Landes.

Littré (1872-1877)

BOISEMENT (boi-ze-man) s. m.
  • Action de mettre en forêts un terrain.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « boisement »

(1823) → voir boiser et -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « boisement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
boisement bwazmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « boisement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « boisement »

  • Ce projet complexe a nécessité plus d’un quart de siècle avant de voir le jour. Le boisement prendra place à une vingtaine de kilomètres de Paris, plus précisément sur la plaine de Pierrelaye-Bessancourt dans le Val d’Oise (95) entre les communes de Bessancourt, Frépillon, Herblay, Méry-sur-Oise, Pierrelaye, Taverny et Saint-Ouen l’Aumône qui, réunies, forment un bassin de vie pour plus de 100 000 habitants. Cette forêt en devenir possède une longue histoire qui reflète l’urbanisation de la région parisienne ainsi que la complexité du millefeuille administratif français pour sa création. GoodPlanet mag', Comment se crée une nouvelle forêt en Île-de-France sur la plaine de Pierrelaye - GoodPlanet mag'
  • Compte tenu de la faible importance des foyers présents et du caractère écologique et naturel de ce boisement, il a été décidé de laisser les nids en place. , Metz : deux zones boisées fermées à cause des chenilles processionnaires | Lorraine Actu
  • Afin de créer ce "green deal" wallon incluant le bois-énergie, la Fédération interprofessionnelle belge du Bois Énergie(Febhel) plaide en faveur de la mise en place de différentes mesures : au niveau forestier tout d'abord, développer une politique de régénération et de boisement visant à maintenir voire augmenter la capacité de production de bois de qualité; au niveau de la filière bois, développer massivement l'usage du bois dans la construction ; stimuler et favoriser l'emploi de bois local; maintenir et développer l'outil local de transformation du bois afin de limiter l'exportation de notre ressource locale et de stimuler l'innovation. Enfin au niveau de la filière énergie : supprimer toutes les formes de soutien envers le secteur des combustibles fossiles, émetteurs de CO2. Ces soutiens entretiennent la dépendance de la Belgique aux combustibles fossiles, qui a pour corollaire la dépendance envers les pays producteurs. La suppression des soutiens doit être accompagnée de l'adoption d'un mécanisme de "tax-shift" afin de prendre en compte les externalités négatives des combustibles fossiles. L'instauration d'un "coût-vérité" de l'énergie sur le principe du pollueur payeur est une condition nécessaire pour favoriser les alternatives renouvelables tout en diminuant progressivement leur soutien direct. En phase transitoire avant l'adoption d'un tel mécanisme : définir en urgence un mécanisme de soutien stable pour la production d'électricité renouvelable à partir des cogénérations bois (qui équivaut à 25% de la production électrique renouvelable en Wallonie !); définir un cadre et une méthodologie de soutien spécifique à la chaleur verte et en particulier pour le bois-énergie (qui produit 75% de la chaleur renouvelable en Wallonie !) et intégrer dans ce cadre un mécanisme d'incitation au renouvellement du parc d'anciens appareils de chauffage individuels au bois, afin d'améliorer à la fois la performance énergétique du parc et la qualité de l'air; développer de manière accrue les réseaux de chaleur au bois notamment en levant les freins administratifs et en adaptant la réglementation; développer une politique de performance environnementale du bâtiment en sus de la performance énergétique (PEB) dans la stratégie de rénovation, afin de pousser le recours aux énergies renouvelables. Site-Trends-FR, Appel aux politiques en faveur d'un "green deal" wallon valorisant les ressources de bois local afin d'en finir avec l'énergie fossile - Politique Economique - Trends-Tendances
  • Cette région, bien que très ensoleillée, n'est pas sèche du tout. En effet, le boisement y est extrêmement important, parmi les plus importants du pays. La densité de population très faible, le caractère sauvage des lieux, et les températures élevées jusqu'à haute altitude permettent le développement de la forêt parfois jusqu'à 2300-2400m dans le Sud du massif. Cette forêt dégage beaucoup d'humidité par évapotranspiration, ce qui alimente les nuages en humidité. , Pourquoi y a t'il autant d'orages en Haute-Provence? - 30-mai-2020.html
  • 5 ha représentant un intérêt écologique seront conservés, une dizaine de gîtes pour chauve-souris ont été mis en place dans le boisement nord du site. Une haie sera implantée au nord, à l’est et au sud du site pour une meilleure insertion paysagère et la création d’un corridor écologique. Un suivi sur 30 ans sera réalisé pour s’assurer de l’efficacité des mesures mises en place. Montceau News | L'information de Montceau les Mines et sa region , Les travaux de la centrale solaire ont démarré à Sanvignes « Montceau News | L'information de Montceau les Mines et sa region
  • Après présentation du dossier, l’entreprise accepte de soutenir le projet. « Luc Derely nous a contactés il y a quelques mois, situe Stéphane Hallaire, président-fondateur de Reforest’Action. Il nous a présenté son projet de reboisement de friches. C’est sa volonté de continuité et d’extension de la forêt déjà existante qui nous a plu, le tout dans une logique de développement de la biodiversité et de prolongement de l’écosystème. » www.leberry.fr, Un projet de boisement à Achères - Achères (18250)
  • Le problème est très complexe, et il nécessite une solution intégrée. Nous devons développer davantage une communauté qui réunirait des chercheurs, des gestionnaires forestiers, des pompiers et des politiciens. Les activités de boisement et de restauration semblent être une solution raisonnable pour faire face aux feux de forêt. Cependant, ces activités requièrent une approche systémique qui inclut de nombreuses actions économique et politique. Plus important encore, le public en général doit être inclus dans les activités et les mesures éducatives dès le plus jeune âge. Les médias peuvent jouer un rôle très particulier dans le renforcement des capacités, la diffusion de l’information et l’explication de la responsabilité de chacun. VivAfrik - Actualité, Le monde lutte contre les feux de forêt en pleine pandémie | VivAfrik - Actualité
  • Afin de créer ce « green deal » wallon incluant le bois-énergie, la Fédération interprofessionnelle belge du Bois Énergie (Febhel) plaide en faveur de la mise en place de différentes mesures : au niveau forestier tout d’abord, développer une politique de régénération et de boisement visant à maintenir voire augmenter la capacité de production de bois de qualité ; au niveau de la filière bois, développer massivement l’usage du bois dans la construction ; stimuler et favoriser l’emploi de bois local ; maintenir et développer l’outil local de transformation du bois afin de limiter l’exportation de notre ressource locale et de stimuler l’innovation. Enfin au niveau de la filière énergie : supprimer toutes les formes de soutien envers le secteur des combustibles fossiles, émetteurs de CO2. Ces soutiens entretiennent la dépendance de la Belgique aux combustibles fossiles, qui a pour corollaire la dépendance envers les pays producteurs. La suppression des soutiens doit être accompagnée de l’adoption d’un mécanisme de « tax-shift » afin de prendre en compte les externalités négatives des combustibles fossiles. L’instauration d’un « coût-vérité » de l’énergie sur le principe du pollueur payeur est une condition nécessaire pour favoriser les alternatives renouvelables tout en diminuant progressivement leur soutien direct. En phase transitoire avant l’adoption d’un tel mécanisme : définir en urgence un mécanisme de soutien stable pour la production d’électricité renouvelable à partir des cogénérations bois (qui équivaut à 25 % de la production électrique renouvelable en Wallonie !) ; définir un cadre et une méthodologie de soutien spécifique à la chaleur verte et en particulier pour le bois-énergie (qui produit 75 % de la chaleur renouvelable en Wallonie !) et intégrer dans ce cadre un mécanisme d’incitation au renouvellement du parc d’anciens appareils de chauffage individuels au bois, afin d’améliorer à la fois la performance énergétique du parc et la qualité de l’air ; développer de manière accrue les réseaux de chaleur au bois notamment en levant les freins administratifs et en adaptant la réglementation ; développer une politique de performance environnementale du bâtiment en sus de la performance énergétique (PEB) dans la stratégie de rénovation, afin de pousser le recours aux énergies renouvelables. Le Soir Plus, «Appel en faveur d’un Green deal wallon valorisant les ressources de bois local» - Le Soir Plus

Traductions du mot « boisement »

Langue Traduction
Anglais afforestation
Espagnol forestación
Italien imboschimento
Allemand aufforstung
Portugais florestação
Source : Google Translate API

Synonymes de « boisement »

Source : synonymes de boisement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « boisement »

Partager