Biche : définition de biche


Biche : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

BICHE, subst. fém.

A.− Femelle du cerf :
1. Ces yeux-là [d'Eva] lui avaient rappelé des yeux de bête (...) des yeux de biche, peureux et tendres. C'était même cette animalité, cette franchise sans défense (...) qui l'avaient d'abord ému (...) quelque chose avait fondu en lui. Genevoix, Eva Charlebois,1944, p. 81.
SYNT. Une biche blessée, craintive, légère; une biche aux abois; un troupeau de biches; dépecer, forcer, poursuivre, sacrifier une biche.
B.− P. anal.
1. TECHNOLOGIE
Table à pieds de biche. Dont les pieds (en forme de pieds de biche ou non) sont par le bas recourbés en dehors.
Poignée d'un cordon de sonnette en forme de pied de biche :
2. − Du courage, dit Pillerault en tirant le pied-de-biche pendu par un cordon à la porte grise et propre de Gigonnet. Balzac, César Birotteau,1837, p. 339.
Spéc., ART DENT. Pied de biche. Instrument de dentiste dont l'extrémité ressemble au pied de la biche.
ÉCON. DOMESTIQUE. Pied-de-biche ou presseur. Pièce de la machine à coudre faisant pression sur les griffes pendant la piqûre (cf. Lar. encyclop.).
TEINTURE. Couleur de biche. Couleur d'un blanc roussâtre (cf. C.-L. et A.-B. Berthollet, Éléments de l'art de la teinture, t. 2, 1804, p. 183).
2. Domaine hum.
a) [En parlant de parties du corps ou de la manière d'être d'une femme] Avoir un cou, des yeux de biche; à pas de biche; être légère, timide, douce, vive comme une biche; bondir, courir comme une biche; s'élancer, se sauver comme une biche. Des yeux de biche, peureux et tendres (supra ex. 1).
b) Fam. Terme d'affection adressé à une femme, à une jeune fille. Ma belle, ma chère, ma pauvre, ma petite biche :
3. − Mais tu n'es pas raisonnable, ma biche. Est-ce à trente-sept ans, fraîche et jolie comme tu l'es, que tu peux aller t'enfermer à Chinon? Balzac, César Birotteau,1837, p. 21.
Arg., vieilli. Femme entretenue. Avoir l'air (de) biche. La biche est une apprentie lorette (H. France, Dict.-journal,1907) :
4. À trois pas de moi, dans ma chapelle, une jeune femme, mantelet noir, robe à queue (...) et l'air assez biche, m'offrait un profil chiffonné sortant d'un gros chignon, et ratatiné par son odieux petit chapeau rond. Barbey d'Aurevilly, Memorandum pour l'A... B...,1864, p. 425.
5. Tandis que les femmes comme il faut s'évertuent à avoir l'air de biches, les biches s'évertuent à avoir l'air de femmes comme il faut... E. Augier, La Contagion,1866, V, p. 356.
Rem. On rencontre dans la docum. le dér. bichard, subst. masc., vx. ou région. Le faon d'une biche. Casquettes en poil de bichard (Giono, Un de Baumugnes, 1929, p. 76).
PRONONC. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [biʃ]. Enq. : /biʃ/. 2. Forme graph. − Pour le terme de blason Lar. 19esignale : ,,on dit aussi bisse``. Cf. aussi Nouv. Lar. ill.; cf. également Littré et DG qui renvoient à bisse.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Ca 1135 bisse « animal (sauvage), biche? » (Peler. de Charl., éd. E. Koschwitz, 599 : Nule bisse salvage, ne chevroels ne golpilz), forme fréq. aux xiieet xiiies. (Gdf. Compl.); ca 1160 biche « femelle du cerf » (Eneas, 287, ibid.); p. anal. 1835 ébénisterie table à pieds de biche (Ac.); id. dentaire pied-de-biche (ibid.); 2. a) fin xvies. fig. p. métaph., péj. destourner la biche « attirer les femmes » (Beroalde de Verville, Le Moyen de parvenir, Article − I, 308 − dans Hug.); puis 1730-65 « femme entretenue » (Caylus, Œuvres badines, p. 29), attest. isolée, le mot ne devenant usuel qu'au cours du xixes. où il concurrence le mot lorette; b) 1837 hypocoristique fam. ma biche, ma petite biche, appellation affectueuse envers une pers. de sexe féminin (Barbey d'Aurevilly, 1erMemorandum, p. 142). Bisse, du lat. vulg. bistia « bête », vies. (Grégoire de Tours dans TLL s.v., 1935, 34) plus vraisemblablement issu de bēstia avec devenu sous l'action combinée de s implosif et de y (Bl.-W.5; Fouché t. 2, p. 417) sur le modèle de ostium, *ūstium (huis*) que forme dial. osque du lat. bestia (bête*) (Brüch, v. bbg.). La forme biche fait difficulté; l'explication traditionnelle (DG; FEW t. 1, p. 343a; Bl.-W.5) est d'y voir une forme normanno-pic. qui aurait gagné Paris d'où elle se serait ensuite généralisée; il faut cependant noter que ces dial. connaissent aussi bisse (cf. bise, Ambroise, Estoire de la Guerre sainte, 10548 dans T.-L. et Ch. T. Gossen, Gramm. de l'anc. pic., Paris, 1970, p. 93) tandis que biche est anc. dans les autres dial. (cf. Ch. Bruneau, v. bbg.). La tradition manuscrite de Chr. de Troyes révèle que bisse est la forme la plus courante jusqu'au milieu du 13es., à partir duquel la forme biche (déjà dans le ms. Guiot des œuvres de Chrétien, Erec et Enide, éd. M. Roques, 3917) tend à se généraliser d'abord dans les manuscrits pic., puis dans la lang. littér. commune. − La vraie difficulté procède du traitement du groupe -sty- entre voyelles, qui sur tout le domaine d'oïl, picard compris, aboutit à -ys- (angustia > angoisse, bistia > bisse). On pourrait supposer, dans ces conditions, que bistia est entré tardivement dans la lang. comme terme de chasse, et qu'il a alors suivi l'évolution gén. du groupe (consonne +) ty (+ voyelle), qui en francien, en champenois, etc., aboutit à -ts-, puis à -s- (fortia > force, tertia > tierce, mais en picard et au nord de la Normandie à -ch- (fortia > forche, tertia > tierche). D'où bistia > bische > biche. − Il resterait que même dans cette hyp. l'amuissement précoce de s fait problème. On peut dès lors émettre une 3ehyp. : -isse aura été compris comme un suff. et il aura été remplacé par le suff. dimin. affectif -iche (Meyer-L. t. 2, 1966, § 169); d'où l'opposition bisse/biche, qu'on retrouvera un peu plus tard dans les couples génisse/géniche (cf. Gdf. Compl., s.v. genisse), cornisse/corniche. Cf. encore caniche, pouliche.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 382. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 707, b) 627; xxes. : a) 296, b) 506.
BBG. − Barbier (P.). Étymol. et hist. de qq. mots fr. In : [Mél. Haust (J.)]. Liège, 1939, pp. 38-42. − Brüch (J.). Bemerkungen zum französischen etymologischen Wörterbuch E. Gamillschegs. Z. fr. Spr. Lit. 1927, t. 49, pp. 305-306. − Bruneau (C.). A.fr. biche. Romania. 1922, t. 48, pp. 270-272. − Darm. Vie 1932, p. 68. − Gottsch. Redens. 1930, p. 42. − Hubschmid (J.). Haustiernamen und Lockrufe als Zeugen vorhistorischer Sprach- und Kulturbewegungen. Vox. rom. 1954/55, t. 14, p. 194. − Mat. Louis-Philippe 1951, p. 70, 206. − Rétif (A.). Affiquets et falbalas. Vie Lang. 1971, p. 453. − Rigaud (A.). La Biche et le serpent. Vie Lang. 1965, pp. 573-578. − Rommel (A.). Die Entstehung des klassischen französischen Gartens im Spiegel der Sprache. Berlin, 1954, p. 98. − Sain. Lang. par. 1920, p. 260. − Sain. Sources t. 1 1972 [1925], t. 2 1972 [1925], t. 3 1972 [1930], passim.Wexler (P.-J.). Pour l'ét. du vocab. des vaudevilles. In : [Mél. Cohen (M.)]. The Hague-Paris, 1970, p. 213.

Biche : définition du Wiktionnaire

Nom commun

biche \biʃ\ féminin (pour le mâle on dit : cerf)

  1. Espèce de mammifère ruminant dont le mâle porte sur la tête des cornes ramifiées appelées « bois ».
  2. Femelle du cerf.
    • Une biche avait conduit Attila à travers les Palus Méotides, et il descendait vers l’Allemagne, précédé par la terreur qu’inspirait son nom. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
  3. (Affectueux, condescendant) Chérie.
    • Ma biche, ma petite biche.
  4. (Régional) Voir biche à lait.
  5. (Afrique) Gazelle, antilope.[1]
  6. Couleur d'un blanc roussâtre.
    • Couleur biche ou de biche. À rapprocher de ventre de biche.
  7. (Héraldique) Meuble représentant l’animal du même nom dans les armoiries. Elle se blasonne comme le cerf dont elle se distingue en ce qu’elle n’a pas de ramure et n’a pas de vilenie. À rapprocher de cerf, chevreuil, daim et élan.
    • D’azur au besant d’argent chargé d’une moucheture d’hermine de sable et entouré de trois annelets concentriques en filet d’or, le tout soutenu d’une tierce engrêlée d’argent et d’une biche d’or brochant sur la tierce, qui est de Plonéis du Finistère → voir illustration « armoiries avec une biche »

Forme de verbe

biche \biʃ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de bicher.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de bicher.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de bicher.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de bicher.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de bicher.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Biche : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BICHE. n. f.
Femelle du cerf. Un faon de biche. Un pied de biche. En termes d'Ébénisterie, Table à pieds de biche, Table dont les pieds sont légèrement recourbés en dehors par le bas. Pied-de-biche, Instrument de dentiste. Il se dit aussi de Divers autres objets dont l'extrémité ressemble, par sa forme, au pied d'une biche.

Biche : définition du Littré (1872-1877)

BICHE (bi-ch') s. f.
  • La femelle du cerf.

    Familièrement. Terme d'amitié qui se dit entre jeunes filles. Ma biche. Ma petite biche.

    Pied-de-biche, instrument de dentiste ; et aussi nom de divers instruments ou objets dont l'extrémité est recourbée comme le pied d'une biche.

    Pied-de-biche, en termes de peinture, pinceau de poils courts qui sert à lisser la couleur et particulièrement les fonds de couleur sur porcelaine.

    Au plur. Des pieds-de-biche.

    Dans le blason, la biche se distingue en ce qu'elle n'a point de ramure.

HISTORIQUE

XIIe s. Assez out Rous bel sojorner, Kar mainte bisse et maint sengler Prist, quant lui plout aler chacier, Benoit de Sainte-Maure, Chron. 1987.

XIIIe s. Chievrels ne dains, bisce ne cers, Partonop. 522. Et Engleterre et toz les pors, Où il a tant bisches et pors, Lai du conseil. Les euz [yeux] ot gros comme une lische, Des oreilles resembloit bische, Ren. 22754.

XIVe s. Et quant vint al cief de sept ans, Si fu le bos creüs et grans, Ciers y mit et bisses, et dains, Philippe Mouskes, dans DU CANGE, bissa.

XVe s. Foy ne luy doy ne hommage avecque ; Je ne suis son serf, ne sa biche, Villon, Gd. Testam. Les quelz chiens estoient après un grant cerf, une bische et un petit bichat, Du Cange, bicha.

XVIe s. Une biche qui avoit freschement fait son fan, Amyot, Sertor. 15.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Biche : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

BICHE, s. f. (Hist. nat. Zool.) femelle du cerf. Voyez Cerf. (I)

BICHE, s. f. (Hist. nat. Ichthyol.) glaucus primus Rond. poisson de mer qui a le ventre blanc & le dos bleu, d’où lui vient son nom Latin ; le corps est long, le ventre plat, & le dos voûté : il a une ligne droite qui s’étend depuis les oüies jusqu’à la queue ; ses écailles sont si petites, qu’elles ne paroissent bien distinctement qu’après qu’il a été desséché. La bouche est petite ; les mâchoires sont garnies de petites pointes ; les yeux sont de médiocre grandeur : il a deux nageoires auprès des oüies qui sont courtes & larges, & qui semblent être dorées, & deux autres nageoires en-dessous. Ce poisson a sur le dos, du côté de la tête, six aiguillons courts & pointus, dont le premier est dirigé en avant, les autres sont tournés en arriere. Il s’en trouve sous le ventre près de l’anus deux autres, que ce poisson abaisse & renferme dans une gaîne. Il a sur le dos une nageoire qui s’étend depuis le dernier aiguillon jusqu’à la queue ; la partie antérieure de cette nageoire est plus élevée que le reste, & marquée par une tache noire : il y a une autre nageoire sous le ventre, qui occupe l’espace qui est depuis l’anus jusqu’à la queue ; cette nageoire est semblable à celle du dos. La queue est terminée par deux nageoires ; l’ouverture de l’anus est en forme de fente. On donne aussi à ce poisson le nom de derbio. Il a jusqu’à trois coudées de longueur. Sa chair est blanche, & de bon goût. Rond. Voyez Poisson (I)

* Biche, (Myth.) symbole de Junon conservatrice. Les payens croyoient (car quelles fables ne fait-on pas croire aux hommes) que des cinq biches aux cornes d’or, & plus grandes que des taureaux, que Diane poursuivit dans les forêts de Thessalie, elle n’en prit que quatre qu’elle attacha à son char, & que Junon sauva la cinquieme. La biche aux piés d’airain & aux cornes d’or du mont Menale étoit consacrée à Diane ; & c’eût été un sacrilége que de la tuer. Euristhée ordonna à Hercule de la lui amener. Le héros la poursuivit pendant un an, l’atteignit enfin sur les bords du Ladon, la porta à Mycenes, & accomplit le quatrieme de ses travaux.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « biche »

Étymologie de biche - Littré

Wallon bih ; provenç. mod. bicho ; piémont. becia. Il y a bique, femelle du bouc, dont biche ne serait qu'une autre prononciation, si une des anciennes formes (bisse) ne s'y opposait. On a aussi proposé l'ancien français ibiche, chamois (du latin ibex) ; mais la suppression de l'i initial est difficile à admettre. Cette difficulté ne se présente pas pour l'allemand Betze, anglais bitch, chienne (on sait que les noms d'animaux permutent facilement). À la vérité, l'anglo-saxon dit bicce, et l'ancien scandinave bikkia, formes mal conciliables avec la forme bisse et qui supposent plutôt biche. Enfin il faut faire entrer en ligne de compte l'ancien français biche ou bisse, conservé dans le blason, et qui signifie serpent. On peut croire que là est la solution de la difficulté, et que biche femelle du cerf se rapporte sans doute à bique, peut-être à l'anglais bitch, mais que l'assimilation, si fréquente dans les langues, a produit une confusion entre biche, femelle du cerf, et bissa, serpent ; si bien que les deux formes se sont mélangées dans le parler et dans l'écriture.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de biche - Wiktionnaire

De l’ancien français bisse, issu du latin vulgaire bistia.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « biche »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
biche biʃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « biche »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « biche »

  • L’agression a été commise en début d’après-midi, ce 7 juin, à Avignon. Un homme a été attaqué à son domicile par deux individus armés de pieds de biche. Ils l’ont frappé à tel point qu’il a dû être pris en charge aux urgences de l’hôpital Henri-Duffaut d’Avignon avant de pouvoir être entendu par des enquêteurs de la Sûreté départementale. , Faits-divers - Justice | Avignon : frappé à coups de pied de biche devant son fils
  • L’oeil de biche est si joli à porter. Cependant, il demande une patience, une concentration et une maîtrise à toute épreuve. Alors si vous souhaitez avoir des yeux de biche pour aller au bureau ou même pour aller faire la fête , suivez ces conseils. , mediacongo.net - Actualités - Voici comment faire les yeux de Biche
  • Florian et Jérémy, deux cousins, avaient violemment agressé deux personnes le soir du 24 juin à Ciney sur la Place Monseu à la sortie d'un bistrot. Une des deux victimes avait reçu un coup de pied-de-biche à la rotule tandis que l'autre a reçu plusieurs coups de poing puis un coup de niveau à bulle en fer à la tête. Ce dernier s'était effondré au sol et avait été emmené en soins intensifs à l’hôpital. Il souffrait de plusieurs fractures du crâne et de saignements au cerveau. « Il a suivi des dizaines de séances de logopédie car il avait des difficultés à parler », précisait la partie civile. , Agression au pied-de-biche et au niveau à bulle à Ciney : jusqu'à deux ans avec sursis - DH Les Sports+
  • Ce jeudi après-midi, à Chaumes-en-Retz, au lieu-dit La biche, une voiture a fait des tonneaux. Le conducteur, seul en cause, est décédé malgré les tentatives de réanimation des secours. Il était âgé d'une cinquantaine d'années. France Bleu, Loire-Atlantique : un mort dans un accident de la route à Chaumes-en-Retz
  • Faut laisser la nature faire son œuvre ou l'homme doit-il intervenir pour sauver un animal en danger? Une vidéo diffusée sur Twitter ces jours-ci fait débat. Un serpent a été chassé alors qu'il étranglait une biche. lindependant.fr, VIDEO - Un homme sauve une biche étouffée par un piton et déclenche un débat sur la sélection naturelle - lindependant.fr
  • L'honnêteté est à la femme ce qu'est le pied-de-biche à la porte blindée. De Bertrand Blier / Existe en blanc
  • Parfois, on trouve une grosse biche dans le piège tendu à des agoutis. De Ahmadou Kourouma / En attendant le vote des bêtes sauvages
  • On n'attelle pas au même timon le cheval fougueux et la biche craintive. Ivan Sergueïevitch Tourgueniev, Scènes de la vie russe, les Deux Amis

Images d'illustration du mot « biche »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « biche »

Langue Traduction
Portugais veado
Allemand reh
Italien cervo
Espagnol ciervo
Anglais deer
Source : Google Translate API

Synonymes de « biche »

Source : synonymes de biche sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires