La langue française

Beige

Définitions du mot « beige »

Trésor de la Langue Française informatisé

BEIGE, adj. et subst.

A.− Emploi adj.
1. [En parlant de la laine naturelle et de toute étoffe] Qui n'a reçu ni teinture, ni blanchiment. Drap, laine, serge beige (Ac. 1835-1932).
2. P. ext.
a) Couleur de la laine naturelle et de fibres textiles non teintes, entre le blanc cassé et le marron très clair. Un pardessus beige (Pt Lar. 1906, Lar. 20e) :
1. L'escalier, avec son tapis beige et sa rampe de fonte peinte en blanc, ne répondait en rien aux goûts de M. Ribert; ... A. France, La Vie en fleur,1922, p. 378.
2. Tout près de la baie entr'ouverte, une pèlerine beige de laine brute sur les épaules, seul et presque isolé, Gisors était assis devant un cocktail doux; ... Malraux, La Condition humaine,1933, p. 345.
b) Région. ,,On dit dans certaines provinces, du linge beige pour du linge tirant sur le jaune`` (Littré).
3. Au fig.
a) Péj. [En parlant du teint, de la chevelure] :
3. Il en a assez de sa bourgeoise, dit Bertha, une grassouillette avec des cheveux beige. Aragon, Les Beaux quartiers,1936, p. 115.
4. Des jeunes filles en robes de distribution de prix s'alignaient sur la scène; une petite maigrichonne au teint beige s'approcha du micro et commença à chantonner en minaudant. S. de Beauvoir, Les Mandarins,1954, p. 322.
Rem. Emploi inv. rare de l'adj. dans l'ex. 3.
b) Poét. [Avec une nuance de mélancolie] :
5. Les arbres les hommes les murs Beiges comme l'air beige et beiges Comme le souvenir s'émurent Dans un monde couvert de neige Aragon, Le Crève-cœur,Les Amants séparés, 1941, p. 25.
B.− Emploi subst. Laine naturelle ou toute étoffe qui n'a reçu ni teinture ni blanchiment. Voici une belle beige (Besch. 1845); voici une beige de bonne qualité (Lar. 19e) :
6. Page du milieu. − Costumes en drap et en beige pour petit garçon et petite fille de huit à dix ans. Mallarmé, La Dernière mode,1874, p. 707.
PRONONC. ET ORTH. : [bε:ʒ]. Lar. 19eet Nouv. Lar. ill. enregistrent encore la forme bége : ,,Autre orthographe de beige.``
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Ca 1220 adj. bege « sans couleur [en gén. de la couleur de la laine naturelle, gris jaunâtre] » (G. de Coinci, éd. Långfors, 134, 421 : Ici n'a point d'esmaiement : Assez, fait il, arai monstrance De paiement et d'acuitance. Tout me fesisses le sang bege Se je n'eüsse si boen plege), seulement chez G. de Coincy (T.-L.), attesté dep. Trév. 1752; 2. 1348 subst. baige « étoffe de couleur naturelle » (Compte, ch. des compt. de Dole, G 82, Arch. Doubs dans Gdf. Compl. : .I. cote de baige banc), seulement au xives. (Gdf. Compl.), attesté dep. Ac. 1762. Orig. obsc. L'hyp. d'un empr. à l'ital. bambagia « coton » (FEW t. 1, p. 299, REW3) suppose la perte par aphérèse de l'initiale bam-, qui n'est pas invraisemblable, les adj. de couleur étant souvent monosyllabiques : blanc, noir, gris, vair, jaune, rouge, etc. (cf. basin, réduction de bombasin et l'ital. bigio « gris beige » réduction de bombyceus). L'hyp. selon laquelle beige serait issu du lat. baeticus « de la Bétique, province du sud de l'Espagne », EWFS2(cf. TLL, s.v. Baetis, 1678, 80 : Baeticarum lanarum et lacernae Baeticae), recevable du point de vue sém., fait difficulté du point de vue phonét., -ae- accentué en syll. libre aboutissant à -ę́-ié-, (TLL s.v., 1677, 62 relève au iiies. Beticum), et paraît difficilement compatible avec l'aire géogr. du mot, surtout attesté en Bourgogne et en Franche-Comté.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 84.

Wiktionnaire

Adjectif

beige \bɛʒ\ masculin et féminin identiques

  1. Qualifie la laine écrue ou toute étoffe qui n’a reçu ni teinture, ni blanchiment.
    • […] une bonne robe de droguet ou de laine beige […] — (Edmond de Goncourt, La Fille Élisa, 1877)
  2. (Par extension) D’une couleur entre le blanc cassé et le brun très clair. #F5F5DC
    • Il était en vêtements du matin, d’un beige très clair, déjà douché, rasé, coiffé, très frais de visage, très souple de membres. — (Octave Mirbeau, Un gentilhomme, ch. III, Ernest Flammarion, Paris, 1920, p. 111)

Nom commun 1

beige \bɛʒ\ masculin

  1. La couleur beige de la laine naturelle.
    • Le beige te va bien.

Nom commun 2

beige \bɛʒ\ féminin

  1. (Vieilli) Serge faite avec de la laine qui n’a reçu aucune teinture.
    • Costumes en drap et en beige.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BEIGE. adj. des deux genres
. Qui est de couleur gris brun, gris jaunâtre. Il se dit surtout de la Laine qui a sa couleur naturelle. Laine beige. Serge beige, ou Beige, n. f. Serge faite avec cette sorte de laine et qui n'a reçu aucune teinture. On dit aussi Drap beige.

Littré (1872-1877)

BEIGE (bè-j') adj. f.
  • Usité dans cette locution : laine beige, laine qui a sa couleur naturelle.

HISTORIQUE

XIIIe s. Lors serai moines blans ou noirs, Grivelés, bruns ou bis ou beges, Du Cange, bigera.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BEIGE. Ajoutez :

Il se dit aussi, elliptiquement, pour : en laine beige. Costume vigogne, beige ou cachemire, Journ. offic. 17 mars 1872, p. 1918, 1re col.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* BEIGE, s. f. (Commerce.) serge noire, grise ou tannée, que l’on fabrique en Poitou avec la laine, telle qu’on l’enleve de dessus le mouton, tant à la chaîne qu’à la trame. Elle doit avoir trente-huit à trente-neuf portées, & chaque portée vingt fils.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « beige »

Origine obscure.
L'hypothèse la plus probable [1] est celle d'un emprunt à l'italien bambagia, « coton » en supposant l’aphérèse de l'initiale bam-, ce qui n'est pas invraisemblable : les adjectifs de couleur sont souvent monosyllabiques : blanc, noir, gris, vert, jaune, rouge, etc.
Comparez avec basin, réduction de bombasin et avec l'italien bigio, « gris beige », réduction de bombyceus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ce mot paraît avoir le même radical que bis, brun (voy. BIS, adj.), et l'italien bigio, gris, brun. On dit, dans certaines provinces, du linge beige pour du linge tirant sur le jaune.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « beige »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
beige bɛʒ

Évolution historique de l’usage du mot « beige »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « beige »

  • Du beige ! Ça faisait longtemps. Je veux dire, même si Kanye West, d’ailleurs assez visionnaire, en avait fait le thème monochrome de plusieurs saisons Yeezy (sa marque, pour les niveau 1), le beige restait synonyme d’ennui mortel. Je me rappelle que Sonia Rykiel avait cette couleur en horreur, elle correspondait pour elle à une « vie beige », so « 16e » arrondissement (de Paris). Je me rappelle la chanteuse Barbara, lors d’une interview à la fin des années 1980, me disant « C’est d’un beige… ! » pour « C’est d’un morne ! ». Sans parler des « beirgeoises », c’est comme ça que ma bande appelait les bourgeoises en camel du lycée, durant mon adolescence. Bref, le beige n’avait pas la cote en France. Et ça a duré un siècle… L'Obs, L’homme qui a imposé le beige à la planète mode
  • Le monde est aux mains de stratèges / Costume noir, cravate beige / Ou turban blanc comme la neige / Qui jouent de bien drôles de jeux. De Francis Cabrel / "Le chêne liège"
  • L'osier, le beige et le noir se marient à merveille dans cette demeure pleine de charme.  Salut Bonjour, Une magnifique maison qui prouve que le beige n'a rien d'ennuyant | Salut Bonjour
  • Si vous êtes à la recherche d’idées pour le design d’un couloir sans lumière naturelle, vous pouvez vous appuyer sur le même principe : opter pour des tons plus clairs et doux. En outre les nuances neutres comme le blanc, le beige et le gris clair, les teintes pâles du jaune, du rose et du vert par exemple sont également une alternative excellente. Archzine- e-zine d`architecture, design d ‘intérieur, ▷ 1001 + idées de décoration de couloir d'entrée tendance
  • De l’écru au camel, en passant par des teintes sable ou café au lait, le beige est une couleur intemporelle et élégante en toutes circonstances. Portée en total look, en dégradé ou en mixant les matières, les filles les plus photographiées de la sphère mode s’approprient cette teinte résolument mode. La preuve par 11. Glamour, Fashion week : elles portent toutes... 50 nuances de beige | Glamour
  • Repéré sur le bitume et sur les catwalks parisiens, le beige porté en look monochrome s’affiche sur la crème de la crème de la sphère mode. Alors pour réussir cet exercice de style avec brio, cap sur la myriade de tenues qui prouvent que cette couleur est tout, sauf passée de mode. Marie France, magazine féminin, Tendance : 13 looks monochromes qui prouvent que le beige est tout sauf passé de mode
  • On avait remarqué que les teintes neutres prenaient du terrain depuis quelques saisons, mais jamais je n’aurais pensé que les nuances de beige seraient au top des tendances de l’automne. Le Journal de Montréal, 50 nuances de beige | Le Journal de Montréal
  • Comment ça le beige ? Cette couleur discrète et très classique peut-elle attirer les projecteurs ? À Milan, plus chic que jamais, elle tenait le haut du pavé et a affolé toutes les élégantes. Voici comment la porter. ELLE.be, Streetstyle Milan: le beige était la star de la fashion week

Images d'illustration du mot « beige »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « beige »

Langue Traduction
Anglais beige
Espagnol beige
Italien beige
Allemand beige
Portugais bege
Source : Google Translate API

Synonymes de « beige »

Source : synonymes de beige sur lebonsynonyme.fr

Beige

Retour au sommaire ➦

Partager