La langue française

Barbouilleur, barbouilleuse

Définitions du mot « barbouilleur, barbouilleuse »

Trésor de la Langue Française informatisé

BARBOUILLEUR, EUSE, subst.

A.− ,,Artisan qui peint grossièrement les murs, les portes, les plafonds, avec des couleurs communes`` (Jossier 1881); peintre sans talent :
1. Le père Malgras, sous l'épaisse couche de sa crasse, était un gaillard très fin, qui avait le goût et le flair de la bonne peinture. Jamais il ne s'égarait chez les barbouilleurs médiocres, il allait droit, par instinct, aux artistes personnels... Zola, L'Œuvre,1886, p. 54.
B.− Personne qui écrit de manière illisible (attesté dans Besch. 1845, DG), ou qui barbouille beaucoup de papier (attesté dans Lar. 19e, Nouv. Lar. ill., Lar. 20e); écrivain prolixe mais sans talent. Barbouilleur de papier :
2. ... quand vous aurez demandé au peuple une oreille attentive pour celui qui parle bien et honnêtement, vous le verrez suspendu aux récits grossiers d'un trivial écrivain, aux folies hystériques d'un barbouilleur de papier, aux récits effrayants d'une gazette criminelle; ... Soulié, Les Mémoires du diable,t. 1, 1837, p. 37.
P. ext. Mauvais législateur Barbouilleur de lois. (A. France, Les Dieux ont soif,1912, p. 130, sans doute d'apr. A. Chénier);cf. Guérin 1892).
C.− ,,Bavard dont les paroles sont confuses, inintelligibles`` (Ac. 1835-78).
PRONONC. : [baʀbujœ:ʀ], fém. [-ø:z]. [λ] mouillé dans Fér. 1768, Fér. Crit. t. 1 1787, Gattel 1841, Nod. 1844, Fél. 1851 et Littré; yod dans Land. 1834 et DG.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Ca 1480 « querelleur » (Farce morale de Marchebeau et Galop, Kwartalnik Neofilologiczny, 1956, 37 d'apr. Quem.), attest. isolée; 2. 1532 barbouilleurs de parchemin « mauvais écrivains » (Rab., Epist., I dans Gdf. Compl.); 1611 « celui qui enduit grossièrement » (Cotgr.); 3. 1798 fam. (Ac. : [...] bavard confus, inintelligible. Faites taire ce Barbouilleur). Dér. du rad. de barbouiller étymol. A pour le sens 3, B 4 pour le sens 1, B 2 b pour le sens 2; suff. -eur2*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 43.
BBG. − Kuhn 1931, p. 134. − Teppe (J.). Écrivailleurs, philosophâtres, poétaillons. Vie Lang. 1971, p. 161.

Wiktionnaire

Nom commun

barbouilleur \baʁ.bu.jœʁ\ masculin (pour une personne du sexe féminin, on dit barbouilleuse)

  1. Personne qui barbouille.
    • J’ai fait venir un barbouilleur pour blanchir l’escalier.
  2. (Figuré) (Familier) Mauvais peintre, mauvais écrivain.
    • Ce que les romans du dix-septième siècle appelaient le coup de foudre, qui décide du destin du héros et de sa maîtresse, est un mouvement de l"âme qui, pour avoir été gâté par un nombre infini de barbouilleurs, n"en existe pas moins dans la nature; …. (Stendhal, De l"Amour, 1822, note de bas de page de l"auteur)

Nom commun

barbouilleuse \baʁ.bu.jøz\ féminin

  1. Personne (du sexe féminin) qui barbouille.

Nom commun

barbouilleuse \baʁ.bu.jøz\ féminin

  1. Personne (du sexe féminin) qui barbouille.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BARBOUILLEUR, EUSE. n.
Celui, celle qui barbouille. J'ai fait venir un barbouilleur pour blanchir l'escalier. Fig. et fam., Un barbouilleur de papier, ou simplement Un barbouilleur.

Littré (1872-1877)

BARBOUILLEUR (bar-bou-lleur, ll mouillées, et non bar-bou-yeur) s. m.
  • 1Artisan qui peint avec la brosse les murailles, les plafonds, les portes, etc. Le barbouilleur des murs d'un cabaret critiquait les tableaux des grands peintres, Voltaire, Babyl. 10.

    Fig. et familièrement, mauvais peintre. Je serais un Apelles que je ne me trouverais qu'un barbouilleur, Rousseau, Ém. II.

  • 2Mauvais écrivain, etc. Un bavard en robe… de papiers timbrés barbouilleur mercenaire, Voltaire, Ép. 50. Un vieux barbouilleur de papier, Voltaire, Lettr. Cideville, 10 mai 1764. Mourir sans vider mon carquois ! Sans percer, sans fouler, sans pétrir dans leur fange Ces bourreaux barbouilleurs de lois, Chénier, 270.
  • 3 Fig. et familièrement, bavard dont les paroles sont confuses, inintelligibles. C'est un barbouilleur insupportable.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « barbouilleur »

De barbouiller, avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « barbouilleur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
barbouilleur barbujœr

Évolution historique de l’usage du mot « barbouilleur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « barbouilleur »

  • Les barbouilleurs 2020-04-01 14:00:00 – 2020-12-30 15:00:00 Bohain-en-Vermandois Aisne Bohain-en-Vermandois Unidivers, Les barbouilleurs Bohain-en-Vermandois mercredi 1 avril 2020
  • Les spécialistes auront beau fouiller dans les lettres admiratives de ses contemporains, Philippe Cézanne n’en démord pas, ces missives sont un vernis car son arrière-grand-père était un mal-aimé : “On lui reprochait son absence de sens de la perspective, on disait que ses natures mortes étaient de guingois, que ses paysages penchaient d’un côté, bref que c’était un barbouilleur”. Même son ami Zola ? “Les liens entre les deux hommes se sont distendus et ce n’est pas surprenant car autant l’écrivain était avide d’honneurs, autant le peintre ne se sentait bien qu’en petit comité”. En 1896, Zola a cette phrase assassine dans le Figaro, “Cézanne mon ami, mon frère, grand peintre avorté”. On a connu propos plus bienveillant… En 1904, deux ans avant sa mort, un journal s’emporte : “Le nom de Cézanne restera attaché à la plus mémorable plaisanterie de ces quinze dernières années”. L’auteur de cette critique inspirée repose désormais dans un anonymat mérité… , France - Monde | Philippe Cézanne ou la mémoire “du barbouilleur”
  • Le Vingt55 a constaté sur plusieurs édifices l’apparition de nouveaux dessins. Un commerçant rencontré par le Vingt55 trouve non seulement ridicule cette idée et vague de dessins s’apparentant bien plus à des barbeaux qu’un tag, ‘’des gestes enfantins et effectivement gratuits qui coûtent cher à toute la population pour ‘’des barbeaux’’. Nous devons payer pour ce genre de vandalisme ridicule pour ‘’un barbouilleur’’, a fait valoir le commerçant. Vingt55, Vandalisme ‘’un barbouilleur’’ sévit à Drummondville – Vingt55
  • Servies on the rocks, les répétitions sont ramollos. La Belge Charline tente d'orchestrer le bazar, mais Dédé Manoukian, le beau parleur, ne décolle pas les molaires. "Manouk', réveille-toi un peu", rouspète Guillaume Meurice. "Il ne se réveille que pour ses quiz", commente Thomas VDB, encalminé dans son grand pull. Parce qu'il y a des quiz. Des sket chs filmés, un JT, des chroniques, des rubriques et des invités, aussi. La bêtise humaine dépassant chaque jour les bornes des limites, la matière ne manque pas, de la barbouilleuse de fresque à l'étoile jaune des tee-shirts Zara.  LExpress.fr, Charline Vanhoenacker et Alex Vizorek, gueules d'humour - L'Express

Traductions du mot « barbouilleur »

Langue Traduction
Anglais dauber
Espagnol trazador
Source : Google Translate API

Synonymes de « barbouilleur »

Source : synonymes de barbouilleur sur lebonsynonyme.fr

Barbouilleur

Retour au sommaire ➦

Partager