La langue française

Baillet

Sommaire

  • Définitions du mot baillet
  • Étymologie de « baillet »
  • Phonétique de « baillet »
  • Évolution historique de l’usage du mot « baillet »
  • Traductions du mot « baillet »
  • Synonymes de « baillet »

Définitions du mot baillet

Trésor de la Langue Française informatisé

BAILLET, ETTE, adj.

Vieux
A.− [En parlant du poil d'un cheval, d'une vache] De couleur rousse :
Et le beau varlet Constant chevauchait un cheval baillet... (J. Moréas, L'Empereur Constant). Plowert1888.
Rem. Attesté ds Ac. 1798-1932, Lar. 19e, Lar. 20e, Littré, Guérin 1892, DG, Rob., Quillet 1965.
B.− Couleur de paille.
Rem. Attesté ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845.
C.− Couleur de chair.
Rem. Attesté dans ces 2 mêmes dictionnaires.
Emploi subst. masc. Le cheval de cette couleur.
Rem. Attesté ds Lar. 19e, Lar. 20e, Guérin 1892.
PRONONC. : [bajε].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1373 (A.N. K 50 pièce 2 ds Gdf. Compl. : Cheval rouge baillet). Dér., avec suff. -et*, de l'a. fr. baille « de couleur baie » (dep. 1306, G. Guiart, Royaux Lignages, 11698, W. et D. ds Gdf. : Et destriers de pris hennissanz, Blans, noirs, bruns, baiz, baucens et bailles) d'abord attesté en 1223 pour la couleur brune en parlant des moines (G. de Coincy, Mir. Vierge, éd. Poquet, 460, 224 ds T.-L. : Mes n'i a mes ne blanc ne baille Qui ne cuit estre maubaillis Si n'est ou prevos ou baillis) et dont le rattachement au lat. badius (v. bai; FEW t. 1, p. 202a) fait difficulté du point de vue phonét., à moins de le considérer comme une forme seconde, demi-savante, de bai* (cf. L. Spitzer, Z. rom. Philol., t. 46, 1946, p. 583) d'où est normalement dér. le subst. a. fr. baiet « cheval bai » (Herb. Leduc, Foulq. de Cand., p. 90, Tarbé ds Gdf.). Pour des raisons sém., il ne semble pas qu'on puisse le rattacher à l'a. fr. baille « qui a une tache blanche sur le front » attesté dep. 1340 (Arch. K 43, pièce 14bis, ibid. : Cheval bay, baille en front) d'où est dér. une forme baillet (Gace de La Bigne, Deduis, Ars. 3332, fo113 rods Gdf. Compl. : Il est ung petit baillet au front, N'as si bon lievre en tout le mont) souvent confondue avec baillet « brun, roux » (cf. FEW t. 1, p. 217b et t. 151, p. 45b et 46a).

Wiktionnaire

Adjectif

baillet masculin

  1. (Désuet) Qui a le poil roux tirant sur le blanc, en parlant d’un cheval. #AE642D
    • Cheval baillet.
    • Dans un des haras du Witemberg, il mourut en 1782, à l'âge de trente ans, une cavale baillette, nommée Crispine... — (Jean George Hartmann, Traité des Haras, 1788)

Nom commun

baillet \ba.jɛ\

  1. (Rare) (Vieilli) (Tir à l'arc) Coup fait d'une flèche qui chevauche le bord de la cible.
    • Sept tireurs succombèrent, Franz et Hermann avaient fait le coup qu’en terme de tir on appelle baillet, c’est-à-dire qu’ils avaient mis leurs flèches moitié noir. Mildar et Othon avaient fait coup franc et en plein but. (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BAILLET. adj. m.
Qui a le poil roux tirant sur le blanc. Il se dit particulièrement d'un cheval. Cheval baillet.

Littré (1872-1877)

BAILLET (ba-llè) adj. m.
  • Se dit d'un cheval qui a le poil roux tirant sur le blanc.

    Inusité aujourd'hui.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et destriers de pris hennissans, Blans, noirs, bruns, bais, baucens et bailles, Guiart, t. II, p. 106, dans DU CANGE, Gl. français.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

BAILLET, adj. (Manége.) cheval baillet, est celui qui a le poil roux tirant sur le blanc. (V)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « baillet »

(Adjectif) Selon Littré : « Diminutif de l'ancien français baille. Diez tire baillet de bai ; mais outre la difficulté de changement de l'i en ll, baille, comme on voit, se trouve à côté de bai dans les vers de l'historique, et dès lors ne peut avoir le même sens. Il faut chercher ailleurs. Il y a dans l'italien bagliore, éblouissement, s-baglio, bévue, bar-baglio bévue. On voit qu'il y a là un radical baill, bagl, qui, sans qu'on puisse dire ce qu'il est, se rapporte dans le français à une certaine couleur, dans l'italien à un certain état de la vue. »
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Diminutif de l'ancien français baille. Diez tire baillet de bai ; mais outre la difficulté de changement de l'i en ll, baille, comme on voit, se trouve à côté de bai dans les vers de l'historique, et dès lors ne peut avoir le même sens. Il faut chercher ailleurs. Il y a dans l'italien bagliore, éblouissement, s-baglio, bévue, bar-baglio bévue. On voit qu'il y a là un radical baill, bagl, qui, sans qu'on puisse dire ce qu'il est, se rapporte dans le français à une certaine couleur, dans l'italien à un certain état de la vue.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « baillet »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
baillet bajɛ

Évolution historique de l’usage du mot « baillet »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « baillet »

Langue Traduction
Anglais baillet
Espagnol fianza
Italien baillet
Allemand baillet
Chinois 贝利特
Arabe بيليه
Portugais baillet
Russe байе
Japonais バイレット
Basque baillet
Corse baillet
Source : Google Translate API

Synonymes de « baillet »

Source : synonymes de baillet sur lebonsynonyme.fr
Partager