La langue française

Atavique

Sommaire

  • Définitions du mot atavique
  • Étymologie de « atavique »
  • Phonétique de « atavique »
  • Évolution historique de l’usage du mot « atavique »
  • Citations contenant le mot « atavique »
  • Traductions du mot « atavique »
  • Synonymes de « atavique »
  • Antonymes de « atavique »

Définitions du mot atavique

Trésor de la Langue Française informatisé

ATAVIQUE, adj.

A.− BIOL. Qui se transmet par atavisme. Synon. héréditaire :
1. Les faux stigmates sont donc des vestiges d'un état antérieur; ce sont, comme l'on dit des caractères ataviques. H. Coupin, Animaux de nos pays,1909, p. 305.
B.− P. ext., cour.
1. Lié à la transmission des caractères héréditaires ou qui en résulte :
2. Je ne veux pas évoluer plus loin que l'homme. Mon être a trop, déjà, de l'effort atavique; j'ai fait tant de chemin à travers mes ancêtres, depuis le carrefour lointain où la matière a rencontré la vie, ... Romains, La Vie unanime,1908, p. 201.
3. ... dans une interview donnée il y a quelques années, la propre nièce du poète confirmait au journaliste, remarquant en elle ce détail, qu'elle l'avait hérité de famille et que son oncle déjà avouait ce trait atavique. Huyghe, Dialogue avec le visible,1955, p. 369.
4. 1871 : étude du criminel calabrais Villela, qui lui apporte, en une sorte d'illumination, l'idée du criminel atavique; ... A. David, La Cybernétique et l'humain,1965, p. 113.
Rem. Atavique ne qualifie que rarement un animé (cf. ex. 4).
2. Dû à des habitudes ancestrales :
5. Cette peur atavique est souvent sincère : ... De Vogüé, Les Morts qui parlent,1899, p. 206.
6. Quand c'est dans un Charlus, qu'il soit d'ailleurs noble ou bourgeois, qu'agit un tel sentiment de politesse instinctive et atavique envers des inconnus, c'est toujours l'âme d'une parente du sexe féminin, (...), qui se charge de l'introduire dans un salon nouveau... Proust, Sodome et Gomorrhe,1922, p. 906.
SYNT. Amour, courant, grâce, grandeur atavique; haine, instinct, respect, sagesse atavique; croyances, désirs, expériences, signes, souvenirs ataviques.
Emploi subst., néol. Un atavique. Représentant-type :
7. Le symbole de cet état d'âme est l'épée, l'outil de bataille, quand vous la prenez par la poignée. Au repos et plantée dans le sol, c'est la croix. De tels individus sont-ils de purs ataviques, comme le prétendait Ortègue? P. Bourget, Le Sens de la mort,1915, p. 200.
Rem. On rencontre dans la docum. l'adv. ataviquement, néol. (1936, A. Wicart, L'Orateur, t. 2, p. 93; suff. -ment2*). Par atavisme.
PRONONC. : [atavik].
ÉTYMOL. ET HIST. A.− Adj. a) 1876, 15 févr. biol. « qui se transmet par atavisme » (Ch. Martins, Rev. des Deux-Mondes, p. 759 ds Littré 1884 [1877]); b) 1876 « qui tient aux aïeux » (Le Progrès médical, p. 272, 2ecol., ibid. : Circonstances ataviques). B.− 1915 subst., supra ex. 7. Dér. du rad. de atavisme*; suff. -ique*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 32.
BBG. − Goug. Mots t. 1 1962, p. 151. − Méd. Biol. t. 1 1970.

Wiktionnaire

Adjectif

atavique \a.ta.vik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui se transmet par atavisme.
    • Nous autres du corps enseignant, sommes plus sensibles que quiconque à la conservation des qualités ataviques, qui ont fait la grandeur de la France... — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 308.)
    • Ce remarquable comportement des anguilles et leur nostophilie (mémoire atavique d’un habitat ancestral) ont donné lieu à certaines théories des plus intéressantes ; […] — (Charles Berlitz, Le Triangle des Bermudes, page 66, traduit par J. Hall et J. Lagrange, 1975, Flammarion.)
    • Il éprouvait le besoin de se coucher sur la neige. Mais l’atavique et sûr instinct de sa conservation l’avertissait de ne pas s’abandonner à ce désir. — (James-Oliver Curwood, Kazan, 1914, traduit de l’anglais américain par P. Gruyer et L. Postif, Hachette, 1937, page 45)
  2. Qui a trait à l’atavisme.
  3. Traditionnel.
    • Ils n’avaient d’autre ambition que celle de trouver leur place dans le village, se pliant au rythme atavique des normes établies et ne dérangeant rien de ce microcosme. — (Pascale Quiviger, Le cercle parfait, éditions L’Instant même, 2003, page 68.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ATAVIQUE (a-ta-vi-k') adj.
  • Terme didactique. Qui tient aux aïeux, à l'atavisme. Circonstances ataviques, le Progrès médical, 8 avr. 1876, p. 272, 2e col. Rutimeyer de Bâle a été même conduit par ses études à considérer tous les systèmes de première dentition appelée dentition de lait comme ataviques ou héréditaires et les dentitions définitives comme acquises ultérieurement, Ch. Martins, Rev. des Deux-Mondes, 15 fév. 1876, p. 759.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « atavique »

(Date à préciser) Du latin atavus, « ancêtre ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « atavique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
atavique atavik

Évolution historique de l’usage du mot « atavique »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « atavique »

  • Les femmes, au rebours des hommes, sont rarement disposées à ajourner les démarches. Les hommes détestent ataviquement les résolutions à prendre. De Tristan Bernard / L’enfant prodigue du Vésinet
  • L’épisode de la ruée vers le papier toilette est paradoxal, notamment si on considère que certains pouvaient âprement jouer du coude pour acquérir cette source de confort et de douceur. Surtout, de manière spectaculaire, il révèle notre peur atavique de manquer devant l’appréhension d’une menace. Radio-Canada.ca, Avec la COVID-19, plusieurs de nos limites sont maintenant connues | Coronavirus | Radio-Canada.ca
  • D’une part, on ne peut surtout pas comparer notre situation au racisme atavique sévissant aux États-Unis depuis des siècles. D’autre part, le Québec n’est pas une île non plus. Le Journal de Montréal, Le Québec n’est pas une île | Le Journal de Montréal
  • Dans le cas de la 3e République française, les personnalités politiques qui ont conduit la France à la capitulation de 1940 avaient toutes été élues en 1936. Autrement dit, à l’exception de quelques députés communistes qui avaient été privés de leurs droits civils pour leur opposition à la guerre, ce fut un parlement de « gauche » qui a décidé, à une écrasante majorité, de remplacer la République par l’État français avec Pétain à sa tête. Comment expliquer ce fait ? L’ascension de Pétain n’a nullement été la conséquence inévitable de la victoire des chars allemands. Après la défaite du gros des forces militaires françaises en mai-juin 1940, d’autres voies d’action étaient parfaitement concevables. Mais la substitution de la démocratie française par le régime de Pétain correspondait aux instincts majoritaires de la classe dominante française, qui était déterminée à utiliser la défaite de son armée pour revenir sur les acquis sociaux et se venger de l’humiliation subie lors de la victoire du Front populaire et de la grande grève de Juin 1936. Pétain a été le mécanisme qui lui a permis d’atteindre ce que son plus talentueux et réactionnaire idéologue, Charles Maurras, appelait « une divine suprise ». De plus, Pétain leur permettait également de sublimer idéologiquement la défaite, à travers la restauration culturelle atavique impulsée par Vichy sous le slogan de « Travail, Famille, Patrie ». , Juin 1940 : Les « républicains » sabordent la République. | NPA
  • C’est que depuis plusieurs siècles maintenant, pris à l’étau d’une conflictualité quasiment atavique, le monde entier n’a plus connu ni paix, ni sérénité. Les guerres, les conflits, les catastrophes se succèdent, et à leurs suites s’enracinent une pléthore de crises de tous ordres. Le Bled Parle : Actualité Cameroun info - journal Cameroun en ligne, Chronique : Les bébés du Covid-19
  • Après avoir vu des centaines de Genevois redécouvrir émerveillés, sacs au dos ou à vélo, une rive droite libérée de l’aviation, on peut très sérieusement en douter. Notre asservissement à cette folle machine est moins atavique qu’on ne l’a cru. Reprendre en mains notre ciel moins utopique qu’on le pense. La minitaxe sur les billets d’avion, adoptée début juin par les Chambres, n’a fait qu’esquisser la voie à suivre. Combien, sur les trois cents vols quotidiens à Cointrin, sont-ils réellement indispensables? Pourquoi, à l’instar des magasins, l’aéroport ne fermerait-il pas le dimanche, offrant une respiration bien méritée aux habitants? Comment expliquer que plusieurs dizaines de vols relient Genève à Paris alors que la capitale française est atteignable en trois heures de train? Le Courrier, Redescendre sur terre - Le Courrier

Traductions du mot « atavique »

Langue Traduction
Anglais atavistic
Espagnol atávico
Italien atavico
Allemand atavistisch
Chinois 粗俗的
Arabe أتافيستيك
Portugais atávico
Russe атавистический
Japonais アタビスティック
Basque atavistic
Corse atvisticu
Source : Google Translate API

Synonymes de « atavique »

Source : synonymes de atavique sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « atavique »

Partager