La langue française

Armorier

Sommaire

  • Définitions du mot armorier
  • Étymologie de « armorier »
  • Phonétique de « armorier »
  • Évolution historique de l’usage du mot « armorier »
  • Traductions du mot « armorier »
  • Synonymes de « armorier »

Définitions du mot « armorier »

Trésor de la Langue Française informatisé

ARMORIER, verbe trans.

HÉRALD. Orner d'armoiries :
1. ... chargez-les [les avocats] de cordons; couvrez-les de vieux titres, de nouveaux parchemins; puis regardez : je vous défie de prendre du chagrin lorsque vous verrez ces gens-là parmi vos Sanches et vos Gusmans, armorier leurs équipages, écarteler leurs écussons : c'est proprement la petite pièce d'une révolution, c'est une comédie dont on ne se lasse point, et qui, pour vos sujets, deviendra comme un carnaval perpétuel. Courier, Pamphlets pol.,Pièce diplomatique, 1823, p. 194.
2. [Walden] avait eu recours aux bêtes héraldiques et imaginé de publier les écussons des blasons prussiens. C'est alors qu'il armoria ses enveloppes, et que Lotte, sa jeune épouse chrétienne, put faire figure dans la noblesse, dont chaque famille l'invitait une fois, le jour où Walden apportait le premier tirage du blason, l'évinçant pour toujours, dès le soir, dès que les couleurs, dès que la chimère ou l'hermine étaient sèches. Giraudoux, Siegfried et le Limousin,1922, p. 205.
P. compar. :
3. Mais (surtout à partir du moment où les beaux jours s'installaient à Combray) il y avait bien longtemps que l'heure altière de midi, descendue de la tour de Saint-Hilaire qu'elle armoriait des douze fleurons momentanés de sa couronne sonore, avait retenti autour de notre table, auprès du pain bénit venu lui aussi familièrement en sortant de l'église, quand nous étions encore assis devant les assiettes des Mille et une Nuits, appesantis par la chaleur et surtout par le repas. Proust, Du côté de chez Swann,1913, p. 71.
Emploi pronom. S'armorier.Être orné d'armoiries :
4. Un soir qu'à la fumée d'une lampe je fossoyais le poudreux charnier d'un bouquiniste, j'y déterrai un petit livre en langue baroque et inintelligible, dont le titre s'armoriait d'un amphistère déroulant sur une banderole ces deux mots : Gott-Liebe. Bertrand, Gaspard de la nuit,1841, p. 46.
PRONONC. : [aʀmɔ ʀje], j'armorie [ʒaʀmɔri]. Gattel 1841 et Littré transcrivent la finale avec diérèse : -ri-é.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1673-83 (Boileau, Lutrin, VI ds Dict. hist., Ac. fr. : Et pour toute vertu fit au dos d'un carrosse A côté d'une mitre armorier sa crosse); 1718 armorié part. passé adj. (Ac.). Dér. du rad. lat. sous-jacent à armoieries* sur le modèle de historier*; a remplacé armoyer (< arme), 1338, réfl. s'armoier de « porter un signe comme une armoirie, comme un blason » (Dist. de la Fleur de lys, Richel. 1. 4120, fo157 vods Gdf.). Cf. Littré : les auteurs de blason disaient jadis de préférence armoier, qui signifiait armorier et faire la guerre.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 4.

Wiktionnaire

Verbe

armorier \aʁ.mɔ.ʁje\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Orner d’armoiries.
    • […] ; d’ailleurs que risquait-il, lui pauvre archer, qui ne possédait pas un coin de terre, et pour qui la seule argenterie armoriée dont la table était couverte eût été une fortune. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • En réalité, le dimanche, elle ne pensait qu’à cette visite et sitôt le déjeuner fini, Françoise avait hâte que nous quittions la salle à manger pour qu’elle pût monter « occuper » ma tante. Mais (surtout à partir du moment où les beaux jours s’installaient à Combray) il y avait bien longtemps que l’heure altière de midi, descendue de la tour de Saint-Hilaire qu’elle armoriait des douze fleurons momentanés de sa couronne sonore, avait retenti autour de notre table, auprès du pain bénit venu lui aussi familièrement en sortant de l’église, quand nous étions encore assis devant les assiettes des Mille et une Nuits, appesantis par la chaleur et surtout par le repas. — (Marcel Proust, Du côté de chez Swann, 1913)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ARMORIER. v. tr.
Orner d'armoiries. Faire armorier une voiture, de la vaisselle, un cachet.

Littré (1872-1877)

ARMORIER (ar-mo-ri-é) v. a.
  • Peindre ou appliquer des armoiries sur quelque chose. Armorier sa vaisselle. Et pour toute vertu fit au dos d'un carrosse, à côté d'une mitre armorier sa crosse, Boileau, Lutr. VI. Au sein de Paris même, encor plein de sa honte, Épouser les aïeux d'un marquis ou d'un comte, Armorier son char de glaives, de drapeaux Et se masquer d'un nom porté par des héros, Gilbert, Apologie.

HISTORIQUE

XVe s. Et mirent leurs pennons avant, armoyés de Saint George…, Froissart, I, I, 195. … Et le repos où il fut couché enfant, armoyé de ses armes, Froissart, II, II, 163. Sire, respondit le sire de Bracquemont, nous avons et de l'un et de l'autre, car toujours ne peut-on pas jouer ni toujours armoyer [faire la guerre], Froissart, II, III, 32.

XVIe s. La pluspart avec les torches ardantes et armoyées, Carloix, II, 11. Les quatre bannieres armoiées des armes des susdicts barons, Carloix, III, 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « armorier »

Armoirie. Les auteurs de blason disaient jadis de préférence armoier, qui signifiait armorier et faire la guerre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) → voir armoiries
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « armorier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
armorier armɔrie

Évolution historique de l’usage du mot « armorier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « armorier »

Langue Traduction
Anglais armorer
Espagnol armero
Italien armiere
Allemand waffenmeister
Chinois 装甲兵
Arabe صانع الأسلحة
Portugais armeiro
Russe оружейник
Japonais 甲冑師
Basque armorer
Corse armatura
Source : Google Translate API

Synonymes de « armorier »

Source : synonymes de armorier sur lebonsynonyme.fr
Partager