La langue française

Appéter

Sommaire

  • Définitions du mot appéter
  • Étymologie de « appéter »
  • Phonétique de « appéter »
  • Évolution historique de l’usage du mot « appéter »
  • Images d'illustration du mot « appéter »
  • Traductions du mot « appéter »
  • Synonymes de « appéter »
  • Antonymes de « appéter »

Définitions du mot appéter

Trésor de la Langue Française informatisé

APPÉTER, verbe trans.

A.− Vx. [L'obj. désigne un inanimé] Désirer vivement ce qui satisfait les penchants, les besoins naturels :
1. Ainsi l'estomac appète les aliments qui lui conviennent, les attire en quelque sorte, et pousse vers eux l'être sensible et moteur dont la volonté n'a pas encore eu le temps de naître. Maine de Biran, De l'Influence de l'habitude sur la faculté de penser,1803, p. 62.
Au fig. [L'obj. du verbe est une chose abstr.] Désirer, souhaiter. Appéter la gloire :
2. Liée par des rapports intimes avec les fonctions sensitives dont elle suit l'impulsion, indépendante de la volonté à qui elle donne des lois plutôt qu'elle n'en reçoit, cette faculté [l'imagination] réclame, appète en quelque sorte les aliments qui lui conviennent, s'attache au merveilleux, poursuit avidement tout ce qui se dérobe aux sens, et se couvre d'un voile, tout ce qui flatte un penchant aveugle de crédulité, un besoin toujours progressif d'émotions fortes et profondes. Maine de Biran, De l'Influence de l'habitude sur la faculté de penser,1803pp. 100-101.
B.− [L'obj. désigne un animé; par confusion avec appâter, ou sous l'influence du subst. appétit] Exciter l'appétit de :
3. Cette salaison légère [de la drêche] appète les animaux... A.-F. Pouriau, La Laiterie,1895, p. 157.
PRONONC. ET ORTH. : [apεte] ou [apete] (cf. Passy 1914). Littré (qui note un [p] géminé, ainsi que les autres dict. de Nod. 1844 à DG) écrit par ailleurs : ,,La syllabe prend l'accent grave devant une syllabe muette : il appète, excepté au futur et au conditionnel ou l'accent aigu est gardé : il appétera, ce qui est une contradiction, puisque la prononciation est la même que dans il appète.`` (L'accent aigu s'explique par le désir de garder dans la forme graph. la relation avec celle de l'inf.; accent grave gén. proposé par les réformateurs, en raison de l'anal. de situation avec les formes du présent, où -t- est suivi d'un e instable).
ÉTYMOL. ET HIST. − 1370-72 emploi abs. (Oresme, Ethiques, 32 ds Dict. hist. Ac. fr., t. 3, p. 414 : La partie [de l'âme] qui cognoist peut estre appelée sens, et celle qui appete est nommée appétit sensitif); 1372-74 « désirer vivement, prétendre à [+ inf.] » (Id., Polit., fo1 vods Gdf. Compl.); av. 1590 spéc. « désirer [en parlant de nourriture] » (A. Paré, Introd. à la cognoissance de la chirurgie, I, 17 ds Dict. hist. Ac. fr. ibid.); qualifié de ,,dogmatique`` ds Fur. 1690 et de ,,vieux mais usité en Médecine`` ds Trév. 1752; 1814-1820 méd. (Nysten). Empr. au lat. appetere « rechercher avec avidité » (Plaute, Cist., 216 ds TLL s.v., 283, 60); spéc. en parlant de nourriture (Caton, Agr., 103, ibid., 285, 24). [Contrairement à l'indication de FEW t. 252, appéter ne se trouve pas dans le texte du xiiies., La fille du Comte de Pontieu, éd. Brunel, 1926].
STAT. − Fréq. abs. littér. : 9.
BBG. − Le Roux 1752. − Nysten 1814. − Plowert 1968 [1888].

Wiktionnaire

Verbe

appéter \a.pe.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Physiologie) (Rare) Désirer vivement par instinct, par inclination naturelle, indépendamment de la raison.
    • L’odorat est le sens le plus relatif à l’instinct, à l’appétit; l’animal a ce sens infiniment meilleur que l’homme : aussi l'homme doit plus connaître qu'appéter, et l'animal doit plus appéter que connaître. — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, Discours sur la nature des animaux, in Œuvres, Bibliothèque de la Pléiade, 2007, page 448.)
  2. (Normandie) Désirer, avoir envie. [1]  [2]
  3. (Sarthe) Donner faim, ouvrir l'appétit, mettre en appétence. [1]
    • Plus au sud, dans la Sarthe, appéter aura en revanche le sens plus littéral de « mettre en appétit ». — (Loïc Depecker, Les mots des régions de France, Belin, 1992.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

APPÉTER. v. tr.
Désirer vivement par instinct, par inclination naturelle, indépendamment de la raison. Il n'est guère usité qu'en termes de Physiologie. L'estomac appète les aliments.

Littré (1872-1877)

APPÉTER (a-ppé-té. La syllabe pé prend l'accent grave devant une syllabe muette : il appète, excepté au futur et au conditionnel où l'accent aigu est gardé : il appétera, ce qui est une contradiction, puisque la prononciation est la même que dans il appète) v. a.
  • Terme didactique. Les êtres vivants appètent ce qui est nécessaire à leur existence.

    Absolument, avoir des appétences. L'homme doit plus connaître qu'appéter, et l'animal doit plus appéter que connaître, Buffon, Nature des animaux.

HISTORIQUE

XIVe s. Et sont aucuns telx qui ne appetent pas les choses des autres, Oresme, Eth. 110. Toutes sciences et ars appetent et desirent aucun bien, Oresme, ib. VIII (13). La partie [de l'âme] qui congnoist peut estre appellée sens, et celle qui appete est nommée appetit sensitif, Oresme, ib. 32.

XVIe s. Nostre nature s'ennuye et se fasche bien tost de ce que nagueres elle avoit ardemment appeté, Amyot, Préf. XIII, 41. La volonté, de laquelle l'office est d'appeter ce que l'intelligence lui propose, Calvin, Inst. 129.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

APPÉTER, v. act. desirer par instinct, par inclination naturelle, indépendamment de la raison. L’estomac appete les viandes, la femelle appete le mâle. Pourquoi appete-t-on des alimens solides & des liqueurs rafraîchissantes, lorsqu’on est fort échauffé, & excédé de faim & de fatigue ?

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « appéter »

Du latin appetere.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Appetere, de ad, et petere, demander (voy. PÉTITION). Provenç. appetar ; espagn. apetecer ; ital. appetere.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « appéter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
appéter apete

Évolution historique de l’usage du mot « appéter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Images d'illustration du mot « appéter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « appéter »

Langue Traduction
Anglais appetite
Espagnol apetito
Italien appetito
Allemand appetit
Chinois 食欲
Arabe شهية
Portugais apetite
Russe аппетит
Japonais 食欲
Basque gosea
Corse appetite
Source : Google Translate API

Synonymes de « appéter »

Source : synonymes de appéter sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « appéter »

Partager