La langue française

Antisocial

Définitions du mot « antisocial »

Trésor de la Langue Française informatisé

ANTI(-)SOCIAL, ALE, AUX,(ANTI SOCIAL, ANTI-SOCIAL) adj. et subst.

I.− Adj. Contraire à l'ordre social, aux intérêts de la société. Doctrine antisociale, principes antisociaux (Ac. 1835-1932), système antisocial :
1. Mais elle-même [la royauté très chrétienne] renfermait dans son sein une plaie profonde (...) : c'était ce foyer d'hérésies à la fois anti-sociales et anti-religieuses qui souillaient le midi, et qui étaient enracinées dans les masses corrompues qu'on a désignées sous le nom d'Albigeois. Montalembert, Hist. de Ste Élisabeth de Hongrie,1836, p. XXV.
2. Vous admirez Luther, Descartes, Voltaire et vous anathématisez ceux qui, sans songer à les imiter, continuent leur œuvre, et, s'il y avait de nos jours des Luther, des Descartes, des Voltaire, vous les traiteriez d'hommes antisociaux, de dangereux novateurs. Renan, L'Avenir de la science,1890, p. 431.
3. ... j'entendais que le complot fût anarchiste, antisocial, foncièrement antisocial et antigouvernemental, avec une nuance syndicaliste... A. France, La Révolte des anges,1914, p. 386.
PSYCHOL. Dirigé contre la société en tant que telle :
4. Avec la puberté, entre treize et quinze ans, apparaît une nouvelle base de repli : on note une diminution rapide de la participation aux jeux collectifs, une irrégularité croissante dans la présence aux mouvements de jeunesse; c'est le moment critique des conflits familiaux et des réactions antisociales... Mounier, Traité du caractère,1946, p. 471.
P. ext. Synon. de antisocialiste*(cf. Lal. 1968).
II.− Emploi subst., CARACTÉROL. Sujet inapte pour des raisons caractérielles à la vie en société (cf. supra ex. 4) :
5. Kosanoff a établi comme échelle de prédominance : l'homme à tempérament normal, l'antisocial, le cyclothymique, l'autistique, l'épileptique, la manifestation de chacun étant masquée ou inhibée par celui qui le précède dans la série. Mounier, Traité du caractère,1946p. 54.
PRONONC. ET ORTH. : [ɑ ̃tisɔsjal], plur. [-jo]. Aucun dict. gén. n'écrit le mot avec un trait d'union (cf. cependant ex. 1 et aussi Lafon 1969).
ÉTYMOL. ET HIST. − 1784 (Brissot, Journ. du Licée, Prospectus, p. 13 ds Proschwitz, Beaumarchais, 1956, p. 214 : J'écris pour dégager le commerce et la politique des principes iniques, exclusifs, anti-sociaux, qui les dirigent dans cette contrée [sc. les Indes Orientales] ...). Dér. de social*; préf. anti-*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 59.
BBG. − Birou 1966. − Dub. Pol. 1962, p. 89, 126, 147. − Lafon 1969. − March. 1970. − Piéron 1963.

ANTI(-)SOCIAL, ALE, AUX,(ANTI SOCIAL, ANTI-SOCIAL) adj. et subst.

I.− Adj. Contraire à l'ordre social, aux intérêts de la société. Doctrine antisociale, principes antisociaux (Ac. 1835-1932), système antisocial :
1. Mais elle-même [la royauté très chrétienne] renfermait dans son sein une plaie profonde (...) : c'était ce foyer d'hérésies à la fois anti-sociales et anti-religieuses qui souillaient le midi, et qui étaient enracinées dans les masses corrompues qu'on a désignées sous le nom d'Albigeois. Montalembert, Hist. de Ste Élisabeth de Hongrie,1836, p. XXV.
2. Vous admirez Luther, Descartes, Voltaire et vous anathématisez ceux qui, sans songer à les imiter, continuent leur œuvre, et, s'il y avait de nos jours des Luther, des Descartes, des Voltaire, vous les traiteriez d'hommes antisociaux, de dangereux novateurs. Renan, L'Avenir de la science,1890, p. 431.
3. ... j'entendais que le complot fût anarchiste, antisocial, foncièrement antisocial et antigouvernemental, avec une nuance syndicaliste... A. France, La Révolte des anges,1914, p. 386.
PSYCHOL. Dirigé contre la société en tant que telle :
4. Avec la puberté, entre treize et quinze ans, apparaît une nouvelle base de repli : on note une diminution rapide de la participation aux jeux collectifs, une irrégularité croissante dans la présence aux mouvements de jeunesse; c'est le moment critique des conflits familiaux et des réactions antisociales... Mounier, Traité du caractère,1946, p. 471.
P. ext. Synon. de antisocialiste*(cf. Lal. 1968).
II.− Emploi subst., CARACTÉROL. Sujet inapte pour des raisons caractérielles à la vie en société (cf. supra ex. 4) :
5. Kosanoff a établi comme échelle de prédominance : l'homme à tempérament normal, l'antisocial, le cyclothymique, l'autistique, l'épileptique, la manifestation de chacun étant masquée ou inhibée par celui qui le précède dans la série. Mounier, Traité du caractère,1946p. 54.
PRONONC. ET ORTH. : [ɑ ̃tisɔsjal], plur. [-jo]. Aucun dict. gén. n'écrit le mot avec un trait d'union (cf. cependant ex. 1 et aussi Lafon 1969).
ÉTYMOL. ET HIST. − 1784 (Brissot, Journ. du Licée, Prospectus, p. 13 ds Proschwitz, Beaumarchais, 1956, p. 214 : J'écris pour dégager le commerce et la politique des principes iniques, exclusifs, anti-sociaux, qui les dirigent dans cette contrée [sc. les Indes Orientales] ...). Dér. de social*; préf. anti-*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 59.
BBG. − Birou 1966. − Dub. Pol. 1962, p. 89, 126, 147. − Lafon 1969. − March. 1970. − Piéron 1963.

Wiktionnaire

Adjectif

antisocial \ɑ̃.ti.sɔ.sjal\

  1. Qui est contraire à la société, qui tend à la dissolution de la société.
    • La tendance antisociale, ou délinquance, trouve ses racines dans ces carences précoces et est comme des appels au secours de jeunes qui, pendant un temps long et indéterminé, ont connu la douleur du sentiment de solitude. — (Catherine Audibert, L’incapacité d’être seul, Payot & Rivages, 2011, page 40)
    • Les divers savants ont démontré que tous les types de dégénérescence se caractérisent toujours par les qualités antisociales, et plus la dégénérescence s’accentue, plus les qualités antisociales se montrent fortes et développées : jusqu’à ce qu’enfin la dégénérescence de l’homme aboutisse à des types absolument incapables de toute vie sociale, c’est-à-dire à une idiotie complète, où l’être humain dégénéré apparaît incapable de toute vie intellectuelle, de tout langage humain, et même de tout mouvement coordonné. — (Marie de Manacéïne, L’Anarchie passive et le comte Léon Tolstoï, édition Félix Alcan, 1895, chapitre XVI, page 118-119)
  2. (En particulier) Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • Dutton et Kerry (1999) mentionnent que les uxoricides présentent plus souvent un trouble de la personnalité schizoïde, évitante, dépendante, passive-agressive et moins souvent un trouble de la personnalité antisociale comparativement aux hommes qui ont fait de la violence conjugale. — (Julie Lefebvre, Uxoricide et violence conjugale : comparaison de deux groupes d'hommes à partir de variables situationnelles et psychologiques, thèse de doctorat, Université du Québec à Trois-Rivières, octobre 2006, page 3)

Adjectif

antisocial \ɑ̃.ti.sɔ.sjal\

  1. Antisocial.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ANTISOCIAL, ALE. adj.
Qui est contraire à la société, qui tend à la dissolution de la société. Doctrine antisociale. Principes antisociaux.

Littré (1872-1877)

ANTISOCIAL (an-ti-so-si-al, a-l') adj.
  • Contraire à la société, qui tend à la dissoudre. Système antisocial. Principes antisociaux. Je réponds, sur la possession [l'usage] de n'avoir payé que d'une manière volontaire, que l'impôt que l'on demande aux deux premiers ordres est précisément volontaire, non pour les individus, ce qui serait absurde et antisocial, mais pour la nation, Mirabeau, Collection, t. I, 76.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « antisocial »

(Siècle à préciser) Dérivé de social avec le préfixe anti-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Anti et social.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « antisocial »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
antisocial ɑ̃tisɔsjal

Évolution historique de l’usage du mot « antisocial »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « antisocial »

  • Ce n'a jamais été bien de raccommoder les vêtements. Jetez-les quand ils ont des trous et achetez-en de neufs. Raccommoder, c'est antisocial. De Aldous Huxley / Le Meilleur des mondes
  • Les examens IRM ont révélé que le cortex cérébral, ou matière grise, était plus petit et moins épais chez les participants du troisième groupe, comparé aux personnes du premier groupe, en particulier dans les régions liées à la régulation des émotions, à la motivation et au contrôle du comportement. Les auteurs des travaux suggèrent que ces différences cérébrales pourraient être corrélées à un comportement antisocial persistant. LaProvence.com, Santé | Le cerveau des personnes qui adoptent un comportement antisocial à long terme serait différent des autres | La Provence

Images d'illustration du mot « antisocial »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « antisocial »

Langue Traduction
Anglais antisocial
Espagnol antisocial
Italien antisociale
Allemand unsozial
Portugais anti-social
Source : Google Translate API

Synonymes de « antisocial »

Source : synonymes de antisocial sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « antisocial »

Antisocial

Retour au sommaire ➦

Partager