La langue française

Antan

Sommaire

  • Définitions du mot antan
  • Étymologie de « antan »
  • Phonétique de « antan »
  • Évolution historique de l’usage du mot « antan »
  • Citations contenant le mot « antan »
  • Traductions du mot « antan »
  • Synonymes de « antan »

Définitions du mot antan

Trésor de la Langue Française informatisé

ANTAN, subst. masc.

I.− Arch. littér. ou région., rare. [Gén. précédé de la prép. de] L'année précédant l'année en cours. (Mais où sont) les neiges d'antan (p. allus. au refrain de la Ballade des dames du temps jadis, de F. Villon).
D'antan, de l'antan, de cet antan :
1. Brûlez au creux de tous les temples : mais enfin, de par la vérité supérieure d'hier, que demeurent à jamais nées les phrases de l'antan. En vérité, je vous le dis, je ne sais s'il faut admirer davantage votre débauche ou la vigueur même que vous irradiez et par qui vous l'avez accomplie. Gide, Correspondance[avec Valéry], 1891, p. 131.
2. N'as-tu pas une belle arche de Noé? Elle parlait d'une arche de Noé qu'elle m'avait donnée le 1erjanvier d'antan et qui m'avait paru d'abord, je dois le dire, quelque chose de surnaturel. A. France, Le Petit Pierre,1918, p. 63.
3. Vers la saint Michel, aux premières neiges sur les crêtes : « Ah! ah! c'est pour nous faire voir que les rats ne l'ont pas toute mangée. » Ou bien encore : « Elle est de la même couleur que celle de cet antan. » Pourrat, Gaspard des montagnes,Le Château des sept portes, 1922, p. 29.
4. N'est-ce pas plus terrible encore, à la fin de l'antan, la mort de Louis Yvinec! La disparition d'Anne se conforme à une sagesse de l'horreur : personne n'a rien vu ni rien entendu et personne ne sait rien. Mais personne n'a vu Yvinec sauter en pleine nuit dans sa barque ni s'éloigner à la voile... Et tout le monde raconte qu'il a trouvé une épave, ... Queffélec, Un Recteur de l'île de Sein,1944, p. 9.
Proverbe. Craindre quelqu'un comme l'hiver d'antan (Pourrat, Gaspard des montagnes, Le Château des sept portes, 1922, p. 236).
II.− P. ext. D'antan, loc. adv. en emploi d'épithète. D'autrefois, de jadis. Une ariette d'antan :
5. Cette dernière entrevue fut douloureuse. Charlotte m'entretint encore du passé, de notre vie cachée, de nos lectures, de nos promenades, de la musique, des fleurs d'antan, des espérances d'autrefois. Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 1, 1848, p. 463.
6. Ce vers si exquis et si célèbre : Mais où sont les neiges d'antan? est un vers d'argot. Antanante annum − est un mot de l'argot de Thunes qui signifiait l'an passé et par extension autrefois. On pouvait encore lire il y a trente-cinq ans, à l'époque du départ de la grande chaîne de 1827, dans un des cachots de Bicêtre, cette maxime gravée au clou sur le mur par un roi de Thunes condamné aux galères : Les dabs d'antan trimaient siempre pour la pierre du coësre. Ce qui veut dire : Les rois d'autrefois allaient toujours se faire sacrer. Dans la pensée de ce roi-là, le sacre, c'était le bagne. Hugo, Les Misérables,t. 2, 1862, p. 196.
Rem. Dans le cont. de la Ballade des Dames du temps jadis, le vers de Villon (que V. Hugo interprète d'abord au sens étroit, cf. supra I, puis au sens large) symbolise le temps qu'on ne reverra plus; d'où des emplois comme celui-ci :
7. Je m'appelle Georrrges Berrrnanossss! et je ne vous ai pas oublié. Où sont les neiges d'antan, Monsieur le Licencié! Oh! les bonnes classes de littérature qu'on a faites là... Bernanos, Lettres inédites,1904, p. 1723.
SYNT. Les dames d'antan (P. Adam, L'Enfant d'Austerlitz, 1902, p. 286); la magie d'- (Huysmans, Là-bas, t. 1, 1891, p. 128); sa timidité d'- (L. Cladel, Ompdrailles, 1879, p. 184).
DÉR.
Antan(n)ier, ière,(Antanier, Antannier) adj.,fauconn. ,,Il se dit d'un oiseau de l'année précédente`` (Ac. Compl. 1842), − c.-à-d., qui n'ayant pas mué a encore le plumage de l'année précédente. La plupart des dict. gén. donnent comme synon. antan(n)aire.1reattest. 1823 (Boiste); suff. -ier. Les dict. signalent un adj. et subst. antenois, antenais (dep. xives.) « (bête) ayant plus d'un an » corresp. sémantiquement au lat. annotǐnus, avec, sans doute, pour la forme, influence de antan.
PRONONC. ET ORTH. : [ɑ ̃tɑ ̃]. Passy 1914 transcrit le 1er[ɑ ̃ ˑ] mi-long. Ac. Compl. 1842 écrit : antannaire et antannier avec 2 n. Cf. aussi Lar. 19e, Nouv. Lar. ill. et Quillet 1965 pour antannaire. Guérin 1892 et DG : antanaire. Besch. 1845 et Littré : antanier avec un seul n. Dér. Antan(n)ier. Dernière transcription ds Littré : an-ta-nié, fém. niê-r'.
ÉTYMOL. ET HIST. − Ca 1160 loc. adv. « l'année auparavant » (Wace, Rou, éd. H. Andresen, III, 838 ds T.-L. : Antan fu mal e pis awan [oan « cette année-ci »]); av. 1188 emploi adj. d'anten « de naguère » (Partenopeus de Blois, Crapelet, 6639 ds Gdf. : Dont n'est ce vostre cuer d'anten Qui vos meine ore cest boban); ca 1461 d'antan « de l'année dernière » (Villon, supra). Du lat. vulg. *ant(e) anu, issu du syntagme adv. lat. ante annum « il y a un an » (Pline, Ep., 8, 23, 7 ds TLL s.v. 117, 73).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 305.
BBG. − Autour de l'actualité. Déf. Lang. fr. 1967, no37, pp. 29-30. − Dupin-Lab. 1846. − Gottsch. Redens. 1930, p. 11. − Guyot 1953. − Le Roux 1752. − Mots rares 1965 (s.v. antannier). − Rog. 1965, p. 130. − Spr. 1967. − Vinc. 1910.

Wiktionnaire

Adverbe

antan \ɑ̃.tɑ̃\ adverbe de temps

  1. (Désuet) L’année dernière.
    • Avec trois brins de sauge, une figue d’antan. — (Mathurin Régnier, Satires, XI)
  2. Autrefois.
    • A l'instar de sa localisation, une vieille bâtisse fougeraise, la Tivabro est décorée à la mode Bretagne d’antan, avec goût et sans folklore tartignole. — (Jean-Paul Labourdette, Le Petit Futé Bretagne, p. 399, 2009)
    • Louis XVIII […] avait appris et retenu cette leçon : ce qui bouge trop meurt vite, et s’était enfermé dans l’étiquette, les usages râpés et les habitudes hiératiques d’antan. — (François Mitterrand, Le coup d’État permanent, 1965)
    • Un amour d’antan.
    • Mais où sont les neiges d’antan ? — (François Villon, Ballade des Dames du temps jadis)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ANTAN. n. m.
L'année qui précède celle qui court. Il ne s'emploie que comme complément d'un nom avec la préposition de. Neiges d'antan. Amour d'antan.

Littré (1872-1877)

ANTAN (an-tan) s. m.
  • L'année qui précède celle qui court. Avec trois brins de sauge, une figue d'antan, Régnier, Sat. X. Il n'est usité aujourd'hui que dans cette locution : Je ne m'en soucie non plus que des neiges d'antan.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et se tu vels savoir keus [quelle] la lune fu antan, Comput, f° 9.

XVe s. Bien savons et vous le savez que Monseigneur fut antan à Toulouse, Froissart, III, IV, 23. Dictes moy où n'en quel pays Est Flora la belle romaine… Echo parlant quant bruyt on maine Dessus riviere ou sus estan, Qui beaulté eut trop plus qu'humaine ? Mais où sont les neiges d'antan ? Villon, Ballade des Dames.

XVIe s. Holos, disoit Panurge, voicy pis que antan, Rabelais, Pant. IV, 33. Mais où sont les neiges d'antan ? C'estoyt le plus grand soucy qu'eust Villon le poete parisien, Rabelais, ib. 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « antan »

(1050) De l’ancien français antan (« l’an dernier »), du lat. vulg. *ant(e) anu, du latin ante annum (« l’an dernier, il y a un an »), composé du latin ante (« avant ») et du latin annum (« année ») .
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. antan ; espagn. antaño ; de ante, avant (voy. AINS), et annus, an.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « antan »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
antan ɑ̃tɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « antan »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « antan »

  • Le passé, c'est comme une assiette brisée: on aura beau essayer d'en recoller les morceaux, on ne pourra jamais lui rendre son aspect d'antan. De Haruki Murakami / Kafka sur le rivage
  • Et Jehanne, la bonne Lorraine Qu'Anglais brûlèrent à Rouen ; Où sont-ils, où, Vierge souveraine ? Mais où sont les neiges d'antan. François Villon, Testament, Ballade des dames du temps jadis
  • C’est un livre à la mode ancienne qui est proposé ici. Avec les protocoles d’antan. Celui par exemple qui consiste à citer ses sources ! De Olivier Poivre d'Arvor / Bug made in France
  • Réglisses d’antan, roudoudou, sifflets, pailles, friandises anglaises, pâtes de fruits naturels, bonbons anciens de nos grands-parents ou dernières nouveautés sont proposées par la boutique de confiserie Sweety à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). Située au Paquebot, face aux dragons, elle est reconnaissable à sa devanture vintage et son intérieur cosy. , Saint-Nazaire : Sweety, un magasin de bonbons aux saveurs d'antan | L'Écho de la Presqu'île
  • Téléphone : 07 66 82 00 04www.antanetenheur.comFacebook et Instagram : antanetenheur petitbleu.fr, Antan et en Heur, poussez la porte des curiosités - petitbleu.fr
  • La recette du Filet Mignon de porc d’antan, en provenance de la ferme des 3 châtaigniers à Villers Tournel. Amoureux du terroir, Sébastien Porquet est en recherche permanente des meilleurs produits et tisse des liens profonds avec les paysans de la terre et de la mer. France Bleu, Le filet mignon au porc d'antan

Traductions du mot « antan »

Langue Traduction
Anglais old
Espagnol antigua
Italien tempo
Allemand wiedererlangt
Portugais antiga
Source : Google Translate API

Synonymes de « antan »

Source : synonymes de antan sur lebonsynonyme.fr
Partager