La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « amé »

Amé

[ame]
Ecouter

Définitions de « amé »

Amé - Adjectif

  • (vieilli, désuet) Qui est aimé.

    c’était un rude soufflet sur la joue des amés et féaux conseillers tenant cour de parlement.
    — Alexandre Dumas, Joseph Balsamo

Expressions liées

  • Arracher l'âme (Tuer.)
    Parler à un avare de vous aider de son argent, c'est lui arracher l'âme.``
  • Avec toute son âme
    Bergson enseigne que l'homme doit philosopher « avec toute son âme », c'est-à-dire, non pas seulement avec sa raison, mais avec ses passions, ses instincts, son vouloir-vivre.
    — J. Benda, La France byzantine
  • Avec âme
    Les musiciens disent : jouer ou chanter avec âme, c'est-à-dire avec expression, chaleur, mouvement, parce que l'âme est l'imitation de la vie. Rougnon1935.
  • Avoir charge d'âmes
  • Avoir de l'âme (avoir une grande sensibilité avoir du cœur, être bon et humain.)
    Le goût est une aptitude à bien juger des choses de sentiment. Il faut donc avoir de l'âme pour avoir du goût.
    — Vauvenargues, Introduction à la connaissance de l'esprit humain
  • Avoir du vague à l'âme
  • Avoir l'âme (bien) chevillée au corps (être doué d'une grande résistance physique et morale.)
  • Avoir l'âme sur les lèvres (être sur le point d'expirer.)
  • Avoir la mort dans l'âme (être désespéré)
  • Bonne âme (personne d'une nature bonne et simple, personne charitable.)
    Plantons le décor. Dans la vaste salle de l’hôtel de ville, la pénombre gagne rapidement du terrain, on cligne des yeux pour voir son voisin. « La prochaine fois, j’amène une bougie ! », murmure Frédéric Dutin. Quand soudain, une bonne âme se lève...
    — SudOuest.fr, Mont-de-Marsan : un Conseil municipal de rentrée plutôt tranquille
  • Bénéfice à, avec charge d'âmes (Celui dont le titulaire est obligé à résidence, et chargé de travailler en personne au salut des âmes qui lui sont confiées. Les évêchés, les cures sont des bénéfices avec charge d'âmes.)
  • Charge d'âmes
    ... il s'interroge avec sévérité et recueillement sur la portée philosophique de son œuvre; car il se sait responsable, et il ne veut pas que cette foule puisse lui demander compte un jour de ce qu'il lui aura enseigné. Le poète aussi a charge d'âmes. 1833, p. X.
    auteur
  • Corps et âme (tout entier, totalement.)
    − Cette nuit encore, il a parlé des heures. Il raconte sa vie, posément, le vrai et le faux mêlés, si bien mêlés que je m'y laisse prendre chaque fois, c'est comme un rêve. (...) Oui, à ces moments-là, vous ne le croiriez pas, je lui appartiens corps et âme, je veux tout ce qu'il veut, je monterais avec lui sur l'échafaud.
    — Georges Bernanos, Monsieur Ouine
  • Corps sans âme (personne que toute vie semble avoir désertée, la laissant abattue et sans aucune capacité de réaction.)
    Elle était retournée à l'église, elle errait comme un corps sans âme; et, son angoisse devenait si forte, qu'elle ne s'arrêta même pas à causer. − Je ne peux plus tenir, je vas à leur rencontre.
    — Émile Zola, La Terre
  • Criée pour les âmes (Vente à l'enchère dont le produit est employé à faire dire des messes pour les âmes du purgatoire.)
  • Dans l'âme [en parlant de la manière d'être, d'agir] (fondamentalement)
  • De toute son âme (de tout son être, en engageant toutes ses ressources.)
  • Devant dieu soit son âme!
  • Dieu ait son âme!
  • Dieu veuille avoir son âme!
  • Donner de l'âme à une matière (lui donner l'aspect de la vie.)
  • Du fond de l'âme (du plus profond de soi-même.)
    Il lui souriait du fond de l'âme; à ses yeux elle était douée d'un prestige qui m'échappait, absolument.
    auteur
  • En mon âme et conscience (formule de serment.)
    Soyons juste, au point de vue du modernisme, tout cela se vaut, et j'affirme en mon âme et conscience, que je ne vois pas bien la différence qui existe entre certains dessins de bals, gravés dans des feuilles à images, et le bal en couleur que M. Béraud nous expose.
    auteur
  • Faire quelque chose la mort dans l'âme (contre son gré, avec détresse.)
  • Fendre l'âme (fendre le cœur, toucher au point le plus sensible.)
  • Fête des âmes, jour des âmes (Fête que l'Église célèbre annuellement le 2 novembre pour le repos de l'âme des fidèles défunts.)
  • Jusqu'à l'âme, jusqu'au fond de l'âme (profondément, tout au fond de son être.)
  • L'âme collective
    L'étude de la sociatrie nous enseigne que les maux de l'âme collective peuvent être soignés par des interventions communautaires concertées.
    — Pierre Lefèvre, Citation fictive générée à l'aide d'intelligence artificielle
  • L'âme d'une époque
    La ferrandine, dans sa souplesse et son artifice, reflète l'âme d'une époque où l'apparat se mêlait à la modestie.
    — Marcel de la Couture, Citation fictive générée à l'aide d'intelligence artificielle
  • L'âme des choses
  • La mort dans l'âme
    ... le surmoi se fait tour à tour autoaccusateur dans la mélancolie jusqu'à jeter la mort dans l'âme, persécuteur par projection au dehors dans la paranoïa, ségrégateur et obsédant dans l'automatisme mental.
    — Emmanuel Mounier, Traité du caractère
  • Le pays des âmes (Le séjour des morts.)
  • Les âmes bienheureuses (celles qui sont au paradis)
  • Les âmes damnées (les âmes condamnées à subir les peines de l'enfer)
    La communion est bonne aux bons et mauvaise aux mauvais. Ainsi les âmes damnées sont au paradis, mais pour elles le paradis est enfer.
    — Simone Weil, La Pesanteur et la grâce
  • Les âmes du purgatoire
  • Les âmes en peine (les âmes des morts non ensevelis, condamnées à errer sur les bords du Styx.)
    Dans la galerie des cœurs brisés, son portrait trônait au centre, plus bléchard que les âmes en peine qu'il avait jadis aimées.
    — Henri Fauxpas, Citation fictive générée à l'aide d'intelligence artificielle
  • Mettre de l'âme dans quelque chose
  • Rendre l'âme (mourir)
    Que signifie donc ce mot : mourir? Quand mourrons nous? − Un homme ne peut en effet être dit mourant ni une fois qu'il est mort ni lorsqu'il est encore vivant. « Nul n'est donc mourant s'il n'est vivant, car en cette extrémité même à laquelle sont réduits ceux que nous disons rendre l'âme, celui que son âme n'a pas encore quitté vit encore. Il est donc tout à la fois mourant et vivant, c'est-à-dire qu'il s'approche de la mort et s'éloigne de la vie...
    auteur
  • Retrouver son âme de + subst de temps (revivre l'état d'âme, éprouver à nouveau les sentiments de tel moment du temps)
  • Sans âme (froid, figé)
    Elle entrerait au Carmel ou dans un de ces Ordres qui vont en Polynésie, soigner les lépreux. Elle sacrifierait cette vaine beauté, cette vie sans but et sans âme.
    — Daniel-Rops, Mort, où est ta victoire?
  • Se donner corps et âme à quelqu'un, à quelque chose
  • Se sentir une âme de + subst de l'animé (se sentir animé, habité par des aspirations, des idées, des convictions identiques à celles d'une autre personne)
  • Se vider de son âme
  • Sur mon âme (formule de serment.)
  • Vague à l'âme (état de mélancolie, de vacuité, plus ou moins maladif, dû p. ex. au désœuvrement, à l'ennui, à la solitude.)
    René avait du « vague à l'âme »; à présent « il s'embête à crever ». René n'était malade que d'esprit : à présent il est névropathe. Son cas était surtout moral : il est aujourd'hui surtout pathologique. Vous trouverez la plupart de ces traits chez des Esseintes. Il représente en plus d'un endroit « l'ennuyé » d'aujourd'hui.
    auteur
  • Vendre son âme (au diable) (aliéner sa liberté, sa dignité... en échange de quelque chose)
  • Âme câblée (âme formée de plusieurs brins conducteurs, assemblés en toron)
  • Âme d'un canon, d'un fusil (évidement intérieur où se place le projectile)
  • Âme d'un cordage (Fil intérieur autour duquel on tresse les torons.)
  • Âme d'un câble isolé (Partie centrale et métallique d'un câble électrique, conduisant le courant)
  • Âme d'un fagot (Le menu bois, les menues branches qui sont au milieu d'un fagot. Allumer le feu avec l'âme d'un fagot.)
  • Âme d'un instrument à cordes (petite pièce de bois interposée, dans le corps de l'instrument, entre la table et le fond, les maintenant à la bonne distance et assurant la qualité, la propagation comme l'uniformité des vibrations.)
  • Âme d'un soufflet (morceau de cuir qui, formant soupape, laisse pénétrer l'air dans l'instrument et l'y retient.)
  • Âme d'une devise (paroles qui servent à expliquer la figure représentée dans le corps d'une devise)
  • Âme d'une figure, d'une statue (L'espèce de massif, de noyau sur lequel on applique le stuc, le plâtre, etc., dont on forme une figure, une statue. Les statues d'or et d'ivoire des anciens Grecs avaient une âme ou noyau de cèdre, sur lequel s'appliquait par compartiments le revêtement de la sculpture. Il se dit également du noyau sur lequel on coule une figure, une statue, et qu'on en retire après l'opération de la fonte.)
  • Âme d'une fusée (Trou conique dans le corps d'une fusée volante.)
  • Âme d'une plume (tissu que renferme le tuyau de la plume)
  • Âme du rail (partie médiane joignant le patin au champignon.)
  • Âme massive (âme constituée par un conducteur unique.)
  • Âme pour âme (Sans réserve. Répondre de quelqu'un corps pour corps et âme pour âme.)
  • Âme sœur (personne qui a de profondes affinités de goûts, de sentiments... avec une autre personne (particulièrement avec une personne du sexe opposé), qui est faite pour s'entendre, pour vivre en harmonie avec elle)
  • État d'âme (ensemble d'impressions, de sentiments ressentis dans une circonstance donnée)
    La forêt est un état d'âme. Les poètes le savent. Les uns l'indiquent d'un trait comme Jules Supervielle qui sait que nous sommes dans les heures paisibles habitants délicats des forêts de nous-mêmes.
    — Gaston Bachelard, La Poétique de l'espace
  • Être (comme) un corps sans âme
  • Être l'âme damnée de quelqu'un (lui être dévoué corps et âme dans le mal et accomplir aveuglément tout ce qu'il ordonne même lorsqu'on le réprouve)
  • Être plein d'âme (être animé par une grande bonté, une grande humanité.)
  • Être tout âme (être doué d'une sensibilité aiguë, toujours en éveil.)
  • Être à quelqu'un corps et âme
  • Être ému jusqu'à l'âme, jusqu'au fond de l'âme

Étymologie de « amé »

Du latin amatus (« aimé »).

Usage du mot « amé »

Évolution historique de l’usage du mot « amé » depuis 1800

Fréquence d'apparition du mot « amé » dans le journal Le Monde depuis 1945

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Antonymes de « amé »

Traductions du mot « amé »

Langue Traduction
Anglais soul
Espagnol alma
Italien anima
Allemand seele
Chinois 灵魂
Arabe الروح
Portugais alma
Russe душа
Japonais
Basque arima
Corse anima
Source : Google Translate API


Sources et ressources complémentaires

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.