La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « altesse »

Altesse

Variantes Singulier Pluriel
Féminin altesse altesses

Définitions de « altesse »

Trésor de la Langue Française informatisé

ALTESSE, subst. fém.

I.− Titre d'honneur donné aux princes et aux princesses, en particulier aux princes et aux princesses du sang :
1. Le titre d'altesse (italien : altezza) a été porté par les rois de divers pays jusqu'au xviesiècle. Aujourd'hui, sauf quelques rares exceptions, le titre d'altesse royale ou impériale appartient à tous les princes issus en ligne directe d'un roi ou d'un empereur, et celui d'altesse sérénissime à leurs collatéraux. De plus, on donne le titre d'altesse aux princes souverains qui ne sont pas rois. (Monaco, Luxembourg.) Spr.1967, s.v. Style administratif, Les souverains étrangers.
Rem. Le mot est gén. empl. sans déterm. ou avec le poss. de la 2eou de la 3epers. : Je n'en sais rien, altesse. Votre altesse acceptera-t-elle de ...? Dites à son altesse que ... Son altesse l'archiduc arrive jeudi. Avec l'art. déf. dans la loc. fam. donner de l'altesse à qqn (flatter qqn en l'appelant par le titre vrai ou faux d'altesse).
P. méton. La personne qui porte ce titre :
2. Paris était repu de majestés et d'altesses; il avait acclamé l'empereur de Russie et l'empereur d'Autriche, le sultan et le vice-roi... É. Zola, L'Argent,1891, p. 272.
3. ... elle-même y rencontrait souvent trois ou quatre altesses qui se contentaient de mettre leur carte chez elle. M. Proust, À la recherche du temps perdu,Le Côté de Guermantes 1, 1920, p. 457.
P. ext., plais. ,,Ceux qui sont au premier rang.`` (Lar. 19e). Les altesses de la finance, les altesses du barreau (Lar. 19e).
II.− VITIC. ,,Cépage blanc de Savoie, objet d'une appellation d'origine simple. Moelleux et doux à la fois, comme le montrachet, ce vin devient sec en vieillissant, comme le château-grillet.`` (Ac. Gastr. 1962).
Prononc. : [altεs].
Étymol. ET HIST. − 1500 altese forme italianisante (O. Maillard, Serm., ms. Univers., p. 244 ds Gdf. Compl. : Le prince et la sua altese); 1560 « altesse » (Ronsard, VII, 322 ds Delb., Rec. d'apr. DG : Pour l'honneur de leur Altesse). Empr. − soit à l'esp. alteza (Dauzat 1968, Bl.-W.5, en 2ehyp.), attesté dans le même emploi dep. 1256-1263, Las Siete Partidas de Alfonso X el Sabio, prol. ds Al. 1958. L'esp. est emprunté au b. lat. altitia (d'où aussi fr. hautesse*, mot héréditaire) Chiron, 36 ds TLL s.v., 1764, 71 − soit plus prob. (étant donné, la construction la sua altese de la 1reattest.) à l'ital. altezza (Dauzat 1968, Bl.-W.5en 1rehyp.; Kohlm. 1901, p. 28; Tracc. 1907, p. 102; Sar. 1920, p. 5; Wind 1928, p. 180; Brunot t. 2, p. 209; Nyrop t. 1, § 61), attesté au même sens dep. le xvies. (Boccaccio, Dec, 3, 5 ds Batt. t. 1 1961 : Ardirò di porgere i prieghi miei alla vostra altezza, dalla qual sola ogni mia pace, ogni mio bene e la mia salute venir mi puote) au sens gén. de « hauteur » dep. Br. Latini, Batt. L'ital. est de même origine que l'esp. alteza.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 1191. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 1 898, b) 2 595; xxes. : a) 2 339, b) 646.
BBG. − Ac. Can.-Fr. 1968. − Ac. Gastr. 1962. − Bél. 1957. − Boiss.8. − Bouillet 1859. − Dup. 1961. − Fér. 1768. − Lacr. 1963. − Pope 1961, § 656, 660. − Sar. 1920, p. 5. − Spr. 1967.

Wiktionnaire

Nom commun 2 - français

altesse \al.tɛs\ masculin

  1. Cépage donnant du raisin blanc avec lequel ont produit l’AOP Roussette-de-Savoie, une appellation répartie sur quelque 200 hectares. En 2008 il y avait 350 hectares de ce cépage en France.
    • Tous des vins issus d'un unique cépage, l’altesse, dont la légende nous conte que les premiers plants auraient été rapportés de Chypre par un croisé, le comte de Mareste. Il serait allé y chercher Anne de Lusignan, fille du roi Janus, qui devait épouser Louis, prince de Savoie, en 1433. Le nom du cépage aurait été donné en hommage à la princesse.— (Jacques Dupont et Olivier Bompas, Carnet de vin, Journal Le Point, n° 2264, 28 Janvier 2016, page 97)
    • «L’altesse donne des vins longs en bouche, plus riches et gras que la jacquère. Elle mérite d’être gardée au moins un an avant d’être dégustée sur des pois­sons de lac en sauce, des saint-Jacques et même un foie gras», selon Jacques Barlet, vigneron au Cellier de Sordan à Jongieux. — (Jacques Dupont et Olivier Bompas, Carnet de vin, Journal Le Point, n° 2264, 28 Janvier 2016, page 97)

Nom commun 1 - français

altesse \al.tɛs\ féminin

  1. Titre d’honneur qui se donne à différents princes, en parlant et en écrivant.
    • Altesse royale, impériale. Altesse sérénissime. Traiter d’altesse.
    • Une altesse royale en visite passant la revue de la milice à lʼAncresse n'eût pas mieux vidé la ville. — (Victor Hugo, Les travailleurs de la mer, 1866)
alt = attention Ce mot féminin n’a pas de masculin correspondant, et il peut désigner des hommes.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ALTESSE. n. f.
Titre d'honneur qui se donne à différents princes, en parlant et en écrivant. Altesse royale, impériale. Altesse sérénissime. Traiter d'altesse. Son Altesse, ou par abréviation, S. A. le prince de... Donner de l'altesse à quelqu'un, Lui donner ce titre pour le flatter.

Littré (1872-1877)

ALTESSE (al-tè-s') s. f.
  • 1Titre d'honneur donné ordinairement aux princes et aux princesses du sang. … Je sais, sage princesse, Quelles soumissions je dois à Votre Altesse, Rotrou, Vencesl. II, 1. Le cardinal de Bouillon prétendait à Rome l'altesse éminentissime, Saint-Simon, 53, 140. L'Italie, fertile en mots honorifiques, nous a donné l'altesse vers 1600, et les gens d'Église même s'en sont emparés ; elle est due aux princes du sang, et on la donne par courtoisie aux princes étrangers sortis de maisons souveraines, quand on leur écrit, De Caillières, 1690.
  • 2La personne même qui porte ce titre. Je vais au palais d'une altesse, Et j'achète un habit de cour, Béranger, Hab. de cour.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ALTESSE. Ajoutez :

3 Nom d'un cépage de la Savoie, dit aussi roussette, qui paraît être originaire de l'île de Chypre, les Primes d'honn. p. 650, Paris, 1874.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ALTESSE, s. f. (Hist. mod.) titre d’honneur qu’on donne aux Prinçes. Voyez Titre & Qualité.

Les Rois d’Angleterre & d’Espagne n’avoient point autrefois d’autre titre que celui d’Altesse. Les premiers l’ont conservé jusqu’au tems de Jacques I. & les seconds jusqu’à Charles V. Voyez Majesté.

Les Princes d’Italie commencerent à prendre le titre d’Altesse en 1630 ; le Duc d’Orléans prit le titre d’Altesse Royale en 1631, pour se distinguer des autres Princes de France. V..

Le Duc de Savoie, aujourd’hui Roi de Sardaigne, prend le titre d’Altesse royale, en vertu de ses prétentions sur le Royaume de Chypre. On prétend qu’il n’a pris ce titre que pour se mettre au-dessus du Duc de Florence, qui se faisoit appeller Grand-Duc ; mais celui-ci a pris depuis le titre d’Altesse Royale, pour se mettre à niveau du Duc de Savoie.

Le Prince de Condé est le premier qui ait pris le titre d’Altesse Sérénissime, & qui ait laissé celui de simple Altesse aux Princes légitimés.

On donne en Allemagne aux Electeurs tant ecclésiastiques que séculiers le titre d’Altesse Electorale ; & les Plénipotentiaires de France à Munster, donnerent par ordre du Roi le titre d’Altesse à tous les Princes Souverains d’Allemagne.

Altesse Royale, titre d’honneur qu’on donne à quelques Princes légitimes descendus des Rois.

L’usage de ce titre a commencé en 1633, lorsque le Cardinal Infant passa par l’Italie pour aller aux Pays-Bas ; car se voyant sur le point d’être environné d’une multitude de petits Princes d’Italie, qui tous affectoient le titre d’Altesse, avec lesquels il étoit chagrin d’être confondu ; il fit ensorte que le Duc de Savoie convînt de le traiter d’Altesse Royale, & de n’en recevoir que l’Altesse. Gaston de France, Duc d’Orléans, & frere de Louis XIII. étant alors à Bruxelles, & ne voulant pas souffrir qu’il y eût de distinction entre le Cardinal & lui, puisqu’ils étoient tous deux fils & freres de Rois, prit aussi-tôt la même qualité ; & à leur exemple, les fils & petits-fils de Rois en France, en Angleterre, & dans le Nord, ont aussi pris ce titre. C’est ainsi que l’ont porté Monsieur Philippe de France, frere unique du Roi Louis XIV. & son fils Philippe, Régent du Royaume, sous la minorité du Roi ; & l’on donna aussi le titre d’Altesse Royale à la Princesse sa Douairiere : au lieu qu’on ne donne que le titre d’Altesse Sérénissime, aux Princes des Maisons de Condé & de Conti.

On ne donne point le titre d’Altesse Royale à Monseigneur le Dauphin, à cause du grand nombre de Princes qui le prennent ; cependant Louis XIV. agréa que les Cardinaux en écrivant à Monseigneur le Dauphin, le traitassent de Sérénissime Altesse Royale, parce que le tour de la phrase Italienne veut que l’on donne quelque titre en cette langue, & qu’après celui de Majesté, il n’y en a point de plus relevé que celui d’Altesse Royale.

La Czarine aujourd’hui régnante, en désignant pour son successeur au throne de Russie, le Prince de Holstein, lui a donné le titre d’Altesse Impériale.

Les Princes de la Maison de Rohan ont aussi le titre d’Altesse ; & ceux d’entre eux qui sont Cardinaux, tels que M. le Cardinal de Soubise, Evêque de Strasbourg, prennent le titre d’Altesse Eminentissime. (G)

* Altesse, s. f. nom que donnent les Fleuristes à un œillet d’un violet brun, qui de carné qu’il paroît d’abord, passe ensuite au blanc de lait.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « altesse »

Provenç. altezza, auteza ; ital. altezza. Ce mot est exactement le même que hautesse. Seulement dans le premier la prononciation conforme à l'étymologie a prévalu, tandis que dans l'autre la prononciation est conforme à l'usage français qui veut que al des Latins se change en au. Altesse vient de altus, haut (voy. ce mot).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) De l’italien altezza.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « altesse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
altesse altɛs

Évolution historique de l’usage du mot « altesse »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « altesse »

  • ABOU DHABI, 23 juin 2020 (WAM) -- Le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, son altesse Cheikh Abdallah ben Zayed Al Nahyan, a examiné les moyens de favoriser les relations bilatérales entre les EAU et le Turkménistan avec Rashid Meredov, vice-premier ministre et ministre des affaires étrangères du Turkménistan. wam, Emirates Agence Nouvelles - Abdallah ben Zayed et le ministre des affaires étrangères du Turkménistan discutent des moyens de réduire le COVID-19
  • Voilà un mot qu’en définitive on ne nous adresse jamais. Personne au restaurant, ou à la cantine ne me propose un plat royal, en me disant ensuite, « votre altesse en reprendra-t-elle ? ». ,  Altesse
  • Elle s'appelle Alexia des Pays-Bas, elle est la plus à droite sur sa photo de famille, elle est princesse (avec prédicat d’altesse royale) et elle a 14 ans. La jolie rousse, également princesse d’Orange-Nassau est en deuxième place dans l’ordre de succession au trône des Pays-Bas, et elle est également 804ème dans l’ordre de succession au trône britannique, puisqu'elle descend de la princesse Augusta de Hanovre, (sœur du roi George III du Royaume-Uni).  Public.fr, TikTok : une princesse de 14 ans fait le buzz avec ses vidéos !

Traductions du mot « altesse »

Langue Traduction
Anglais highness
Espagnol alteza
Italien altezza
Allemand hoheit
Portugais majestade
Source : Google Translate API

Synonymes de « altesse »

Source : synonymes de altesse sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot altesse au Scrabble ?

Nombre de points du mot altesse au scrabble : 7 points

Altesse

Retour au sommaire ➦

Partager