La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « accepteur »

Accepteur

Définitions de « accepteur »

Trésor de la Langue Française informatisé

ACCEPTEUR, subst. masc.

Dispositif ou personne qui accepte.
ÉLECTRON. ,,Nom donné dans les semi-conducteurs aux centres « P ». Ce sont des impuretés qui créent un vide (ou un trou) dans le réseau électronique du cristal, vide qui peut être comblé par un électron pris sur un atome voisin. Cet atome est à son tour obligé de chercher un autre électron pour essayer de rétablir son équilibre électrique. Cette sorte d'aspiration électronique donne une apparence positive à ces centres.`` (Électron. 1963-64) :
1. En somme, on serait loin de la décomposition photochimique de l'haloïde et le sulfure d'argent jouerait le rôle « d'accepteur ». Le Journal de physique et le Radium,1928, p. 452.
2. Il envisage (...) les ions métalliques centraux comme des accepteurs d'électrons... Le Journal de physique et le Radium,1934, p. 314.
DR. COMM. ,,Celui qui a accepté une lettre de change.`` (Barr. 1967).
Prononc. : [aksεptœ:ʀ].
Étymol. ET HIST. I.− 1. 1389 accepteur de personne « celui qui prend en considération la qualité de la personne » (Philippe de Mézières, Songe du Vieil Pélerin, II, 12 ds Gdf. Compl. : ils sont accepteurs de personnes), 1482 « id. » (Ferget, Mir. de la Vie hum., fol. 147 vods Gdf. : Ceulx qui imposent nécessité aux souverains papes arguent Dieu estre acceteurs de personnes). − xvies. ds cont. relig. 1569 « id. » (Calvin, Serm. sur le liv. de Job, 49 (XXXIII, 616) ds Hug. : S'il eslit ceux que bon lui semble, il est accepteur de personnes. Pourquoi choisit-il plustost l'un que l'autre?); 2. 1461-1473 « celui qui reçoit (un serment) » (Stat. d'Edouard IV, Bibl. Louvre ds Gdf. : Le reteignour ou acceptour d'autiel serrement), attest. isolée; 1751 « celui qui accepte une lettre de change » terme de dr. comm. ds Encyclop. t. 1 s.v. II.− 1928 terme d'électron. cf. supra. Empr. au b. lat. acceptor (seule attest. av. le lat. chrét., au sens de « celui qui reçoit, qui approuve » Plaute, Trinummus, 204, TLL s.v. : qui illorum verbis falsis acceptor fui) au sens de « celui qui reçoit, agrée », Tertullien, Pat., 4 ds Blaise 1954 : Dominus omnium bonorum et demonstrator et acceptor; pas de spécialisation dans l'emploi I 2 en lat.; I 1 dep. Itala et Vulg., Actes, 10, 34 ds TLL s.v. : non est personarum acceptor deus; cf. Lex Bajuvar., 2, 16 ds Mittellat. W. s.v.
BBG. − Barr. 1967. − Électron. 1963-64. − Fromh.-King 1968, p. 188, 234, 348, 358, 386, 406, 408. − Garnier-Del. 1961 [1958]. − Piéron 1963. − Rey-Cottez 1968, t. 36, pp. 133-144.

Wiktionnaire

Nom commun - ancien français

accepteur \Prononciation ?\ masculin

  1. Celui qui reçoit.
  2. Celui qui fait acception de.

Adjectif - français

accepteur \ak.sɛp.tœʁ\

  1. (Rare) Qui accepte.
    • Tout médicament introduit dans un organisme peut être considéré comme une molécule étrangère qui va réagir avec l'organisme accepteur. — (Cahiers médicaux lyonnais, volume 48, Association lyonnaise de l'externat, 1972, page 1870)
    • Les acides aminés se fixent à l'extrémité –OH monocaténaire libre de la tige accepteuse. — (Georges B. Johnson & collègues, Biologie, traduit par Charles Van Hove, De Boeck Supérieur, 2011, page 291)
    • Il avait les deux bras tendus vers une assistance qui était tout ouïe, tout aux aguets, accepteuse de bonnes paroles galvanisantes ! — (Gordon Zola, C’est pas sorcier, Harry, Bouquineo, page 26)

Nom commun - français

accepteur \ak.sɛp.tœʁ\ masculin (pour une femme, on dit : acceptrice)

  1. (Finance) Celui qui accepte.
    • L’accepteur d’une lettre de change devient personnellement débiteur de la somme.
    • C'est pourquoi l'on autorise le tiré accepteur à opposer toutes les exceptions au tireur porteur. — (Augustin Boujeka, La provision: essai d'une théorie générale en droit français, 2001)
    • Par l’examen des variations des effets Δ-iso, avec la nature du noyau décoalescé i (fig. 6), nous mettons en évidence un transfert électronique vers l’accepteur, plus important dans un des deux isomères présents, quand la densité électronique du système π s’accroît. — (Bulletin de la Société chimique de France, Chimie moléculaire, partie 2, 1978)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ACCEPTEUR. n. m.
T. de Banque. Celui qui accepte. L'accepteur d'une lettre de change devient personnellement débiteur de la somme.

Littré (1872-1877)

ACCEPTEUR (a-ksè-pteur) s. m.
  • Terme de banque. Celui qui accepte une lettre de change.

HISTORIQUE

XVIe s. Dieu n'est point accepteur de personne, lequel elit ce qu'il veut, Marguerite de Navarre, Nouv. 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ACCEPTEUR, s. m. terme de Commerce, est celui qui accepte une lettre de change. Voyez Acceptation.

L’accepteur, qui ordinairement est celui sur qui la lettre de change est tirée, devient débiteur personnel par son acceptation, & est obligé à payer quand même le tirour viendroit à faillir avant l’échéance. Voyez Change. (G)

* Parmi les Négocians on se sert quelque fois du terme d’acceptator, qui signifie la même chose. Voyez Acceptation.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « accepteur »

Acceptor, de accipere, de ac pour ad, et cipere pour capere, prendre (voy. CAPABLE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1509) Du latin acceptor.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « accepteur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
accepteur aksɛptœr
accepteuse aksɛptœs
acceptrice aksɛptris

Évolution historique de l’usage du mot « accepteur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « accepteur »

  • Des méthodes d’ingénierie biochimique permettent de coupler d’une part le récepteur membranaire d’intérêt avec le donneur d’énergie (« récepteur-donneur »), et d’autre part le ligand d’intérêt avec l’accepteur d’énergie (« ligand-accepteur »). In vitro, les cellules qui possèdent le « récepteur-donneur » sur leur membrane sont mises en présence du « ligand-accepteur », puis stimulées par une source d’énergie (afin d’activer le fluorophore donneur d’énergie). The Conversation, De nouvelles cibles pour les médicaments : les récepteurs membranaires des cellules
  • Dans la présente étude, des chercheurs de l'I2BC (Institut Joliot) et du CNRS ont montré que l'utilisation d'un accepteur d'électron réversible, le méthylviologène (MV), très utilisé dans les études de transfert d'électron photo-induit, permet de s'affranchir de cette limitation. Le MV sert de relais dans le transfert d'électron vers l'O2 et le catalyseur (complexe de fer) générant l'espèce réactive pour la catalyse désirée. Un pas de plus vers une photocatalyse efficace et propre ! CEA/Fabrique de savoirs, Fabrique de savoirs - Une photocatalyse propre et efficace
  • L’apport de l’intelligence artificielle (IA) dans la transformation des processus bancaires est aujourd’hui indéniable. Un constat particulièrement vrai dans les métiers du Transaction Banking, générateur de quantités astronomiques de données. Il faut savoir que les banques françaises comptabilisent notamment plus de 21 milliards d’opérations de paiement par an comprenant des données sur le montant, le porteur, l’accepteur, la localisation, le type d’achat, etc. Les Echos, Opinion | L’intelligence artificielle, vecteur de transformation, mais pas encore d’innovation | Les Echos
  • L'IA a profondément bouleversé les modes d'exercice de nombreux secteurs professionnels et la banque n'échappe pas à la règle. Les processus se sont transformés, notamment les transactions financières qui génèrent un nombre exorbitant de données. Illustration parfaite en est la vingtaine de milliards d'opérations de paiement annuelle que recensent les banques françaises. Un recensement qui comprend de nombreuses informations comme le montant, le porteur, l'accepteur, la localisation, le type d'achat etc. Toutefois, l'IA ne semble pas avoir réussi à innover en profondeur dans ce secteur. Affiches Parisiennes, L'intelligence artificielle, vecteur de transformation mais pas encore d'innovation
  • Afin de chiffrer la production d’électricité des bactéries, les chercheurs ont utilisé une électrode qui joue le rôle d’accepteur d’électrons. Les relevés ont permis de montrer que le courant produit par une bactérie peut monter jusqu’à 500 microampères. Elle produit ainsi autant d’électricité qu’une bactérie électrogène classique. Sciencepost, Une bactérie intestinale est capable de produire de l'électricité !
  • La plastoquinone transporte l'électron de la chlorophylle dans la chaîne de transfert des électrons dont le prochain arrêt est le complexe cytochrome b6f. Dans ce cytochrome, l'électron entrant est transféré à un nouvel accepteur, la plastocyanine. Durant ce transfert, l’électron perd de l’énergie et celle-ci sert à faire rentrer un proton flottant de l’extérieur du thylakoïde vers l’intérieur. Ce proton s’ajoute à ceux qui proviennent de la décomposition de l'eau par le photosystème II. La plastocyanine transporte ensuite l’électron vers le photosystème I, mais celui-ci doit absorber un photon pour ré-énergiser l’électron épuisé par son passage dans le cytochrome b6f. L’électron est ensuite envoyé dans une protéine spéciale qui l'attache à une molécule à laquelle il donne son énergie : NADPH. Sciences et Avenir, Perfectionner la photosynthèse pour augmenter les rendements - Sciences et Avenir
  • Ainsi, la fabrication de ces cellules implique l'insertion de couches additionnelles optimisées, le remplacement des accepteurs à base de C60 par des dérivés du C70 beaucoup plus chers, l'utilisation de métaux précieux dans certains cas, de solvants toxiques, d'additifs et de traitements thermiques. Par ailleurs, les matériaux actuellement les plus efficaces reposent sur des structures chimiques complexes impliquant des synthèses multiétapes de faible rendement global, et donc d'un coût élevé. Futura, Cellules solaires organiques : bientôt un développement industriel ?

Traductions du mot « accepteur »

Langue Traduction
Anglais acceptor
Espagnol aceptor
Italien ricettore
Allemand akzeptor
Source : Google Translate API

Synonymes de « accepteur »

Source : synonymes de accepteur sur lebonsynonyme.fr

Accepteur

Retour au sommaire ➦

Partager