Vivat : définition de vivat


Vivat : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

VIVAT, interj. et subst. masc.

I. − Interj., vieilli. [Pour exprimer la satisfaction, l'accord] Synon. bravo!Ah! vivat! La Comédie, vivat! (Dumas père, Trois entr'actes pour Amour méd., 1850, prol. 1, p. 334).L'un d'eux [des élèves de l'Université] m'a écrit:Nous n'avons pas crié vivat de crainte de donner ombrage, à votre sujet (Hugo, Corresp., 1852, p. 71).
II. − Subst. masc., fréq. au plur. Acclamation en l'honneur de quelqu'un, de quelque chose. Vivat(s) enthousiaste(s); vivat de la foule, des spectateurs; pousser, recueillir des vivats; lancer un, des vivat(s). [François II] est arrivé avant-hier dans une mauvaise calèche de poste (...). Il a été reconnu vers le milieu de la ville [Vienne]: aussitôt les vivats ont éclaté de toutes parts (Stendhal, Corresp., t. 1, 1842, p. 350).Les vivats, les éternuements, les raclements de gorge, les hourras retentirent (Arnoux, Roi, 1956, p. 228).
Prononc. et Orth.: [viva]. Gattel 1841, Littré [-vat]. Mart. Comment prononce 1913, p. 325: ,,On entend bien parfois des viva(ts), mais c'est une fâcheuse analogie, amenée sans doute par le pluriel``. Rob. [-vat], [-va]. Barbeau-Rodhe 1930, Lar. Lang. fr. [-va], [-vat]. Martinet-Walter 1973, Rob. 1985, Warn. 1987 [-va]. Att. ds Ac. dep. 1718; dep. 1835: ,,On fait sentir, on prononce le T``. Littré, au plur., contre l'avis de Ac. 1835, -s. Ac. 1878, 1935 -s. Étymol. et Hist. a) 1552 interj. vivat! (Rabelais, Quart Livre, LIII, 102, éd. R. Marichal, p. 221); b) av. 1615 subst. masc. (Pasquier, Recherches, p. 803). Mot lat., subj. prés. 3epers. du sing. de vivere, v. vivre1et vive1. Fréq. abs. littér.: 84.

Vivat : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

VIVAT, interj. et subst. masc.

I. − Interj., vieilli. [Pour exprimer la satisfaction, l'accord] Synon. bravo!Ah! vivat! La Comédie, vivat! (Dumas père, Trois entr'actes pour Amour méd., 1850, prol. 1, p. 334).L'un d'eux [des élèves de l'Université] m'a écrit:Nous n'avons pas crié vivat de crainte de donner ombrage, à votre sujet (Hugo, Corresp., 1852, p. 71).
II. − Subst. masc., fréq. au plur. Acclamation en l'honneur de quelqu'un, de quelque chose. Vivat(s) enthousiaste(s); vivat de la foule, des spectateurs; pousser, recueillir des vivats; lancer un, des vivat(s). [François II] est arrivé avant-hier dans une mauvaise calèche de poste (...). Il a été reconnu vers le milieu de la ville [Vienne]: aussitôt les vivats ont éclaté de toutes parts (Stendhal, Corresp., t. 1, 1842, p. 350).Les vivats, les éternuements, les raclements de gorge, les hourras retentirent (Arnoux, Roi, 1956, p. 228).
Prononc. et Orth.: [viva]. Gattel 1841, Littré [-vat]. Mart. Comment prononce 1913, p. 325: ,,On entend bien parfois des viva(ts), mais c'est une fâcheuse analogie, amenée sans doute par le pluriel``. Rob. [-vat], [-va]. Barbeau-Rodhe 1930, Lar. Lang. fr. [-va], [-vat]. Martinet-Walter 1973, Rob. 1985, Warn. 1987 [-va]. Att. ds Ac. dep. 1718; dep. 1835: ,,On fait sentir, on prononce le T``. Littré, au plur., contre l'avis de Ac. 1835, -s. Ac. 1878, 1935 -s. Étymol. et Hist. a) 1552 interj. vivat! (Rabelais, Quart Livre, LIII, 102, éd. R. Marichal, p. 221); b) av. 1615 subst. masc. (Pasquier, Recherches, p. 803). Mot lat., subj. prés. 3epers. du sing. de vivere, v. vivre1et vive1. Fréq. abs. littér.: 84.

Vivat : définition du Wiktionnaire

Nom commun

vivat \vi.va\ masculin

  1. Acclamation, cri de joie de la foule.
    • De toutes parts s'élevaient les acclamations et les cris : « A Paris! » Ces vivats, ces enthousiasmes faisaient contraste avec la froideur, les réserves, les critiques, les refus d'obéissance des maréchaux comme Ney, Lefebvre, Oudinot, Mac-Donald qui, la veille, avaient déclaré à Napoléon qu'un projet de retour sur Paris était une folie. — (René Vallery-Radot, La vie de Pasteur, Hachette, 1900, Flammarion, 1941, p.8)
    • Des cris, des vivats et des fanfares terminèrent cette singulière cérémonie. — (Pierre Loti, Aziyadé, 1879)
    • Demain ! gronda-t-il, c’est du Louvre que j’écouterai les vivats frénétiques de Parisiens ! — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)

Note :

Autrefois, on faisait volontiers ce mot invariable au pluriel :
  • Ce sont des vivat et des cris de joie. — (Gustave Mathieu, Parfums, chants et couleurs, Monsieur Gaudéru, L’entrée au bois, IV ; Imprimerie Louis Perrin, Lyon, 1873, page 278)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Vivat : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VIVAT. (On prononce le T.) interj.
Mot emprunté du latin. Acclamation, cri dont on se sert pour applaudir une personne. Tout le monde criait : Vivat. Il s'emploie aussi comme nom masculin et se dit d'une Acclamation quelconque par laquelle on souhaite longue vie et prospérité à quelqu'un. Des vivats répétés. Pousser de joyeux vivats.

Vivat : définition du Littré (1872-1877)

VIVAT (vi-vat') interj.
  • 1S'emploie pour applaudir une personne ou une chose. Vivat, madame, la fortune et l'amour sont pour la jeunesse ; et le tuteur est pris pour dupe, Dancourt, Tuteur, sc. 13. Ah ! vivat, j'ai gagné ma cause, Dancourt, Bourg. à la mode, v, 12. Je dis pour lui [Malesherbes] vivat avant de mourir ; c'est tout ce que je puis faire, Voltaire, Lett. Chabanon, 3 août 1775.
  • 2 S. m. Acclamation par laquelle on souhaite longue vie et prospérité à quelqu'un. Et le vivat, et la risée, Emurent si bien l'assemblée, Que le plus triste du troupeau N'eût quitté la part du gâteau, Scarron, Virg. VIII.

REMARQUE

L'Académie écrit des vivat, sans s. Mais beaucoup mettent l's, et avec raison.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « vivat »

Étymologie de vivat - Littré

Lat. vivat, qu'il vive, de vivere (voy. VIVRE 1).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de vivat - Wiktionnaire

(Date à préciser) Du latin vivat (« qu’il vive, que vive, vive ! »)), troisième personne du subjonctif de vivo (« vivre »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « vivat »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vivat viva play_arrow

Images d'illustration du mot « vivat »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « vivat »

Langue Traduction
Corse a salute
Basque cheers
Japonais 乾杯
Russe ура
Portugais felicidades
Arabe في صحتك
Chinois 干杯
Allemand prost
Italien saluti
Espagnol salud
Anglais cheers
Source : Google Translate API

Synonymes de « vivat »

Source : synonymes de vivat sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « vivat »



mots du mois

Mots similaires