Huée : définition de huée


Huée : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

HUÉE, subst. fém.

A. − Vieilli. Cris poussés par des chasseurs, des pêcheurs pour faire lever, rabattre, effrayer le gibier, le poisson. (Dict. xixeet xxes.).
B. − Cris, vociférations poussés par un groupe plus ou moins important de personnes pour manifester l'hostilité ou la réprobation. Pousser une, des huée(s); faire des huées (vieilli); les huées de la foule.
Au sing. La colonne (...) progressait sous la huée des putains qui nous bombardaient des étages avec tout ce qui leur tombait sous la main (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 265) :
1. Une huée formidable gronda; les trépignements devinrent furieux; le lustre disparut dans la poussière et des craquements de boiseries s'entendirent. − « Les numéros, » cria le duc de Nîmes, de sa voix de stentor. À ce mot, les agents reculèrent, effrayés et affolés par cette tempête de bruit et le vacarme devint chahut, indescriptible et fou. Péladan, Vice supr.,1884, p. 218.
Au plur., usuel. Sa voix se perdit dans un tonnerre de huées (Hugo, N.-D. Paris,1832, p. 29).Il paraît qu'au bout de trois mots, elle a dû se taire, puis s'en aller, sous les quolibets, les huées, le chahut de la salle (Léautaud, Journal littér.,1910-21, p. 232) :
2. Le tumulte grondait encore lorsque le comte Cléna monta à la tribune. Aux huées succédèrent les acclamations et, quand le silence se fut rétabi, l'orateur prononça ces paroles... A. France, Île ping.,1908, p. 229.
P. anal. Synon. clameur, vacarme.Rien ne pouvait entrer dans ma tête pleine des huées de la mer et des sifflements aigus de la bise en haut des vergues (A. Daudet, Contes lundi,1873, p. 239).
SYNT. Les huées éclatent, s'élèvent, montent contre, derrière (qqn, qqc.); accueillir (qqn, qqc.) avec, par des huées; couvrir, poursuivre (qqn) de huées; parler au milieu des rires et des huées. − PARAD. Cris, injures, invectives, moqueries, rires, sifflets et huées; acclamations, applaudissements, ovation(s), vivats et huées; charivari, chahut, tollé et huée.
[Constr. avec un compl. introd. par de] Synon. cri.Le martyr maudira son supplice, les élus du paradis pousseront des huées de colère (Flaub., Tentation,1849, p. 492).À sa soudaine franchise, ce fut chez eux une grande huée de scandale (Gide, Voy. Urien,1893, p. 27).
C. − Rare. Cri d'oiseau nocturne. Ce sont des plongeons (...) ou des huards, aussi virtuoses dans la plongée que dans la huée (Genevoix, Routes avent.,1958, p. 80).
Prononc. et Orth. : [ye] init. asp. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1119 « cri, clameur d'une foule » (P. de Thaon, Comput, 80 ds T.-L.); en partic. 1621 [date de composition] « cris marquant la réprobation, la dérision, l'hostilité » surtout au plur. leurs huees a la Sarrazine (D'Aubigné, Traité sur les guerres civiles, chap. III ds Œuvres, éd. E. Réaume de Caussade, t. 2, p. 10); 1630 au sing. faisants la huee (Id., Avantures du baron de Faeneste, livre 4, chap. 18, ibid., p. 639); 2. a) 1376 « les gens qui huent pour empêcher les bêtes de chasse de sortir du bois » (Modus et Ratio, 61, 49 ds T.-L.); b) ca 1550 « ensemble des cris poussés par les chasseurs poursuivant une bête » (ds FEW t. 4, p. 501b); cf. 1580 (Montaigne, Essais, éd. A. Thibaudet, livre II, chap. 11, p. 474); c) 1690 « cri des chasseurs après la prise du sanglier » (Fur.). Dér. du subst. hu « clameur confuse, bruit » (v. hue); suff. -ée, (-é, ée*). Fréq. abs. littér. : 242. Fréq. rel. littér. xixes. : a) 204, b) 579; xxes. : a) 551, b) 212.

Huée : définition du Wiktionnaire

Nom commun

huée (h aspiré)\ɥe\ féminin

  1. Bruit que les traqueurs font après le loup, soit pour le faire lever, soit pour le pousser vers les chasseurs.
  2. (Figuré) (Surtout au pluriel) Cris de dérision par lesquels une réunion de personnes témoigne son mécontentement ou son mépris.
    • Les huées et les menaces de ses camarades le poursuivirent jusque dans la rue. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • Le même bredouillement de syllabes se fit entendre, couvert par les huées de la classe. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, 1857)

Forme de verbe

huée (h aspiré)\ɥe\

  1. Participe passé féminin singulier de huer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Huée : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HUÉE. (H est aspirée.) n. f.
Bruit que les traqueurs font après le loup, soit pour le faire lever, soit pour le pousser vers les chasseurs. Il se dit, figurément, des Cris de dérision par lesquels une réunion de personnes témoigne son mécontentement ou son mépris. Il fut accueilli par une longue huée. On lui fit de grandes huées. La canaille le poursuivit de ses huées. Pousser des huées. S'enfuir sous les huées. Cette pièce souleva les huées du parterre.

Huée : définition du Littré (1872-1877)

HUÉE (hu-ée) s. f.
  • 1Le bruit que, dans une battue, les paysans font après le loup.

    Cris que font les chasseurs après que le sanglier est pris.

  • 2 Fig. Cris de dérision qu'une réunion de gens fait contre quelqu'un. Les assistants qui moins, qui plus, Firent une grande huée Qui fut longtemps continuée, Scarron, Virg. v. À ces mots il se fit une telle huée Que le pauvre écourté ne put être entendu, La Fontaine, Fabl. v, 5. Et Socrate par lui, dans un chœur de nuées, D'un vil amas de peuple attirer les huées, Boileau, Art p. III. Vous ne savez peut-être pas son histoire [de Chiantpot-la-Perruque] ; c'était un homme qui quitta Paris, parce que les petits garçons couraient après lui ; il alla à Lyon par la diligence, et, en descendant, il fut salué d'une huée de polissons, Voltaire, Lett. d'Argental, 23 sept. 1750. Je me promenais tranquillement dans le pays avec mon cafetan et mon bonnet fourré, entouré des huées de la canaille et quelquefois de ses cailloux, Rousseau, Confess. XI.

HISTORIQUE

XIIe s. Lors recommence li cris et la huée, Ronc. p. 143.

XVe s. Il m'est advis que le chevalier doit avoir le pris ou la huée de ceste journée pour très excellent fait d'armes, Perceforest, t. I, f° 92.

XVIe s. Lorsqu'aprez une longue queste la beste vient en sursault à se presenter en lieu où, à l'adventure, nous l'esperions le moins, cette secousse et l'ardeur de ces huées nous frappe…, Montaigne, II, 127.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Huée : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

* HUÉE, s. f. (Gramm.) cri d’improbation de la multitude. Un mauvais poëte se fait huer au théatre. On hue un mauvais acteur, une mauvaise actrice. On hue dans les rues un prêtre ou un moine qui sort d’un mauvais lieu.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « huée »

Étymologie de huée - Littré

Hué. On disait aussi le hu : Et quant il se parti de la cambre le rei, L'escrierent en hault à hu e à desrei : Li traïstres s'en vait…, Th. le mart. 46. Dans le Berry, huée est le cri qui sert de signal aux ouvriers pour s'avertir que la journée est finie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de huée - Wiktionnaire

De hu[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « huée »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
huée ye play_arrow

Citations contenant le mot « huée »

  • Si le fait d'avoir été huée après sa victoire a dû être difficile, Nathalie Marquay garde peut-être un meilleur souvenir du soir de l'élection de Miss France 2002. En effet, c'est lors de cet événement qu'elle a rencontré celui qui deviendrait son mari cinq ans plus tard : le présentateur du JT de 13 heures, Jean-Pierre Pernaut ! Ensemble, le couple a eu deux enfants : Lou (18 ans) et Tom (17 ans). Dans 50 Minutes Inside, le journaliste se remémorait récemment : "J'adore l'ambiance des Miss France. J'avais été membre du jury l'année précédente. Geneviève de Fontenay m'avait dit : 'Je vais vous mettre à côté de Nathalie Marquay dans la salle...' Le réalisateur nous a filmés plein de fois pendant toute la soirée parce qu'on n'a pas arrêté de rigoler." Closermag.fr, Nathalie Marquay : pourquoi elle a été huée lors de sa victoire à Miss France ? - Closer
  • Si l’objectif de cette journée était de se rassembler dans la bonne humeur autour du souvenirs de l’interprète d’Allumer le feu, elle a, malheureusement pour Laeticia, été ponctuée de huées. , Laeticia Hallyday : Huée par son public ! - France Dimanche
  • En déplacement dans le cadre de son programme «Be Best», Melania Trump a été huée à Baltimore. Cet été, son mari a qualifié la ville d'«infestée». , Melania Trump huée à Baltimore, ville "infestée" d'après son mari
  • Revenue en Angleterre pour quelques jours, Meghan Markle s'est fait huée à son arrivée alors qu'elle était au bras du prince Harry. Closermag.fr, Meghan Markle légèrement huée pour son retour au bras du prince Harry - Closer
  • Malgré ces précautions, Marine Le Pen a été huée à son départ, des habitants présents sur le port lui tournant le dos, a constaté sur place un photographe de l’AFP. La gerbe qu’elle a déposée au monument a rapidement été enlevée et piétinée. Le HuffPost, Appel du 18 juin: Marine Le Pen a commis une bévue historique en le fêtant le 17 | Le HuffPost
  • Cependant, sur place, la politique a été huée et sifflé par certains habitants. Un petit rassemblement a même eu lieu sur l'île pour l'occasion. RMC, REPLAY RADIO - Visite sur l'Île de Sein: Marine Le Pen s'est-elle ridiculisée? Le débat des « Grandes Gueules »
  • Le weekend dernier, le conseil municipal de Marseille a été mouvementé, un nouveau maire de la ville devait être élu après le second tout des élections municipales mais la séance a été stoppée, huée par la foule à sa sortie, l’élu du Rassemblement National Stéphane Ravier a réagi en s’inspirant du rappeurs Marseillais, Jul. 13OR-du-HipHop, Jul : un élu RN tente d'apaiser le public qui le conspue en faisant son singe [Vidéo]
  • Bernanos nomma le mal à venir, quitte à encourir les huées des optimistes qui espéraient trouver encore je ne sais quelle échappatoire et remuer le vent plutôt que de constater les faits, ces optimistes dont Bernanos disait qu’ils s’appliquaient à voir le monde en rose pour mieux se dispenser d’avoir pitié des hommes et des malheurs qu’ils subissaient. De Lydie Salvayre / Pas pleurer

Traductions du mot « huée »

Langue Traduction
Corse hoot
Basque hoot
Japonais フー
Russe гудок
Portugais pio
Arabe صاح
Chinois
Allemand johlen
Italien grido
Espagnol ulular
Anglais hoot
Source : Google Translate API

Synonymes de « huée »

Source : synonymes de huée sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « huée »



mots du mois

Mots similaires