La langue française

Vernisser

Définitions du mot « vernisser »

Trésor de la Langue Française informatisé

VERNISSER, verbe trans.

A. − Qqn vernisse qqc.
1. CÉRAM. Enduire de vernis (v. ce mot I B 3 a). Synon. vernir (v. ce mot A 2).Vernisser une terrine, un pot de terre (Ac. 1835-1935).
Empl. pronom. passif. Les ouvrages de terre se vernissent, après avoir subi une première cuisson (Littré).
2.
a) Rare. Synon. de vernir (v. ce mot A 1 a).Lorsque les Allemands veulent polir un bois quelconque et le vernisser, ils commencent par le bien unir et par en rendre la surface bien plane, parce que, si le vernis fait ressortir l'éclat du bois, il en est de même pour ses défauts (Nosban, Manuel menuisier, t. 2, 1857, p. 189).
b) P. anal. Couvrir quelque chose d'un enduit protecteur, d'une matière généralement molle qui forme enduit. [La nature] a soin (pour celle [la chenille] du chêne) de lui vernisser ses œufs, afin que, sous la feuille sèche, battus des vents et des pluies, ils n'en bravent pas moins l'hiver (Michelet, Insecte, 1857, p. 9).
c) Au fig., littér., vieilli. Parachever (une œuvre littéraire ou artistique) avec soin; polir quelque chose. Delille ne fit autre chose, toute sa vie, que travailler, polir, tourner, vernisser, monnayer, mieux qu'aucun de ses contemporains, les matières de ce genre [descriptif] (Sainte-Beuve, Portr. littér., t. 2, 1837, p. 77).
B. − Qqc. vernisse qqc.
1. Recouvrir, enduire. Une matière grasse, séparée par les glandes de Meibomius, vernisse les bords des paupières, et empêche l'humeur des larmes de les mouiller et de passer par dessus (Cuvier, Anat. comp., t. 2, 1805, p. 437).Puis le bord des cellules est vernissé d'un peu de propolis (Coupin, Animaux de nos pays, 1909, p. 343).
2. Faire briller, lustrer. Synon. vernir (v. ce mot B).Une pluie légère (...) avait vaporisé les sauges, vernissé les troènes, les feuilles immobiles du magnolia (Colette, Blé en herbe, 1923, p. 155).
Prononc. et Orth.: [vε ʀnise], (il) vernisse [-nis]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1323 vernecier « recouvrir de vernis » (doc. ds B. Sté hist. Paris, t. 17, p. 143); déb. xives. au fig. (Jean Chapuis, Trésor [attribué à Jean de Meung], 637 ds Rose, éd. Méon, t. 3, p. 356: Croix fu du sanc Dieu vernicee). Dér. de vernis*; dés. -isser.
DÉR. 1.
Vernisseur, -euse, subst.,technol. Personne qui fabrique des vernis ou qui procède à des travaux de vernissage. Vernisseur en lutherie, sur cuir, sur métaux. Le rouge qu'on nous mettait pour jouer était du rouge à 96 francs le pot, conservé par MmePéan de Saint-Gilles. Elle le tenait de MmeMartin, femme du vernisseur Martin (Goncourt, Journal, 1863, p. 218).V. émouleur ex. de Say.En compos. Ébéniste-vernisseur (Rob. 1985). [vε ʀnisœ:ʀ], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1762. 1resattest. a) 1402 « outil servant à vernir » (Inv. de meub. de la mairie de Dijon, XVII, Arch. Côte-d'Or), b) 1669 « celui qui applique un vernis » (Widerhold Fr.-all.); de vernisser, suff. -eur2*.
2.
Vernissure, subst. fém.Synon. vieilli de vernissage; p. méton., surface vernie, vernissée.Ce n'est que lorsque les peintures sont bien sèches qu'on doit s'occuper de la vernissure (Besch.1845).Au fond, l'autel couleur bois, sur la vernissure duquel la lumière des quelques cierges fait des rayons et des reflets lumineux (Goncourt, Journal, 1864, p. 117). [vε ʀnisy:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1798. 1reattest. 1671 (Pomey); de vernisser, suff. -ure1*.

Wiktionnaire

Adjectif

vernissé \vɛʁ.ni.se\

  1. Qui est recouvert de vernis, de glaçure.
    • De chaque côté de la porte qui mène à la salle des Ambassadeurs, dans le jambage même de l’arcade, au-dessus du revêtement de carreaux vernissés dont les triangles de couleurs tranchantes garnissent le bas des murs, sont creusées en forme de petites chapelles deux niches de marbre blanc sculptées avec une extrême délicatesse. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)

Verbe

vernisser \vɛʁ.ni.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Vernir, essentiellement en parlant de poterie.
    • Il vend des poteries vernissées.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VERNISSER. v. tr.
Vernir. Il ne se dit guère qu'en parlant de la Poterie. Vernisser une terrine, un pot de terre. Des poteries vernissées.

Littré (1872-1877)

VERNISSER (vèr-ni-sé) v. a.
  • En parlant de la poterie, vernir. Vernisser un pot de terre.

    Se vernisser, v. réfl. Être vernissé. Les ouvrages de terre se vernissent, après avoir subi une première cuisson.

HISTORIQUE

XIIe s. Grans cox se donent es escus verniciés, Raoul de C. 165.

XIIIe s. Seles vernissiées, fetes pour templiers ou pour gens de religion…, Liv. des mét. 208. Croix fu du sanc Dieu vernicée, Dont une goutte, où qu'elle chée, Porroit mil mondes racheter, J. de Meung, Tr. 647.

XVIe s. En un pot vernissé, ou en une fiolle de verre, Paré, XV, 59.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

VERNISSER, v. act. terme de Poterie, chez les Potiers de terre, c’est donner à la poterie avec de l’alquifoux, ou bien du plomb fondu, une espece de croute ou d’enduit lisse ou brillant. On dit pareillement vernisser la fayance, ce qui signifie se servir de la potée pour lui donner l’émail. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « vernisser »

De vernis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Vernis.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « vernisser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vernisser vɛrnise

Citations contenant le mot « vernisser »

  • C’est un livre que l’on a refermé avec une certitude (elles sont si rares) : la vigne peut survivre à tout. A la connerie, aux fâcheux, à la grande faucheuse, celle du crabe, celle aussi des faiseurs de mort avec kalachnikovs. Et que, aussi, le vin est la plus belle des laques quand il s’agit de lustrer les souvenirs, de carminer un éclat de rire, de vernisser un sentiment. Libération.fr, «Charlie» et «Hara-kiri» par la peau du cru - Culture / Next
  • Pour le bois, vous aurez une mini-table pliante murale robuste et très résistante que vous pourriez utiliser pendant de longues années. Vous pourriez avoir la certitude que votre table ne vous causera aucun ennui durant tout ce temps là. Il faudra seulement que vous la vernisser de temps en temps pour la tenir en bon état. Le plastique quant à lui peut durer moins de temps que le bois. Par contre, votre table pliante sera plus légère tout étant facile à entretenir et à utiliser. Enfin, l’acier quant à lui est la meilleure matière pour donner plus d’élégance à une cuisine du moment que vous prenez la bonne couleur. Avec ces lignes modernes et son design, c’est sûr que vous aurez plus d’envie à préparer à manger qu’auparavant. Space News, Table pliante murale petit modèle ; vous devriez vous renseigner...

Traductions du mot « vernisser »

Langue Traduction
Anglais varnish
Espagnol barniz
Italien vernice
Allemand lack
Chinois
Arabe الورنيش
Portugais verniz
Russe лак
Japonais ワニス
Basque barniz
Corse vernice
Source : Google Translate API

Synonymes de « vernisser »

Source : synonymes de vernisser sur lebonsynonyme.fr

Vernisser

Retour au sommaire ➦

Partager