Satiner : définition de satiner


Satiner : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SATINER, verbe trans.

A. − TECHNOL. Donner l'aspect lustré du satin à une étoffe, un papier. Satiner une étoffe, un ruban. Le talc est utilisé pour satiner les papiers peints (Coffignier,Coul. et peint., 1924, p. 101).
Empl. pronom. à sens passif. [Le suj. désigne une couleur, un vernis] Acquérir l'aspect lustré du satin. Les avantages que possède un outremer de pouvoir se satiner sont recherchés dans plusieurs arts (Manuel du fabricant de couleurs, t. 1, 1884, p. 400).
IMPR. Satiner un papier. L'apprêter et le calandrer de telle sorte qu'il présente une surface lisse particulièrement favorable à l'impression des clichés (d'apr. Voyenne 1967). Presse à satiner. Auguste se rappelait, lui aussi, en satinant les feuilles avec la presse, les moindres incidents de la veille (Huysmans,Sœurs Vatard, 1879, p. 105).
B. − P. ext. Donner un aspect, un toucher doux et soyeux. Les vieux chênes du Bois-Bréau avec leurs longues branches où les mousses satinaient l'écorce lavée par les pluies (Sand,Impress. et souv., 1873, p. 147).Une grande baignoire pleine de cet éblouissant petit-lait d'Arvillard souverain pour calmer les nerfs et satiner la peau des baigneuses (A. Daudet,N. Roumestan, 1881, p. 225).
Empl. pronom. à sens passif. Acquérir un aspect doux et soyeux. Il faut laisser mûrir le fruit avant de le cueillir, le laisser dorer par le soleil et se satiner sous les gouttes de rosée (Zola,Corresp., t. 1, 1860, p. 151).Dans le soleil, il fait si bon de la voir (...). Sa peau se satine (Morand,Eur. gal., 1925, p. 159).
Prononc. et Orth.: [satine], (il) satine [-tin]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. A. Satiné adj. 1. 1603 « qui a le toucher, l'aspect du satin » (J.-J. Champollion-Figeac, Doc. hist. inéd., t. 4, p. 106 ds Fonds Barbier: camelots satinés); 2. a) 1690 joaill. (Fur.: la couleur des pierres taillées au cadran est satinée [≠ veloutée]); b) 1690 image satinée, ruban satiné, tulippe satinée (ibid.); c) 1718 peau satinée (Ac.); d) 1748 bois satiné (L. Courajod, Livre-journal de Lazare Duvaux, t. 2, p. 1); e) 1812 papier satiné (Jouy, Hermite, t. 2, p. 166). B. Subst. 1. 1706 « aspect doux et lisse » (Rich.: le Satiné d'une tulipe); 2. 1890 « sorte de bois tropical » (Havard t. 4: le satiné rouge [...] le satiné jaune); 1891 (Baillon: satiné rubané). C. Verbe 1. a) 1690 « donner le lustre du satin à » (Fur.: satiner les rubans); b) 1785 impr. (Coll. Anisson sur l'hist. de l'impr. et de la libr., ms. 22188, 339: satiner le papier imprimé); 2. 1701 intrans. « avoir l'aspect du satin » (Fur.: tulippe qui satine); 3. 1835 fig. « donner l'aspect du satin à » (Balzac, Séraphita, p. 314: ses mousses fauves que le soleil satinait). Dér. de satin*; suff. *; dés. -er.
DÉR. 1.
Satinage, subst. masc.Action de satiner; résultat de cette action. Satinage d'une étoffe. Les opérations dangereuses dans cette fabrication [des papiers peints] sont le fonçage, le satinage qui se fait avec une brosse dure et dégage des poussières (Macaigne,Précis hyg., 1911, p. 318).Impr. ,,Calandrage d'un papier hors machine en vue d'améliorer son état de surface et de lui donner de la brillance`` (Leygues 1979). Un imprimeur (...) se rendra compte de la qualité d'un papier (son degré de satinage, glaçage et laminage) simplement en l'examinant attentivement (Chelet,Lithogr., 1933, p. 4).Phot. Opération ayant pour but de donner un aspect brillant à une épreuve photographique. Le satinage était une opération courante à l'époque du papier albuminé, tant pour aplanir les cartons cintrés par le collage que pour accroître un peu le brillant des épreuves non émaillées; le satinage n'est plus pratiqué qu'exceptionnellement, et la fabrication des presses à satiner n'a pas été continuée (L.-P. Clerc, La Techn. phot., Paris, P. Montel, t. 2, 1942, p. 842). [satina:ʒ]. Att. ds Ac. dep. 1835. 1resattest. a) 1785 impr. (Coll. Anisson sur l'hist. de l'impr. et de la libr., ms. 22188, 339: l'Établissement pour le (...) satinage du Papier imprimé, vient d'ouvrir son Attelier), 1785 (J. de Paris, 6 déc., p. 1403 ds Fonds Barbier), b) 1842 text. (Mozin-Peschier), c) 1895 phot. (Guérin Suppl.); de satiner, suff. -age*. En impr., procédé inventé par le typographe esp. J. Ibarra (1725-1785), d'apr. Lar. 19e.
2.
Satineur, -euse, subst.Ouvrier, ouvrière qui satine. Satineur de papiers peints (Mét.1955).Impr. Ouvrier, ouvrière qui satine le papier (v. supra A). Dans le cas où un éditeur viendrait à faillir (...) l'auteur est privilégié pour son prix sur les exemplaires (...) il a droit de les saisir soit chez l'imprimeur, soit chez le satineur, soit chez le brocheur (Balzac, Œuvres div., t. 3, 1840, p. 266). [satinœ:ʀ], fém. [-ø:z]. 1resattest. a) 1840 impr. id., b) 1845-46 text. (Besch.); de satiner, suff. -eur2*.
BBG.Gary-Prieur (M.-N.). Contribution à l'ét. de qq. règles sémantiques... Thèse, Paris, 1979, pp. 681-683.

Satiner : définition du Wiktionnaire

Verbe

satiner \sa.ti.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Arts) Lustrer une étoffe, un ruban, du papier, de manière à donner l’apparence du satin.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Satiner : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SATINER. v. tr.
T. d'Arts. Lustrer une étoffe un ruban, du papier, de manière à donner l'apparence du satin. Le participe passé

SATINÉ s'emploie adjectivement. Du ruban satiné. Du papier satiné. Fig., Une peau satinée, Une peau douce comme du satin. Fig., Une tulipe satinée, Une tulipe d'un beau blanc de satin.

Satiner : définition du Littré (1872-1877)

SATINER (sa-ti-né) v. a.
  • 1Donner à une étoffe, à un ruban, à du papier, le lustre du satin. Il est rare qu'on fasse satiner toute une édition.
  • 2 V. n. Terme de fleuriste. Cette tulipe satine, elle a le brillant, l'éclat du satin.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « satiner »

Étymologie de satiner - Wiktionnaire

De satin, avec le suffixe -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « satiner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
satiner satine play_arrow

Conjugaison du verbe « satiner »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe satiner

Citations contenant le mot « satiner »

  • Pour adoucir et satiner la peau après la douche ou un hammam, rien de tel que cette huile sèche inspirée des pratiques orientales composée d'argan, de sésame et d'olive. Elle nourrit la peau en profondeur tout en laissant planer une délicieuse odeur de cannelle et de cèdre. Idéale aussi après une journée à la plage pour régénérer l'épiderme. Prix Conseillé : 36 euros pour 150 ml Site-LeVifWeekend-FR, 5 huiles de soin pour une peau satinée - Beauté - LeVif Weekend
  • Retour de vacances – Comment utiliser le monoï pour de beaux cheveux et satiner la peau ? Gala.fr, Retour de vacances – Comment utiliser le monoï pour de beaux cheveux et satiner la peau ? - Gala

Images d'illustration du mot « satiner »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « satiner »

Langue Traduction
Corse satin
Basque satin
Japonais サテン
Russe сатин
Portugais cetim
Arabe صقيل
Chinois
Allemand satin-
Italien raso
Espagnol satín
Anglais satin
Source : Google Translate API

Synonymes de « satiner »

Source : synonymes de satiner sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires