La langue française

Turf

Sommaire

  • Définitions du mot turf
  • Étymologie de « turf »
  • Phonétique de « turf »
  • Citations contenant le mot « turf »
  • Images d'illustration du mot « turf »
  • Traductions du mot « turf »
  • Synonymes de « turf »

Définitions du mot « turf »

Trésor de la Langue Française informatisé

TURF, subst. masc.

A. − SPORTS
1. Terrain où se disputent les courses de chevaux. Synon. champ de courses (v. champ1), hippodrome.Entrée, tribunes du turf. L'amusant [aux courses], c'est l'indifférence (et un peu de brutalité) en matière de sexes, sur le « turf ». Quelques cocottes, un peu neuves, et qui perdent, font de l'œil pour se faire aider dans leur jeu, mais elles perdent aussi leur temps (Valéry, Corresp.[avec Gide], 1899, p. 353).Il y a tout de même des gens qui ont misé toute leur passion sur une technique et pour qui s'édite une presse technique fort abondante: gens d'affaires et hommes de finances (...), habitués du turf ou des terrains de sport (Civilis. écr., 1939, p. 36-13).
P. anal. Les élégants coursiers arabes ne brillent guère que sur le turf sablonneux du désert (Nerval, Voy. Orient, t. 2, 1851, p. 89).
2. P. méton.
a) Ensemble des amateurs de sport hippique et des personnes concernées par la préparation des courses de chevaux. Milieux du turf; l'opinion du turf. Des mains blanches Cent fois de ce pur-sang avaient flatté les hanches, Et souvent il avait, dans le turf ébloui, Senti courir les cœurs des femmes après lui (Hugo, Châtim., 1853, p. 353).Cette mesure mécontentera tout le turf (Quillet1965).
P. métaph. Voilà de quoi faire envahir désormais par toutes les fashions le turf littéraire (Larchey, Excentr. lang., 1862, p. 315).
b) Ensemble des activités se rattachant aux courses de chevaux. Amour, langage du turf; suivre les nouvelles du turf. Le turf est une grande industrie, dont vivent en France quatre cent mille personnes: éleveurs et leur personnel: employés d'écurie, entraîneurs, lads, jockeys, bourreliers, marchands de cuir, maréchaux-ferrants (Zitrone, Courses, 1962, p. 45).
B. − Argot
1.
a) Lieu public où une femme se livre à la prostitution; racolage sur la voie publique. Synon. trottoir.Envoyer une fille au turf. [Le maq de Saint-Ouen:] C'est moi qui l'ai mise sur le turf. Neuve qu'elle était quand je l'ai levée (Le Breton, Rififi, 1953, p. 153).Elle était pas femme à abandonner le turf [de Montmartre] au moment du boom [2 h. du matin]! (Simonin, Touchez pas au grisbi, 1953, p. 30).
b) P. méton. Prostituée qui fait du racolage. Ah! disait le vieux turf au docteur Lacassagne, dans notre métier, le plus fatigant, c'est les étages (Pt Simonin ill., 1957).
2. Lieu de travail; le travail lui-même. Synon. boulot2.Sur la pelouse, un vieux croquant taillait un massif. (...) Pierrot l'a encore tenu quelques minutes à jacter boutures, puis il l'a renvoyé au turf. (...) on l'a vu reprendre courageusement son sécateur (Simonin, Touchez pas au grisbi, 1953, p. 198).
Prononc. et Orth.: [tœ ʀf], [tyʀf]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1. a) 1828 le turf « les courses de chevaux ( et les paris) » (Journal des haras, 15 nov., 80 ds Höfler Anglic.); b) 1842 « lieu où se font les courses de chevaux » (Ac. Compl.); c) 1842 homme du turf [Note de Stendhal: Littéralement du gazon, un homme qui passe sa vie aux courses de chevaux, qui en fait sa grande affaire] (Stendhal, Le Rose et le Vert ds Romans et Nouv., éd. H. Martineau, Paris, 1959); 2. a) 1851 « lieux et monde particulier à quelque chose, arène » sur le turf de la galanterie « sur le marché des femmes à séduire » (Murger, Scènes vie boh., p. 192).; b) 1864 absol. sur le turf « dans le monde des rencontres et du racolage » (Journal pour rire, no441, 2a ds Höfler Anglic.); [1926 arg. des filles d'apr. Esn. 1966] 1927 sur le turf « à la prostitution par racolage » (Dussort, Preuves exist. dép. par Esnault, 1938, p. 76); 1935 p. méton. « prostituée qui fait le racolage » (Simonin, J. Bazin, Voilà taxi! p. 222); c) [1929 ouvriers d'apr. Esn. 1966] 1945 « travail » (Gelval, Fables et récits arg., p. 6). Empr. à l'angl.turf désignant, gén. sous la forme the turf ou the Turf la piste gazonnée où ont lieu les courses de chevaux en même temps que tout ce qui comprend l'activité et le monde des courses de chevaux (dep. 1755 ds NED) et empl. dans l'expr. on the turf p. ext. au monde des rencontres et du racolage, au trottoir (1860 ds NED Suppl.2). L'orig. du terme est le vieil-angl. turf « motte de gazon, plaque de sol herbeux, gazon » d'orig. germanique. Fréq. abs. littér.: 23.
DÉR.
Turfiste, subst. et adj.a) Subst. Amateur de turf; en partic., personne qui fréquente les courses de chevaux et qui parie. Wazemmes se mettait en route pour mentir. Il se construisait déjà une vie élégante de jeune turfiste, qu'il lui serait facile de décrire abondamment (Romains, Homme bonne vol., 1932, p. 236).En appos. C'était un artiste, un employé supérieur de ministère, un officier, un bourgeois, un gentilhomme turfiste de six mille livres de rentes (Goncourt, Journal, 1867, p. 320).En compos. Il ne vous restera plus alors qu'à descendre les derniers degrés de l'abjection: être (...) fiché comme campeur-turfiste, comme une de ces créatures indignes du nom d'homme qui sortent une fois par jour de leur enclos (sauf le lundi) pour aller au P-M-U de Saint-Martin (Le Nouvel Observateur, 28 juin 1980, p. 49, col. 2).b) Adj. Relatif au turf, au milieu des courses. La fois suivante, dans le cas de victoire, il [le poulain] ne rapporterait plus au Pari Mutuel que des haricots. (Haricots est un terme de l'argot turfiste qu'on peut traduire en bon français par: clopinettes.) (Zitrone, Courses, 1962, p. 19). [tœ ʀfist], [tyʀ-]. 1reattest. 1853 (E. Chapus, Le Turf ou les Courses de chevaux en France et en Angleterre, 306 ds Höfler Anglic.); de turf, suff. -iste*.
BBG.Becker 1970, p. 285 (et s.v. turfiste), 285, 333. − Bonn. 1920, p. 162 (et s.v. turfiste). − Quem. DDL t. 31.

Wiktionnaire

Nom commun

turf \tyʁf\ masculin

  1. (Équitation) Lieu où se font les courses de chevaux.
    • Mais si les courses ne donnent point au cheval les caractères de bonté que l’on en attend, pourquoi le gouvernement français les subventionne-t-il ? pourquoi ne laisserait-on pas les amateurs du turf se soutenir par eux-mêmes […] ? — (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
  2. (Par extension) Hippisme.
  3. (Par extension) Ensemble des activités liées aux courses de chevaux et aux paris sur celles-ci.
    • Exactement comme au turf, toujours un imprévu qui fait battre le favori. — (Jo Barnais [Georges Auguste Charles Guibourg, dit Georgius], Mort aux ténors, ch. IX, Série noire, Gallimard, 1956, p. 85)
  4. (Argot) Activité d’une prostituée, racolage.
    • Curiosité des premiers clients du matin, interrogatoire serré du patron du Monte-Carlo, questions indiscrètes du chasseur, de quelques tapineuses déjà sur le turf. Enfin, quoi, la badauderie habituelle — (Jo Barnais [Georges Auguste Charles Guibourg, dit Georgius], Mort aux ténors, ch. XXI, Série noire, Gallimard, 1956, p. 187)
  5. (Argot) (Par métonymie). Prostituée.
    • Elle lui sourit de sa bouche écarlate, mais le reste de son visage restait grave. Un turf. Pas autre chose qu’un de ces turfs, comme il y en autant  aux Champs-Élysées. — (André Héléna, L’Article de la mort, Fleuve Noir, Paris, 1965)
  6. (Argot) (Par extension) Tout travail.
    • Dire que demain il faut retourner au turf !
    • Et d’autres encore, des convalescents, des punis qui avaient fini leur peine et qu’on allait remettre au turf. — (Raymond Guérin, Les Poulpes, Gallimard, Paris, 1953)

Nom commun

turf

  1. Turf.
  2. Territoire.
  3. Tourbe.
    1. (Irlande) Tourbe, quand elle est coupée.
  4. Gazon, motte de gazon.
  5. (Équitation) Équitation ou hippodrome.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TURF (turf) s. m.
  • Lieu où se font les courses de chevaux. Sur le turf. Un habitué du turf.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « turf »

De l’anglais turf (« gazon »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Apparenté à tourbe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Angl. turf, champ de gazon.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « turf »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
turf tyrf

Citations contenant le mot « turf »

  • Les rapports PMU, ZEturf et BetClic du PRIX PARIS-TURF - GRANDE COURSES DE HAIES CANALTURF, PMU Résultat Quinté de la course PRIX PARIS-TURF - GRANDE COURSES DE HAIES - 3 août 2020 Canalturf
  • (Zone-turf.fr) - Dernière minute Quinté : 3 Carlton Choice. Deuxième d'une Listed-race sur ce parcours en 2019, il détient une belle chance théorique. Ce cheval est proposé à la cote de 15/1. ZoneTurf.fr, La dernière minute de Zone-Turf pour le Quinté du jour : le n° 3 Carlton Choice - Plat | Zone-Turf.fr
  • Les courses hippiques donnent rendez-vous aux turfistes à Deauville en ce lundi 03 Août. Au programme un tiercé, quarté, quinté+ de 3600 mètres à 13 h 50. Il s'agit du Prix Paris-Turf, une grande course de haies avec 16 partants au départ sur la piste en gazon de l'hippodrome de Clairefontaine Deauville. Gérard Mot, le pronostiqueur de France Bleu, vous propose le ticket de PMU suivant : 11-2-5-8-15-9. Son cheval coup de coeur le 7 et sa dernière minute le 10. France Bleu, Les pronostics hippiques de Gérard Mot pour le Prix Paris-Turf à Clairefontaine Deauville (03/08)
  • (Zone-turf.fr) - Dernière minute Quinté : 6 Morsan. Il est encore tout neuf et arrive dans les handicaps avec des références. Ce cheval est proposé à la cote de 9.7/1. ZoneTurf.fr, La dernière minute de Zone-Turf pour le Quinté du jour : le n° 6 Morsan - Plat | Zone-Turf.fr
  • (Zone-turf.fr) - Dernière minute Quinté : 16 Fifty Winner. Il trouve un très bon engagement au plafond des gains et devrait jouer les premiers rôles. Ce cheval est proposé à la cote de 8.3/1. ZoneTurf.fr, La dernière minute de Zone-Turf pour le Quinté du jour : le n° 16 Fifty Winner - Trot | Zone-Turf.fr
  • (Zone-turf.fr) - Dernière minute Quinté : 14 Brazing. Il vient de se classer troisième derrière Les Vertus et Testa, deux juments qui ont confirmé. Ce cheval est proposé à la cote de 8.2/1. ZoneTurf.fr, La dernière minute de Zone-Turf pour le Quinté du jour : le n° 14 Brazing - Plat | Zone-Turf.fr
  • (Zone-turf.fr) - Lauréate de Groupe 1 en Angleterre et quatrième du dernier Prix Jacques le Marois, Watch Me partait favorite de l'événement du jour et a bien tenu son rang. Après avoir évolué derrière l'animatrice Summer Romance pendant quasiment toute l'épreuve, l'élève de Francis-Henri Graffard a pu s'infiltrer à son intérieur à 300 mètres du but et a contré deux attaques pour fini, s'imposant en force. ZoneTurf.fr, Watch Me s'octroie le Prix Rothschild avec autorité - Plat | Zone-Turf.fr

Images d'illustration du mot « turf »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « turf »

Langue Traduction
Anglais turf
Espagnol césped
Italien torba
Allemand rasen
Chinois 草皮
Arabe احتلال
Portugais território
Russe дерн
Japonais
Basque turf
Corse turba
Source : Google Translate API

Synonymes de « turf »

Source : synonymes de turf sur lebonsynonyme.fr
Partager