La langue française

Tumulus

Sommaire

  • Définitions du mot tumulus
  • Étymologie de « tumulus »
  • Phonétique de « tumulus »
  • Citations contenant le mot « tumulus »
  • Traductions du mot « tumulus »
  • Synonymes de « tumulus »

Définitions du mot tumulus

Trésor de la Langue Française informatisé

TUMULUS, subst. masc.

ARCHÉOL. Grand tertre, amas de terre ou de pierres de diamètre plus ou moins large et en forme de cône ou de pyramide, élevé au-dessus d'une sépulture royale ou collective. Synon. cairn.Grand, mystérieux tumulus. Nous distinguons les tumulus ou petits monticules coniques que la tradition assigne comme les tombeaux de Patrocle et d'Hector (Lamart., Voy. Orient, t. 2, 1835, p. 336).Cet après-midi à Lygnarungshoge, non loin d'ici, pour voir un grand tombeau de l'âge de bronze. Le tumulus est dans un champ, au bord d'un chemin qui serpente à travers les blés (Green, Journal, 1938, p. 141).V. galgal ex. de Stendhal, gangue A ex. de Beauvoir et monnaie A ex. de France.
P. anal. Tertre artificiel, butte. Un tumulus d'amendement fait de couches alternées de fumier et de fine terre de Mutigny, projetait une ombre carrée où le chemineau tenté s'assit (Hamp, Champagne, 1909, p. 115).
Prononc. et Orth.: [tymylys]. Att. ds Ac. dep. 1835. Plur. inv., supra, plur. lat., tumuli ds Vidal de La Bl., Princ. géogr. hum., 1921, p. 89. Étymol. et Hist. 1811 (Chateaubr., Itin., part. 1 ds Littré); cf. 1827 (Id., Voy. Amér. et Ital., t. 1, p. 106). Mot lat. signifiant « éminence, élévation, tertre; tombeau de terre amoncelée », dér. de tumere « être gonflé, enflé ». Fréq. abs. littér.: 51. Bbg. Archit. 1972, p. 148.

Wiktionnaire

Nom commun

tumulus \ty.my.lys\ masculin

  1. (Antiquité) Amas de terre ou de pierre, en forme de cône ou de pyramide, que les anciens élevaient au-dessus des sépultures pour servir de tombeau.
    • Au pied du cap je distinguais deux tumulus, les tombeaux d’Achille et de Patrocle. — (François-René de Chateaubriand, Itinéraire de Paris à Jérusalem, 1811)
    • Ce sont des tertres, des tumulus, au volume très variable, pouvant aller du petit amas de terre qui se distingue à peine du sol jusqu'au monument haut de trente mètres et plus, et couvrant des dizaines d'hectares de superficie. — (René Thévenin & Paul Coze, Mœurs et Histoire des Indiens Peaux-Rouges, Payot, 1929, 2e éd., p.18)
    • L'aspect actuel d'un monument mégalithique se dressant sur un monticule a donné à Schumacher et Karge la fausse impression que les dolmens furent construits au-dessus des tumulus. — (Moshé Stékélis, Les monuments mégalithiques de Palestine, Masson, 1935, p.30)
    • Les tombes plates et les tumulus de Pact, Voreppe, Rives, Vernas, Optevoz et Mépieu, le casque des Avenières, l'oppidum de Larina (Hières-sur-Amby) témoignent de cette pénétration. — (Franck Abert, ‎Yvan Barat, ‎Michèle Bois, & al., Carte archéologique de la Gaule, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres,, 1994, vol.38, part.1, p.34)
  2. (Héraldique) (Rare) Meuble représentant l’édifice du même nom dans les armoiries. À rapprocher de pyramide.
    • De gueules au tumulus d’or maçonné de sable, cantonné de quatre tours aussi d’or maçonnées de sable, qui est de la commune de Bougon des Deux-Sèvres → voir illustration « armoiries avec un tumulus »
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TUMULUS. (On prononce l'S.) n. m.
T. d'Antiquité emprunté du latin. Amas de terre ou de pierre, en forme de cône ou de pyramide, que les anciens élevaient au-dessus des sépultures pour servir de tombeau.

Littré (1872-1877)

TUMULUS (tu-mu-lus') s. m.
  • Terme d'antiquité. Grand amas de terre ou construction en forme de cône que les anciens élevaient au-dessus des sépultures. Une vallée tortueuse s'ouvrit devant nous ; elle circulait autour de plusieurs monticules de figure à peu près semblable, et qui avaient l'air de monts artificiels ou de tumulus, Chateaubriand, Itin. part. 1.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tumulus »

Du latin tumulus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

De tumeo (« enfler ») avec le suffixe diminutif -ulus ; sur la même racine le grec ancien a τύμβος, túmbos qui donne le latin chrétien tumba et le français tombe, tombeau.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. tumulus, du même radical que tumor, tumeur, gonflement.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « tumulus »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tumulus tymylys

Citations contenant le mot « tumulus »

  • Plus que le mobilier, la structure du tumulus interroge les archéologues. Journal L'Est Éclair abonné, La dame de Vix livre de nouveaux secrets
  • C’est au tumulus de Dissignac, lieu habituel de leurs observations, que les membres du club se sont retrouvés pour admirer la comète Neowise. Hubert Fleurance, trésorier de l’association, explique pourquoi. , Saint-Nazaire : le club d'astronomie immortalise la comète Neowise | L'Écho de la Presqu'île

Traductions du mot « tumulus »

Langue Traduction
Anglais tumulus
Espagnol túmulo
Italien tumulo
Allemand tumulus
Chinois
Arabe تومولوس
Portugais tumulus
Russe курган
Japonais 古墳
Basque tumulu
Corse tumulu
Source : Google Translate API

Synonymes de « tumulus »

Source : synonymes de tumulus sur lebonsynonyme.fr
Partager